Busta Flex et Expression Direkt

par Johney Perkins  -  #Busta Flex et Expression Direkt, #Lone, #Busta Flex, #Expression Direkt, #La Sauce Production, #Fougères, #L432, #MCM, #Urban peace, #Homecore, #Original blue fonk, #Freestyle, #Cut Killer, #Jimi Hiliffe, #Jean-Marc François, #Valéry François, #Orgemont, #Flex squad, #Alexandre Guarneri, #Alex, #Faridj, #Kick avec mes Nikes, #Le zedou

Expression Direkt (Delta, Kertra, Le T.I.N. et Weedy) - Busta Flex (Valéry FRANCOIS) - Mantes-la-jolie (78) - Epinay-sur-Seine (93)

 

Busta Flex et Expression Direkt lors de la tournée de l'âge d'or du rap français au Zenith d'Auvergne - 3 mars 2017 (Photo : Bigood Rayafunky)

Busta Flex et Expression Direkt lors de la tournée de l'âge d'or du rap français au Zenith d'Auvergne - 3 mars 2017 (Photo : Bigood Rayafunky)

Le jeune Valéry découvre le rap par son grand frère (Jean-Marc) qui enregistre et écoute en boucle les émissions Deenastyle (radio Nova). Puis, Ator un grand de son quartier (Orgemont) qui participe à différents festivals et scènes l'influence pour écrire ses premiers textes de rap à l'âge de 14 ans. Il crée ensuite rapidement avec son frère le groupe Original Blue Fonk (en référence au Blue Fun de Heavy D). Au Milieu des années 90 (encore étudiant au lycée Louise-Michel à Epinay-sur-Seine en Seine-saint-Denis), il arpente avec son grand frère tous les weekend, les fameuses soirées open mic parisiennes (Le Globo, le Folie's Pigalle, le Slow club, le Néo, Le Divan du monde, le Pigalle's,...) pour poser un nouveau 16 mesures écrit pendant la semaine avant de laisser part à l'improvisation pure comme le faisait Lionel D, Rico,... dans le Deenastyle. Lors de ces soirées beaucoup d'artistes en herbes dont Driver, Rocca, Booba,... Lors de ses études hôtelière Jean-Marc avait sympathisé avec Alexandre Guarneri dit Alex (gérant des boutiques New-York Store et Double Source à Châtelet et fondateur de la marque Homecore) qui deviendra le manager du groupe.

Homecore - marque de vêtement

Très tôt, Valéry est sapé à l’œil avec les derniers arrivages américains. Ensuite, Alex fonde avec Lone (du groupe A.S - Abrutissement lyrique et délire Sonic) et Faridj le label La sauce production. Valéry n'a pas encore pris le pseudonyme de Busta Flex mais se fait remarqué pour son flow et ses thèmes largement inspirés du rap new-yorkais. Original Blue Fonk se fait repérer par un certain Cut Killer qui est sur le point de sortir sa mixtape n°10, la première K7 freestyle 100% rap français. Cut Killer demande à Alex son souhait que le groupe participe à ce projet. Les deux frères foncent.

Cut Killer - Freestyle - La 1ère K7 freestyle de rap français

La mixtape réuni toute la crème rap de l'époque et rencontre un succès. Avec ce succès d'estime, Valéry doit se trouver rapidement un blaze : ce sera les contractions de Busta Rhymes et Funkmaster Flex, soit Busta Flex. Le jeune rappeur continue de peaufiner son style et devient un freestyleur hors pair en improvisant/clashant sur diverses scènes parisiennes. Alex a négocié avec Barclay (éditeur de l'album de Lone) pour que Busta Flex fasse un essai pour le featuring recherché pour le premier single de LoneCool dans la place. Les deux frères  se rendent au studio situé Fille du Calvaire pour rencontrer Lone. Le courant passe bien, Busta Flex enregistre le refrain et place un huit mesures en fin de morceau. Lone est satisfait du résultat et propose à Busta de revenir le lendemain pour continuer d’enregistrer un autre morceau. La combinaison Lone/Busta Flex fonctionne à merveille et Busta Flex revient par la suite, les jours suivant ; au final, il sera présent sur sept titres de l'album. Busta Flex fait la connaissance du rappeur Sully Sefil (Koalition). Malgré beaucoup d'absence en cours, Busta réussi a obtenir son BEP vente et commence son baccalauréat professionnel (qu'il abandonnera au bout de la première année pour se consacrer pleinement à la musique).

Lone - album

Dans la foulée, Lone souhaite produire le premier maxi de Busta. En parallèle, Cut Killer lui propose de participer à sa nouvelle compilation HipHop Soul party vol 2 avec le morceau C'est moi qui paie en featuring avec Shankane (la copine de Cut Killer) et un freestyle (Style gratuit) pour introduire Woo Hah de Busta Rhymes. Pour la promotion de l'album de Lone, le passage dans les émissions radio est obligatoire. Lors d'un freestyle promotionnel, dans l'émission de Cut Killer, le « Cut Killer Show » diffusé en live sur radio Nova (101.5FM) en 1996 ; sont présents LoneBusta Flex et le Flex Squad (collectif originaire du quartier d'Orgemont à Epinay-sur-Seine et composé de PMC : Petits Mais Costauds (Iron, K. Flex et Nono), du Tribunal (Sell One, Rudy, AISS et Zaion) et de Jimi Hilife)). Le freestyle dure une quinzaine de minutes, tous les protagonistes passent chacun leurs tours, le freestyle est surtout égotrip et tout le monde veut impressionner les autres. Les phases et les superlatifs s'enchaînent et à un moment, Busta Flex lance "Tu sais qu'en improvisation je suis un ouf, j'ai plus de style, j'ai tellement de style en impro que les reubeus se mettent à manger du halouf". Le standart téléphonique de la radio sonne ; il s'agit du groupe Expression Direkt de Mantes-la-Jolie (Yvelines) qui souhaite que Busta Flex s'excuse mais Busta refuse de le faire publiquement à la radio car il avait fait un freestyle comme il en faisait plein. Il reconnait avec les personnes présentes au studio dont Koma de la Scred Connexion avoir dérapé. Puis l'émission se termine et chacun rentre chez soi.

Lone et Busta Flex - La Sauce production

 

Busta Flex continue les soirées et freestyles radios (radio Libertaire, Génération 88.2, radio Grenouille,...).

Koalition (groupe de Sully Sefil ) envisage de sortir le maxi Le monde qui m'entoure et souhaite en featuring la fraîcheur de Busta Flex sur le morceau Eah-koi (Keskiya) ; Busta accepta bien évidement.

Pour son projet solo, Busta Flex ramène pleins de vinyles à Lone pour qu'il les samples sur ses productions. Les quatre titres sont rapidement enregistrés malgré le fait que Busta Flex soit  Le maxi est pressé à 3000 exemplaires chez Sony Music et l'équipe part faire la tournée nationale des disquaires à bord du Chysler Voyager. Chez chaque disquaire, des exemplaires sont laissés et lorsque les ventes ont lieu le chèque est envoyé à la Sauce Production. Pour certains arrêts chez des disquaires spécialisé hiphop, des mini-concerts sont organisés. Au bout de quelques mois, les 3000 vinyles sont vendus.

Busta Flex - Kick avec mes Nike (maxi) -1997

Pour la promotion des . Mais le 20 Mars 1997, à Fougères près de Rennes (35 - Ille-et-Vilaine), la Sauce Production (Lone et Busta Flex) et Expression Direkt accompagné de Rohff faisaient un concert. Dans les loges (réfectoire avant de monter sur scène), Kertra d'Expression Direkt va voir Busta Flex à propos de la phase et la tension monte. Le frère de Busta qui était à côté s'est interposé tout de suite et a dû faire face à Rohff. Les deux groupes ont commencé à s'embrouiller et une bagarre à éclaté. Durant cette opposition, Lone et son équipe à courus pour échapper aux coups.

Sur son premier album, Busta Flex est d'ailleurs revenu sur cette histoire dans son morceau « Pourquoi » avec « J'ai bossé avec des personnes en qui j'avais confiance // Pendant quatre années les choses allaient dans le bon sens // Voyages, restaurants, loisirs choisir // Entre le meilleur et le meilleur pour mon avenir // Mon avenir la musique // Mais pour eux c'était plus pour le fric // Hip hop de luxe à 50 keuss le sweat // Ils m'ont aveuglé // Par des avantages qui m'ont déréglé // M'ont rendu cinglé // Contre un mur m'épingler // Certains voulaient m'étrangler // Ca n'a pas tardé // Le 20 mars 97 ça a bardé // Les mêmes soit-disant amis dévoués // Pour être près de moi // Etaient loin de moi // Lorsque je criais "aidez-moi" »...

Seb Farran qui diriga alors Island Records, contacte la Sauce Production que soit présent sur la compilation L432 un morceau de Busta Flex. Le label accepte. Lone produit la musique et Busta écrit le texte Le zedou autour du traffic de rimes (en opposition au traffic de drogue). Morceau qui sera présent sur son premier album.

L432 - compilation rap français - Island record

La compilation L.432 sort début 1997 chez Island Records (maison de disque d'Expression Direkt qui sont eux même présent sur la compil'). Pour la promotion, les rappeurs sont invités a participé à une émission promotionnelle sur la chaîne MCM en direct. Busta sachant qu'Expression Direkt y est, décide d'y aller avec une dizaine de potes et des pitt-bulls. L'émission commence, et là, la bagarre commence et un pitt d'un pote à Busta se fait égorgé... Le lendemain, tout le monde est convoqué au commissariat du 8ème. Tout monde ressort quelques heures plus tard comme ci de rien n'était sans se recroiser par la suite. 

Ensuite, Busta se retrouve seul ; son frère devient naturellement son manager. Busta Flex se rend chez Sony Music édition pour faire un point sur ce qui vient de se passer et lorsqu'il sort de l’ascenseur, il tombe sur Kool Shen qui le reconnait et souhaite lui parler cinq minutes à l'étage EPIC. Kool Shen l'invite à s'asseoir dans un bureau et lui dit qu'il a la côté et que beaucoup de maisons de disques souhaite le signer. Kool Shen souhaite produire son premier album LP dans la maison de disque de son choix. Busta Flex accepte et rejoint Warner qui à l'époque n'avait pas de rappeur français signé. L'album Busta Flex est enregistré entre septembre et décembre 1997 et sortira le 3 février 1998. La suite, Busta sera présent sur l'album Suprême NTM, fera la tournée pour finir un an après avec un disque d'or...

Depuis, Busta a présenté plusieurs fois des excuses au cours de freestyles et de concert dont à la première édition de "Urban Peace"... et les choses se sont calmées. Il a participé à plusieurs projet avec des membres proches d'Expression Direkt dont la Mafia k'1 fry ; Kery James l'a invité sur son projet "Savoir & Vivre Ensemble" sur le final "Relève la tête" (avec AP (113), Manu Key, Teddy Corona), il a aussi participé au morceau "version Fraternité" sur la compilation "Algérie Solidaire" (avec Kery James, Rim-K (113), Ogb et Popa (Mafia k'1 fry). Ikbal Vokal (le petit frère de Rohff et moitié du groupe TLF avec Mc Alain 2 l'ombre), lui demande de participé à son projet "Rap Performance" (compilation pour élire le meilleur rappeur de France); Ikbal est aussi à l'origine de 2 street album ("Ghetto Drame volume" 1 et 2) et des 4 mix tapes "Talents Fachés" 1, 2, 3 et 4 Coins de la France (foolek-records).

En 2017, soit 20 ans après cette histoire, Busta Flex et Expression Direkt se recroisent pour la tournée l'âge d'or du rap français. Une discussion a eu lieu avant la tournée pour mettre les choses à plat. Lors de la première date, au moment où Busta Flex interprète Pourquoi, au parole "Au même soit disant ami dévoué pour être prêt de moi / étaient loin de moi lorsque je criais aidez-moi" ; le son et la lumière s'éteignent quelques secondes pour se rallumer avec toutes la team d'Expression Direkt au côté de Busta Flex pour la fin du morceau (moment très symbolique).

concert l'âge d'or du rap français - Expression Direkt et Busta Flex

 


Auteur : Johney Perkins   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :