Articles avec #rap francais tag

Publié le 29 Août 2020

 

Dontcha - Dontcha Flex 3

 

En 1997, Zoxea participe à la mixtape de DontchaDontcha Flex 3, sur laquelle, on retrouve Busta Flex, MASS, K-Reen, ATK, Monsieur R...

La même année, Zoxea est également présent sur la mixtape Dontcha Flex 4 avec un Clash impro et une Improbonus

Dontcha - Dontcha Flex 4

 

Dontcha sort en 1999, son premier album Les bords du Fleuve (Globe Music) et participe à plusieurs émissions radio dont Sang d'encre (le 21 juin 1999) avec Zoxea.

En 2004, Dontcha souhaite se faire du buzz avant la sortie prochaine de son street CD Etat brut et contacte Jacky (Neg' Marrons) et Zoxea pour organiser un clash en direct dans l'émission Couvre-feu sur Skyrock (96.00FM). La date est arrêté le 25 février 2004, à 1 heure du matin et se déroule en 4 rounds (le dernier en accapella). Zoxea vient accompagné de Melopheelo et de Sinik, tandis que Dontcha vient avec Mac Tyer.

Z.O.X., s'il veut me tester en impro, il va voir comment je B.O.X / J'en ai rien à foutre moi de IV my people ; dis-moi juste si Kool Shen, c'est l'indien dans Village people.

Dontcha

Ton premier album, il a fait un sale flop / tu dois mouiller ce soir, pour la première fois tu passes à Skyrock

Zoxea

Suite à ce clash, l'ensemble des protagonistes se quittent en bon terme ; Dontcha aurait même remercie Zoxea par sms.

 

Dontcha sortira par la suite Etat brut avec une campagne de stickers (et site internet) précisant que le CD contient le clash où il a vaincu Zoxea.

Zoxea n'apprécie pas ne pas avoir été informé et surtout le fait que son nom soit dans un bizness dans lequel, il n'est pas associé.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Juin 2020

En 2005, à l'occasion des dix ans du « Cut Killer Show » diffusé sur Nova et Skyrock, Cut Killer publie ce documentaire, portant le même nom que son émission radiophonique, composé d'une heure et demi de programme dédié au hip-hop. « Cut Killer Show » revient sur l'histoire du hip-hop français à travers la radio, le DJing, ou encore les artistes, retraçant les dix ans de son émission « Cut Killer Show ».
Avec les interventions de Booba, Joey Starr, Iam, Oxmo Puccino, Diam's, Dadoo, le 113, Sidney, Luc Besson, Mathieu Kassovitz, DJ Abdel, DJ LBR, Dee Nasty, DJ Cream et beaucoup d'autres.

Cut Killer Show - Documentaire

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #Cut Killer Show, #Documentaire, #Cut Killer, #radio, #parcours, #hiphop, #rap français

Repost0

Publié le 7 Juin 2020

Un documentaire au cœur du rap français : ses débuts, son histoire, ses influences. Des interviews, freestyles et lives du rap français inédits. La danse, graffiti, Djing y sont abordés avec la plupart des pionniers de ce mouvement comme, Squat, Dee Nasty, Crazy B, Lionel D, Kool Shen, Dj Medhi… ou encore Mode2 et Jon One pour le graffiti. Une heure et vingt minutes alternant images de concerts, d’artistes en studio comme Dj Pone et commenté principalement par des rappeurs mais aussi d’autres protagonistes. Une formidable rétrospective et travail débutant sur des photos d’archives de New-York

Réalisé en 2002 par Chimiste (beatmaker au sein du groupe La Cliqua), Joly et David.

Rap Attack "Le Documentaire" - Réalisé par Chimiste (2002)

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Novembre 2018

La Jonction est un groupe de rap originaire de Lille (Nord). À la fin des années 90, les cinq rappeurs Ywill, Prince, Saknes, Oprim et Rekta se réunissent pour former le groupe La Jonction et pour poser sur la cassette Université du hiphop. En 2004, la Jonction sort la compilation Réunion clandestine sur laquelle le groupe apparaît 5 fois. Le disque est sorti en totale autoproduction mais les 5 rappeurs lillois ont néanmoins l'ambition de lui donner une diffusion nationale. C'est donc au début de l'année 2005 que le groupe part sillonner la France, de Lille à Marseille en passant par Lyon, Nantes ou encore Strasbourg, pour distribuer Réunion clandestine dans les Fnac et disquaires spécialisés. La Jonction fait ses armes dans l'indépendance, l'autoproduction et l'autodistribution...Entre-temps, le groupe fait la rencontre du dunkerquois Dj Veekash qui viendra mettre son talent aux platines et à la production au service d'une formation nordiste des plus prometteuses... Mais c'est avant tout sur la scène que la Jonction fait parler d'elle et se forme une réputation solide dans tout le Nord-pas-de-Calais. De 2003 à 2007, le groupe se produit aux 4 coins de la métropole Lilloise mais n'hésite pas à sortir de chez lui en allant jouer à Valenciennes, Dunkerques, Lens, Maubeuge ou encore St Quentin et Strasbourg. Peu à peu, l'entité prend forme, la Jonction gagne en cohésion et en maturité, multipliant les concerts, festivals et premières parties (Kool Shen, Adl-Al-Malik, Sniper, Sinik, Scred Connexion, M.A.P…).

En 2008, ils publient une première mixtape Street Radio et en 2009, leur contribution au CD du 50ème numéro du magazine rap les aide à attirer davantage l'attention sur eux. En 2010, le groupe La Jonction a un peu changé. Alors que DJ Veekash poursuit sa propre voie, Rekta se sépare complètement du groupe, tandis que DJ Jocker rejoint la formation. La même année, ils remportent la prestigieux concours régional Buzz Booster ; en 2011, le groupe atteint la seconde place du concours national.

Saknes réalise une première mixtape en solo intitulé Sur ma tête. Ensuite, le groupe travaille sur son premier album Le point sur le J pour le sortir en 2013.

 

La Jonction - Si j'étais mon pote

La Jonction feat Afu-ra - On lâche pas

La Jonction feat Demi-Portion - Loin

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Novembre 2018

Farage Nikov a grandi en Seine-et-Marne. Il intègre rapidement le label Neochrome. La première apparition de Farage remonte à 2005, avec le titre Economie parallèle en featuring avec Adès sur l'album Graine de taulard de N'Dal. On le retrouve ensuite sur la compilation Duo 2 choc 2 avec Freko et le titre Violent. Ensuite Farage apparaît sur quasiment toutes les sorties de Neochrome (albums de Seth Gueko, Al K-Pote,...).

Eté 2008, il sort son album L'instinct Du Bitume, Best Of de se meilleures titres, qui comprend également quelques inédits. L'année suivante, le rappeur publie l'album Témoin du mal. Même dans les années suivantes, pratiquement aucune sortie de Neochrome dans les magasins, dans laquelle Farage n'est pas impliqué.

Ensuite, Farage s'éloigne de Neochrome ; on le retrouve entres autres sur l'album de Bolo, 1kizition, Kalash l'Afro, Smoker, Escobar Macson, Six coups MC, Mesrime, Colt, Zekwe Ramos, Daouf,...

 

Farage - Témoin du mal

Farage Nikov - Qui ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Novembre 2018

Flag grandit à Evry (Essonne) et fait rapidement la connaissance de Sérigne M'Baye Gueye (Disiz la Peste). Aux côtés de Disiz et d’autres rappeurs (Apotre H, Dayen, Eloquence et Treyz l'affreux) de son quartier, Flag fonde le crew Fuck Dat. Le collectif sort l'album Fuck dat FM qui ne rencontrera pas le succès espéré. Le collectif se sépare ; mais Flag continuera d'apparaître sur les projets de ses anciens partenaires de chez Fuck Dat ; puis Flag part en tournée avec Disiz la Peste. Ce n'est qu'en 2010 que Flag publie son premier projet solo, la mixtape Dix bonnes raisons. L'année suivante, il sort le deuxième volet de la mixtape. Ensuite, plusieurs vidéos annoncent la sortie de sa troisième mixtape Juste pour le sport, au printemps 2013.

 

Flag - Rap français

Sérigne M'Baye Gueye feat Flage the name -Sama Adjana

13K (GariBagdad) et Flag the name (PLC Allstarz) - Black devil

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #rap français, #Flag the name, #Flag, #Dix bonnes raisons, #Fuck Dat, #Evry, #Essonne, #Hiphop

Repost0

Publié le 26 Août 2018

Zephir est un rappeur originaire de Marseille (Bouche du Rhône), né en 1984 de parents marocains. Il commence à écrire ses textes dans sa chambre à l’âge de 13 ans et participe à quelques scènes dans la MJC de son quartier. En 2000, il rencontre Matrix qui deviendra son Dj ; grâce à cette collaboration, les scènes se font de plus en plus nombreuses. 2003 fut une année charnière où Zéphir fut de nombreuses apparitions sur divers projets tels que La fight Tape et Coktail Xplosif volume 2 de Sink 9 Prod, Onzemars de Pomerium, Etat des Lieux de Tah Sah Prod, 74 minutes Krono de DJ Spy, Chargé à blok de Dj Prayone, On joue le jeu sans tricher de Dj Kortez, Onze Mars de Dj Tearz, Grabuge de Kargal Prod, Renaissance de Djeme et bien d'autres encore.

En 2004, Zephir sort son premier projet, le vinyle Etoile verte qui sera distribué dans toute la France. Il ira défendre ses titres lors d’une tournée qui l’emmènera à Lyon, Marseille, Genève,… Grâce à cette renommée montante, Zephir fera les premières parties marseillaises de nombreux rappeurs dont Oxmo Puccino, Kery James, La Caution, Arsenik, Busta Flex,…

En 2007, Zephir sort son premier album Le poignard de l’avenir. On y retrouve Kalash l’Afro et Horseck. Il est invité à participer aux compilations Mission Karcher et Peine capitale. Fervent supporter de l’olympique de Marseille, il envisage avec son Dj Wicked Matrix de réaliser une compilation rap pour les 20 ans d’existence du groupe de supporters South winners.

En 2008, il sort le street album En attendant winners. On le retrouve également sur la mixtape de Freeman, En haut la misère paye 2 et les compilations Rap de rue 2008 et Département 13. L’année suivante, en 2009, il publie enfin la compilation Winners ; on y retrouve pas mal de grosses pointures marseillaises telles Soprano, Namor, Red-K, Freeman, Kalash l’Afro, Keny Arkana, Carpe Diem,…

Ensuite, les apparitions se font plus rares ; on le retrouve en 2010 sur la mixtape Que du seum de Kalash l’Afro.

 

Zephir - Moral à zéro

Zephir - Que des winners

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Mai 2018

De son vrai nom Lionel Eguienta, Lionel D est né le 13 décembre 1959. Lionel grandi à Vitry sur Seine (Val de Marne) et est l'un des pionniers du rap en France et notamment de la scène freestyle. Il est d'ailleurs l'un des premiers à rapper en français. En 1982, à l'occasion d'une tournée française d'Afrika Bambaataa, Lionel D est intronisé membre de la Zulu Nation en compagnie de Princess Erika et Dee Nasty au Bataclan. À partir de 1985, il participe, sous l'impulsion de Dee Nasty, à des événements hip-hop organisés sur le terrain vague de La Chapelle.

Il se fait connaître durant les années 1980 au travers de l'émission de radio qu'il animait avec Dee Nasty sur Radio Nova, qui deviendra un peu plus tard Deenastyle (diffusé le vendredi de 20h00 à 22h00 de fin 1988 à fin 1989) ; c'est à l'époque une émission de référence qui reçoit la majorité des rappeurs parisiens (MC Solaar, Soon E MC, Rico, New Génération Mc's, Assassin, Les Little Mc's, EJM, Moda, Sulee B, Passi (Styler), SKO, JMD, Suprême NTM, Timides et Sans Complexe, Stomy Bugsy,...

C'est grâce à une maquette réalisée dans les studios de Nova que Lionel D est repéré par un sous-label de Sony Music et peut sortir ses premiers disques en 1990 : les maxis Y'a pas de problème puis Pour toi le Beur. Ce dernier, basé sur un sample du morceau El Nay (Atini el Nay Wa Ghanni) de la chanteuse libanaise Fairuz, est considéré comme l'un des premiers raps en France exprimant sur disque le malaise éprouvé par les Beurs et est assez mal accueilli à sa sortie car coïncidant avec des événements tragiques (la Guerre du Golfe). Selon Dee Nasty, il est même retiré de la vente dans certains magasins à causes de menaces. Il continue à faire de son rap un vecteur d'expression du malaise provoqué par l'actualité du monde via le morceau Monsieur le Président qui sort sur l'album lui aussi intitulé Y'a pas de problème, toujours en 1990 ; cependant cet album ne remporte pas le succès escompté. En 1991, il publie son dernier disque officiel, Il y a des gens.

Il participe au deuxième épisode de la série d'émissions de Canal + L'Œil du cyclone où il commente l'année 1991 aux côtés d'autres acteurs du mouvement hip-hop en France tels que Dee Nasty, MC Solaar, IAM ou les Little MC. Il est plusieurs fois l'invité d'émissions de télévision, qu'elles soient consacrées au rap comme RapLine d’Olivier Cachin sur M6, ou à l'actualité de la ville et de la banlieue comme Saga-Cités de Bernard Loche sur France 3, mais ses apparitions se font de plus en plus sporadiques jusqu'à une quasi-disparition vers le milieu des années 1990. Par la suite, il se retirait du milieu du rap, le jugeant superficiel et ingrat. Sa vie post-Radio Nova sera semée de difficultés en tout genre. Alcool, problèmes familiaux et sans doute financiers ne favorisent pas le retour du rappeur sur le devant de la scène. Il fera cependant une dernière apparition discographique avec le groupe Mad in Paris sur l'album Mad in Paris sorti en 1996.

Fin des années 90, Lionel D quitte l'Hexagone pour Londres. En 2011, plusieurs magazines et webzines annoncent qu'il serait mort en 2010 dans l'anonymat médiatique. La communauté hip-hop française lui rend même hommage au travers de blogs, de vidéos, voire de graffitis. Fin août 2016, International Hip Hop Magazine publie une interview exclusive de Lionel D qui remet en cause l'information concernant son décès.

Vers la soixantaine, Lionel D projette de revenir en France pour refaire sa vie. il commence les démarches auprès du consulat pour obtenir les papier. Le 25 février 2020, Lionel ressent des douleurs au niveau de l'estomac. Il se rend aux urgences du Princess Royal University Hospital et décède le jour même d'un infarctus. Nombreux seront les hommages (Dee Nasty), IAM, Olivier Cachin, la Scred Connexion, Kery James, Sully B Wax et les vitriots Rim'K et Mokobé qui ont pris contact avec le maire de Vitry pour le faire rapatrier. 

 

Lionel D - Pour Toi Mon Frère Le Beur

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Avril 2018

 

De son vrai nom Albert Tjamag, Ménélik, est né le 10 septembre 1970 à Yaoundé ( Cameroun). À cette période, son père, journaliste, est attaché culturel à l'Ambassade des États-Unis, puis correspondant au Tchad. Albert immigre avec sa famille en France à l'âge de neuf ans en 1979. Jeune, il vit à Bobigny (Seine-Saint-Denis). En 1990, il rencontre sur les bancs de l'université Paris VIII (Saint-Denis) Claude M'Barali, plus tard connu sous le nom de MC Solaar. Un an plus  tard, MC Solaar publie le titre Bouge de là, qui marque le début de sa carrière discographique. Ménélik le rejoint alors dans le Posse 501 (composé entre autre de  MC Solaar, Soon E MC, Bambi Cruz, DJ Seeq, Jimmy Jay, Melaaz,...) pour participer à la compilation de son DJ de l'époque Jimmy Jay. La compilation produite par Jimmy Jay sort chez Virgin dans le label de Philippe Ascoli. Le titre de Ménélik Un petit rien de jazz connait un succès d'estime, quelques passages sur Radio Nova. Mais il est surtout remarqué par le DJ anglais Gilles Peterson. Ménélik devient très demandé sur la scène rap jazz de l'époque et collabore avec de nombreux artistes étrangers (RPM, groupe anglais de Brighton ; No Sé, groupe allemand de Cologne avec la version acid jazz de Quelle aventure qui sera remixée en France par le label Big Cheese et donnera le tube Quelle aventure, basé sur un sample de Pino d'Angiò (Ma quale idea).

Ménélik et la tribu - Phénoménélik - le rap c'était mieux avant

Ménélik publie son premier album Phénoménélik en 1995 avec les DJ's producteurs DJ Seeq et Logilo chez Jimmy Jay Records qui le place en licence chez S.M.A.L.L., label de Sony Music. Le succès est à la clé avec les tubes Tout baigne et Quelle aventure et fait les premières parties des concerts de MC Solaar. S'ensuit une tournée en Afrique de l'Ouest dans plus de dix pays, cette tournée se poursuivra en Europe, aux États-Unis, au Canada, couronnée en 1996 par une Victoire de la musique dans la catégorie révélation masculine de l'année.

Ménélik - Je me souviens - le rap c'était mieux avant

Son deuxième album, Je me souviens, paraît dans les bacs en 1997. Le premier single Faut se lâcher passe à la trappe ; le label est plutôt contrarié par ce revers car l'artiste sort d'un gros succès avec son album précédent. Afin de le repositionner et mettre en avant sa qualité d'écriture, le single Je me souviens est mis en avant. Dans cette chanson, Ménélik raconte son arrivée en France et les difficultés d'intégration pendant l'adolescence. Ce deuxième single pousse la vente de l'album sans pour autant faire des miracles. Ménélik croit depuis le début au titre Bye bye qui figure dans son album mais le titre est loin de faire l'unanimité au sein du label. Thierry Chassagne, directeur marketing du label, a l'idée de le faire remixer par Lone et Joe (guitariste des Fugees). Le single sort fin juin 1997, et le succès est immédiat. Bye Bye atteint la 5e place des classements français, et la 4e place des classements belges. Il est certifié disque de platine avec 750 000 exemplaires vendus, et pousse l'album vers le disque d'or au-delà des 100 000 unités. Dans le clip de Bye bye apparaissent plusieurs personnalités, amis de Ménélik : Mouss Diouf, Bambi Cruz, MC Solaar, Julia Chanel, K-Mel, Laurent Boyer, Charly Nestor, ou encore Pascal Nouma.

Ménélik - O.Q.P. - OQP (occupé) - le rap c'était mieux avant

L'album suivant OQP est à nouveau un vrai défi pour le label S.M.A.L.L. Les moyens sont mis et l'équipe voyagera de Toulouse à Londres et de Montréal à New York pour finir à Los Angeles. L'équipe artistique composée de Ménélik, Lone et Joe explose à cause de dissensions provoquées par le directeur artistique Jean-François Ravel. L'album sort mais connait un succès mitigé. Il assouvit encore sa passion pour la musique en donnant des concerts de temps à autre. Il fait partie d'un collectif d'artistes spécialisés dans la photo, le design et l'habillage graphique pour la télévision.

Ménélik - MNLK project - le rap c'était mieux avant

En 2001, il quitte Sony Music afin de s'éloigner de la musique. En 2003, il apparaît dans le film Laisse tes mains sur mes hanches de Chantal Lauby. En 2004, il lance une ligne de vêtement pour golfeurs, appelée Cuz Golf. Ménélik fait son retour à la musique en 2008 sous le nom de MNLK, avec la publication d'un nouvel album intitulé MNLK Project, sous le label indépendant Soundclique. Il fait une pause à sa carrière musicale en 2010 pour se consacrer à la production audiovisuelle. En 2017, il est de retour avec un nouveau son intitulé Liquide, extrait de son nouvel album Qlassiks qui sort en automne de la même année.

Ménélik - Qlassiks - le rap c'était mieux avant

 

En 2017, il remonte sur scène pour la tournée de l'âge d'or du rap français avec entres autres Busta Flex, Ärsenik, Expression Direkt, Passi, X-men, 2 bal 2 neg, Assassin, Les sages poètes de la rue, Les Neg Marrons, Stomy Bugsy,...

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Mars 2018

 

De son prénom Fabrice, Fabe (diminutif de son prénom) est né le 9 mai 1971 en Martinique Enfant des quartiers populaires, c'est entre Paris (18ème) et Garges-les-Gonesses (Val d'Oise) que le petit Fabrice grandit. Il passe ensuite quelques années en province (Grenoble) ; de retour en île de France (en 1991), il s'installe au sein du quartier de Barbès où il passe neuf années de sa vie. Malgré un parcours scolaire "mouvementé", il poursuit ses études dans le secondaire et fini par décrocher le baccalauréat. Il s'inscrit en section Philosophie à Nanterre mais n'y passe pas plus que quelques mois. Les études, de la façon dont elles sont abordées, ne le motivant pas vraiment, il décide de quitter l'université pour se lancer tant bien que mal sur le marché du travail. En parallèle, il rappe et se fait remarquer par Cut Killer lui lui consacre (avec East), la mixtape (N°5). Il intègre le collectif des Bas fonds avec Sléo (Jazzyko, Le Cervo et Sly D.O.), Lady Laistee, Bo prophète (Borgia Massamba et Charles Epée Moudio), DJ Stofkry, DJ Kead, LSO (Diable Rouge, Philjax, Moina Maille, Ike MC (Marve) et DJ Loose) et Koma ; il créera avec ce dernier le collectif Scred Connexion (Mokless, Morad et Haroun  les rejoindront ensuite).

 

Fabe - Befa surprend ses frères

Le premier EP de Fabe, Befa surprend ses frères, sort en 1994. Le titre Ça fait partie de mon passé bénéficie d'une bonne promotion radio et le clip se tourne rapidement.

En 1997, Fabe fera une apparition avec East (enregistré après la mort de ce dernier) sur l'album L'École du micro d'argent du groupe IAM sur le morceau L'Enfer.

 

Fabe - Le fond et la forme

Dans la lancée, Fabe publie son deuxième album Le fond et la forme en 1997. Cette fois-ci, c'est le titre Lettre au président qui ressort fortement. Fabe y dénonce les abus de pouvoir des politiques et plus spécifiquement du président Jacques Chirac, fraîchement élu.

Le titre Des durs, des boss... des dombis est adapté en clip et s'attaque à certains rappeurs dont Stomy Bugsy, NTM et Booba (Pour en savoir plus - cliquer sur le LIEN).

Fabe - Détournement de son...

Un an après le précédent album, Fabe revient dans les bacs avec son troisième album intitulé Détournement de son... et publié sur le label Double H de Cut Killer. L'album rencontre un succès commercial et Fabe crée alors le label Scred Produxions et y signe les membres de la Scred Connexion (KomaMokless, Morad et Haroun).

 

Fabe - La rage de dire

Au début des années 2000, alors que son album La rage de dire  et sa mixtape Bonjour la France viennent à peine de sortir, il embrasse l'Islam et décide de se retirer du monde de la musique. Après avoir consacré plusieurs années à l'étude du Coran, au Québec (Canada), il signale dans un communiqué sur son blog qu'il ne souhaiterait pour rien au monde faire un retour sur la scène du rap français.

 

Début 2008, Dj Manifest lui dédie une compilation rassemblant ses meilleures prestations intitulée ça fait partie de mon passé.

 

Après 10 ans de silence médiatique, il affirme dans une interview écrite - donnée en 2013 - être marié, père de famille et étudiant en études islamiques.

Voir les commentaires