Articles avec #scred connexion tag

Publié le 18 Juillet 2020

 

"Un pied devant l'autre" réalisé par Julie Bonan et sorti en 2012. Ces images ont été prises en 1999 pendant les séances d'enregistrement du premier album solo de Koma, Le Réveil.


Dans ce reportage, on retrouve entre autre un freestyle de la Scred Connexion au complet, ainsi que Fabe. Les rappeurs expriment leurs sentiments face au monde et en particulier vis à vis du rap game. Une vision intéressante à prendre en compte avec le regard que l'on y porte aujourd'hui, plus de dix ans après...

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #Koma, #Scred Connexion, #documentaire, #Un pied devant l'autre, #Julie Bonan

Repost0

Publié le 25 Août 2018

Haroun est né en 1975. Il grandi dans le quartier de Barbès, dans le 18ème arrondissement de Paris. Dès l'âge de 13 ans, il commence à produire des sons qu'il fait écouté à un grand de son quartier (Mokless). Mokless, son aînée de 2 ans apprécie les sons et commence à poser des textes dessus. En scred, Haroun, seul dans son coin commence à son tout à écrire des textes. Il côtoie les autres rappeurs du quartier (Koma, Morad,...).

En 1998, il participe à la création de la Scred Connexion avec ses amis de longue date Koma, Morad, Mokless et Fabe. En tant que membre de ce collectif, Haroun a rapidement acquis une grande réputation, car dès le premier projet sortie, Scred Selexion vol.1,  le succès au rendez-vous. En 2001, la Scred sort son premier album, Du mal à s'confier (considéré aujourd'hui comme un classique). Haroun est invité sur plusieurs projets dont l'album Gravé dans la roche de Sniper, Reality show des Spécialistes, la compilation Explicit Dixhuit,...

Viennent ensuite deux autres volets des mixtapes Scred selexion, en 2002 et 2005. Sur ces projet, Haroun  sera très présent en tant que beatmaker. Les sollicitations de toutes parts son toujours d'actualité et Haroun se retrouvent sur l'album Dernier survivant de Tepales compilation Les chroniques de l'asphalte et Algérie solidaire et sur l'album Cracheur 2 venin d'Aketo.

Après presque une décennie dans le rap game, il a sorti son premier album solo, Au front (2007). Dany Dan l'invite à participer à sa mixtape Spécial Dany Dan vol.3 ; Haroun apparaît également sur la compilation Parole d'homme.

En 2010, avec la Scred Connexion, il sort Ni vu, ni connu et participe à la compilation Barbès all star (compilation sur laquelle on retrouve des morceau solo de Haroun). On le retrouve ensuite sur les projets des rappeurs de son quartier Nasme (En special guest volume 1), Mokless (l'album solo Le poids de mots et l'album collaboratif Jamais 203 avec Guizmo et Despo Rutti)  et Aki la machine (l'album Machinalement marginal et la mixtape Q.H.S.).

 

Haroun (Scred connexion) - Zone sensible

Haroun (Scred Connexion) - Part 1

Aketo (Sniper) et Haroun (Scred connexion) - Freestyle Part 2

Haroun (Scred connexion) - Part 3

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Août 2018

Morad est né en 1978. Il grandi à Barbès, dans le 18ème arrondissement de Paris. Il découvre le H.I.P. H.O.P. avec l'émission de Sidney ; puis s’intéresse à l'univers via la compilation Rapattitude, Le blues des racailles de Tonton David, Je veux du cash d'EJM, Les vrais des Little et les albums de Shabba Ranks. Morad monte avec son pote Mehdi l'affranchi, le groupe de rap Scar Case (La boîte à cicatrices). Morad rencontre ensuite Fabe et Koma et commence à rapper en solo en 1996 avec des apparitions sur le maxi de Koma, Tout est calculé et Marche ou crève sur l'album Le fond et la forme de Fabe.

En 1998, avec ses amis Mokless, Haroun et Koma, il fonde la Scred Connexion. Durant les années 2000, la scred connexion est très active en studio et sur scène. Alors que tous les autres membres ont sorti des projets en solo, il faudra attendre 2010, pour voir le premier projet de Morad. Il s'agit de la mixtape Le bon vieux son mixé par DJ Sims. On y retrouve des titres classiques de la Scred Connexion, ainsi que certains inédits. Début 2012, après plus de 15 ans dans l'industrie de la musique, Morad sort son premier album, Le Survivant.

Depuis, Morad a arrêté le rap et quitté la Scred Connexion ; il a d'ailleurs écrit la chanson J'arrête le rap pour l'officialiser.

 

Morad - Une journée comme tant d'autres

Morad - Un point c'est tout

Morad et Mokless - Chakchouka

Morad - J'arrête le rap

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Juin 2018

De son vrai nom Mokless Masmoudi, Mokless est né le 1 janvier 1977 dans le 18e arrondissement de Paris. Issu d’une famille d’origine tunisienne il a grandit dans le quartier de Barbès. Il est membre du collectif Scred connexion. La ligne de conduite qu’il suit est « Jamais dans la tendance mais toujours dans la bonne direction » Slogant mythique du groupe Scred connexion. Il a débuté le Rap en tant que vrai M.C dans les années 1996, où il était entouré par Fabe, Koma, Haroun et Morad. La Scred connexion est le groupe le plus connu des Inconnus. Depuis leur début dans le Hip hop français, ils sont restés indépendant. Ils sont très actifs en organisant des concerts, expositions,... Une Scred boutique a ouverte au 80 rue Marcadet (Paris 18) où tu peux y retrouver de la sape, des vinyles,... et venir y poser un freestyle. Mokless participe aux divers projets (Bouteille de gaz, Tranchants / Partis de rien, Scred Selexion 99/2000, Du mal à s'confier, Scred selexion 2, Indomptés, Ni vu... Ni connu..., Barbès all star).

En 2005, il sort un premier projet solo, Coup de Maître (scred selexion vol.3 mixé par Dj Maze). Mokless se paie une nouvelle échappée en 2010 avec Le Poids des Mots. Cette fois, il s'agit d'un véritable album qui remue la sphère du rap alternatif français. Repoussé plusieurs fois, Le Poids des Mots sort en janvier 2011 avec en fer de lance le simple « On s'habitue à tout » où Olivier Besancenot, le leader du NPA, vient donner de la voix.

En 2003, il sort l'album Jamais 203 sur Y&W (Yonea & Willy l'barge) avec Guizmo et Despo Rutti.

 

Mokless - Reviens Parmi Nous

Mokless - Briseur de Reves

Mokless - On s'habitue à tout

Mokless Feat. Demi Portion - Sur nos gardes

Mokless - Pulsions textuelles

Mokless - Le temps d'une balle

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 20 Mai 2018

Koma est né le 19 novembre 1973 à Chambéry (Savoie) de parents originaires de Mostaganem une ville côtière prode d'Oran (Algérie).

En 1994, Fabe quitte Annecy et vient s’installer à Barbès dans le 18e arrondissement de Paris. Il y rencontre Koma et fondent la Scred Connexion (Mokless, Morad et Haroun les rejoindront).

Koma publie son premier album solo Le réveil, en 1999, souvent cité par la presse spécialisée parmi les classiques du rap français. Pour cet album, Koma explique : « J’ai voulu travailler avec beaucoup de gens de mon entourage pratiquement inconnus. J’aime la rencontre et travailler avec des nouveaux venus. »

Koma annonce depuis 2015 la publication d'un deuxième album, qu'il avait prévu de faire au début des années 2000, avant même le premier album de la Scred Connexion.

Depuis, Koma a ouvert la Scred boutique et organise tous les ans, en début d'année, le Scred festival.

 

Koma (Scred Connexion) - Loin des rêves

Koma - et si chacun

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Avril 2018

La Scred Connexion est un groupe de hip-hop français. En 1994, Fabe quitte Annecy et vient s’installer à Barbès dans le 18e arrondissement de Paris. Il y rencontre Koma et commencent à rapper et intègrent le collectif Le Complot des Bas Fonds avec Lady Laistee, Bo Prophète, LSO et Sleo. Cut Killer les fait participer aux compilations Hip hop Soul Party 2, Mal partis,.... Koma sort en 1996, un maxi 4 titres avec Lady Laistee dont le titre Époque de fous (1er maxi indépendant à être diffusé sur Skyrock) contient le mot Scred (scred signifiant « discret » en verlan). L'année suivante le collectif "Scred Connexion est créé (La notion de collectif comprend le fait que chaque MC est indépendant) et est initialement composée de Fabe, Koma, Haroun, Mokless et Morad, avec l'aide de Butch. Leur slogan est « Jamais dans la tendance mais toujours dans la bonne direction. Fabe décide d'arrêter le rap en 2000, après son dernier album solo.

Le collectif publie un premier projet officiel intitulé Scred Selexion 99/2000 en 2000, qui suit plus tard de Scred Selexion 1. Mokless confie cependant que le groupe avait auparavant publié des projets comme le maxi Bouteille de gaz en 1999, produit par la Scred Production, Partis de rien et Tranchant.

En 2002, le groupe publie son premier album studio intitulé Du mal à s'confier. Les albums Scred Selexion vol.2, Scred Selexion vol.3 Special Mokless, Indomptés et Ni vu… ni connu suivront par la suite. En 2017, leur titre Monnaie Monnaie fait partie de la bande-son du film Carbone, d'Olivier Marchal.

 

Scred Connexion - Introduxion

Scred Connexion -- Monnaie Monnaie

Scred Connexion Ft. Zone sensible - La rue qui forge

Koma (Scred Connexion) - Loin des rêves

Morad (Scred Connexion) - Sans refrain

Voir les commentaires

Publié le 25 Mars 2018

 

De son prénom Fabrice, Fabe (diminutif de son prénom) est né le 9 mai 1971 en Martinique Enfant des quartiers populaires, c'est entre Paris (18ème) et Garges-les-Gonesses (Val d'Oise) que le petit Fabrice grandit. Il passe ensuite quelques années en province (Grenoble) ; de retour en île de France (en 1991), il s'installe au sein du quartier de Barbès où il passe neuf années de sa vie. Malgré un parcours scolaire "mouvementé", il poursuit ses études dans le secondaire et fini par décrocher le baccalauréat. Il s'inscrit en section Philosophie à Nanterre mais n'y passe pas plus que quelques mois. Les études, de la façon dont elles sont abordées, ne le motivant pas vraiment, il décide de quitter l'université pour se lancer tant bien que mal sur le marché du travail. En parallèle, il rappe et se fait remarquer par Cut Killer lui lui consacre (avec East), la mixtape (N°5). Il intègre le collectif des Bas fonds avec Sléo (Jazzyko, Le Cervo et Sly D.O.), Lady Laistee, Bo prophète (Borgia Massamba et Charles Epée Moudio), DJ Stofkry, DJ Kead, LSO (Diable Rouge, Philjax, Moina Maille, Ike MC (Marve) et DJ Loose) et Koma ; il créera avec ce dernier le collectif Scred Connexion (Mokless, Morad et Haroun  les rejoindront ensuite).

 

Fabe - Befa surprend ses frères

Le premier EP de Fabe, Befa surprend ses frères, sort en 1994. Le titre Ça fait partie de mon passé bénéficie d'une bonne promotion radio et le clip se tourne rapidement.

En 1997, Fabe fera une apparition avec East (enregistré après la mort de ce dernier) sur l'album L'École du micro d'argent du groupe IAM sur le morceau L'Enfer.

 

Fabe - Le fond et la forme

Dans la lancée, Fabe publie son deuxième album Le fond et la forme en 1997. Cette fois-ci, c'est le titre Lettre au président qui ressort fortement. Fabe y dénonce les abus de pouvoir des politiques et plus spécifiquement du président Jacques Chirac, fraîchement élu.

Le titre Des durs, des boss... des dombis est adapté en clip et s'attaque à certains rappeurs dont Stomy Bugsy, NTM et Booba (Pour en savoir plus - cliquer sur le LIEN).

Fabe - Détournement de son...

Un an après le précédent album, Fabe revient dans les bacs avec son troisième album intitulé Détournement de son... et publié sur le label Double H de Cut Killer. L'album rencontre un succès commercial et Fabe crée alors le label Scred Produxions et y signe les membres de la Scred Connexion (KomaMokless, Morad et Haroun).

 

Fabe - La rage de dire

Au début des années 2000, alors que son album La rage de dire  et sa mixtape Bonjour la France viennent à peine de sortir, il embrasse l'Islam et décide de se retirer du monde de la musique. Après avoir consacré plusieurs années à l'étude du Coran, au Québec (Canada), il signale dans un communiqué sur son blog qu'il ne souhaiterait pour rien au monde faire un retour sur la scène du rap français.

 

Début 2008, Dj Manifest lui dédie une compilation rassemblant ses meilleures prestations intitulée ça fait partie de mon passé.

 

Après 10 ans de silence médiatique, il affirme dans une interview écrite - donnée en 2013 - être marié, père de famille et étudiant en études islamiques.

Voir les commentaires