Publié le 20 Juin 2020

Honers L’infame a fondé le groupe Agression Verbale en 1996 avec Ol Kainry, Rismo, Ricardo et Georgetown. le groupe rencontre rapidement ses premiers succès avec compilations du label Nouvelle Donne en 1998 et le premier album du groupe, Ce n'est que l'début....

Agression Verbale publie le maxi Enterrés vivants, en 2000 avant de se séparer mais restera en bon terme et continuera a poser sur les projets respectifs de chaun des membres. Après cela, Honers disparaît un temps de la scène, pour ne revenir qu'en 2004 avec son premier projet solo, la mixtape Au delà du réel. On y retrouve en autres, son ami Ol Kainry.

 

Il faudra attendre ensuite 4 ans pour réécouter Horners avec sa seconde mixtape, intitulé Street Crédibilité.

Par la suite, Horners participera à un freestyle sur une compilation du DGC 4 Life, à la mixtape de Dj Skorp et à l'album d'Alino (De la poudre au rap 2) avec le morceau Légende.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 19 Juin 2020

 

Templar - Discothèque

Templar est originaire d'Antony (92) et commence le rap en 1998 avec le  groupe Ul’Team Atom. Le groupe sort deux mixtapes (At Home / 1er Volet, en 1999 et At Home 2ème volet, en 2000) et l'album Les anges pleurent, en 2004.

Ensuite, tous les membres se consacrent à une carrière solo réussie, et bien que Templier soit toujours actif, il ne montre aucune grande ambition dans cette direction. Dans les années qui suivent, il sera principalement entendu sur les sorties de ses partenaires Reeno et Grödash. En 2009, Templar sa ville (Antony) sur la compilation Département 92. Ce n’est qu’en 2013, soit 15 ans après les débuts d'Ul’Team Atom, que Templar contrinue au sixième projet de Reeno «Hors Serim», pour enfin fêter ses débuts discographiques solos.

Templar - Temps mort Freestyle

Templar (Ul'team Atom) - Freestyle One Shot

Templar (Ul'team Atom) - Freestyle One Shot II

TEMPLAR - Freestyle BEAT, COEUR Session 1

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #Templar, #Ul’Team Atom, #Hors Serim, #Antony, #92

Repost0

Publié le 18 Juin 2020

Nid 2 Serpents est un collectif, originaire de Rouen (76) qui voit le jour en 1995, lors d'un festival et composé de trois entités rap : A.R.M.E (composé d'Hadès, Le Messie et Fer 2 Lance), Natifs de L'ombre (Synik et Big Moos) et Bast. 
Au cours de ce spectacle, les différents artistes font connaissance et forment peu après le collectif Nid 2 Serpents. Au cours des premières années, les différents membres accordent une grande valeur aux performances live et sont fortement présents sur divers festivals nationaux. En  1998, ils font deux prestations remarquées avec Au pas sur la compilation Hostile hip hop 2 et un freestyle sur la mixtape de Cut Killer, Freestyle 2 : Province.

Cinq ans après leur formation, Nid 2 Serpents sort son premier album intitulé Reptations. On y retrouve des featuring de qualités avec G-Kill (2 Bal), La Brigade, Alcide H (Serum), Abuz et Les Spécialistes.

Ensuite, chacun des membres se consacrent davantage à ses projets solo. Ce n’est qu’en 2005 qu’ils ont sorti leur mixtape Hier, aujourd’hui, demain, clôturant ainsi le dernier chapitre du collectif.

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Juin 2020

De son vrai nom Mohamed Ali, Menzo est né en 1975 au Panier (Marseille). Il débute à l'âge de 16 ans auprès du Rat Luciano, Fel, Pone et DJ Djel dans le groupe Black and White Zulu's, petit groupe issu du deuxième arrondissement de Marseille qui n'a sorti qu'un single. Les Black and White fusionnent avec le groupe le Rythme et la Rime composé de Don Choa et de Sat dont Djel était aussi le DJ.

En 1994, ils forment avec Le Rat Luciano et d'autres artistes le groupe Fonky Family, qui publie son premier album en 1998. Très discret, il est le seul MC de la Fonky Family à n'avoir sorti aucun album solo, contrairement à ses collègues Le Rat Luciano, Don Choa et Sat. En 2015, il se réunit avec son groupe pour un concert à Marseille.

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #Menzo, #Marseille, #Le panier, #Mohamed Ali, #Fonky Family, #Black and White Zulu's, #13

Repost0

Publié le 15 Juin 2020

De son vrai nom Abdel LamriqDJ Abdel est né le 5 juin 1970 à Casablanca (Maroc). Il grandit dans le 19ème arrondissement de Paris ; dans les années 80, il commence a danser et gravite autours des formations Black Blanc Beur (3B) et Positive Black Soul, avec lesquelles, il voyage en Europe et Etat-Unis. Au cours des événements hiphop, il croise Cut Killer avec qui il se lie d'amitié et s'initie aux platines.

Au milieu des années 90, il se fait connaitre en tant que DJ à Canal Plus et à travers ses premières mixtape «funky». En 1998, il fonde avec Cut Killer le label Double H, qui devient rapidement l'un des label les plus prospères de France. La même année, il participe à la compilation Opération Freestyle de Cut Killer avant de sortir l'album Double H DJ Crew avec son partenaire en 1999. Après le tournant du millénaire, Abdel rejoint la série à succès Hip Hop Soul Party de Cut Killer (à partir du 4ème volet). En 2001, Abdel sort son premier album avec A l’ancienne et la mixtape Total R’n’B. Le second volume de la compilation A l’ancienne sort en 2002 ; tandis que mi-2004, c'est au tour du second opus de Total R’n’B.

Dans les années qui suivent, DJ Abdel s'oriente vers la musique électronique, fonde sa propre maison de disques avec Divine Soul Productions et produit la bande originale du film Arthur et les Minimoys en 2006. Il commence a se faire un nom sur la scène internationale. En 2011, il sort l'album Evolution 2011 chez Def Jam France. Il contient des succès dont les singles avec Soprano (C'est my life) et Mister You (Funk you). Avec ses productions et ses scratchs, il restera à l'honneur dans les années à venir et apportera ses compétences aux sorties de Psy 4 de la rime (4ème dimension), en 2013. En 2015, DJ Abdel s'est associé à DJ Kost pour sortir Double Face 2015.

DJ Abdel - C'Est ma life featuring Soprano

DJ Abdel - Funk You 2 ft. Mister You, Francisco et Big Ali

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Juin 2020

Sidi Omar est originaire du 18ème arrondissement de Paris. Il commence sa carrière musicale en 1994 au sein du collectif 1 suivit du 8. En 1998, il fonde le crew Les rois de l'assoc avec son ami Kameni et font plusieurs apparitions au début des années 2000, notamment sous le label Neochrome . Ce n'est qu'en 2003 qu'il commence à se faire un nom en tant qu'artiste solo, avec des freestyles radio assez remarqués.

En 2005, le magazine The Source le qualifie d'un des MC non signés les plus talentueux. Il apparaît sur de nombreux projets dont les albums de Seth Gueko. Sidi Omar sort son premier album Extrait d’amertume, en 2007.

Ensuite, il fera de nombreuses petites scènes au sein de sa ville et de son quartier et travaillera avec Still Fresh. Il faudra attendre six ans pour voir de nouveaux un projet de Sidi O dans les bacs ; chose faite avec Borderline qui débarque dans les magasins, au début de l'année 2013.

Sidi O - Extrait D'Amertume

Sidi Omar - Chat noir

Flynt feat Sidi O - La gueule de l'emploi

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #Sidi Omar, #Paris 18, #Extrait D'amertume, #Borderline, #Sidi O, #Quantizers, #Sidi O.

Repost0

Publié le 14 Juin 2020

Berreta est un groupe marseillais composé de Sheïr, Belek, Kalash L’Afro et Skwal ; il a été créé en 1997 à Berre l’Etang (banlieue de Marseille). En 1999, ils sortent leur premier single L'Estanque en déplacement et font les premières parties du groupe 3ème Oeil.

En 2004, Berreta réalise sa première mixtape Rimes 2 Zone et continue de travailler avec le cercle rapproché de Soprano. L'année suivante, il rencontre le succès à l'échelle nationale avec la sortie de leur premier album intitulé L’Encre Est Dans Le Chargeur.

Puis chacun se consacre à sa carrière solo, tout en invitant le groupe sur les projets respectifs. Tout d'abord, se sera Kalash L’Afro, avec Ghettoven mix-tape (2006), Cracheur de flammes (2007) et Que du seum (2010) ; puis Belek avec Entre rap & vida loca (2008) ; et enfin Sheïr avec la mixtape Le temps passe vite (2016). 

Berreta - L'encre est dans le chargeur

Berreta - Locataires des blocs

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Juin 2020

De son vrai nom Fabien Loubayi, Ben-J est né à Sarcelles (95) de parents originaires du Congo. Au milieu des années 1990, avec ses deux amis Djamatik et Jacky Brown, il fonde le groupe Neg’Marrons. Ensemble, ils se sont rapidement un nom dans du côté de Garges-Sarcelles (95) et se sont rapidement imposés pour devenir les pionniers français du dancehall.

Neg’Marrons devient reconnu en 1997 avec la sortie de leur premier album La rue case nègre ; Ben-J rejoint naturellement le collectif Bisso Na Bisso l'année suivante, qui regroupe un groupe de chanteur congolais (dont Passi, Lino, Mystik...). L'album Racines... du collectif connais un grand succès, ce qui conduit l'ensemble des protagonistes a faire une tournée mondiale. 

En 2000, Ben-J participe au second album des Neg’Marrons (Djamatik a quitté le groupe), Le bilan. Peu de temps après, avec Jacky Brown, ils rejoingnent le collectif du Secteur Ä, auquel appartenaient d'autres grands noms comme le Ärsenik, Stomy Bugsy, Passi... Ben-J participe à beaucoup de concerts à l'échelle nationale dont Urban Peace au Stade de France.

En 2003, Neg’Marrons sort son troisième opus (Héritage) et se lance dans le projet Noyau Dur, auquel participent d’autres artistes des années passées du Secteur Ä et qui aboutit à l’album du même nom en 2005. À ce moment-là, Ben-J fait alors quelques apparitions en solo. Néanmoins, tout projet long solo n'est pas d'actualité et en 2008 le quatrième album des Neg’Marrons sortira (Les liens sacrés). L'année suivante, Ben-J célèbre la réunion de Bisso na Bisso et participe au second album du collectif, Africa. Au cours des trois prochaines années, il se concentrera à la scène, et crée son propre label, J-Music ; label sur lequel, il sort à l'été 2013, son projet solo, Dancehall C4.

En 2016, les Neg’Marrons publie leur cinquième album studio intitulé Valeur sûre. En 2019, il sort le projet solo Karma.

Ben-J - 242%

Ben-J - So fresh

Ben-J - Si Dieu le veut

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Juin 2020

D’origine zaïroise, le jeune Dany passe toute son enfance dans les « quartiers chauds » de Saint-Denis (93). Très vite plongé dans le monde du hiphop, il va rapidement trouver sa voie dans le Rap. En 1993, en compagnie de son cousin Alcide H, il crée le groupe Serum. Bien que son groupe arpente les scènes, Dany laisse la musique pour terminer ses études. A son retour dans le monde de la musique, Serum est repéré par Kool Shen, une opportunité dans le monde de la chanson s’ouvre alors à eux. Après avoir posé sur différentes mixtapes ainsi que sur la 1ère compilation de B.O.S.S. (1999), ils marquent leur arrivée dans le collectif IV my people, en enregistrant le single Donne moi des beats Fat (1999 Warner Music) avec Kool Shen, Zoxea et Busta Flex, et participent à la« IV My People Party ». C’est sur le maxi 4 titres « IV My People » (sorti en novembre 99) que l’on peut entendre un de leur titre, Rien à prouver et, pour encore mieux faire apprécier et découvrir leurs performances, ils enregistrent deux morceaux sur l’album « Certifié conforme», sorti le 25 avril 2000, et font preuve de leur charisme hors pair lors de leurs son groupe commence les prestations scéniques pendant la tournée IV My People (Septembre/Novembre 2000). Des titres comme « Y paraît qu’le rap ça marche » ou « Y refusent qu’on s’en sorte », ont marqué beaucoup d’esprits de par leurs textes réalistes. En 2001, ils reviennent avec quatre morceaux issus de la compilation « Streetly Street Vol.1 » (septembre 2001), où ils balancent des lyrics qui dépeignent bien la faune urbaine et le HIP-HOP de rue à l’état brut.

ils collaborent avec Salif, sur « Rap Gunshot », un des titres phares de l'album Tous ensemble, chacun pour soi (sorti en février 2001). En sortant le maxi-vinyl « On fait l’show » (juin 2002), le groupe Serum marque une fois de plus le rap français de son empreinte. Il enchaîne avec une participation sur cinq morceaux de l’album « IV My People Zone », dont le duo « Même si ta mère m’aime pas » avec Dadoo, où ils se permettent même de se gausser des mères de famille apeurées par certains B-Boys, un peu trop proches de leurs filles. Ils remettent ça avec « Juste du son », un inédit sur le nouvel album de Madizm et Sec.Undo « Streetly Street Vol.2 » (sortie prévue le 10 février 2003), une pure bombe innovante tant dans les lyrics que dans le beat saccadé. En 2003, le premier album à succès "On vit comme on peut" de Serum est apparu et dans les années suivantes trois grands albums IV my people suivis avec des chansons de Serum et aussi avec les premiers projets solo de Dany Boss. C’est avec un album novateur et empreint de réalité qu’il a choisi de faire son entrée. Dix huit titres tous différents, centrés sur le thème de la Street life (la vie de rue) et la présence d’artistes de référence comme Kool Shen, Lord Kossity, Kamelancien, Dany Dan et bien d’autre. L’album est disponible dans les bac depuis le 22 mai et plusieurs dates de show cases et de concerts sont en présentation.

En tant qu'artiste, il se retire ensuite des projecteurs, crée son propre studio et travaille pour de nombreux rappeurs en arrière-plan. Début 2011, il en avait assez du deuxième violon et réalisait la compilation "Fuck Le Rap Game Vol. 1", sur laquelle il y avait non seulement de nouvelles chansons mais aussi de nouvelles productions de Dany Boss. Cependant, il faudra encore trois ans avant la sortie de son deuxième album "Avant L’heure" à l’été 2014.

Dany Boss - Va me faire de la monnaie

Dany Boss feat Techniqsons - Crim team

Dany Boss - Sans boussole

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 11 Juin 2020

A l'occasion de la sortie de son premier album solo, intitulé La mélodie des briques, Nessbeal est suivi par une caméra et se livre à livre ouvert.

Une production Nouvelle Donne

Réalisé par BW Prod

Nessbeal - Making of La mélodie des briques

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #documentaire, #La mélodie des briques, #Nessbeal, #Nouvelle Donne Music, #BW Prod

Repost0