Kamelancien

par Johney Perkins  -  1 Juin 2018, 18:07  -  #Kamelancien, #Ghettographie, #Le Charme En Personne, #Unity Records, #Nouvelle Donne Music, #Main 2 Maitre Productions, #Kamel Jdayni Houari, #Le Frisson de La Vérité, #Wumb, #Musicast L'autreprod, #Coupé Du Monde, #Def Jam Recordings France, #Le Coeur Ne Ment Pas

De son vrai nom Kamel Jdayni Houari, Kamelancien est né le au Kremlin-Bicêtre  (Val-de-Marne). Kamel grandi dans la cité des Martinets (Kremlin-Bicêtre). Fils d'immigrés marocains (Oujda), Kamel se passionne pour le rap depuis 1993, d'abord comme amateur, ensuite en se mettant à produire ses propres musiques. C'était pour lui le meilleur moyen d'exprimer ses émotions et ses sentiments. Bien avant sa passion pour le rap, les jeunes de son quartier le surnommaient déjà « l'ancien » car c'était le surnom de son grand frère avant lui, et parce qu'étant pauvre, il portait toujours les mêmes vêtements déchirés et démodés. Kamel se met au rap, au départ, sans véritable plan de carrière. Pendant que certains jouent au football ou au basket-ball de jour comme de nuit, lui écrit et écoute du rap. Il travaille avec ce qu'on appelle communément dans les quartiers, « un grand » nommé Yaya, qui lui-même rappait déjà depuis 1988. Celui-ci va donc lui faire profiter de son expérience et lui ouvrir la voie d'une certaine manière.

En 1995 avec ses amis, (Koma Daddy, R.A.F.I.K et Moha le vagabond), il crée une formation musicale appelée Sang neuf (ou encore 109). Il reprend son surnom pour en faire son pseudonyme, Kamel l'ancien (écrit de cette manière à ses débuts). Yaya met pratiquement sa carrière de côté pour travailler avec les jeunes du Kremlin-Bicêtre : ils vont acheter un 4 pistes K7 pour enfin commencer à travailler leurs premières maquettes dans la chambre des uns ou des autres. Dès leurs premières maquettes, ils faisaient déjà la différence, leurs noms circulaient ici et là. À cette époque, Kamel était décrit comme un membre du groupe d'apparence assez timide et réservé. En 1997, le groupe se fond dans le collectif Main 2 Maître. Cela permet à Kamel de côtoyer tout un tas de rappeurs talentueux: Papis Eries, Espoir (Chef Moha, Bram's, Diboss), Norme étrangère, Monocrom, Fala, Memel le Stratège, Billy, ou encore Dixem. De plus, il a pu enfin bénéficier d'un vrai studio d'enregistrement. Cela a permis à Kamel de progresser puisqu'il y suivait une vraie formation, avec des ateliers d'écriture, de répétition, etc. De cette période, Kamelancien dit : « Prenant du recul, j'ai étudié le rap français et américain et j'ai remarqué que ceux qui se démarquaient le plus, étaient ceux qui avaient un style original tel qu'Eminem, Notorious B.I.G., Fifty Cent, Tupac, The Game, Booba, Ol Kainry, Diam's, etc. J'ai donc affiné mon écriture et aiguisé mon flow pour arriver au style Kamelancien ».

En 2003, après différentes apparitions sur compilations, Kamelancien réussi à faire passer un freestyle à la radio génération 88.2 et c'est alors qu'il est repéré par le rappeur Ikbal du groupe TLF. Celui-ci, ne connaissant pas Kamel à l'époque, est tellement impressionné qu'il ira le chercher directement dans son quartier, car il appréciait particulièrement son style. Ikbal l'invite donc à poser sur son projet nommé Talents Fâchés. Kamelancien accepte l'offre et prépare pour lui un morceau inédit, le fameux Rap de Ben Laden sur une composition de son mentor Yaya. La track est lâchée sur le rap français et la déflagration touchera l'Hexagone d'une telle intensité que Rohff, le grand frère de Ikbal, qui était sur l'enregistrement de l'album La fierté des nôtres, aimant lui aussi son style, lui propose de représenter son département dans le morceau Code 187, en featuring avec les rappeurs Alibi Montana et Sefyu, qui eux représentent la Seine-Saint-Denis. Ce morceau ayant marqué les esprits, devenant même un classique du rap français, les sollicitations ont commencé à venir de tous parts. C'est à ce moment-là que Kamelancien commence à prendre le rap au sérieux.

À partir de 2004, Rohff et lui deviennent très proches. Ils forment le groupe « T'1kiet » et sortent plusieurs sons en commun tels que À quoi bon sert, La hass, Remballes, Sans entrainement, Pump It Up, Le rap nous a sélectionné, la plupart devenant des grands classiques. À côté de cela d'autres morceaux tel que, Le rap s'ra jamais mort d'Alibi Montana ou L'ancien auront également du succès. En parallèle, Rohff lui propose de faire avec lui la tournée internationale de La Fierté des Nôtres. Aimant la scène, Kamelancien accepte et s'étonne franchement car pendant la tournée, ses classiques sont réclamés sur scène par de plus en plus d'admirateurs, en province comme à Paris. De plus, montrant à quel point il apprécie son poulain, Rohff demande personnellement à Kamelancien de réaliser l'album Au-delà des limites. Mais alors que les deux chanteurs ont pour projet de faire un album en commun, le duo se sépare, à la suite d'un désaccord purement musical et non en raison d'une dispute.

L'affrontement, ce sera avec un autre rappeur qui monte lui aussi en puissance : La Fouine. Et c'est Kamelancien qui lance les hostilités en le défiant sur le morceau Reste Vrai. Il lui reproche notamment de trop vouloir s'inspirer des américains - en l’occurrence de Snoop Dogg -, et le traite de « visage tordu ». En 2005, La Fouine lui répond sur le morceau Ferme ta gueule en l'insultant à plusieurs reprises, se moquant de son rap et de sa « voix trop bizarre ». Il lui reproche de n'être présent que sur des featuring et des compilations, et de n'avoir jamais sorti ni d'album, ni de single. Enfin, il lui reproche également d'avoir changé de comportement envers lui sans aucune raison. Kamelancien rapplique aussitôt avec son titre Crise cardiaque et va même le menacer ouvertement dans l'émission Couvre-feu animée par Jacky Brown. Cet affrontement de deux rappeurs marocains en train de monter, aux styles différents, l'un originaire de Oujda et représentant le Val-de-Marne et l'autre originaire de Casablanca et représentant le 78, devient alors au fil des années l'un des plus célèbres de l'histoire du rap français, chacun y allant de sa petite pique. Cependant, ayant perdu sa propre mère quelque temps plus tôt, et regrettant d'avoir insulté celle de Kamelancien, La Fouine présente ses excuses en direct sur Skyrock, une radio nationale française.

Finalement, les deux rappeurs se réconcilient en mai 2011, quand La Fouine invite Kamelancien à son concert au Zénith de Paris, au moment où Kamelancien doit sortir son nouvel album. À la surprise de tous, La Fouine entame le tube de Kamelancien, Quand ils vont partir (feat Zaho), une chanson qu'il apprécie particulièrement en raison du récent décès de sa mère. Puis débarque Kamelancien, à la stupeur des spectateurs, qui poursuit la chanson. Le public manifeste sa joie de voir les deux rappeurs ensemble, chose improbable auparavant. Les deux MC promettent, devant tout le monde et de manière officielle, que la hache de guerre est définitivement enterrée, qu'« ils ont mûri » et qu'ils vont collaborer à l'avenir pour « faire évoluer le rap français ». Quelque temps après, les deux rappeurs coopèrent en effet, au point de faire un featuring ensemble, Vécu, qui connaît un grand succès (le clip a été vu prêt de 18 millions de fois, dont le premier million en l'espace de trois jours seulement).

Retour en 2006, comme si les critiques, à l'époque, de La Fouine ne lui étaient pas insensibles et pas totalement infondées, Kamelancien profite de sa séparation avec Rohff pour enfin entamer une carrière solo. Il sort pour cela sa première mixtape sous le nom de Ghettographie I, qui est un récapitulatif de toute sa carrière, comportant près d'une trentaine de morceaux dont quelques inédits. Cette mixtape a pour but d'annoncer la sortie de son premier album qui viendra un an plus tard. Elle se serait vendue à plus de 5 000 exemplaires

Le 5 février 2007, il publie son premier album solo intitulé Le Charme en personne dans des circonstances assez difficiles pour le chanteur. En effet, beaucoup de portes se sont fermées devant lui, à la suite de sa séparation musicale avec Rohff et les moyens pour réaliser cet album étaient plus que précaires. Mais Kamelancien est plus que jamais motivé car il veut prouver qu'il est capable de réussir sans l'appui d'un parrain de la trempe de Rohff. De plus, son entourage le sur-motive et grâce à l'aide de son collectif Main 2 Maitre, il réussit non seulement à achever son travail, mais à sortir carrément un double album. Kamelancien explique ce choix par le fait qu'il avait « la rage » à la suite des critiques qu'on lui faisait et qu'il avait beaucoup d'idées à revendre. D'autre part, il voulait également montrer qu'un homme issu d'un quartier pouvait aborder beaucoup de thèmes différents, autres que la drogue, l'argent ou la police. Par exemple, le suicide ou la sorcellerie y sont évoqués. Le pari est gagné et cet album rencontre un succès d'estime puisqu’il est vendu à près de 30 000 exemplaires. On y retrouve des chanteurs connus comme le groupe de rap marseillais IAM et ses rappeurs vedettes Akhenaton et Shurik'n, les chanteuses Kenza Farah et Jessica Márquez ainsi que des moins connus, comme des rappeurs issus de son collectif Main 2 Maître notamment son propre frère Ibrahim dit Bram's. La même année, au mois d'octobre, Kamelancien fait rééditer son album en y ajoutant trois nouveaux morceaux inédits, dont un single avec Kery James sous le nom de J'résiste et également un DVD bonus.

Le 16 juin 2008, à la suite du succès de son premier album, son entourage, son public ainsi que son label Nouvelle donne le poussent à sortir un deuxième album. Kamelancien accepte le défi, et publie Le frisson de la vérité, un album assez différent du premier. Kamelancien souhaitait en effet un album varié, plus commercial, pour élargir son audience, tout en gardant la base de son public et de son style. De plus, il prend comme un challenge le fait de voir s'il peut amener les personnes qu'il souhaite dans son univers. C'est pour cela qu'il invite un nombre impressionnant de chanteurs dans lequel on retrouve notamment beaucoup d'invités féminins comme Zaho, Leila Rami, Leslie, Cheba Maria ou encore K-Reen. D'autre chanteurs prestigieux comme Cheb Tarik ou Jango Jack sont aussi présents sur l'album. En tout plus d'une quinzaine d'invités sur une vingtaine de pistes au total. Là aussi, le pari est gagné car non seulement il arrive à écouler tous ses albums (plus de 20 000) mais surtout il arrive enfin à avoir accès à Skyrock, avec notamment le tube Quand ils vont partir (avec Zaho). Ce tube sera remixé et inclus en compagnie de trois nouveaux titres dans la réédition de l'album intitulé Le 2e frisson de la vérité et qui sort le 16 juin 2008 (en plus d'un DVD bonus). Myma Mendhy, Tunisiano, Mac Kregor et Ol Kainry sont les nouveaux invités notoires de cette réédition.

Le 22 juin 2009, il sort sa seconde mixtape intitulée Ghettographie II, qui avait pour but de marquer la fin de sa carrière musicale pour des raisons religieuses et parce que le milieu du rap l'aurait « dégouté ». Il compte près de 50 000 albums vendus en indépendant. En 2009, après avoir sorti son second album, il décide de se consacrer uniquement au pancrace, sport de combat dont il parle dans plusieurs de ses textes.

En 2010, au mois de novembre plus précisément, il annonce son retour en signant avec le label Karismatik (label indépendant où se trouve notamment Kenza Farah) et sort dans la foulée Lion du désert, le premier extrait de son nouvel album prévu pour mai 2011. Il en profite pour changer son pseudonyme en Kamelanc'. La passion du rap, la nostalgie ainsi que ses nombreux fans l'ont poussé à revenir. De plus, Kamel réalise « qu'il ne sait rien faire d'autre » comme il le dit lui-même dans de nombreux interviews. Il dévoile tour à tour les titres Monstre, T Croc de moi puis Courage avec Kenza Farah. L'album semblait bien avancer puisqu'une dizaine de morceaux avaient déjà été enregistrés. De plus des invités prestigieux comme Admiral T ou Soprano étaient annoncés.

En 2011, il quitte subitement le label en mai, le mois de la sortie programmée de son album. Certains médias évoquent la récente réconciliation avec La Fouine comme cause mais le rappeur du Val-de-Marne évoque plutôt des divergences qui sont apparues avec le leader du label, prénommée Abdel, et le manque de correspondance entre lui et ce dernier. À la suite de cela et de sa nouvelle amitié avec La Fouine, Kamelanc' signe chez la nouvelle structure créé par Double Mo et Romaric, les managers de La Fouine : S-kal Records avec Sultan, MLC, La Tess et V&K. La Fouine est d'ailleurs le directeur artistique de ce nouveau label. Puis le rappeur signe chez Def Jam, mais toujours en coproduction avec S-kal.

En 2013, après de multiples reports et des singles sortis au compte goutte tels que Direct, Pas Besoin, Tikibrah et Du sang sur ma feuille, son album tant attendu, intitulé finalement Coupé du monde, sort le 25 février. Le compositeur en vogue Skalp a réalisé l'ensemble de l'album. En 2015, il publie l'album Le cœur ne ment pas (S-Kal Records).

Kamelancien - Le retour de flamme

Kamelanc' - Le charme de la tristesse

Kamelanc' - T'es foutu

Kamelanc - Du sang sur ma feuille

Kamelanc' feat Atheena - Pas besoin

Kamelanc' - Danse de guerrier

Zaho feat. Kamelancien - Quand ils vont partir

Kamelancien - Floyd Mayweather

Kamelancien - KB united

Kamelancien - Précieux

Kamelanc' - Tikibrah

Kamelancien - Impossible

Kamelancien - Que du vieux

La Fouine feat Kamelancien - Vécu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

SPECIMEN 25/10/2020 14:48

Légendaire