Publié le 9 Août 2018

TSR Crew est un collectif parisien originaire du 18ème arrondissement de Paris. Conçut en 1999, le TSR Crew était alors un collectif réunissant plusieurs artistes du mouvements hip-hop (graffiti et rap). TSR signifie Tise, Shit et Rap et est composé de trois rappeurs : Hugo TSR (anciennement Hugo Boss), Vin7, Omry et Nero. Ces trois rappeurs se différencient alors très bien par un flow propre à chacun tout en restant liés dans leur propos avec pour seul et unique but : sortir un album où leurs talents serait arrivés à maturité afin qu’il puisse être apprécier par les auditeurs de véritable rap français.

Pur fruit de l’autoproduction, le TSR a su se perfectionner dans chacun des domaines liés au rap. Toutes les instrus sont produites dans le respect des bases du rap et estampillée la chambre froide. Après plusieurs scènes, beaucoup de sollicitations de la part des auditeurs ont poussé se groupe de rap à concrétiser leur projet.

Ils ont sorti trois albums Faut qu'on taille (2004)À quoi ça rime (2007) et Passage flouté (2015). Le TSR Crew a organisé une tournée pour la promotion de leur dernier opus passant notamment par le Canada ou la Belgique, de juillet à décembre 2015.

 

TSR Crew - A quoi ça rime ?

TSR Crew - Tu connais le tarif

TSR Crew - Sans sommation

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Août 2018

De son nom complet Dosseh Dorian N'Goumou, Dosseh est né le  à Orléans (Loiret) et est originaire de Saint-Jean-de-la-Ruelle. Il est également d'origines camerounaise et togolaise. Il commence à écrire ses premiers textes entre 13 et 14 ans, et se fait remarquer par son apparition dans des albums, divers projets et autres mixtapes ainsi qu’avec des collaborations avec des artistes tels que Booba et Seth Gueko. Il collabore également avec de nombreux artistes tels que Niro, SofianeSeth GuekoKaarisRim'KPit BaccardiYoussoupha, et Médine.

En 2011, il lance sa série de mixtapes intitulée Summer Crack. Il participe à des compilations de rap comme We Made It en 2012. Le 24 juin 2013, Dosseh publie son premier film intitulé Karma, avec de nombreux rappeurs de son entourage tels que Sofiane, Niro, Bassirou, Escobar Macson, Lalcko et Seth Gueko. Publié sous format CD/DVD et en téléchargement légal, le film parle du parcours du rappeur Dosseh qui n'arrive pas à faire un choix entre la musique et l'illicite. En octobre 2014, le rappeur rejoint le Label Def Jam France qui devrait lui permettre de s'élever dans sa carrière. En décembre 2014, le rappeur sort Le coup du patron en featuring avec Gradur et Joke, titre qui atteindra la dixième place des charts français.

2015 marque le retour dans les bacs de Dosseh avec un street-album intitulée Perestroïka sortie le 16 mars ; en parallèle, Dosseh annonce la sortie de son premier album studio, Yuri. Concernant Perestroïka, Dosseh explique que « [la mixtape] était une manière de me repositionner par rapport à ma première partie de carrière. Et puis, j’aime sortir mes projets en été. Il a lui-même avoué dans l'interview pour l'abcdrduson vouloir reprendre la manière dont le rappeur Niro c'est fait connaître : Un street album avec Paraplégique, une mixtape avec Réeducation et un album avec Miraculé. Pour Dosseh, Perestroïka le street album, Summer crack music volume III pour la mixtape et YURI pour l'album. »Perestroïka se classe 13e des classements français, 30e des classements belges, et 75e des classements suisses. En novembre une publication instagram de Young Thug en sa compagnie laisse entrevoir la possibilité d'une collaboration lors du tournage d'un clip. Il devrait également avoir une collaboration avec le rappeur de Toronto Tory Lanez.

En mai 2016, il annonce le premier extrait de son album Yuri, intitulé Milliers d'euros publié le 13 juin. Suivront les singles Abel et Caïn et Infréquentables en featuring avec Booba, sortis respectivement en septembre et octobre 2016. Par ailleurs, Dosseh annonce la sortie la sortie de Yuri pour le 4 novembre 2016, album qui sera certifié disque d'or avec plus de 50 000 albums vendu. Le 21 juillet 2017, Dosseh sort son single PDCV (Pas Dans Cette Vie) accompagné d'un clip. Juillet 2018, Dosseh sort l'album Vida Lo$$a.

 

Dosseh - Illuminati

Dosseh - Boyscout

Dosseh, Gradur et Joke - Le coup du patron

Dosseh - Le dehors

Dosseh feat Kaaris - Bouteilles et glocks

Dosseh - Bando

Dosseh - Scarla

Dosseh - Eté au tieks

Dosseh - Brolyk

Dosseh feat Magasco - Oublier

Dosseh feat Young Thug - Milliers d'euros

Dosseh - Afrikan History X

Dosseh - Abel & Caïn

Dosseh feat Booba - Infréquentables

Dosseh - Myah Bay

Dosseh - Solo

Dosseh - PDCV (Pas dans cette vie)

Dosseh feat Sadek - Tout est neuf

Dosseh - KFC

Dosseh feat 13 Block - Papillon

Dosseh - Habitué (Lyric Video)

Dosseh - Habitué

Dosseh feat Lacrim - VLT

Dosseh feat Booba - MQTB

Dosseh - Vie d'un lo$$a

Dosseh - A chaque jour...

Dosseh - Superhéro

Dosseh - Le bruit du silence

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Août 2018

De son vrai nom Atef Kahlaoui, Alkpote (anciennement sous la graphie Al K-Potes) est né le 3 février 1981 dans le 10ème arrondissement de Paris. Atef Kahlaoui est originaire d'Evry-Courcouronnes (Essonne). Après une scolarité mouvementée, une conseillère d'orientation le dirige vers une formation en plomberie, comme son père Salah Kahlaoui, qui ne l'intéresse pas, au lycée Baudelaire d’Évry. La carrière musicale d'Atef Kahlaoui commence en 1995, après son emménagement dans le quartier des Pyramides à Évry. Il adopte le nom de scène Al K-Pote qu'il a « trouvé sans chercher » à l'âge de 15 ans. Il precise que Alkpote est comme « un personnage, une sorte de double qui voulait juste sortir de ma tête. Une sorte de Gainsbarre. » En 1998, il devient membre à 17 ans du collectif Unité 2 feu avec lequel il publie un premier album intitulé Haine, misère et crasse, qui « connaît un succès retentissant faisant connaître le groupe en dehors des limites de l’Île-de-France, et envahit les caissons et enceintes de France. » Peu à peu, il finit par délaisser sa formation et à rapper.

Il intègre en solo le label Néochrome en 2006. En avril 2007, il publie son projet Rap de banlieusard qui « met à l’honneur cet artiste hors normes. Avec des rimes travaillées, un flow fluctuant et un sens des paroles qui s’inspire des rues sales de la cité des Pyramides, et d’une jeunesse déphasée. » En novembre 2007, Alkpote publie la mixtape Sucez-moi avant l'album. En 2010, la sortie de la chanson Bande de putains sur l’album Alkpote et la crème d'Ile 2 France donne lieu à un conflit entre les partisans d'Alkpote et des opposants considérant le titre comme une exaltation des pires clichés du rap. En 2011, il fait une apparition dans le film La Vengeance de Morsay, dans lequel il joue le coiffeur de la cité où ce dernier habite. Le 19 mars 2012, il publie son album L'Empereur contre-attaque. Son album, Neochrome Hall Stars Game, une collaboration avec Seth Gueko et Zekwé Ramos, est publié le 26 novembre 2012. Le rappeur annonce également en 2012 penser arrêter sa carrière, estimant ne pas avoir été suffisamment reconnu pour son talent. Le 3 juin 2013, il publie sa digitape intitulée Mazter Chef Muzik Volume 1. En avril 2014, il publie sa mixtape Orgasmixtape, qui suit d'un deuxième volet l'année suivante, le 11 mai 2015. En 2015, il tourne un clip de la chanson Formule 1 dans un hôtel de Courcouronnes. Le clip est rapidement retiré de YouTube à la suite d'une plainte d'Accor pour « portait préjudice à la marque ». En janvier 2016, il publie un album collaboratif intitulé Ténébreuse musique avec Butter Bullets. Le 24 juin est paru son album Sadisme & Perversion en compagnie de DJ Weedim. Le 7 juillet 2017, Alkpote sort un nouveau projet, Les Marches de l'empereur, toujours en compagnie de DJ Weedim, qui fait aussi participer Vald, Biffty, Iron Sy, la MZ, Black-D du XV Barbar, 13 Block, Leto du PSO Thug, Niska & La B, Brigistone, Jones Cruipy, Jarod, Tino, et Cinnamon pour le remix de Pyramides. En juin et juillet 2017, il assure les premières parties des concerts de Gucci Mane en France. Le 27 avril 2018 sort son cinquième album intitulé Inferno.

2019, il revient dans les bacs avec l'album Monument. On le retrouve sur un étonnant duo avec Bilal Hassani sur le morceau Monarchie absolue présent sur la réédition de l'album Kingdom.

Alkpote - Pyramides

Alkpote - Sadismes et perversion

Alkpote - Renifle

Alkpote feat Vald - Plus haut (Les Marches de L'Empereur Saison03 #EP1)

Alkpote feat Caballero et Jeanjass - Ninjas & Gargouilles (Les Marches de L'Empereur Saison03 #EP2)

Alkpote feat 13Block - A/R (Les Marches de L'Empereur Saison03 #EP3)

Alkpote - Hasta la vista

Alkpote - Traquenard

Alkpote feat Sadek - Teteille (Les Marches de L'Empereur Saison03 #EP5)

Bilal Hassani feat Alkpote - Monarchie Absolue

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Août 2018

De son vrai nom Bedaya N'Garo Singuila, Singuila est né e 19 septembre 1977 à Suresnes (Hauts-de-Seins), de parents centrafricains. Le chanteur a fait partie d'un groupe avant de commencer une carrière en solo, après des essais dans le rap. Encouragé par son grand frère Sylka Yvon Nkouka qui devient alors son Manager, il signe avec le Label Secteur Ä et commence alors sa carrière avec son 1er Album.

En 2003, il sort son premier album On ne vit qu'une fois. Avec ce premier opus, les singles Aïcha et C'est trop seront des hits. Il est l'invité en featuring de Jamelia, pour son remix de Thank You' qui ajoutera un hit de plus.

En 2006, il revient avec un nouvel album intitulé Ghetto Compositeur avec Lino. Les singles issus de l'album sont Le temps passe trop vite et Ma nature.

En 2007, il a participé à la compilation Coupé Décalé Mania : Ça n'ment pas avec Kamnouze et Petit Denis. Il participe également à la création de l'album de Sheryfa Luna en composant notamment le titre Il avait les mots qui deviendra vite un tube.

En 2009, il sort un nouvel album intitulé Ça Fait Mal, Le même titre que la piste 3 du même album, qui celui-ci est un hommage à son père décédé. Reviens je t'en prie et J'suis KO en duo avec Marc Antoine, sont les singles issus de l'album.En 2008, Il reprend la musique de Il avait les mots de Sheryfa Luna (dont il est l'auteur) pour créer Je cherchais les mots - La Réponse. Cette chanson est alors comme son titre l'indique la réponse à Il avait les mots.

En 2013 Il devient parrain de l'association "World for Tchad"

En 2014 Il sort le titre Rossignol.

En 2016-2017, il est juré dans The Voice Afrique francophone.

En 2017, il sort un dernier album intitulé "Entre deux", sur lequel le titre "Rossignol" en featuring avec Youssoupha reviens sur la piste 16 ainsi que le titre "Retour de flamme" à la piste 1.

Il a fait un duo avec le chanteur congolais Ferre Gola, qui est sortie le 15 décembre 2012.

En 2018, le Secteur Ä fait son grand retour pour une tournée événement qui se déroulera dans toute la France réunissant le Ministère AMER, Ärsenik , Doc Gynéco, Stomy Bugsy, Passi, Neg' Marrons, Pit Baccardi, MC Janik et Singuila, soit 20 ans après leur concert à l'Olympia en 1998.

 

Singuila - Ma nature

Singuila - Reviens je t'en prie

Singuila - C'est trop

Singuila - C'est trop

Singuila - Aicha

Singuila feat Marc Antoine - J'suis KO

Singuila - Mieux loin de moi

Singuila feat Soprano - Qu'est-ce qu'elle est bonne

Singuila - Retour de flamme

Singuila - Ay mama

Singuila - Faut pas me toucher

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Août 2018

Saï Saï est un groupe de reggae et ragga français depuis 1985 ; il est composé de Ramsès Ooki et Ricky (Chessy). Saï Saï signifie vagabond (ou petits brigands) en wolof (langue de l'ethnie la plus nombreuse au Sénégal). Dès 1985, ils participent à des sound system tout en animant des émissions radiophoniques à Paris sur Carbone 14radio Ici et Maintenantradio Novaradio Aligre. Mr Ricky et Ramses Ooki, produisent des titres depuis leurs 16 ans.

En 1990, ils sont sur la première compilation de rap en français, Rapattitude, avec le titre Rouleur à l'heure. En 1991 ils font un duo avec MC Solaar dans le cadre des 30 films contre l'oubli d'Amnesty International. Court métrage de Costa-Gavras : Pour Kim Song-Man.

En 1992, les Saï Saï produisent leur 1er album, Reggae Dance Hall, avec les jamaïcains Mafia and Fluxy et Peter Chemist au mixage.

En 1993, ils enregistrent un maxi avec le groupe Les Satellites : Les Satellites capturent Saï Saï et tournent un clip Protégez les bébés, suivi d'une année de tournée commune.

En 1994, sort leur second album, Le Ragga ça l’faitDes rythmes ragga, reggae et autres accompagnent des thèmes ancrés dans leur époque et marqué par cette touche d’humour qui caractérise le son Saï Saï.

1995, les Saï Saï enchaînent promotions et concerts en fidélisant un public de plus en plus nombreux. En avril, après un concert, ils sont bloqués dans Sarajevo. Entre snipers et bombardements, ils improvisent des concerts, un clip et des sessions pour la jeunesse ex-yougoslave. Ils sortiront du pays aidés par ces derniers, passant la frontière au nez des forces armées.

En 1997, quelques centaines de concerts plus loin, Ramses et Ricky créent leurs propre label " RARE Sound " (Ramses and Ricky Energy). Leur première auto-production, La Rime paie, est un hit massivement diffusé.

1998 pendant que clip et remix de La Rime paie déferlent sur les ondes, Ricky et Ramsès dans leur résidence secondaire de Londres, préparent la sortie de leur 3e album, L'Esprit du sound concocté avec Rafe MC Kenna et l’équipe de toujours : Yves Aouizérate et Popa Levi. On notera la présence d'invités tels que Mafia et Fluxy, Gordon Syrus (Breaking’Bread), Daniel Ray, Alan (ghetto tribe) et Sister Nubia.

Après deux ans sur les routes avec une nouvelle formation (quatre musiciens et trois techniciens) les Saï Saï concluent la tournée par l’enregistrement du Live en 2000 à la Flèche d’Or (20ème arrondissement de Paris).

Ils réalisent le titre Non à l’exécution avec Marshall DJ pour la compilation Justice pour Mumia Abu Jamal.

Leur version ska du titre Le Chanteur de Daniel Balavoine, reste interdite de sortie jusqu’à ce jour, faute d’avoir obtenu l’autorisation des ayants droit.

Ils reprennent le titre de Plastic Bertrand Ça plane pour moi en 2008 sur la compilation Il est 5h02 Kingston s'éveille

Réédition du titre La Rime paie au sein de la compilation Méga Reggae, très largement diffusée.

Ricky et Ramses sont tous deux de grands amis de Pierpoljak, figure de proue du reggae francophone sur la scène internationale.

 

Saï Saï - Le ragga ça l'fait

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 6 Août 2018

LSO est un groupe de hiphop créé au début des années 1990 et formé de Diable Rouge, Philjax, Moina Maille, Ike MC (Marve) et DJ Loose. Le groupe est originaire de Cergy (Val d'Oise) et fait partie du posse IRIE ; le nom LSO signifie Le Style Original.

Le groupe fait ensuite partie du complot des des bas fond avec Fabe, Koma, Lady Laistee, Sléo, Bo Prophètes, Dj Stofkry et Dj Kead. Le collectif participe en 1995 à la première K7 Freestyle de Cut Killer. Le groupe apparait également en 1997 sur la compilation hip hop vibes III (L'impasse). En 2001, le groupe sort son premier album studio Bilal Le Prophète. L'année suivante sort une compilation réunissant les principaux morceaux du groupe intitulé 11 ans de biz. En 2004, LSO publie les projets Plan B vol.1 ; en 2006, sort la mixtape Plan B vol.1-2 (Philjax et Marve).

Entre temps, Diable Rouge a intégré le collectif Time Bomb. Il participe activement au maxi 3 titres du label avec la publication de L'homme que l'on nomme Diable Rouge et sa participation sur le freestyle Time bomb explose (avec Kamal, Pit Baccardi, Kassim, Ziko (La Brigade), Ali, Booba, Cassidy, Hi-Fi et Ill) ; il a également sorti Courage avec Lyon-S sur la compilation Time Bomb volume 1 et Passe le mic avec Sista Claris sur la compilation Nouvelle Donne.

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 6 Août 2018

Kalash l'Afro est né en 1979 à Berre-l'Étang (Bouches-du-Rhône). Ses parents sont d'origines tunisiennes. Il commence à écumer les mixtapes de la cité phocéenne dès 1997 et forme le groupe Berreta avec Sheir, Skwal et Belek. Après avoir créé le label Baraka Muzik, il participe à une street tape L'estanque en déplacement du groupe sortie en 1999, à la mixtape Rimes 2 Zone en 2004, puis à l'album L'encre est dans le chargeur publié un an après.

Il lance ensuite sa carrière en solo, d'abord avec une traditionnelle mixtape intitulée Ghettoven, en 2006, regroupant quelques inédits et bon nombre d'apparitions diverses. Après avoir attendu le buzz escompté, il publie son premier album studio Cracheur de flammes le  avec les participations de Keny ArkanaSopranoLe Rat LucianoMystikLino, Berreta et Lil' Saï, artiste membre du groupe Azyatik, autre groupe du label Baraka Muzik. Il fait une apparition remarquée  avec l'interlude 1984, sur le dernier album de la Fonky Family, Marginale musique.

Afin de continuer sur sa lancée d'un projet annuel, il sort un maxi Légitime en novembre 2008. Puis la mixtape Que du seum en mars 2010 sous son nouveau label 13e Art Music. On retrouve sur la mixtape les rappeurs Seth Gueko, Zephir, Tunisiano, Keny Arkana, Farage, Red-K, Dosseh, Lino, Smoker,...

Pour la rentrée 2011 il continue de régaler son public et annonce Plus de Seum. En 2014, il participe à une fête donnée le 21 juin par la Fondation de la Maison de Tunisie.

Kalash l'Afro - Cracheur de flammes

Kalash l'Afro feat R.E.D.K et Salienté - 13 sur la plaque

Kalash l'Afro - Légitime

Kalash L'Afro - Comme un phœnix

Kalash l'Afro - Que du seum

Kalash l'Afro - Reste vrai (part. 1)

Kalash l'Afro feat M-flya - Pour exister

Kalash l'Afro - J'apprends

Kalash l'Afro - La faille

Kalash l'Afro - On a pas changé

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Août 2018

De son vrai nom Charles M'Bouss, MC Jean Gab'1 est né le 28 janvier 1967 dans le 15ème arrondissement de Paris, de parents camerounais. Charles passe les premières années de sa vie rue de Vaugirard, dans le 15e arrondissement. Sa vie bascule lorsque son père, après un divorce difficilement vécu, abat sa mère ainsi que l'amant de sa mère. Charles se retrouve alors orphelin et est confié à la DDASS à même pas 10 ans dans un village en Savoie. Il revient dans la capitale à 17 ans, dans le but de se faire de l'argent « à sa manière » et ne laisser personne dicter sa conduite ni ses actes. Avec une bande de jeunes sans repères appelée Les Requins Vicieux (ancien gang chasseur de skin), il dépouille les passants et organise un commerce de vêtements grâce auquel il se fait facilement de l'argent. À 18 ans, il est incarcéré quinze mois à Fleury-Mérogis. Entre temps, il s'endurcit aux côtés de José, son compagnon de cellule. Libéré, il tente de se joindre de nouveau aux Requins Vicieux, qui baignent dans des affaires de viols. Charles décide alors de s'envoler pour Berlin, en Allemagne.

Bien qu'ayant baigné dans le milieu du rap depuis le début des années 1980, notamment en tant que danseur, ce n'est qu'à l'âge de 30 ans que MC Jean Gab'1 apparaît pour la première fois sur un disque de rap, poussé par ses amis à tenter cette expérience. Son intérêt pour le cinéma des années 1960 et 1970 l'amène à choisir ce nom de scène en référence à l'acteur français Jean Gabin, le 1 se prononçant comme "in" avec l'accent parisien. Il est tout autant influencé par la musique rock que le mouvement hip-hop. MC Jean Gab'1 se lance pour la première fois dans la musique en 1998 sur la chanson Paranoïa, issue du deuxième album intitulé Liaisons dangereuses de son ami Doc Gynéco, ce dernier lui propose d'y participer. Il se rend alors au studio d'enregistrement où se trouve le Doc, mais aussi Fred Chichin et Catherine Ringer du groupe de pop-rock Rita Mitsouko.tait la meilleure ville d'Europe, je me sentais libre. J'ai jamais retrouvé ça nulle part », explique-t-il. Là-bas, il enchaîne les bagarres et se forme une nouvelle équipe de braqueurs. À la chute du Mur de Berlin, les armes soviétiques sont en vente libre. Charles revient avec son équipe à Paris, armé et avec beaucoup d'argent.

En 2003, il publie son album Ma vie dans lequel il raconte sa vie avant et après ses démêlés judiciaires et pénitentiaires, en 15 chansons. Sa chanson J’t’emmerde, dans laquelle il « balance » le passé de plusieurs rappeurs (comme Booba) et groupes de rap français célèbres, connaît un vif succès du fait de la polémique qu'elle engendre. MC Jean Gab’1 met beaucoup de personnalités du rap français dans le même panier. À la suite de cette chanson, cinq ans plus tard, le 21 juillet 2007, une bagarre éclate entre MC Jean Gab’1 et sept personnes dont les rappeurs Kery James et Rohff. Kery James donnera sa version des faits, et Rohff s'exprimera violemment sur MC Jean Gab’1, et Jo Dalton.

En 2010, il signe un retour remarqué avec son single polémique La Marseillaise, annonçant l’album Seul... Je t’emmerde et la sortie d’une mixtape Hors-série volume 1 qui réunit J’t’emmerde ainsi que des parodies et des titres auparavant éparpillés sur divers projets. Toujours en 2010, il publie le tube CaboucheSeul... Je t'emmerde atteint la 41e place des classements français. La sortie de son troisième album studio, IllGame, est prévue pour octobre 2012. Un premier morceau intitulé J'ai un macchabée dans ma cave, dans lequel il s'en prend aux rappeurs français SefyuRohff et Kery James est disponible sur Internet depuis le printemps 2012. Il annonce parallèlement vouloir par la suite prendre un virage artistique et se lancer dans le rock. Ill Game est publié le 21 novembre 2012.

En mars 2016, il publie un nouveau clip intitulé Renoi, chanson influencée par la musique trap.

Hormis sa carrière musicale, MC Jean Gab’1 est acteur et animateur de télévision. Il apparaît dans le film La Haine et dans Banlieue 13 - Ultimatum, produit par Luc Besson. Il joue le rôle principal du film Black, réalisé par Pierre Laffargue. Il apparait aussi dans le film Seuls Two dans lequel jouent en tête d’affiche Éric et Ramzy. Il interprète le rôle d’un gangster, en compagnie d’Omar Sy, voulant la peau de Curtis, personnage joué par Ramzy. En 2013, il présente l'émission Dans la tête du tueur aux côtés de Clara Morgane sur la chaine Discovery Channel. 

En 2013, il sort un livre d'autofiction, intitulé Sur la tombe de ma mère, aux Éditions Don Quichotte. En 2017, après plusieurs années de procédure judiciaire, un accord est conclu entre la maison d'édition et Julien Gangnet, reconnaissant ce dernier comme co-auteur du livre Sur la tombe de ma mère. Son deuxième roman, À l'est, toujours aux Éditions Don Quichotte, est quant à lui paru le 20 août 2015. MC Jean Gab'1 est, en parallèle, un adepte du street workout (ou « musculation de rue »). En juillet 2014, il apparaît dans une émission sur le sujet de l'émission Tracks d'ARTE. En mai 2013, il participe à la troisième édition du King of Pull and Push, une compétition internationale organisée le 22 juin à Grigny, dans l'Essonne, aux côtés de son équipe Punishment Team. En février 2016, il inaugure un terrain de street workout neuf du 18e arrondissement de Paris.

 

MC Jean Gab'1 - J't'emmerde

MC Jean Gab'1 - Enfant de la ddass

MC Jean Gab'1 - Donjon

MC Jean Gab'1 - Cabouche

MC Jean Gab'1 - La Marseillaise

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Août 2018

Davodka a commencé le rap au début des années 2000, bercé par les influences du rap du 18ème arrondissement, où il a grandi. Il fait ses débuts avec le groupe Paris Pôle Nord, composé de lui même et ses deux amis d’enfance, Kema & Nico l’Salo. Ils exercent leur passion en enregistrant avec les moyens du bord. Ils sortent en 2007 une compilation, qui regroupe tous les sons faits durant 3 années.

2007, Paris Pôle Nord se fusionne au groupe naissant, Mentalités Sons Dangereux. De là, nait une longue collaboration. Le crew se compose à l’époque de Dad’Shawg, Peyen, Taz, Sek, Zoss, Dady S, l’Inkonea, Salo, Kema & Davodka, 10 Mc’s, se rejoingnant tous les vendredi pour gratter au home studio. Chacun apporte sa touche personnelle au sein du crew, la plupart étant autant Rapeur, Beatmaker que Graffeur. Le fait d’être aussi nombreux au sein d’un même collectif a permis à Mentalités Sons Dangereux de diversifier au maximum les thèmes et ambiances, en préservant au maximum le côté Old School qu’ils affectionnent tout particulièrement. Le groupe a sorti plusieurs Net Tapes et un album mûrement travaillé, Sampleurs et Sans Reproches, sorti le 21 décembre 2012. L’activité du Crew s’est ralentie après la sortie de celui-ci, chacun s’adonnant à des projets plus personnels.

C’est à ce moment là que Davodka s’est penché plus sérieusement sur ses projets solo. En effet, avec le PPN et le MSD, il n’a sorti que quelques titres en solo, dont les Mille & Une Cuites. En Mars 2013, Davodka sort son premier album, Un Poing c’est Tout, composé de 12 Titres. La plupart des instrumentales sont composées de sa main, 2 seront issues d’une collaboration avec le BeatMaker Art Aknid. Sur l’album apparait aussi 3 Feats, avec Dais et Taf de l’Artmature, Acrobat, et Nico l’Salo. Tout le projet est fait maison, de l’enregistrement jusqu’au mixage. Il sera d’abord disponible en téléchargement gratuit, mais suite à la solicitation de ses auditeurs, Davodka se décide à proposer une version physique début 2014. L’album se présente comme la carte de visite de l’artiste et lui permet de se faire connaitre pour son  haut débit et ses punchlines.

18 Avril 2014, Davodka sort l’Art Tisant, un EP 7 titres disponibles sur les plateformes de téléchargement légal puis en version physique. Pour ce projet, le rappeur jouera sur la participation de plusieurs autres Beatmakers, pour donner une touche plus diversifiée au projet. Peyen, son acolyte du MSD, se charge donc de l’intro, et MSB le Beatmaker de l’Uzine apportera sa contribution sur les titres Ma Dimension, Des Collages et On choisit Pas. Pour le reste, on trouve encore une fois Davodka à la prod. Sur ce mini-album, Davodka aborde plus de thèmes, contrairement au CD Un Poing c’est Tout. Bien que l’on trouve des thématiques comme l’alcool et les inégalités sociales, c’est un projet plus freestyle, ayant pour premier objectif d’apporter de la nouveauté aux auditeurs.

Le 10 décembre 2015 sort l’album la Mise au Poing. Ce nouveau projet s’éloigne un peu des précédents de par la diversité des thèmes abordés et on observe une prise de maturité chez l’artiste. Le son phare de l’album, Le Couteau dans la Paix, sorti juste après les attentats du 13 novembre, fait prendre une nouvelle mesure plus engagée du rap de Davodka.

​Après diverses collaborations sur des albums d’artistes tels que Swift Guad, Demi Portion ou LacrapsDavodka annonce qu’il prépare un nouvel album. Deux clips suivent cette annonce, « Amour Gloire et Beauté » ainsi que « Fusée de Détresse« . En parallèle, il se lance dans une très longue tournée de festivals puis de concerts où il présentera son nouvel album.

avodka a commencé le rap au début des années 2000, bercé par les influences du rap du 18ème arrondissement, où il a grandi. Il fait ses débuts avec le groupe Paris Pôle Nord, composé de lui même et ses deux amis d’enfance, Kema & Nico l’Salo. Ils exercent leur passion en enregistrant avec les moyens du bord. Ils sortent en 2007 une compilation, qui regroupe tous les sons faits durant 3 années.

2007, Paris Pôle Nord se fusionne au groupe naissant, Mentalités Sons Dangereux. De là, nait une longue collaboration. Le crew se compose à l’époque de Dad’Shawg, Peyen, Taz, Sek, Zoss, Dady S, l’Inkonea, Salo, Kema & Davodka, 10 Mc’s, se rejoingnant tous les vendredi pour gratter au home studio. Chacun apporte sa touche personnelle au sein du crew, la plupart étant autant Rapeur, Beatmaker que Graffeur. Le fait d’être aussi nombreux au sein d’un même collectif a permis à Mentalités Sons Dangereux de diversifier au maximum les thèmes et ambiances, en préservant au maximum le côté Old School qu’ils affectionnent tout particulièrement. Le groupe a sorti plusieurs Net Tapes et un album mûrement travaillé, Sampleurs et Sans Reproches, sorti le 21 décembre 2012. L’activité du Crew s’est ralentie après la sortie de celui-ci, chacun s’adonnant à des projets plus personnels.

C’est à ce moment là que Davodka s’est penché plus sérieusement sur ses projets solo. En effet, avec le PPN et le MSD, il n’a sorti que quelques titres en solo, dont les Mille & Une Cuites. En Mars 2013, Davodka sort son premier album, Un Poing c’est Tout, composé de 12 Titres. La plupart des instrumentales sont composées de sa main, 2 seront issues d’une collaboration avec le BeatMaker Art Aknid. Sur l’album apparait aussi 3 Feats, avec Dais et Taf de l’Artmature, Acrobat, et Nico l’Salo. Tout le projet est fait maison, de l’enregistrement jusqu’au mixage. Il sera d’abord disponible en téléchargement gratuit, mais suite à la solicitation de ses auditeurs, Davodka se décide à proposer une version physique début 2014. L’album se présente comme la carte de visite de l’artiste et lui permet de se faire connaitre pour son  haut débit et ses punchlines.

18 Avril 2014, Davodka sort l’Art Tisant, un EP 7 titres disponibles sur les plateformes de téléchargement légal puis en version physique. Pour ce projet, le rappeur jouera sur la participation de plusieurs autres Beatmakers, pour donner une touche plus diversifiée au projet. Peyen, son acolyte du MSD, se charge donc de l’intro, et MSB le Beatmaker de l’Uzine apportera sa contribution sur les titres Ma Dimension, Des Collages et On choisit Pas. Pour le reste, on trouve encore une fois Davodka à la prod. Sur ce mini-album, Davodka aborde plus de thèmes, contrairement au CD Un Poing c’est Tout. Bien que l’on trouve des thématiques comme l’alcool et les inégalités sociales, c’est un projet plus freestyle, ayant pour premier objectif d’apporter de la nouveauté aux auditeurs.

Le 10 décembre 2015 sort l’album la Mise au Poing. Ce nouveau projet s’éloigne un peu des précédents de par la diversité des thèmes abordés et on observe une prise de maturité chez l’artiste. Le son phare de l’album, Le Couteau dans la Paix, sorti juste après les attentats du 13 novembre, fait prendre une nouvelle mesure plus engagée du rap de Davodka.

​Après diverses collaborations sur des albums d’artistes tels que Swift Guad, Demi Portion ou LacrapsDavodka annonce qu’il prépare un nouvel album. Deux clips suivent cette annonce, « Amour Gloire et Beauté » ainsi que « Fusée de Détresse« . En parallèle, il se lance dans une très longue tournée de festivals puis de concerts où il présentera son nouvel album.

Davodka , Salo , Acrobat et Kema - Un glaire pour la gloire

Davodka - Le vers 2 trop

Davodka - Le couteau dans la paix

Davodka - Amour, gloire et beauté

Davodka - Fusée de détresse

Davodka - Accusé de réflexion

Davodka - Flemme olympique

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Août 2018

Klub des Loosers est un groupe de hiphop formé en 1998 et se compose en 2003 du rappeur Fuzati (Romain Goehrs), et des disc jockeys Orgasmic (Cédric Caillol) et Detect.

En 2000, le groupe participe à L'hymne sur la mixtape L'antre de la folie, une chanson qui fera connaître Fuzati. Cette chanson marque également la naissance du Klub des Loosers. En février 2001, Teki Latex et Fuzati improvisent sur la mixtape Le beat, le flow, les mots. Le groupe participe ensuite à la première version de la chanson La Femme de Fer sur le maxi Gastro entérite publié le 23 décembre 2001 En 2003, le groupe fait un featuring avec Maître Krapulashit pour le morceau Sans queue, ni tête sur la mixtape Le rap en 10 leçons. En janvier 2003, le Klub des Loosers publie le maxi Baise les gens. Le 21 janvier 2003, Fuzati et Tekilatex participent à la mixtape Dimension Psykedelik avec les morceaux Chacun cherche son chat et Expérience de groupe. La mixtape Le beat, le flow et les mots 2 est publiée le 24 février 2003 et contient la chanson Check ça sale pute !, collaboration entre le Klub des Loosers, TTC et 6000R. Certains voient en cette chanson une réponse au J't'emmerde de MC Jean Gab1, et une sorte de suite à Dans le club de TTC.

Le Klub des Loosers publie le maxi La Femme de fer le 9 septembre 2003. Le groupe devient, avec TTC et les Svinkels, le fer de lance de ce que la presse appellera le rap alternatif. Le groupe publie le maxi Sous le signe du V le 7 septembre 2004. Ils publient ensuite leur album Vive la vie le 15 novembre 2004, qui raconte l'histoire d'« un étudiant lourdingue-looser [qui] essaie vainement de pécho la plus belle fille de sa classe. » En 2005, Le Klub des Loosers s'unit à cinq autres MC (Gérard Baste du groupe Svinkels, James Delleck et le Jouage, membres du collectif Gravité Zéro, ainsi que Cyanure et Fredy K membres d'ATK) pour fonder Le Klub des 7. Le groupe publie son album éponyme le  au label Vicious Circle Records.

En septembre 2011, Fuzati et Detect donnent une interview au site abcdrduson.com durant laquelle ils annoncent la date de sortie et le titre du prochain véritable album du Klub des Loosers. Il s'intitulera La fin de l'espèce et sortira sur son propre label. On y apprend également qu'il compte sortir de nouveaux albums de production musicale et de mixs à l'instar des broadcasts sessions et de Spring Tales.

Le Klub des Loosers publie leur deuxième album La Fin de l'espèce, le 5 mars 2012. Lors d'une interview accordée au site The Banker's House, le DJ du Klub des loosers, Detect, a déclaré qu'un nouvel album était en production : « Y'a aussi un nouvel album Klub des loosers en route. Il est écrit et quasi-fini. Ça devrait sortir dans le courant de l’année. On fera sans doute une tournée, et on passera surement par Lyon. » En août 2012, lors d'une interview sur le site Noisy Colours, on apprend que le prochain projet de Fuzati ne s'inscrira pas dans la trilogie composée pour l'instant de Vive la vie et La Fin de l'espèce.

La sortie de leur album intitulé Last Days et sous-titré Soundtrack for an imaginary movie est annoncée en mars 2013 au travers d'un communiqué de Fuzati initialement rédigé en anglais.

L'album, qui est un album instrumental, est publié le 13 mai 2013. Son concept est expliqué (là encore en anglais) dans la pochette de l'album : « Lors d'une nuit orageuse, un homme arrive dans un hôtel, le visage masqué. Il semble avoir vécu un terrible traumatisme. L'homme reste à l'hôtel pour quelques semaines. Il s'est fait livrer du matériel musical et commence à travailler sans relâche. Complètement obsédé par son travail, l'homme refuse toute visite en dehors de celles de son docteur et de la jeune maîtresse d'hôtel, de qui il tombe rapidement amoureux. Accro à la drogue, sa santé commence à lâcher. Et pourtant il continue à travailler. Jusqu'au résultat ultime. » L'album s'articule ainsi autour de 20 pistes instrumentales constituées de boucles (que Fuzati n'a pas seulement samplé mais aussi parfois composé et joué) et parsemées de dialogues audios à la manière d'un film qui développent l'histoire.

Le 20 avril 2017, le Klub annonce sur sa page Facebook la sortie d'un nouvel album. Le 4 septembre 2017, Libération publie un article donnant le nom du nouvel album, Le Chat et autres histoires, qui sortira finalement le 13 octobre 2017, et annonce la participation de Jérémie Orsel du groupe Dorian Pimpernel, et de Xavier Boyer de Tahiti 80 pour sa composition. L'album sortira sous le label Ombrage éditions / Modulor. L'album ne comporte plus de samples et les morceaux sont désormais tous des compositions de Fuzati.

 

Klub des Loosers - L'Indien

Klub des Loosers - Volutes

Klub des Loosers - Encore Merci

Klub des Loosers - Cosmonaute

Voir les commentaires

Repost0