Papalu

par Johney Perkins  -  24 Avril 2018, 12:27  -  #Lucien, #Papalu, #Lucien Papalu, #Lucien M'Baïdem, #jungle brothers, #L.A.S.C.A.R.S., #cartoon, #dessins-animés, #a tribe called quest, #luck of Lucien, #Les lascars, #série, #94, #L'Haÿ-les-roses

De son nom civil Lucien M'baïdem, Lucien Papalu (ou simplement Papalu) est né dans le Val-de-Marne (d'un père tchadien et d'une mère espagnole). Il est le benjamin d'une famille de cinq enfants. Il grandit en banlieue sud de Paris, dans le Val-de-Marne. Jusqu’à l’obtention de son baccalauréat, il vit à L’Haÿ-les-Roses. Depuis tout petit il est passionné de musique jazz (comme Django Reinhardt ou Louis Armstrong), rock country (les Beatles et le chanteur Billy). Un de ses frère déménage à Londres et l'invite régulièrement. Un soir, après avoir assisté à un concert des Jungle Brothers à Camp Downtown, il croise Latifah au bar et commence à discuter du concert et de musique. Il en est sûr, il veut travailler dans ce domaine et emménage en 1988 dans le Queens à New-York.

Il collabore pour la première fois sur un disque en 1989, à Harlem, avec le groupe Jungle Brothers sur les chansons “Belly Dancin' Dina” et “Black Woman” sur leur album désormais célèbre : Done By the Forces of Nature. L'année suivante, en 1990, le groupe A Tribe Called Quest sort son premier album, qui marquera à jamais le monde du hip-hop : People’s Instinctive Travels and the Paths of Rhythm. Présent durant l'enregistrement et s'étant largement lié avec une grande partie de la scène hip-hop émergente de New York, Q-Tip rédige une chanson sur Lucien: “Luck Of Lucien”, qu'il inclura dans l'album. Lucien fait plusieurs apparitions sur le morceau durant les breaks. La même année, il participe à un grand rassemblant (concert) de rappeurs et au disque Hip Hop Against Apartheid sous l'égide de Afrika Bambaataa et de Jazzy Jay, un projet collectif militant contre l'Apartheid (Free South Africa) et pour la libération de Nelson Mandela. Le but de cette manifestation artistique fut de récolter de l'argent pour Le Congrès National Africain, qui souhaitait la libération de Nelson Mandela. Grâce à cette initiative, ils récolteront 30.000$. Un single fut tiré de cette rencontre de rappeurs, danseurs, DJ’s et graffeurs à Londres : “Ndodemnyama”

À la suite de ses multiples rencontres et évoluant sur la scène hip-hop new-yorkaise, il devient l'un des membres fondateurs du collectif Native Tongues dont beaucoup de pionniers du rap ont fait partie : De La Soul, A Tribe Called Quest, Jungle Brothers, Queen Latifah, Mos Def, etc...

Revenu en France en 1995, il travaille comme auteur-compositeur-interprète et collaborateur pour de nombreux artistes, en France (Afro Jazz, il réalise l'introduction et l'outroduction des Cool sessions de Jimmy Jay, Fdy Phenomen, La Loco, les Psycho,...) comme aux États-Unis (Guru, De La Soul, Baybe...), mais aussi comme chroniqueur sur Radio Nova. Il collabore une première fois avec le groupe Alliance Ethnik en tant que producteur sur leur morceau “Jamais à l'Heure”, issu de l'album : Simple et Funky.

Il a également collaboré avec Joey Starr et Kool Shen, amis de longue date, du groupe NTM ; deux collaborations le révéleront plus ou moins à un public d'initiés sur le fameux album Paris Sous Les Bombes, du groupe NTM, sur les chansons : “Plus Jamais Ça” et “Check The Flow”, son nom est d'ailleurs mentionné plus d'une fois dans leurs chansons, notamment dans un de leurs titres phare, Tout n'est pas si facile. En 1998, il réalise avec Ärsernik et Lord Kossity la bande son de la série "Les Lascars", dont il est directeur musical et compositeur principal.

En septembre 2001, le musicien incendie le paillasson de l'appartement de son producteur E.Kauffman dans le 3e arrondissement de Paris. Le feu prend une ampleur inattendue et atteint l'intérieur de l'appartement, un couple décède, brûlé vif dans leur chambre de bonne sous les combles. La police n'ayant aucune piste, Lucien pris de remord va se dénoncer lui-même en expliquant qu'il est prêt à payer pour son erreur et à aller en prison. En septembre 2004, aux assises de Paris, il est condamné à 8 ans de prison, là où le parquet en réclamait 15. Avant de se rendre à la police il appelle son ami Common pour lui expliquer l'histoire. Il lui explique qu'ils ne se reverront plus pendant plusieurs années et ils reparlent de leur passé à Londres. À la suite de cet appel, Common écrit une chanson très émouvante qui lui est dédiée et dans laquelle il raconte une partie de cet appel : “Heaven Somewhere” (avec Mary J.Blige, Erykah Badu, Jill Scott, Cee-Lo, Bilal, Omar). Dans cette chanson sont abordées plusieurs questions sur la religion, le Paradis, la vie après la mort ; des chanteurs comme Cee-Lo-Green ou Jill Scott participent à ce morceau intégré à l'album : “Electric Circus”

À sa sortie de prison en 2008, il devient directeur artistique chez Europacorp, studio de cinéma de Luc Besson et Pierre Ange Le Pogam, pour Stakes Music de 2008 à 2014. Il réalise également en 2009, avec le groupe De La Soul, un morceau qui deviendra le générique du film "Les Lascars" : “Say la vee”. Il est le directeur musical et principal compositeur de la série Platane, créée par Éric Judor, coéquipier de Ramzy et diffusée sur Canal+.

Entre 2011 et 2016, il sillonne les boites de nuits et les festivals en tant que DJ aux côtés de ses amis Kavinsky, DJ Pone, ou encore Prince 85. Il met un terme à cette activité en 2016 afin de se consacrer à la musique à l'image (il a entres autres travaillé sur les films "Les gorilles" avec Manu Payet et JoeyStarr et "L’ascension" avec Ahmed Sylla, Alice Belaïdi et Kévin Razy).

 

Lucien Papalu, Lord Kossity et Ärsenik (Calbo et Lino) - L.A.S.C.A.R.S. (bande son de la série "LASCARS")

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

SPECIMEN 26/10/2020 19:37

Légendaire