Articles avec #75 tag

Publié le 22 Juin 2020

Maître Gims - Meurtre par strangulation

De son vrai nom Gandhi DjunaMaitre Gims est né le 6 mai 1986 à Kinshasa (RDC). Sa famille émigre en France lorsqu'il a deux ans. Il grandit dans les 3ème, 9ème et 19ème arrondissement de Paris. En 2002, il forme le groupe Prototype 3015 avec ses partenaires JR O Chrome et K.A.N.M.S. Le groupe fusionne avec le groupe Assonance (L.I.O, Adams Diallo, Lefa, Scrib'R et Maska) pour devenir 3e Prototype et sortent la mixtape La terre du milieu, en 2006. Avec les arrivées de Black M, Doomams, R-Mak, Balistik, Anraye, Jiba Jiba, Baby Joe et Dim'One, le collectif Sexion d'assaut se constitue.

Gim's sort un projet 10 titres intitulé simplement Ceux qui dorment les yeux ouverts ; on y retrouve Koma, La sexion d'assaut, Carole, Noko Vesti, Toucko-P & XGangs).

 

 

Lors d'une performance, il font la connaissance de Dry et Dawala et signe un contrat avec le label Wati B. Début 2008, le groupe 3ème Prototype publie son premier album Le renouveau, puis la formation se dissout peu de temps après et Maître Gims devient membre permanent de la Sexion d'Assaut. La même année, il réalise une mixtape avec ses partenaires Doomams, Black M, Barack Adama, Maska, Lefa, Jr O Chrome & L.I.O et apparaît désormais comme l'un des hommes de tête du groupe. Avec une autre mixtape en 2009 (L'écrasement de tête), avec Sexion D'Assaut, il a acquis la réputation d'être l'une des prochaines stars du Rap Français. Lorsque le premier album de son groupe, L'école des points vitaux décroche trois disques de platine, en 2010 ; le succès est international et Maitre Gims est dans la bouche de tout le monde.

 

En 2011, il travaille sur une nouvelle mixtape de Sexion D'Assaut (En attendant l'apogée : Les chroniques du 75), à nouveau platine et lorsque le deuxième album, L'apogée arrive dans les magasins en 2012, le rappeur, qui cache toujours ses yeux derrière des lunettes de soleil, décroche un disque de diamant avec 800 000 albums vendus. Un peu plus tard, il annonce la sortie de son premier album solo, qui sortira avec "Subliminal" mi-2013. Maitre Gims a notamment travaillé avec la superstar américaine Pitbull et avec ses trois frères Bedjik, Dadju er Xgangs, également dans le  monde musical. Un peu plus tard, il sort le single Game Over avec la chanteuse Vitaa. A la fin de la même année, une nouvelle édition de Subliminal est lancée sous le nom de La Face cachée et contient six titres exclusifs. Maitre Gims a également fondé son propre label Monstre Marin Corporation peu après, signant ainsi un accord de vente avec Major Universal. Début 2014, il totalise 800 000 exemplaires vendus.

 

À l’été 2014, il présentera l’équipe de Monstre Marin, qui comprend des artistes de renom tels que L’Algerino ou Vitaa, à «La Monster Party Chapitre 1», la première compilation de son jeune label. En conséquence, il signe d'autres artistes de renom tels que Mac Tyer et décroche le hit de l'été 2015 avec le single Est-ce que tu m’aimes?, Qui est suivi par près de 330 000 millions de vus sur YouTube. Quelques semaines plus tard, son deuxième album Mon cœur avait raison est sorti, avec lequel Maitre Gims comptabilise 85 000 exemplaires vendus dès la première semaine. Lors des célèbres Victoires de la Musique,  son single Sapés comme jamais est élu Chanson de l'année. En 2016, Maitre Gims sort À contrecoeur, une réédition de son deuxième album, qui contient un total de 7 titres exclusifs.

 

En 2018, Maître Gim's sort son troisième projet solo, il s'agit d'un double album intitulé Ceinture noire. On y retrouve Sofiane, Vitaa, Vianney, H Magnum, Dadju, MHD...

 

Voir les commentaires

Publié le 30 Mai 2020

De son vrai prénom Thomas, Atis est originaire d'Espagne et né en 1986. Il commence le rap au début des années 2000 et traîne beaucoup avec Expression Direkt et Les Spécialistes. En 2002, avec une apparition sur la mixtape Violences Urbaines de LIM. On le retrouve en 2004 avec Layone sur la compilation Liberté d'expression 2. En 2005, il  fonde le groupe Box Office avec Tepa et Aki. L'année suivante, Atis participe à plusieurs reprises sur le double album de son partenaire Tepa et les collaborations au sein de Box Office se font plus nombreuses. Il rejoint par la suite le label 70CL, en tant que rappeur et beat maker. Atis sort son premier projet solo, Illuminatis en 2009. Aki quitte par la suite Box Office, Atis et Tepa sortent l'album Ennemis d'état. En 2011, Atis réalise la mixtape Eurostarz avec le rappeur Sinto (70CL). La collaboration est fructueuse et en 2012, ils sortent l'EP Frenchmen of year. En 2013, Atis travaille par la suite avec Perso de Marseille et sort l'EP Airline. L'année suivante, il produit l'EP 5 Panel, en téléchargement gratuit ; à l'automne 2015, sortent les volumes 2 et 3 de 5 Panel. En 2017, sort le 4ème volet de la série des 5Panel.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Août 2018

De son vrai nom Gilles Biloa Boulanger, Hill-G grandi à Ménilmontant dans le 20ème arrondissement de Paris. Jeune, il pratique le tennis mais une opération mettra un terme à sa pratique du sport ; il rencontre pa la suite, Alain Zango (futur Cassidy) en classe de 6ème. Très vite, ils se découvrent un même goût pour la musique et décident de se mettre au Rap en 1993 sous le nom « Rookies MCs ».Tout commence à la sortie du collège dans la rue, les caves et chambres mais très vite, ils se font repérer grâce à leurs textes incisifs et leurs flow atypique. C’est en 1995 qu’ils intègrent le collectif Time Bomb (Booba et Ali du groupe Lunatic, Oxmo Puccino, Diable rouge de LSO, Ziko de la Brigade, One Starr, Simsky, Pit Baccardi, Yoka, Epsi (Yusiness), Dj Sek et Sj Mars). L’année suivante (1996), ils apparaissent sur leur premier support officiel (compile Time Bomb) avec le morceau J’attaque du Mike et changent leur nom en X-Men. Pendant deux ans ils sévissent dans le Rap avec le crew Time Bomb. On les retrouve en 1997 sur la B.O de Ma 6-T va Craker avec l’un de leurs morceaux devenu culte : Retour aux Pyramides. Ill fera également quelques freestyles d'anthologies sur la radio Générations 88.2.

 

En 1998, sous couvert d’Universal et pour des raisons juridiques évidentes (Marvel), les X-Men deviennent Les X aka X-Men et sortent leur premier album Jeunes coupables et libres, qui fait aujourd'hui référence dans le hip-hop français.

 

En 2000, lui et son groupe ont sorti un album de collaboration avec les Ghetto diplomats intitulé Bing Bang Vol. 1. et apparaît de plus en plus en tant qu'artiste solo dans l'environnement de 45 Scientific. Bien qu'il apparaisse dans les compilations du label dans les années à venir, Ill ne signe jamais chez 45, bien qu'un album n'étant jamais sorti a été enregistré sur des production de Géraldo et de Fred le magicien (Dudouet). Ce n'est qu'à la fin de l'année 2006 qu'il fait en solo avec le best of Ainsi soit Ill, qui propose également des titres exclusifs. Quelques mois plus tard, il retrouve son partenaire de longue date, Cassidy, et sort le X-Men best of Album. En 2008, Ill développe de nouveaux plans de collaboration, qu'il met en œuvre début 2009 avec Work, Cross & Joe Lucazz et produit l'album commun So Parano.  Durant les années suivantes, ils vont multiplier les feat (Zoxea, Kohndo, Nino…) et se concentrer sur leurs projets solos sans pour autant ne jamais se perdre de vue.

Le goût d’inachevé de l’album Jeunes coupables et libres et la maturité leur donnent envie de continuer de se perfectionner et de sublimer leur art. Il en résulte l’arrivée en 2015 de l' album des X-Men, Modus Opérandi.

 

En 2017, il remonte sur scène avec Cass' pour la tournée de l'âge d'or du rap français avec entres autres Busta FlexÄrsenikExpression DirektMénélikPassi2 bal 2 neg, AssassinLes sages poètes de la ruePit BaccardiStomy Bugsy,...

 

Ill (X-men) - La ville m'appelle

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Juillet 2018

HiFi grandi porte de Vanves dans le 14ème arrondissement de Paris. Proche de Ill-G et Cassidy, il fait ses premières apparitions sur les classiques des X-Men (en tant que fan de Marcel, c'est d'ailleurs lui qui a trouvé le nom du groupe). Il roule sa bosse au sein du label Time Bomb. Précurseur en matière de punchline Hifi peut même se vanter d'avoir inspiré des mc's comme Booba.

Comme tout ancien membre de l'écurie Time Bomb qui se respecte, il aura fallu très peu de temps pour Hifi pour se faire reconnaître de la scène rap française. Il est rappeur solo depuis le début de sa carrière mais fait ses premières apparitions discographiques aux côtés des X-Men. Entre des classiques tels que " J'attaque du mike " ou " Pendez les " difficile de faire comprendre qu'il ne s'agit là que de featuring et qu'il n'est pas membre du groupe. Mais X-Men devient vite une référence en matière de rap français entraînant Hifi dans le flot.

Ses lettres de noblesses, Hifi les obtiendra rapidement lors de freestyle radio sur Génération 88.2 (avec notamment le titre" le rap se trouve en bas de ma cité ") en passant par des apparitions mix-tape ( dans le morceau " J'bosse pour mon peuple " sur la cassette de Ziko, Hifi lâche ce refrain assassin " J'bosse pour mon peuple/m'efforce d'ouvrir leurs yeux/mais tu sais comment sont les nègres entre eux/ "). A cette époque, Hifi déboule comme un rookie de luxe dans le rap français et devient titulaire en 1997 en posant son premier titre solo sur la compilation Sad Hill (DJ Kheops) " Si t'es cap d'y aller ". Le style Hifi est posé : des textes à thèmes, traités de façon hardcore saupoudré d'un peu d'humour noir, avec des rimes et des métaphores qui font mouche à chaque fois.

Pourtant son destin dans le rap est un peu lié à celui des X-Men puisque malgré un succès d'estime incontestable il n'explosera pas sur la scène rap française. La rue gueule Hifi mais les majors continuent à faire la sourde oreille. Hifi est le premier artiste à quitter Time Bomb et la relation est désormais complètement consumée avec les X-Men. Il doit reprendre tout son parcours et après un an et demi d'absence il revient avec le label Quazegroj et lâche deux maxis deux titres " Lascars " et " Le retour du boogie ". Le style Hifi a changé, il rappe désormais avec Lesli et son rap est teinté d'influence rasta. Toujours pas de nouvelle côté major, alors quand 45 Scientific produit l'album Lunatic, Hifi rejoint tout naturellement le label. De ses rapports avec Ali et Booba et son contact permanent avec Géraldo, Hifi ne pouvait que sortir sur 45 Scientific. Toutes ces années de galère auront donné l'œil du tigre à Hifi et on le ressent sur son premier maxi deux titres " Ce que les négros veulent / Mr l'agent ", dont le second titre est produit par ses soins. Hifi est un artiste polyvalent qui est aussi bon producteur musical qu'il est rappeur et ce n'est pas pour rien s'il a composé le titre qui a révélé Futuristiq sur la compilation Hostile 2.

Il a fallu attendre 2003 pour qu'il sorte son premier album solo chez 45 Scientific. La qualité est au rendez vous, la promo aussi, mais la séparation de Lunatic n'a surement pas aidé la sortie de cet opus. Car à cet époque tout le monde se focaliser sur cette histoire. Cet album marquera le début de la dérive commerciale des disques estampillés 45 Scientific. En 2007 il vient de sortir une mixtape rétrospective avec plusieurs inédits de qualité en attendant son 2ème opus "Histor Hifi que".

En 2015, il revient sur le devant de la scène en balançant le single Babylone systeme.

 

Hifi - Rien a perdre, rien a prouver

Hifi - J'anticipe

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 20 Juillet 2018

De son vrai nom Diomay Lévy Claude Sarr, Diomay est né le 29 décembre 1980 à Paris, il est d'origines sénégalaise et guadeloupéenne. Influencé d'abord par Michael Jackson, puis Phil Collins, Diomay écoute dès l'année 1997 les albums de The Notorious B.I.G., Wu-Tang Clan, LL Cool J, Cam'ron, Jay-Z, Nas, Ma$e, Big Pun et Capone-N-Noreaga entre autres. Il pratique intensément le basket et rencontre Salif et Exs du groupe Nysay. Le courant passe bien. Bien que souffrant de dyslexie, le rappeur se met alors à écrire ses premiers textes et formera le collectif Denzel zoo avec Nysay et Granit.

Associé à « Granit », pseudonyme du futur producteur au sein du label Neochrome, Diomay fait ses premières armes. Après une démo enregistrée par les deux hommes, le rappeur Fredo, membre du groupe La Brigade, leur permet d'introduire leurs voix sur la compilation Néochrome Volume 1 en 1998.

Diomay collaborera, entre 2000 à 2004, avec Néochrome (Seth Gueko, Brasco, Loko, etc.) ainsi qu'avec le rappeur Salif alors signé sur le label IV My People créé par Kool Shen, membre de Suprême NTM.

En 2003, Diomay participe à la création du label Sky The Limit avec son cousin Kopdas. Il s'associe à Alexi Kantrall, surnommé Le Roumain, et à Dereez de la société de production Oxid pour la réalisation de clips, puis à Chris Enja qui prend le relai pour Sky The Limit Video en 2011.

Après un premier essai solo sorti durant l'année 2004, Diomay, à l'image de son alliance avec le rappeur Rma2n, offre au public français un son dirty south à une période où leurs confrères l'appliquaient peu encore.

C'est en 2009, que Diomay décide de revenir au son qui l'inspirait adolescent, avec l'album Retour aux Sources suivi de l'album Rue de la Paix en l'espace de quelques mois.

Fin 2010, Diomay sort son cinquième album solo 90 BPM , toujours produit par Alexi Kantrall, dont l'accueil critique des médias spécialisés hisse le projet comme un des meilleurs albums Hip-Hop de 2010.

Peu après, Diomay intègre le jury du Rap Contenders. Il renouvelle l’expérience lors de la deuxième édition en 2011.

Début 2013, Diomay annonce la sortie de sa Vintape #1mixée par DJ PIMP et regroupant ses titres phares ainsi que de nombreux inédits et un remix de "Est-ce que je dois en faire autant?" avec entre autres Driver et Killah Kaf de La Brigade.

Le rappeur sort son album Le gaucher, le premier trimestre 2014. L'année suivante, il publie Tchiki O, toujours sur son labek Sky the limit.

 

Diomay - Allo maman

Diomay feat B-La - Dans le flou ( Retour aux sources)

Alexi Kantrall & Diomay - Vive la musique de France (part 1 Manu de Renaud)

Diomay feat Alpha 5.20 - Street crédibilité

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 15 Juillet 2018

Freko Ding est né à Paris en 1979, Freko grandit dans la capitale et dans la banlieue parisienne (quartier Riquet, Bagneux, Morangis), baladé de foyer en foyer, griffonnant ses premiers textes dès l'âge de douze ans, rappant en amateur dans des petits groupes. Les années 90 sont celles de l'apprentissage de la rue, des codes du rap et des premiers plans sérieux : la rencontre avec Celsius, membre d'ATK, amène Freko à participer à une répèt' du groupe. "Quand j'ai pris le micro, ils étaient bouche bée !", se souvient le "mangeur de pierre" qui commence alors à entrevoir la fin des galères.
Premier concert dans le 19e arrondissement pour la Fête de la Musique, avec un groupe qui compte alors 21 rappeurs (dont Pit Baccardi, Matt et Les Refrès) et s'avère vite ingérable. "On était parfois plus nombreux sur scène que le public !", se souvient Freko. C'est dans une formule allégée de sept membres que Freko trouvera sa première occasion de briller au sein d'ATK : sur le vinyle de 1996, "Micro Test", et sur l'album de 1998, Heptagone, son flow puissant et ses rimes vécues en font un challenger remarqué. C'est l'époque du premier "Mangeur De Pierre", du parcours du combattant que connaissent tous les rappeurs qui en veulent.
Et Freko en veut : lui qui se disait déjà à douze ans qu'il voulait devenir "le plus grand rapper du monde" fait son trou. Mix tapes, compilations, featurings, on entend Freko partout dans l'underground, mais on ne le voit pas. D'où la première méprise sur celui qui s'appela successivement Dingo et Flagada : Freko est blanc. Ce qui étonne sacrément tous les fans de son flow discographique quand ils le découvrent sur scène. "Je ne suis pas pro blanc, le rap n'a pas de couleur ! Je suis juste fier d'être ce que je suis. Pas besoin de me comparer à Eminem, plutôt à Busta Rhymes !" lance Freko en rigolant.
Il faut dire que ce rapper-là est atypique : capable de se raser le crâne sur un coup de tête (c'est le cas de le dire), il a aussi des goûts musicaux un peu moins étriqués que ses confrères. Fan de Björk, Freko a comme source d'inspiration musicale la variété française plutôt que les rappers ricains hardcore. "On dit tout le temps que les rappeurs français s'inspirent de Mobb Deep, etc., moi, mes inspirations c'est Johnny Hallyday, Christophe, Brel et Brassens ! J'ai tous les CDs !"
Et comme Freko a l'esprit ouvert, c'est avec des rockers déviants qu'il travaille pour son EP signé en major. Eric et Philippe, les jumeaux du groupe Irmavep, font vrombir leurs guitares sur "C'est Grave" et "Une Balle Dans La Nature", deux des morceaux phare du EP "Mangeur De Pierre". Trois chansons réalisées par Irmavep et produites par Lynx (le manager et ami de Freko), trois titres plus electro West Coast signés par Monk (du groupe Bustafunk) : deux tendances qui se complètent, deux tonalités différentes qui sonnent comme du pur Freko Ding'. Comme il le dit dans "Comportement Névrotik" : "Je raconte pas d'histoires pour faire kiffer les potes." Pas de bluff ni de freestyle dénué de sens, Freko pond des textes qui racontent sa vie, faisant de ce six titres sa "bio des trois dernières années".
Pour le futur, Freko Ding' bouillonne de projets : un concert avec des hard rockers, un album qui déchire, voire un duo avec Björk… Bref, on n'a pas fini d'être surpris par Freko.
Au fait, d'où vient cet étrange blaze ? "J'ai fait ma première garde-à-vue à 11 ans, et des potes m'ont appelé "le petit coffré". C'est devenu Freko." Encore une histoire de dingue...

 

Freko Ding - Chien crado

Fréko Ding - La rue ma mère

Freko Ding - Dernier morceau

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Mai 2018

De son vrai nom Sébastian Rocca, Rocca né le à Paris. Il est le fils des artistes (peintres) colombiens Francisco Rocca et Gloria Uribe, arrivés en France en 1975. Il vit une partie de sa jeunesse entre la Colombie et le 14e arrondissement (Paris). Sébastian joue des percussions dès son plus jeune âge, et commence à écrire en 1990, sur des rythmes salsa, influencé par sa culture et par tout ce qui l'entoure. Il découvre le rap à l'âge de 15 ans, et se lance dedans après avoir écouté Guru en concert.

Il intègre le collectif La Cliqua qui s'installe dans le 18e arrondissement de Paris. Avec le collectif, il s'impose en tant qu'artiste solo et en duo avec Daddy Lord C, pour former la Squadra. La même année, La Cliqua sort son premier album Conçu pour durer. Rocca apparaîtra sur les titres Tué dans la rue, Comme une sarbacane, Freestyle et Conçu pour durer. La Cliqua se compose à l'époque de Daddy Lord C, Egosyst, Khondo, Lumumba, Chimiste, DJ Jelahee et de Raphael et est signé sur le label indépendant Arsenal Records.

Rocca publie son premier album solo intitulé Entre deux mondes en 1997, l'un des albums références du rap français. Ce premier album est enregistré et mixé à Paris par Soudan, alias The Green Beret, ingénieur des célèbres studios D&D à New York. Cette première livraison contient les titres Le hip-hop mon royaume et Les jeunes de l'univers (l'instrumental contient un sample du morceau Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux chanté par Michel Berger). Diffusés en radio, ces deux morceaux s'annoncent alors comme synonymes de succès commerciaux pour cet album.

Rocca participe ensuite à l'album éponyme de La Cliqua en 1999. En 2001, il publie son deuxième album solo, Elevación, qui contient des titres comme Au lieu de se faire la guerre, Pour être un homme, Graffiti ou R.A.P.. Il suit de l'album Amour suprême en 2003, qui inclut Lifestyle, Rap Control ou encore 1001 raisons.

En 2004, il lance sa carrière outre-atlantique. En 2007, il apparait brièvement dans le film documentaire Beat Makerz - The Documentary. Il sort plusieurs mixtapes avec son groupe qui leur permet de sortir l'album Nuestra Cosa en 2005. Rocca participe par la suite au concert de La Cliqua en , lors du Festival L'Original (Festival international de hip-hop à Lyon) qui leur permet de remettre sur la table les classiques présents dans leur valise tout comme le à l'Élysée Montmartre, où ils concrétisent le retour tant attendu. L'hymne Les jeunes de l'univers tient une place particulière dans les morceaux de bravoure et d'espérance nés du hip-hop français. En parallèle, un nouvel album de Tres Coronas est publié en mai 2011 sous le titre La musique est mon arme. L'album de 12 titres contient une apparition de Soprano.

Après huit ans d'absence discographique sur la scène française, Rocca annonce son retour en octobre 2011 par le titre Général annonciateur d'un nouvel album en français, Le calme sous la pluie, publié en 2012.

En 2014, Rocca annonce la sortie de deux nouveaux albums Bogotá-Paris et El fenix. Bogotá-Paris est publié le en deux versions française et espagnole, afin de réunir ses deux publics sur un seul et même projet. 

 

Rocca - Les Jeunes de l'Univers

Rocca - La renommée

Rocca - Le sommet

Rocca feat. Lyricson - Retour à la source

Rocca Ft. Daddy Lord C (La Cliqua) - A l'ancienne

Rocca - El original

https://www.youtube.com/watch?v=q1qqpflIbOo

Rocca - General (Version Française Officielle)

Rocca Ft. Lyricson - De vuelta a lo real

Rocca - Mc Hustler

Rocca - 2018 Rien De Neuf

Voir les commentaires

Publié le 3 Mai 2018

Tout simplement noir est un groupe de hip-hop français, originaire de la banlieue parisienne. Au milieu des années 1980, tandis que le rap français se popularise en France, J'L'Tismé (prononcé Jee Le Tismé) décide de se joindre à trois camarades de lycée : MC Bees, Demon B (Eric Blaze) et Parano Refré pour faire l'école buissonnière (et ainsi de la musique). ils mixent leurs créations tout d'abord sur un poste radio. En 1988, ils fondent le groupe Tout simplement noir, accompagnés par DJ Real. C aux scratches. Le nom du groupe est venu naturellement, à ce moment, l'environnement était assez raciste, notamment avec les mouvements Skinhead. Le groupe intègre le Longue Posse (collectif parisien composé de rappeurs, danseurs et graffeurs) et accède à un studio où ils effectuent leur première maquette musicale.

En 1991, le groupe se fait connaitre du public grâce à Olivier Cachin, présentateur de l'émission RapLine, la même qui a fait notamment connaitre Ministère A.M.E.R. et Assassin à cette période. Ils tournent le clip Le Temps passe diffusé sur la chaîne locale M6. Néanmoins, ne voyant le succès arriver, Demon B quitte le groupe pour une carrière solo, et part vivre et produire aux États-Unis. Il est remplacé par Greg (MC Rabbi) qui les aidera à produire leur premier album. Au début des années 1990, le groupe commence à produire son premier album sous le titre initial de Night and Day. Au bout de quelques mois sort l'album Dans Paris nocturne, un de leurs plus gros succès, contenant les titres J'suis F et À propos de Tass qui relatent respectivement une soirée entre amis, et les femmes. L'album se vend rapidement à 15 000 exemplaires. Une caractéristique importante du groupe TSN est qu'à l'instar de la rappeuse Sté Strausz, ses membres sont parmi les premiers à développer un rap de style G-funk en France, à l'époque où il était populaire aux States. Ils sortiront ensuite un deuxième album intitulé Le Mal de la nuit. Mais, en pleine promotion du disque, Mc Bees quitte à son tour précipitamment le groupe.

N'étant plus que deux, le groupe Tout simplement noir (TSN) décide de ne plus chanter ensemble sous cette appellation, mais de produire d'autres artistes encore peu connus. Ils sortiront alors l'album Paranocalypse de Parano Refré, qui remportera un succès notable, ainsi que plusieurs autres albums, tels que ceux de la rappeuse Roll'K.

J'L'Tismé continue en solo, puis réalise et produit de nombreux artistes tels que Parano Refré, Daddy Yod, Peeda, Tony Merso, Roll-K, 50/50 et Graine 2 N. Il réalise également deux DVD intitulés RollK Hot Show et L.A.xagone, ainsi que des clips. En 2005, il lance son propre site web de téléchargement sur lequel il distribue en totale indépendance ses productions. J'L'Tismé anime une émission de webradio intitulée Radio Panam chaque vendredi soir en compagnie de DJ Ozzir (vice-champion de France de deejaying) depuis 2006. En 2010, il entame la tournée Menace II Society Tour accompagné de MC Eiht du célèbre groupe Compton's Most Wanted.

En 2009, un nouvel album voit le jour. Intitulé Classics, celui-ci est composé des classiques du groupe T.S.N., de remixes et de morceaux inédits. Le 23 octobre 2010, le groupe se reforme après 13 ans d'absence afin de donner un ultime concert au Nouveau Casino de Paris.

 

Tout Simplement Noir - Le Temps Passe

Tout Simplement Noir - J'suis ''F''

Voir les commentaires

Publié le 28 Avril 2018

De son vrai nom Aline Christophe, Lady Laistee est née le 20 avril 1972 à Saint-Claude (Guadeloupe). A l'âge de cinq ans, elle rejoint sa famille en région parisienne (France métropolitaine). Son père est alcoolique et bat sa femme, il en viendra même jusqu'à violer Aline dans un parking de Sarcelles lorsqu'elle a 16 ans. Elle en parlera par la suite à sa conseillère d'éducation et il fut condamné à 10 ans. Au début des années 1990, elle se laisse emporter par la vague de hip-hop qui touche l'hexagone. Son nom, Laistee, est le verlan du mot « stylée » (qui a du style). Elle commence le rap au sein du collectif « Le Complot des Bas Fonds » avec entre autres Fabe, Koma (Scred Connexion), LSO et Sleo. Elle apparaît notamment sur les Cool Sessions 2 de Jimmy Jay et sur la compilation L432.

Le , Aline apprend la mort de son frère Rudy, tué par balles. Dans son premier album, Black Mama, publié en 1999, elle lui rend hommage dans la chanson à succès Et si…? produite par Sully Sefil (Koalition). Et si…? figure parmi les meilleures ventes rap de l'année avec plus de 250 000 singles vendus. Sur ce premier album, elle collabore notamment avec le label B.O.S.S. de JoeyStarr (NTM). En parallèle, elle met au monde sa fille, Léa. Elle collabore avec plusieurs rappeurs français comme Dadoo (KDD), Kery James (Ideal J), Busta Flex (Demande toi - Double Face 3), D.Dy et Sir Samuel () ou encore les chanteuses Lynnsha, Diam's et Princess Lover. Elle fait aussi partie des artistes que MC Jean Gab'1 attaque dans son titre J't'emmerde. En 2001, Aline publie son deuxième album, Hip-Hop Therapy, auquel participent Joey Starr et DJ Spank, Sulee B. Wax, et Matt et rencontre le succès. Le 10 février 2003, elle est victime d'un grave accident vasculaire cérébral. Elle survit mais en reste paralysée de la moitié du corps, et doit suivre un long processus de rééducation. Elle raconte cet événement tragique dans son troisième album, Second souffle, publié en 2005 au label Barclay. Quatre ans plus tard en 2007, elle épouse Sébastien Farran (ancien manager de JoeyStarr, Tété et  Johnny Hallyday), autrefois juré dans l'émission Popstars en 2007 sur M6. Le couple se sépare en 2009 mais Lady Laistee préfère garder le nom de Farran comme ses deux filles. Elle participe à la mixtape JoeyStarr Armagedon de JoeyStarr, sortie en 2011. En 2015, elle publie le single numérique Angel et son livre autobiographique Dans la lumière.

 

Lady Laistee - For The Ladies

Lady Laistee - Qu'on se le dise

Lady Laistee feat. Lynnsha (Matt Houston) - Diamant Noir

Lady Laistee - Le retour du phœnix

Voir les commentaires

Publié le 24 Avril 2018

De son vrai nom Bruno Beausir, Doc Gynéco est né le 10 mai 1974 à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), de parents guadeloupéens. Dès l'enfance, il s'intéresse à la musique via différentes influences, bercé par la culture zouk antillaise de sa mère, la soul et le reggae qu'écoutent ses grands frères, et par la chanson française à texte qu'il découvre à la radio. Mais à l'adolescence, il est surtout un passionné de football auquel il joue pour un club amateur de la rue Championnet. À 16 ans, après le départ de son père (René Beausir  grandit avec sa mère, assistante sociale, et ses demi-frères et sœurs au 23e étage de la tour Mercedes de la Porte de la Chapelle du 18e arrondissement de Paris. Un quartier auquel il rendra très souvent hommage dans ses chansons. Puis il fait la connaissance d'un jeune boxeur qui pratique dans un club de son quartier, un certain Gilles Duarte qui deviendra plus tard Stomy Bugsy, avec qui il se noue vite d'amitié et qui lui présente un ami d'enfance, Passi.

Bruno commence ses aller-retours entre Porte de la Chapelle et Sarcelles, ville de la banlieue nord-parisienne d'où ses acolytes Stomy Bugsy et Passi sont originaires, dans un quartier surnommé la « Secte Abdoulaï ». À la fin des années 1980, il découvre la culture hip-hop qui commence tout juste à se développer en France, et voit ses deux amis fonder un groupe de rap avec d'autres Sarcellois (le gestionnaire Kenzy, le DJ Ghetch et les rappeurs Moda et Hamed Daye), le Ministère A.M.E.R., qui connaîtra plus tard la notoriété. Même s'il ne fait pas partie intégrante du groupe, mais plutôt du collectif qui l'entoure, Beausir les suit en studio d'enregistrement et lors des différentes représentations qu'ils donnent pour la promotion de leur premier disque. Il apparaît pour la première fois à leurs côtés en tant que simple figurant dans les vidéo-clips des titres Traîtres et S.O.S, réalisées en 1991 pour l'émission RapLine, présentée par Olivier Cachin sur M6. Admiratif et influencé par ses relations, il commence d'abord par écrire puis décide de rapper à son tour en prenant le pseudonyme Doc Gynéco (inspiré par un surnom que lui avaient donné ses amis vu sa passion pour le sexe féminin). Il effectue l'une de ses premières improvisations lors d'une émission consacrée au Ministère A.M.E.R. sur Radio Nova, mais c'est en 1994 sur le deuxième album du groupe, 95200, qu'il est invité à apparaître sur un premier titre, Autopsie. L'année suivante, il participe à l'enregistrement d'un des morceaux les plus controversés du rap français, Sacrifice de poulets (il y est crédité dans les chœurs), paru sur la compilation de musiques inspirées du film La Haine de Mathieu Kassovitz, et qui pour des questions juridique (le ministère de l'Intérieur a poursuivi le Ministère A.M.E.R. pour « provocation au meurtre ») marquera la fin du groupe pour de nombreuses années. C'est en fait pendant l'enregistrement du deuxième album de ses amis de Sarcelles qu'il a profité du studio où ils travaillaient pour enregistrer, la nuit, ses premières maquettes en solo sur des samples de Marvin Gaye ou d'autres tubes de la Motown, avec l'aide, à la réalisation, du producteur du Ministère A.M.E.R., Mariano Beuve. Après avoir envoyé ses premiers enregistrements à plusieurs maisons de disques, il se voit proposer un contrat par le groupe Virgin en 1994.

Doc Gynéco publie, à 22 ans, son premier album, Première consultation, en 1996. Peu attiré par le son des boîtes à rythmes ordinairement utilisées dans le rap français, Doc Gynéco impose à sa maison de disques que les compositions musicales de ses chansons soient majoritairement jouées par de vrais instruments. C'est donc dans un studio de Los Angeles, aux États-Unis, sous la direction du producteur et ingénieur du son américain Ken Kessie (qui a déjà travaillé avec Whitney Houston ou le groupe En Vogue) que l'album est enregistré par des musiciens de studio professionnels. L'album fait participer Passi, et le rappeur latino-américain El Maestro. Le style musical de Première consultation innove grâce à une sonorité pop, funk et soul, très influencé par le G-funk californien de Dr. Dre. Le flow mélodieux du Doc, presque chanté, le rapproche de la variété française (ce qu'il revendique sur le morceau Classez moi dans la variet') et soutient des textes aux thèmes urbains et aux références populaires, abordés entre humour, légère provocation et désenchantement. Soutenu par les radios grâce à une succession de tubes comme Viens voir le docteur, Nirvana, Né ici, Vanessa (en référence à Vanessa Paradis) ou encore sa déclaration passionnée au football, Passement de jambes, l'album devient l'un des plus grands succès de l'histoire du rap français avec plus d'1 millions d'exemplaires. À partir de cette période, Doc Gynéco participe activement à la promotion du Secteur Ä (contraction de Secte Abdoulaï). Ce collectif est créé par Kenzy réunissant des rappeurs et des chanteurs de ragga, dont la plupart sont amis d'enfance et originaires du Val-d'Oise ; il est aussi constitué de Passi et Stomy Bugsy, qui se sont lancés dans une carrière en solo couronnées de succès, Hamed Daye, MC Janik ainsi que les groupes Ärsenik et Nèg' Marrons. Doc Gynéco, qui est le premier à connaître la notoriété, apparaîtra avec les membres du collectif sur disques afin de les mettre en lumière. Il est aussi sur scène invité par des artistes aux univers différents comme les Rita Mitsouko, Julien Clerc, Tonton David ou Les Enfoirés.

En 1998, il produit la compilation Liaisons dangereuses qui lui permet de mettre en avant de nombreux artistes pour la plupart inconnus du grand public à l'époque (plusieurs membres du Secteur Ä mais aussi MC Jean Gab'1, Pit Baccardi, Mafia Trece, Assia, La Clinique, La Rumeur, etc.). Il fait aussi participer des invités inattendus comme Catherine Ringer des Rita Mitsouko aux vocalises sur un morceau, le chanteur Renaud pour une reprise rap de son titre Hexagone en duo avec le Doc, ou encore le rappeur Rockin' Squat du groupe Assassin en collaboration avec Calbo d'Ärsenik. Le disque ne comporte que cinq chansons interprétées par Doc Gynéco, dont notamment le duo C'est Beau La Vie avec l'homme d'affaires Bernard Tapie, qui tentait un retour dans les médias à sa sortie de prison. Pour les compositions musicales, le Doc fait de nouveau appel à de vrais musiciens et décide de reprendre certains morceaux de rock comme Hey Joe de Jimi Hendrix ou les arrangements de Summertime par Janis Joplin.

Sur l'unique morceau en solo qu'il se réserve, L'homme qui ne valait pas dix centimes, il fait appel à un groupe de mariachi et évoque de façon lucide son succès aussi soudain que fragile, tout en se montrant très amer avec sa maison de disque. C’est aussi l’année des Dix petits nègres : le spectacle du Secteur Ä à l'Olympia les 22 et 23 mai 1998 fêtait le 150e anniversaire de l'abolition de l'esclavage. Le public peut voir se succéder sur scène les dix artistes qui composaient le Secteur Ä à cette époque chanter leurs tubes respectifs.

En 1999, Doc Gynéco annonce se séparer du Secteur Ä après qu'une histoire d'escroquerie et d'agression à son domicile dont il aurait été la victime soit relatée dans la presse. René Beausir, son père, déclarera lors d'une émission présentée par Karl Zéro que son fils a été victime de séquestration par ses anciens amis et associés. Kenzy, visé par certains médias et qui connaîtra du coup des difficultés à signer des contrats important prévu pour la création d'une chaîne de télévision Secteur Ä, se défendra dans le magazine Get Busy en précisant ne rien avoir à faire dans cette histoire, qui était, selon lui, un conflit entre le manager d'une chanteuse et Doc Gynéco, que ce dernier comptait produire avec sa propre société, Doc Communication, mais à qui il devait de l'argent après la revente de son contrat. Doc Gynéco, lui, deux ans plus tard dans une émission présentée par Thierry Ardisson, déclarera que toute cette affaire n'était que de la « publicité mensongère » pour faire croire au public qu'il risquait pour sa vie. Quoi qu'il en soit l'éloignement avec la plupart des membres du Secteur Ä eu bel et bien lieu tant sur disque qu'au niveau des affaires et, peu de temps après, d'autres têtes d'affiche du collectif en feront de même (à savoir Passi, Stomy Bugsy et Hamed Daye).

Après une année de retraite médiatique paraît en 2001 son deuxième album solo, Quality Street, enregistré à Londres, au Royaume-Uni. Un disque à la poésie intimiste dans lequel il se rapproche encore plus de la variété française, en évoquant son parcours depuis le quartier de la Porte de la Chapelle jusqu'au monde du show-biz, sa nouvelle vie de père de famille et la scission avec son collectif d'origine marquant pour lui la fin d'une époque. Il se présente comme un homme pas encore trentenaire mais « revenu » de ses illusions et qui, grâce au hasard, aurait rencontré le succès presque trop jeune. Devenu solitaire autant par tempérament qu'à cause de déception, son quotidien serait celui d'un fumeur contemplatif et à l'aise à la fois amusé et triste, mais éternellement transcendé par son amour pour les femmes. Comme à son habitude, il invite sur ce disque des artistes et musiciens aux horizons variés : l'actrice Chiara Mastroianni, le rappeur new-yorkais RZA, membre du groupe Wu-Tang Clan, le chanteur français Laurent Voulzy ou encore l'artiste reggae jamaïcain Gregory Isaacs. Le titre Rue Mazarine est dédié à Mazarine Pingeot, la fille adultérine de l'ancien président de la République française, François Mitterrand. Sur les photos de la pochette du disque, signées Jean-Baptiste Mondino, on peut voir ses trois enfants. Désirant à cette période se débarrasser de son pseudonyme, qu'il juge inapproprié à son âge, il a l'intention de signer son disque sous son vrai nom, Bruno Beausir, mais sa maison de disques refuse et c'est simplement son prénom qui est écrit au-dessus de Doc Gynéco sur la couverture de l'album. À contre-courant de l'image plus dure des nouveaux rappeurs à succès de l'époque (Mafia K'1 Fry, Fonky Family ou Lunatic), ce projet différent pour lequel il fera, entre autres, la couverture du magazine Têtu, ne rencontrera pas le succès de son précédent disque. Quelques mois plus tard, Doc Gynéco et Stomy Bugsy enregistrent un album commun baptisé Double Pénétration, qui n'est finalement jamais sorti en raison d'un désaccord entre les maisons de disques respectives des deux artistes à l'époque. Certains morceaux issus de ce projet ont tout de même été intégrés plus tard sur différents disques du Doc.

En 2002, il publie, plus vite qu'à l'accoutumée, Solitaire, un album moins personnel et plus rythmé que le précédent, sur lequel il s'approprie via son style pop-rap différents genres musicaux (funk, zouk ou RnB) et où il invite Matthieu Chedid en tant que guitariste, l'artiste ragga/dancehall Lord Kossity, le rappeur californien Daz Dillinger du groupe Dogg Pound et l'ami des débuts, Stomy Bugsy. Sur le titre éponyme, Solitaire, il se confie sur l'inconfort de sa situation d'artiste encore populaire mais qui désormais ne sait plus ou trouver sa place de rappeur poète dans une industrie qui a changé, en avouant presque se sentir obligé de réduire son discours à un message positif et léger, coincé selon lui entre un rap hardcore devenu tête de gondole mais qu'il juge trop sombre et des tubes simplement dansant qui ne favoriseraient que leurs refrains. Cependant, il obtiendra avec ce disque le prix du meilleur album rap/hip-hop aux Victoires de la musique en 2003.

Alors que son personnage médiatique, qui donne l'image d'un fumeur de cannabis séducteur et décalé, était déjà populaire, il le devient davantage grâce à la parodie qu'en fait l'émission satirique de Canal+, Les Guignols de l'info. À partir de 2002, il commence à répondre aux nombreuses invitations des plateaux de télévision où il paraît omniprésent jusqu'à ce qu'il devienne même un chroniqueur plus ou moins régulier dans l'émission On ne peut pas plaire à tout le monde présentée par Marc-Olivier Fogiel sur France 3. En 2003, il apparaît pour la première fois en tant que comédien dans deux films qui ont pour tête d'affiche son ami Stomy Bugsy : Gomez et Tavarès de Gilles Paquet-Brenner et Le fleuve de Mama Keïta. Puis à la demande de Luc Besson, il compose la musique du générique du film Taxi 3 et apparaît sur le disque de la bande originale. Sa maison de disque décide de sortir Menu Best Of, une compilation qui retrace chronologiquement sa carrière en réunissant ses plus grands succès et qui est agrémentée de trois titres inédits. En 2004, en pleine crise du marché de la musique et en raison des chiffres de ventes de ses disques de plus en plus faibles, la maison de disque Virgin Records met fin à son contrat au bout de dix ans. Pendant cette période, il aura dirigé, un temps très bref, le label Virgin Rue. Puis il apparaît sur la compilation Dis l'heure 2 Ragga Dancehall produit par Passi et enregistre certains morceaux avec ce dernier, Stomy Bugsy et Hamed Daye pour un nouvel album du Ministère A.M.E.R., annoncé sur la couverture du magazine Radikal où ils étaient spécialement réunis, mais finalement le disque ne sortira pas.

En 2006, il publie simultanément les albums Un homme nature et Doc Gynéco enregistre au quartier sur un nouveau label, Exclaim. Sur le premier disque, plus pop, il revisite comme à son habitude différents styles musicaux (ici le rock ou le disco). La Grande Sophie signe le texte du titre Lov, Lov, Lov tandis que Stomy Bugsy compose certains morceaux et apparaît sur Tu mens. À noter aussi que le Doc reprend la chanson L'homme pressé du groupe Noir Désir ainsi que le Ring My Bell d'Anita Ward. Le deuxième album est enregistré dans un studio situé dans son quartier d'origine, le 18e arrondissement de Paris, et il s'y essaie plus particulièrement au reggae. La chanson Josette, sur laquelle apparaît Matinda du groupe Ruff Neg, est un clash contre le rappeur JoeyStarr (NTM). Sur Reurti II, il évoque son licenciement selon lui injuste du groupe Virgin. En même temps que ces deux disques est publié une autobiographie, titrée elle aussi Un homme nature, dans laquelle il raconte son enfance près de la porte de la Chapelle, son parcours et ses conquêtes amoureuses. La même année, il apparaît dans une comédie pornographique intitulée In Bed with Doc Gynéco, produite par Marc Dorcel. Il enregistre ensuite, avec le Ministère A.M.E.R. reformé pour l'occasion, le titre Le temps passe, en collaboration avec Johnny Hallyday, publié sur l'album de ce dernier, Ma vérité. Par la suite, ils seront invités au Festival de Cannes pour l'ouverture des NRJ Music Awards. En 2007 est publié son livre Les grands esprits se rencontrent - Sarkozy et moi, une amitié au service de la France qui est accompagné d'un disque constitué de trois nouvelles chansons. En 2008, il est condamné pour fraude fiscale à 10 mois de prison avec sursis. C'est à la fin de l'année qu'il publie l'album Peace Maker, dont le producteur et arrangeur musical, DJ Mosey, n'est autre que Pierre Sarkozy, fils de l'ex-président de la République française, Nicolas Sarkozy, et membre du groupe Da Cream. Le disque, à l'ambiance très soul et RnB, contient plusieurs duos, dont celui avec le chanteur américain Jimmy Cozier, le rappeur français Philémon ainsi que la reprise du titre Je suis né dans la rue avec son ami Johnny Hallyday.

En 2015, après une longue pause musicale, Doc Gynéco fait son retour sur scène en signant avec Arachnée Production, une filiale de Sony, pour une tournée en France et dans les pays francophones, célébrant les vingt ans de son premier album Première consultation sorti en 1996. Un concert est annoncé à l'Olympia à Paris. Une fois l'annonce de la vente des billets ouverte, le concert affiche complet en à peine trois heures. Un deuxième concert à l'Olympia est alors très vite annoncé pour le 26 mai, qui se verra complet en 48 heures. En raison du succès des deux dates parisiennes, Doc Gynéco annonce une troisième date au Zénith de Paris, le 18 novembre 2016. La tournée connaît un franc succès, la majorité des dates en France étant complètes. En parallèle est publiée, en novembre 2015, une compilation rendant hommage au Secteur Ä, intitulée Affaire de famille. Différents rappeurs de la nouvelle génération revisitent à leurs manières les plus grands titres des artistes du collectif de l'époque. Deux titres du Doc sont repris : Dans ma rue par Black M et L'Homme qui ne valait pas dix centimes par Nekfeu. Le 15 avril 2016 sort la réédition de Première Consultation, une édition deluxe qui est composée de deux disque (ou trois en collector avec un disque des versions instrumentales). Le premier est l'album avec ses 14 titres remastérisés. Le deuxième se compose de 8 interludes, de neufs titres remixé, des versions alternatives, des raretés, des bonus, la reprise de La Bohème et deux titres originaux et inédits Le Mec en vogue et Histoire d'un mec, enregistré à l'époque mais qui n'avaient finalement pas été intégrés à l'album, dévoilés vingt ans plus tard. Un coffret collector, limité à 1 000 exemplaires, est également sorti avec un livre en format vinyle, retraçant l'époque de Première consultation. Il contient des photos, les paroles de l'album, une interview exclusive de 2016 ainsi que deux vinyles et trois CD contenant l'album original, la réédition et les instrumentales. En mai 2016, Doc Gynéco rejoint la maison de disque Island Mercury Records pour un contrat en tant que directeur artistique et dans la préparation d'un nouvel album

En juin 2017, Doc Gynéco sort son premier single single Ça va aller. Un titre très festif et optimiste, dans lequel le clip se déroule en Afrique. Le 1er , Doc Gynéco annonce le projet Liaisons dangereuses 2, qui doit fêter les 20 ans de sa compilation Liaisons dangereuses. Des collaborations avec Orelsan, Damso, Bigflo et Oli, Kaaris, SCH et Nekfeu sont annoncées. En décembre 2017, le rappeur annonce sur les réseaux sociaux que le collectif Secteur Ä, qu'il avait quitté en 1999, se reforme au complet sur scène dans toute la France fêtant le vingtième anniversaire de leurs concerts à l'Olympia en 1998, sous la direction et l'organisation de Mazava Corp, qui était à l'initiative de la tournée L'âge d'or du rap français en 2017.

En , Doc Gynéco publie son nouveau single France, disponible sur toutes les plateformes de téléchargement, qui est le premier titre extrait de son nouvel album intitulé 1.000%36. Dans ce nouveau morceau, mélangeant sonorités africaines et françaises, le rappeur se livre sur sa vision de la France et de sa carrière. Il déclare son amour pour son pays dont il va en faire la promotion sur le talk-show de Yann Barthès, Quotidien, où il chante en direct son titre inédit. Dans le même temps, il dévoile le clip de cette chanson où est notamment présent l'ami du rappeur, Marc-Olivier Fogiel,

En mars 2018, paraît son nouveau single Obscurité qui contient des sonorités dansantes et influencé par la musique africaine. Comme pour les précédents singles de son nouvel album 1.000%, le titre est accompagné d'un clip. Dans cette chanson, Doc Gynéco rend hommage au continent africain, notamment musicalement et appelle à travers ses textes à la paix dans le monde, l'acceptation de la différence et la générosité. Le clip, quant à lui, nous emmène au cœur de l'Afrique, en représentant ce qu'exprime ce nouveau titre. On le retrouve alors au cœur de son studio, avec son équipe, ou encore dans les rues d'Afrique. Le 13 avril 2018, il publie sur les réseaux sociaux le titre Ma fille, quatrième single de son album 1.000% dans une vidéo contenant les paroles de la chanson. Un morceau directement adressé à sa fille dans lequel le rappeur continue d’explorer des sonorités très musicales et entraînantes, toujours plus proche du chant que du hip hop.

Du 26 avril au 27 mai 2018, Doc Gynéco est de retour avec le Secteur Ä pour une tournée événement passant par l'AccorHotel Arena et dans les Zenith de France avec ÄrsenikStomy BugsyPassiNeg' MarronsPit BaccardiMC Janik et Singuila.

Le 27 avril 2018, Doc Gynéco marque son retour après 10 ans d'absence — son dernier album solo en date étant Peace Maker — en publiant son nouvel album 1.000%, enregistré et composé en Afrique.

 

Doc Gyneco - Nirvana

Doc Gyneco - Né Ici Rue Case Nègres feat. MC Janik

Doc Gynéco - Viens voir le docteur

Doc Gyneco - Né Ici

Myth Syzer feat Doc Gynéco et Clara Cappagli - La piscine

Voir les commentaires