Sté Strausz'

par Johney Perkins  -  14 Avril 2018, 06:58  -  #Sté Strausz, #Stéphanie Quinol, #Mafia Underground, #Sté Real, #Ma Génération, #Fidèle À Moi-Même, #LA flemme, #Wotre Music, #XIII BIS Records, #Vitry sur Seine, #94, #Memory Lane, #Dj Nels, #Marginal, #Trône, #Rien N'est Eternel, #AD, #Funk 13, #Renaissance, #Ma vie, #Sulee B Wax

Sté Strausz - le rap c'était mieux avant - logo

 

De son vrai nom Stéphanie Quinol, Sté Strausz est née dans le Val-de-Marne en 1977. Strausz grandit entourée par la musique avec un père DJ (musique antillaise, haïtienne, cubaine et africaine). Elle commence à écrire des textes à l'âge de 13 ans en 1990. Son cousin, David Bordey, décide de la présenter à Sulee du groupe Les Little devant laquelle elle rappe. Sulee décide de la recruter et les premiers enregistrements se déroulent dans un studio vers La Fourche à Paris alors âgée de 15 ans. Son nom d'artiste lui est attribué par Sulee B Wax qui l'a présentée sur scène comme La femme-bonne en (Levi-)Strauss.

Sté Strausz - Sté real  - le rap c'était mieux avant

Issue de la scène hip-hop underground de Vitry-sur-Seine, elle se fait connaître du public en 1994 avec le mini-album Sté Real. Sté Strausz montre sur cet album composé de sept titres qu'elle est une pionnière du G-funk français.

Sté Strausz - Ma génération - le rap c'était mieux avant

L'année suivante, elle apparaît sur le CD de La haine et sur les compilations Génération rap (1995) et Hostile hip hop (1996), chaque fois aux côtés des artistes les plus importants de l'époque (Expression Direkt, Busta Flex, Assassin, Ideal J, Les sages poètes de la rue, La Cliqua, Ärsenik... ). Son premier album, Ma génération, est publié en 1998.

Sté Strause - Fidèle à moi-même - le rap c'était mieux avant

En 2001, elle prend ses distances avec le mouvement hip-hop ; elle prend à cette époque un emploi « normal » d'hôtesse d'accueil et se consacre à l'éducation de sa fille. En 2005, après quatre ans d'absence, elle sort un nouvel album, Fidèle à moi-même. En 2010, elle coécrit l'ouvrage Fly Girls, Histoire(s) du hip-hop féminin en France avec l'écrivain Antoine Dole. L'ouvrage, publié aux éditions Au Diable Vauvert, revient sur les parcours des pionnières du mouvement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

SPECIMEN 08/07/2020 19:14

Ma Vie

Johney Perkins 08/07/2020 22:38

Sulee B Wax