Sully Sefil

par Johney Perkins  -  21 Mai 2018, 20:32  -  #Sully Sefil, #Royal Produkshun, #Royal Squad, #Koalition, #Sullysefilistic, #J'voulais, #S&f, #Hip Hop De Dingue, #Putain De Journée, #Ça Fait Bizarre, #Royal wear, #Rock The Streets, #V2, #On ne vit qu'une fois, #That’s My People, #Et si…

Sully Sefil (de son vrai nom) est né en Martinique en 1970. Ses parents arrivent en métropole alors qu'il n'a que quelques mois. Il grandi entre le Val de Marne (94) et la Seine et Marne (77). C’est vers la fin des années ’90 que cet ambitieux rêveur débute sa carrière, tout d’abord comme membre du groupe de danse TKS, The Kriminal Starz (il aura entre autre été le prof de Bruce Ykanji, fondateur du festival “Juste Debout” ), avant de commencer à rapper au sein du collectif Koalition avec qui il sortira quelques singles.


Fasciné par le mouvement Hip-Hop, Sully Sefil fonde le label et la boite de production Royal Produkshun avec son ami le Dj Shean qui mènera… vers la création du groupe Royal Squad dans lequel on retrouve les groupes ou rappeurs OSFA et E-Komba. Le groupe fait quelques apparitions sur l’album Operation Freestyle de Cut Killer ainsi que sur le premier opus de Busta Flex (un classique du genre) avec qui il partira en tournée pour la première partie du groupe légendaire NTM


Sully Sefil se démarque très vite de son groupe en signant de sa plume le titre That’s My People ainsi que Et si… Respectivement en collaboration avec NTM et Lady Laistee.


La suite, on la connait, il vend plus de 400 000 singles avec le titre J’voulais qui devient single d’Or, promu par un clip court-métrage où on le voit échouer dans sa tentative de braquage.
 

Ensuite, il entre dans l’histoire du rap français en 2001 avec son album Sullysefilistic dans lequel on retrouve les tubes Ça fait bizarre et Luna qui lui permettent de participer à la ère édition du concert événement Urban Peace au Stade de France. Parallèlement, Sully Sefil a marqué la rue de son empreinte avec sa marque de mode Royal Wear lancée en 1999 qui comptait plus de 10 millions de francs de chiffre d’affaires.

 

 

 


En 2011, après dix années d’absence, l’homme autodidacte lance les marques de mode Dumpe Fresh (2008) et Rock The Streets ainsi qu’un nouveau label qui porte le nom de Creativity Lab.
Ce retour s’accompagne aussi d’un single et clip sensation, intitulé On ne vit qu’une fois, pour lequel il a organisé une séance de diffusion privée dans un cinéma annonçant son Come Back.

En 2017, il ouvre sa première boutique Rock The Streets et enregistre trois nouveaux morceaux Comme un soldat, Je continue ma route et Ce qui ne tue pas, nous rend plus fort.

Sully Sefil - Ca fait bizarre

Sully Sefil - On ne vit qu'une fois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

SPECIMEN 27/10/2020 05:27

Légendaire