Orelsan

par Johney Perkins  -  23 Mai 2018, 23:30  -  #Orelsan, #Aurélien Cotentin, #Caen, #Casseurs Flowters, #Gringe, #La fête est finie, #Le Chant des sirènes, #Perdu d'avance, #Comment c'est loin, #Bloqués, #Les Gars de Adolf El Assal, #Peur de rien de Danielle Arbid, #The Art of Street Fighting de Rafael Levy, #Au poste ! de Quentin Dupieux, #Christophe Offenstein, #3e bureau, #7th Magnitude, #Wagram Music, #Guillaume Tranchant

De son vrai nom Aurélien Cotentin, Orelsan est né le 1er août 1982 à Alençon (Orne). Sa mère est institutrice et son père directeur de collège. Lorsqu'il a une douzaine d'années et alors qu'il écoute plutôt du rock et du metal (Nirvana, Iron Maiden, Guns N' Roses, AC/DC, etc...), ses camarades de basket-ball et de skate-board lui font découvrir l'univers du rap. Il accroche vite à ce genre musical : « La façon de décrire le quotidien, la densité des textes et des images. J'apprenais les textes par cœur, NTM, IAM... Je traduisais aussi les textes de Public Enemy. Je me suis pris au jeu, je rappais pour le plaisir ». En 1998, la famille déménage à Caen lorsque son père est muté ; il a alors 16 ans. Il obtient un baccalauréat économique et social, spécialité anglais au lycée Victor-Hugo de Caen. Il intègre par la suite l'École de Management de Normandie (diplômé en 2004), où en 2000, il rencontre le producteur musical Skread (qui composera notamment pour Diam's, Orelsan, de son vrai nom Aurélien Cotentin , Rohff ou Nessbeal).

Il choisit un nom de scène : Orel, son surnom. Lors de la sortie de son album Perdu d'avance, il veut s'inscrire à la SACEM mais Orel est déjà pris, car il avait oublié qu'il s'était déjà inscrit sous ce nom. Il va donc s'inscrire sous le nom d'Orelsan, ce qui fait qu'il détient les deux noms à la SACEM. Orelsan composé d'« Orel », diminutif d'Aurélien, son prénom, et de « -san », suffixe japonais de cordialité utilisé à l'oral, Aurélien étant par ailleurs amateur de mangas. Durant son année aux États-Unis, il connaîtra une relation amoureuse ambigüe avec une Américaine qui lui inspirera la chanson 50 pour cent. En 2002, ils sortent une mix-tape. Ils apparaissent ensuite sur des morceaux de différentes compilations de rap. En 2004/2005, il passe une année à Tampa en tant qu'étudiant à l'Université de Floride du Sud. À Caen, il rencontre aussi Gringe, originaire de Cergy et arrivé en 2000 avec ses parents, également jeune rappeur, avec qui il décide de former un duo : les Casseurs Flowters. Ce nom est un jeu de mots (flow : manière qu'a un rappeur de débiter ses paroles) en référence aux Casseurs Flotteurs, surnom des deux bandits maladroits du film Maman, j'ai raté l'avion : « On adore ce film et la comparaison avec ces deux bras cassés, le grand maigre et le petit gros, était inévitable » explique Orelsan.

De retour des États-Unis, il s'essaye à plusieurs petits boulots (à écouter dans ses chansons), notamment celui de gardien de nuit dans un hôtel, où il en profitera pour écrire une partie de ses textes. En août 2006, Orelsan charge sur YouTube son premier clip amateur, Ramen. En 2007, il connaît un succès plus important avec le clip Saint-Valentin, parodie sarcastique de la fête des amoureux. Il attire alors les internautes vers son site Myspace où il ajoute régulièrement de nouveaux morceaux. En 2008, le label 3e bureau le remarque et lui propose de produire son album en collaboration avec 7th Magnitude, le label de Skread et Ablaye. Durant l'été 2008, il connaît une certaine médiatisation, notamment à la télévision, à la suite d'une campagne de promotion des titres Changement, distribué par TF1 Vidéo puis No life, premier clip du rappeur réalisé par un professionnel.

Le , il publie son premier album, Perdu d'avance. Les instrumentaux sont composés par Skread, l'album comprend plusieurs participations musicales (featurings) dont celles de Gringe et Ron Thal (ancien guitariste des Guns N' Roses). Sur le site web du Printemps de Bourges, la présentation du rappeur annonçait en avril 2009 le positionnement volontairement provocateur du rappeur : « Revendiquant ses quatorze ans d'âge mental, ses humeurs de cancre assis au fond de la classe et son mental de puceau frustré, Orelsan a tout pour agacer les bien-pensants. » Fin 2009, il est nommé au concours des révélations françaises du prix Constantin et est, dans le même temps, élu par les Internautes comme étant le meilleur artiste français de l'année pour représenter la France aux MTV Europe Music Awards.

Le 26 juin 2010, à l'occasion du Planète Rap de Skyrock, Jena Lee chante son titre Je rêve en enfer en duo avec Orelsan. Le titre devient Je rêve en enfer (Reste en enfer), et la ballade d'origine est revisitée selon les codes du rappeur, qui ajoute bon nombre de punchlines. En 2010, il est également aux côtés de Nessbeal pour le titre Ma grosse. En 2010, Orelsan participe à Diversidad, un projet musical regroupant une vingtaine d'artistes venant de 12 pays différents sur un album intitulé The Experience. Il y représentait la France aux côtés de DJ Cut Killer, Abd Al Malik et Spike Miller. Le projet réunissait également les Allemands Curse et Mariama, les Néerlandais MC Melodee et GMB, le Bosnien Frenkie, les Belges Rival et Pitcho, le Suédois Marcus Price, le Portugais Valete, les Espagnols Nach, Big Size et Zock, le Luxembourgeois C.H.I, l'Italien Luche, les Croates Remi et Shot, et le Grec Eversor. Sa collaboration avec The Toxic Avenger sur le titre N'importe comment donne lieu à trois clips vidéos différents et à la sortie d'un single, mais aussi d'un maxi de remixes du titre, sorti sur le label Roy Music. Il s’installe à Paris en 2011.

Fin mai 2011, il publie Raelsan (en référence à Raël), le premier extrait de son nouvel album sorti le et qui s'intitule Le Chant des sirènes. Sur YouTube se trouve son second extrait intitulé Double vie, qui passe également sur Skyrock. De juillet à septembre 2011, sortent trois nouveaux extraits de son nouvel album : Plus rien ne m'étonne (fin juillet), disponible en écoute gratuite, sur YouTube notamment, 1990 (fin août), un hommage aux années 1990 avec une apparition d'Oxmo Puccino, Olivier Cachin et des membres du groupe 1995, puis Suicide social (12 septembre).Le , il publie l'album Le Chant des sirènes. Consécration, le rappeur normand fait la une du numéro 16 du magazine International Hip-Hop, la référence de la presse rap en France. Un mois après sa sortie, jour pour jour, Le Chant des sirènes devient disque d'or. En 2012, Orelsan remporte deux Victoires de la musique : l'une dans la catégorie « Album rap et musiques urbaines de l'année », pour son album Le Chant des sirènes, et l'autre dans la catégorie « Groupe ou artiste révélation du public ». Lors de son concert à l'Olympia de Paris le , Le Chant des sirènes est certifié disque de platine pour ses 100 000 exemplaires vendus. Il apparaît ensuite avec Gringe sur la mix-tape À la youv de Canardo, dans le morceau Mauvais plan. Il apparaît également sur l'album Itinéraire bis de Flynt dans le morceau Mon pote, mais aussi sur le nouvel album de Disiz et sur celui de Benjamin Biolay. Il est notamment présent dans le remix de Bombadeing de Mokobe aux côtés de ce dernier, de Dry, de Youssoupha et de Leck. Il a en plus été choisi pour faire la publicité française de la marque Reebok en France, lors de la rentrée 2012. Son morceau La Terre est ronde extrait de l'album sera un succès commercial, se plaçant dans le top 10 des ventes de singles en France, et est en rotation permanente dans les radios spécialisées sur le hip-hop telles que Génération et Skyrock, comme dans les radios généralistes comme NRJ. Cela lui vaut une nomination aux NRJ Music Awards 2013 dans la catégorie « Révélation francophone de l'année » aux côtés de C2C, Youssoupha et de la gagnante Tal. Dans un Planète Rap de Canardo durant l'été 2012, il annonce la préparation d'un album ou d'une mix-tape avec Gringe qui sortira entre le début et la mi-2013. C'est donc le retour des Casseurs Flowters. Auparavant, il termine sa tournée et figure sur le deuxième album de Stromae avec qui il enregistre AVF. Entre 2013 et 2016, son actualité s'inscrit au sein du groupe Casseurs Flowters. En 2014, le rappeur crée sa propre marque de vêtements, baptisée « Avnier » avec l’aide du créateur de mode suisse, Sébastian Strappazzon (ex-semi-pro de BMX). Avnier est dérivé des termes « avant-dernier ». C’est une idée qui a fleuri dans les loges d’Orelsan après l’avant-dernière de sa tournée en 2014. La marque commercialise aux vêtements unisexes. Les capsules sont essentiellement composées de pièces sportswear minimalistes ; des sweats allant du pantalon de jogging au bonnet brodé. L’artiste et le styliste voulaient mettre un point d’honneur sur la qualité et choisissent soigneusement la composition de leurs pièces. Pour ces deux premières capsules, Orelsan s’est inspiré de son époque de prédilection, les années 1990, livrant des pièces vintage au design épuré.En 2017, la marque collabore avec Umbro pour une collection spéciale Avnier x Umbro.

Le 20 septembre 2017, soit six ans après son dernier album solo, Orelsan dévoile dans un clip vidéo publié sur YouTube, intitulé Basique, qu'il sort un nouvel album en solo le 20 octobre de la même année. Il est composé de 14 titres dont 5 featurings : Nekfeu, Dizzee Rascal, Stromae, Ibeyi et Maître Gims. L'album est certifié disque d'or en trois jours puis de platine quatre jours après. Un mois plus tard, l'album est double disque de platine. Le 15 novembre 2017, le clip du morceau Tout va bien, tourné en Ukraine (tout comme celui de Basique) est publié sur Youtube. En plus de son succès, grâce à son album Orelsan reçoit 3 Victoires de la musique. En décembre 2017, son album est certifié triple disque de platine. Durant l'étape promotionnelle de son album, Orelsan propose un morceau inédit aux auditeurs de l'émission d'Augustin Trapenard, Boomerang, sur France Inter : Mes grands-parents, un texte consacré à ses grands-parents sur un sample ralenti de Colette Magny. Ce morceau est une exclusivité qui n'est pas présent sur l'album. Le 28 février 2018, le clip du morceau Défaite de Famille sort sur YouTube. Celui-ci surprend par son originalité : il est entièrement filmé à l'iPhone et a nécessité une quinzaine d'heures de maquillage, puisque l'on peut y voir le rappeur se grimer en 27 rôles différents, directement inspirés des membres de sa propre famille. Il comptabilise plus de 1,5 million de vues en moins de 24h.

 

Orelsan - Différent

Orelsan - Changement

OrelSan - La Terre est ronde

Orelsan - No life

OrelSan - Si seul

OrelSan - RaelSan

OrelSan - Plus rien ne m'étonne

OrelSan - La Peur de l'échec

Orelsan - Suicide social

OrelSan - Basique

Orelsan - Soirée ratée

OrelSan feat Stromae - La pluie

OrelSan feat Gringe (les Casseurs Flowters) - Ils Sont Cools

OrelSan - Défaite de famille

Orelsan - St Valentin

OrelSan - Paradis

OrelSan - Dis moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

SPECIMEN 18/11/2020 20:08

Paradis

SPECIMEN 24/10/2020 11:39

Lourd