EJM

par Johney Perkins  -  12 Avril 2018, 20:14  -  #EJM, #Jean-Michel Émilien, #La Rue Et Le Biz, #La Vague Sensorielle, #Controverse, #Vitry, #94, #Je Veux Du Cash, #Etat De Choc, #Jack !, #Messe Pour Le Temps Présent, #Antipolitique, #Yellow Productions, #Ariola, #Fusion, #BMG France, #G'PROD

De son vrai nom Jean-Michel Émilien, EJM (initiale de son nom et prénom) est né à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne (94). Il a grandi dans le quartier de la Commune-de-Paris et entre dans le mouvement des années hip-hop dans les années 1980 avec le break et le graffiti.

EJM (élément dangereux) - La rue et le biz - le rap c'était mieux avant

Habitué des sessions radiophoniques sur Radio Nova dans l'émission Deenastyle (de Dee Nasty et Lionel D), EJM commence sa carrière musical en 1989, avec un titre évocateur, Nous vivons tous, qui est pour le public un classique du rap français. Il signe sur la major BMG en 1990, avec laquelle il publie le single Je veux du cash en 1990, le mini-LP État de choc en 1991 et l'album La Rue et le Biz en 1993. Il aura entre autre posé en 1990 "Élément dangereux" sur la compilation Rappatitude (compilation où apparaît également Assassin, Suprême NTM, Saï saï, tonton David,...).

En 1995, après sa rupture de contrat avec BMG, il se lance en indépendant et monte son label G'PROD. Il sort deux albums sur son label GPROD, La G'Squat et Controverse.

EJM - Controverse - le rap c'était mieux avant
G'Squat volume 1 - le rap c'était mieux avant

Il fait par la suite des albums avec quelques expérimentations musicales, Mightybop et Freestyle Linguistique en 1995 Yellow Prod et No One Is Innocent.

 

Le 17 octobre 2011, un documentaire sort intitulé EJM Qui est-il ? est mis en ligne. En avril 2012, un documentaire intitulé Himalaya, hymne à la rue concernant les rappeurs de Vitry-sur-Seine, dont EMJ, est diffusé gratuitement au Trois-Cinés Robespierre (Vitry-sur-Seine).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :