Publié le 31 Juillet 2018

HiFi grandi porte de Vanves dans le 14ème arrondissement de Paris. Proche de Ill-G et Cassidy, il fait ses premières apparitions sur les classiques des X-Men (en tant que fan de Marcel, c'est d'ailleurs lui qui a trouvé le nom du groupe). Il roule sa bosse au sein du label Time Bomb. Précurseur en matière de punchline Hifi peut même se vanter d'avoir inspiré des mc's comme Booba.

Comme tout ancien membre de l'écurie Time Bomb qui se respecte, il aura fallu très peu de temps pour Hifi pour se faire reconnaître de la scène rap française. Il est rappeur solo depuis le début de sa carrière mais fait ses premières apparitions discographiques aux côtés des X-Men. Entre des classiques tels que " J'attaque du mike " ou " Pendez les " difficile de faire comprendre qu'il ne s'agit là que de featuring et qu'il n'est pas membre du groupe. Mais X-Men devient vite une référence en matière de rap français entraînant Hifi dans le flot.

Ses lettres de noblesses, Hifi les obtiendra rapidement lors de freestyle radio sur Génération 88.2 (avec notamment le titre" le rap se trouve en bas de ma cité ") en passant par des apparitions mix-tape ( dans le morceau " J'bosse pour mon peuple " sur la cassette de Ziko, Hifi lâche ce refrain assassin " J'bosse pour mon peuple/m'efforce d'ouvrir leurs yeux/mais tu sais comment sont les nègres entre eux/ "). A cette époque, Hifi déboule comme un rookie de luxe dans le rap français et devient titulaire en 1997 en posant son premier titre solo sur la compilation Sad Hill (DJ Kheops) " Si t'es cap d'y aller ". Le style Hifi est posé : des textes à thèmes, traités de façon hardcore saupoudré d'un peu d'humour noir, avec des rimes et des métaphores qui font mouche à chaque fois.

Pourtant son destin dans le rap est un peu lié à celui des X-Men puisque malgré un succès d'estime incontestable il n'explosera pas sur la scène rap française. La rue gueule Hifi mais les majors continuent à faire la sourde oreille. Hifi est le premier artiste à quitter Time Bomb et la relation est désormais complètement consumée avec les X-Men. Il doit reprendre tout son parcours et après un an et demi d'absence il revient avec le label Quazegroj et lâche deux maxis deux titres " Lascars " et " Le retour du boogie ". Le style Hifi a changé, il rappe désormais avec Lesli et son rap est teinté d'influence rasta. Toujours pas de nouvelle côté major, alors quand 45 Scientific produit l'album Lunatic, Hifi rejoint tout naturellement le label. De ses rapports avec Ali et Booba et son contact permanent avec Géraldo, Hifi ne pouvait que sortir sur 45 Scientific. Toutes ces années de galère auront donné l'œil du tigre à Hifi et on le ressent sur son premier maxi deux titres " Ce que les négros veulent / Mr l'agent ", dont le second titre est produit par ses soins. Hifi est un artiste polyvalent qui est aussi bon producteur musical qu'il est rappeur et ce n'est pas pour rien s'il a composé le titre qui a révélé Futuristiq sur la compilation Hostile 2.

Il a fallu attendre 2003 pour qu'il sorte son premier album solo chez 45 Scientific. La qualité est au rendez vous, la promo aussi, mais la séparation de Lunatic n'a surement pas aidé la sortie de cet opus. Car à cet époque tout le monde se focaliser sur cette histoire. Cet album marquera le début de la dérive commerciale des disques estampillés 45 Scientific. En 2007 il vient de sortir une mixtape rétrospective avec plusieurs inédits de qualité en attendant son 2ème opus "Histor Hifi que".

En 2015, il revient sur le devant de la scène en balançant le single Babylone systeme.

 

Hifi - Rien a perdre, rien a prouver

Hifi - J'anticipe

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Juillet 2018

Nasme est né le 6 avril 1980. Il grandi à Noisy-le-Grand (Seine-saint-Denis) ; à 13 ans, ses copains le surnomme Menace (ce qui donne Nasme en verlant). A 15ans, il déménage avec ses parents dans le 18ème arrondissement de Paris. Il commence alors à rapper, un pied dans la street, l’autre dans la musique, les clashs, les open mics, les soirées où ça rap vrai. Il écume Paris et la province pour faire sa musique, son rap cogne, ses 16 mesures sont incisifs, « Pourtant pas né sale gosse, pourri par les sales gestes, j’ai perdu toute ma sagesse mais pas ma foi», les lyrics sont techniques, il y a le fond et les formes, c’est une personne impressionnante textuellement et humainement, pas un personnage…
Nasme n’a aucun album en son nom propre, mais enfin une « compilation » hommage à tous ces artistes avec qui il a posé : Nasme « En Spécial Guest Vol 1 ». Il y apparaît avec des figures emblématiques du mouvement Hip-Hop : Hifi, Ali, Sinik, Flynt, Haroun de la Scred, Seth Gueko, Tepa et avec les incontournables du vrai rap fort, des premiers membres de son groupe « Trouble Fêtes » avec Renno et Rolda au rap street d’Aki la machine, C-sen Darcé, Dino (75018beatstreet), Enigmatik ,Ters, Wira… Première apparition en 1997 sur « What's The Flavor 25» de Dj Poska : Nasme c’est une véritable carrière, plus de 13 ans qu’il s’exerce à la rime choc. Remarqué sur « Le code de la rue » avec Ali et Hi-Fi, il est aussi assimilé à 45 Scientific pour sa participation à la compilation « Sang d’Encre » mais c’est un indépendant, fier de son art : « Je suis là pour faire la guerre à l’industrie, rien que du pur Indé parce que la Street demande la Qualité » C’est une carrière dictée par ses choix de cœur, son objectif rapper pas signer à tout prix.
Dès « Ma musique » qui ouvre « En Spécial Guest Vol 1 », l’honnêteté et l’authenticité sont affichées et les titres se suivent, des raps égotrips, aux réflexions plus sombres, le cd retrace son parcours, impressionnant et pas assez médiatisé… « Rap théorie » avec Flynt est un duel de plumes de haut niveau, « Nique les bijoux, on porte le Rap Vrai autour du cou, les meilleurs sons, les meilleurs textes, c’est ça qu’on cherche Nous » un tube de l’underground, tout comme « Où sont les vrais artistes ? », « Arrivé sous X » ou « Appelle-moi Mc »… Ces solos sont des classiques que son public connaît par cœur tout comme le fameux « Chiens de la casse » avec Seth Gueko, « Dangereux Biz » avec Rolda, et bien sur, le mythique « Code de la rue » avec Ali et Hi-Fi .
Nasme n’est pas seulement Mc mais aussi un clasheur redoutable. Ainsi, sur l’album « clash radio round 1 » qui se passait à Couvre Feu, émission animée par Jacky et BenJ des Neg Marrons sur Skyrock, il y a le face à face Nasme / Effi Ello que j’ai eu à l’époque le plaisir de réaliser. Un grand moment d’antenne et comme dit son gimmick : « Aïe, Aïe, Aïe », du « freestyle d’animal » et les vrais savent qui a gagné !!
Nasme rap comme il parle, efficace et pertinent, il a la rime assassine et son passé de sportif de haut niveau se retrouve dans sa façon de gérer comme un match, ses clashs ou ses concerts, il donne le meilleur de lui-même à chaque fois. Nasme monte sur scène pour gagner son public pas en Mc attendu qui ne vient que poser, sans respect pour les spectateurs, sans conscience de sa chance. C’est street, certains diraient violent, c’est violent comme la vie, c’est vrai, ça sonne réalité et engagé, ce sont des choix artistiques pas des titres pour le simple plaisir de flatter son égo. Il se détache des autres artistes, il ne vient pas pour rire quand il vient poser, de lui se dégage une rage de vainqueur : « Je ne suis pas dans le Game, non pour moi ce n’est pas un jeu »
Ecouter Nasme « En Spécial Guest Vol 1 » c’est découvrir ce qu’est un « Maître de cérémonie, un travailleur de la rime, qui a cassé des dizaines de mines et a rayé des centaines de lignes »
Dans « Le coup de cœur d’Anne-So » sont chroniqués des artistes vrais qui produisent un travail de qualité et le défendent avec ardeur. Vous y trouverez des authentiques, des fondamentaux du paysage musical plus que du Hip-Hop et Nasme en fait partie.

 

Flynt et Nasme - Rap théorie

Nasme - Demain j'arrête

Nasme - Ma musique

Nasme - Envie d'être

Nasme - Le film de ma vie

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #Nasme, #Noisy-le-Grand, #Paris 18, #En special guest vol 1, #Dangereux biz

Repost0

Publié le 30 Juillet 2018

Ursa major est un groupe de rap originaire de Saint-Denis (Seine-saint-Denis) et formé en 1997. Autrefois connu sous le nom de La 93ème Pleyade (de 1996 à 1998), Ursa-Major compte dans ses rangs 8 rappeurs aux styles diversifiés. Parmis les membres on a : Ex Mortis (concepteur), 2 Spee Gonzalès, Négrocentrick, Kherozen, Babalishow, Evil Shiro, D.Wan et D.Moniak. Leur concept est inspiré du fameux dessin animé Ken le Survivant, d'où Ursa-Major en latin "la grande ours". Après s'être posé sur de nombreuses mix-tapes (Néokrome 2, Maximum Boycott, Malbarré, La Tourmente, etc...) et sur quelques compilations (Micro ouvert, Chromatizm, Dj Air.k, Le 6ème Elément, Dj Tweeter J'accuz (maxi), Streetly Street For My People). Ce premier maxi est sorti en juin 2002 sur le label Nanto Shinken Records, monté pour répondre aux besoins du maxi; dont Ex-Mortis en est l'initiateur. Côté projet, rien d'arrêter de très précis, mais les idées sont là et seront à développer selon les retours Premier Album de URSA Major sur "Nanto Shinken". "Etat D'esprit" et ses violons sonnent comme du bon Wu Tang (pas au niveau du beat, qui est ici assez pêchu et clair). "system d'utilisé un sample de soul avec une petite voix pitchée... Tous les flows sont bien calés, les textes sont bien lancés, un travail bien abouti.

 

Ursa Major - On s'calcul plus

Ursa major (2Spee Gonzales & Evil Shiro) - Juste un extrait

Ursa Major feat Killabizz - Freestyle

Ursa Major - On vit, on meurt

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Juillet 2018

De son vrai nom Pascal Trésor Azusimba, Despo Rutti est né le 26 juin 1982 à Kinshasa (République démocratique du Congo) sous le règne du président Mobutu. Il vit entre le Congo (Brazzaville) où sa grand-mère possède des affaires, et Kinshasa chez ses oncles et tantes maternels, du fait d'un père absent depuis sa naissance. Il fait brutalement le lien entre la musique, le vice et la violence du fait d'avoir eu une chambre dans l'arrière-cour du maquis-bar de sa mère. Après l'école, son univers d'enfant était inconsciemment envahi par la violence du monde adulte. Il prend un billet d'avion pour la France en 1992, où il arrive à la Fourche dans le 17e de Paris, dans un studio de 27 m². En 1994, il déménage pour Saint-Denis : l'appartement est plus grand, mais le voisinage est moins sûr selon son père. En 1996, il emménage aux Pavillons-sous-Bois (Seine-saint-Denis), à la Sainte-Anne. À cette période, il côtoie deux rappeurs et tagueurs, Don X-On et Oster, qui vont le pousser à écrire ses premiers textes de rap et à prendre le micro. Despo se met donc à écrire ses premiers textes avec un style de rimes influencés par le collectif Time Bomb. Il se cherche un style pour se différencier des autres et ne pas écrire juste pour la rime. Ses premiers fait d’armes discographiques se feront sur le premier volume de la mixtape de ces compères Don X-On et Oster intitulée 1Konito. Fan de NTM, du Ministère A.M.E.R. et d’IAM comme une grande partie des jeunes de banlieue, il rencontre Anansi au lycée Félix Faure à Pantin ou ils forment un groupe qui ne tiendra pas vraiment au fil du temps. Mais même si ce groupe n'existe plus les deux rappeurs sont devenus des amis très proches par ce qu'ils ont vécu dans la rue.

En 1999, Rutti enregistre ses premiers titres Tout c’que j’n’aurais pas et Les reufs meurent qui sortiront sur la compile Gettho Superstar en 2000, au studio Bungalow de Shadow (Les Derniers Messagers), un Black Dragon de Rueil-Malmaison occupe une place dans le rap français. Déçu des réalités du milieu rap, Despo arrête de rapper en 2001. En 2003, il découvre une compilation Beat Street Vol. 1 du label Original Bombattak dans laquelle l'un de ses morceaux fantômes figure, Je rap pour my Niggaz. Il contacte alors le producteur de la compilation, Fabrice Yahiaoui, pour le remercier. Les connexions qui se font par la suite avec le label Hématome Concept donnent lieu aux apparitions dans les compilations Résurrection, Patrimoine du ghetto de Jo le Balafré, et sur la compilation Hostile 2006 avec la chanson Arrêtez marque un gros tournant dans sa carrière car c'est grâce à ce son que son public commence à s'élargir.

Après avoir répondu présent sur des compilations des plus en vue, des collaborations avec des artistes confirmés comme Stomy Bugsy, Lino et Tandem, il signe au label Soldat sans Grade Records et publie Les Sirènes du charbon le . L'album contient des chansons comme Arrêtez, Des regrets ou encore Le repos du guerrier. Le silence des macaques décrit les agressions raciales verbales ou physiques que peuvent subir les noirs de France, en se basant sur l'agression de Eunice Barber au stade de France, une interview de l'athlète médaille d'or figure entre chaque couplets notamment. À la suite du bouche-à-oreilles, le buzz remonte jusqu’au siège d’un syndicat de police. Le visuel de l'album illustre un enfant d'environ 5 ans sur un vélo entourés de quatre CRS lors des expulsions d'immigrés du gouvernement Villepin. Despo est condamné à verser 40 000 euros à ces quatre CRS pour atteinte aux libertés individuelles et aux droits à l'image. Ce premier album de Despo Rutti est retiré des bacs.

En juillet 2009, Despo publie la couverture de son prochain nouvel album. Despo publie Convictions suicidaires au début de 2010, son premier véritable album, qui traite des sujets les plus tabous de la société française, sa définition de l'identité nationale, son avis sur Dieu et le Diable, sur la rébellion économique, et sur l’article 122-7 du code pénal concernant la légitime défense, notamment. Son album a été l'un des plus attendus du rap français.

En novembre 2011, il publie la mixtape Discographie parallèle mixée par DJ Uka qui regroupe des chansons, solos et collaborations avec d'autres artistes, hors albums de Despo Rutti, en attendant la sortie du deuxième album, Les Funérailles des tabous, courant 2012. Il en sort un extrait nommé Apocalypto au début de 2012. Il annule finalement l'album pour former un trio avec Guizmo et Mokless de la Scred Connexion et sortir un premier EP.

En 2015, Despo fait son retour avec un nouvel EP, Clé Boa, en téléchargement gratuit. Despo revient en 2016 avec l'annonce d'un nouvel album intitulé Majster. Il annonce par ailleurs qu'il s'est converti au judaïsme. Despo engage plusieurs tweet à l'encontre de La Fouine, Maitre Gims, Stromae, Alkpote ou encore son ancien protégé Fababy. Il poste plusieurs vidéo sur Facebook en expliquant ses propos. Le label Y&W poste un communiqué sur l'état de santé de Despo Rutti, peu de temps après il quitte le label Y&W sans plus de précision. Il annonce qu'il vendra son album Majster de main en main.

Le 31 juillet sort son album Majster qui est un double Album et également une mixtape Le Front Kick De Canton@ avec plusieurs invité comme Kaaris, Niska, Niro, Haks, Seth Gueko, MC Jean Gab'1 Les 2 projets sortent uniquement par commande.

 

Despo Rutti - Apocalypto

Despo Rutti - Redemption FHA

Despo Rutti - Légitime défense

Despo Rutti - Redemption

Despo Rutti - Dangeroots

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Juillet 2018

De son vrai nom Alain Mazars, Al est né en 1972 à Talant (Côte-d'Or), où il vivra une vingtaine d'années jusqu'en 2001. Il commence sa carrière dans le rap dans les années 1990. Il se fait d'abord connaitre en 1998 sur la compilation Opération Freestyle de Cut Killer. Il s'installe en banlieue parisienne en 2001. Il travaille d'abord avec Fabe, puis rejoint le collectif Anfalsh, aux côtés des rappeurs Casey, Prodige et B. James. Par la suite, Al, enchaîne mixtape et autre street tape jusqu’en 2008 avec la sortie de son premier album High Tech et Primitif.

Il fait la rencontre de Fabe lors d'un concert à Bourges, avec lequel il reste en contact. Il s'autoproduit à travers son label, Matière Première avec lequel il publie trois albums, High Tech et Primitif en 2008, Terminal 3 en 2012 et Le Pays des lumières en 2015. Il participe en 2014 au groupe Asocial Club, au côté de Casey, Prodige et Vîrus avec lequel il sort un album, Toute entrée est définitive.

En avril 2015, il organise une collecte sur le site de financement participatif KissKissBankBank afin de réunir 10 000 euros d’ici début mai 2015 pour réaliser les clips de son troisième album Le pays des lumières. Le 20 novembre 2015, il publie son album Le pays des lumières, généralement bien accueilli par la presse spécialisée.

 

AL - Les frontières du béton

AL feat Ekoué et Casey - Ca fait mal quand même

AL - L'ange de la rue

AL - Alpha Lima

AL - T'as le bonjour d'Alain

AL - Sans capote

AL - La même chose

AL feat Adil - Détaché

AL - Une fois qu'il fera nuit

AL - Qui que vous soyez

Al - Camions benne

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Juillet 2018

tonton David (logo) - le rap c'était mieux avant

De son vrai nom David Grammont, Tonton David est né le 12 octobre 1967 sur l'île de la Réunion. Après sa naissance ses parents émigrent pour de brefs séjours en Gambie puis au Sénégal avant d'arriver dans le 15e arrondissement de Paris, puis en banlieue nord. À 14 ans il quitte sa famille et galère quelque temps avant de découvrir le raggamuffin lors d'un voyage en Angleterre en 1987.

Il s'installe ensuite à Champigny-sur-Marne (Seine-et-Marne) avec sa femme et ses deux enfants. Tonton David prend le micro pour la première fois fin janvier 1989 dans le bar Mistral Gagnant de Saint-Étienne, au cours d'un concert du Massilia Sound System. Il participe à la fin des années 1980 au Sound System High Fight International qui regroupait à l'époque d'autres artistes comme Nuttea. Il contribue alors au développement du reggae et devient un des pionniers du dancehall français grâce à son titre Peuples du monde présent sur la compilation Rapattitude produit par Virgin en 1990. Elle se vendra à 100 000 exemplaires.

Tonton David - Le blues des racailles - le rap c'était mieux avant

En 1991, Tonton David sort son premier album, Le blues des racailles chez Labelle Noir.

Tonton David - Allez leur dire - le rap c'était mieux avant

Sa chanson Sûr et certain, sortie sur l'album Allez leur dire, est un gros succès avec 350 000 exemplaires vendus et lui vaut une nomination aux Victoires de la musique.

Par la suite suivent d'autres grands succès tels que son Chacun sa route (chanson thème du film Un Indien dans la ville où il collabore pour l'album avec Manu Katché et Geoffrey Oryema).

Tonton David - Récidiviste - le rap c'était mieux avant

L'album Récidiviste connaît aussi un certain succès notamment grâce aux singles Pour tout le monde pareil et son duo avec Cheb Mami Fugitif. Il participe au Printemps de Bourges en avril 1996 pour les vingt ans du festival.

Tonton David - Faut qu'ça arrête - le rap c'était mieux avant

À la sortie de son album Faut qu'ça arrête, Tonton David entame une tournée en France au printemps 2000.

Tonton David - Best of (2005) - le rap c'était mieux avant

En 2002, son ancienne maison de disques Virgin sort un album best of.

Tonton David - Barbelou - le rap c'était mieux avant

En 2005, il collabore avec Demon One et Dry (Intouchable) sur leur album La Vie de Rêve sur le titre Gagne. Morceau qui sera également présent sur son album Barbelou, sorti la même année.

Tonton David est décédé le 16 février 2021 à Nancy.

Intouchable feat Tonton David - La Gagne

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Juillet 2018

1 Bario 5 S'pry est un groupe de hip-hop parisien composé de Séar (lui même), Loréa et rody. 1 bario 5 s'pry fut un des groupes révélé en 1995 avec La vie a 2 vitesses - Logilo Mixtape vol 3.  On retrouve le groupe sur plusieurs fresstyles, compilations ou mixtapes (L432, Plaidoirie, Le défi, Sang d'encre, Cut Killer, Cutee B, Poska, Kost,...). Avec des textes engagé et réfléchis, un flow novateur et dynamique ainsi que des productions son très marqué hip hop new york, 1 bario 5 s'pry à su durant sa courte exposition médiatique marquer les esprits des passionnés de hip hop en france avec notamment son apparition sur l'album de Fabe "détournement de son" et son premier Maxi "rody présente 1 bario 5 s'pry" sortie en 1998.

Depuis chacun des membres poursuit sa propre carrière musicale.

Rody a nottement fondé avec Gregg G la team Artmakers.

Loréa a publié l'album Joue avec les letres en 2013.

Sëar lui même a sorti de son côté quatre albums : S'il ne doit en rester qu'1... (2004), Big punchliner reloader (2013), A l'arrache - Episode 1 : ma rétine (2015) et Chasseur de têtes (2018). Biographie

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #1 bario 5 S'Pry, #Sëar lui-même, #Loréa, #Rody, #L432, #La vie à 2 vitesses

Repost0

Publié le 28 Juillet 2018

Intik est un groupe de hip-hop algérien, originaire d'Alger. Il est composé de quatre membres (Youssef « Darkman », Nabil, Reda, et Samir). Le groupe est formé en 1988 après les violences qui ont frappées l'Algérie. À la suite de ces événements, quatre jeunes manifestants (ils ont alors entre dix et quatorze ans) en sortent totalement transformés. Intik naît dans la douleur et dans la révolte. La signification du nom du groupe, est « ça baigne » en argot algérien, comme un pied de nez pour dire que rien ne va. Le groupe rappe en argot algérois et en français, mélangeant hip-hop, reggae, chaâbi, raï et soul. Reda (alias Daddy R) et les autres membres affûtent leurs textes pour installer leur rap dans leur pays. Quelques concerts dans des salles obscures assurent la pseudo-promotion de ce groupe clandestin interdit d'antenne. En décembre 1998, Intik débarque en France, invité par Imhotep, l'architecte sonore d'IAM, pour participer au festival Logique Hip Hop à Marseille. Intik tourne dans l'Hexagone et participe aux freestyles et aux concerts Stop la violence.

Le tube Va le dire à ta mère d'Intik, marqué par un son reggae-chaâbi, est repris par des fans du groupe. Intik, le premier album du groupe, est enregistré en dehors de l’Algérie. Sur l'album, Intik y inscrit des couplets contre le système mafieux derrière l’économie de marché et du terrorisme, et témoigne des horreurs des intégristes (Va le dire à ta mèreBoumba produit avec Imhotep d’IAM) sans jamais dédouaner le pouvoir en place (Les Disparus, Entre deux feux de tyrans, L’Injustice). L'album est chanté en arabe ou en français, et comprend une variété de samples allant de Beethoven à Mohamed Abdelwaheb mixée par Bristolien Tim Saul (Earthling). Pour Les Inrocks « alternant entre un hip-hop sombre et somptueux et un reggae triste et chaleureux, Intik réussit la fusion inédite entre les mélopées des musiques algériennes, chaâbi algérois et raï oranais, le beat lourd des boucles rap, le groove des productions R. Kelly. » Biographie

Le groupe publie son deuxième et dernier album, La Victoire en 2001. Le groupe décide ensuite de se séparer en 2006. Après ces réalisations, Youss voulait « faire son propre truc », affirmant qu'il « ne pouvait pas aller faire un troisième album, car il était trop épuisant. » En conséquence, Youcef affirme qu'il était responsable de « tout » impliqué avec mettre ensemble les deux albums, qui comprenait écrire les chansons et la gestion du groupe. Youcef affirme que le message du groupe est un appel à la population pour la paix.

 

Intik - Va le dire à ta mère

Intik - Soldat

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Juillet 2018

Kabal est un groupe de hip-hop français, originaire de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Le groupe est créé en 1993 à Bobigny et est composé des rappeurs Djamal et D' (de Kabal), Dj Toty aux platines, Skalp à la guitare, Professor K à la basse et Franck Vaillant à la batterie.

Il est révélé au grand public par la tournée L'Homicide Tour d'Assassin entre 1995 et 1996. Kabal s'identifie au Krü Koncept, des groupes dont les textes au fond plus sociaux, réfléchis et travaillés. Au fil de son existence, Kabal accompagne le groupe Assassin en tournée, est la première partie de Cypress Hill au Printemps de Bourges, en tournée avec Lofofora. Il est également précurseur de la fusion entre rap et rock sur la scène française. Le groupe sort un l'albulm États d'âmes en 1998. Le groupe marque la scène rap entre 1993 et 2000. Bio

En 2013, Kabal se reforme plus de vingt ans après sa création pour un concert à Bobigny.

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Juillet 2018

De son vrai nom Sofiane Zermani, Fianso est né le 21 juillet 1986 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) en France. C’est à 12 ans qu’il commence à faire ses armes, aux côtés de son premier groupe, nommé Les Affranchis, dans lequel on retrouvait déjà Nock-Pi, son compositeur attitré. Il sera révélé par la suite sur le label Karismatik, par un premier Maxi de 9 morceaux intitulé Première Claque, édité en Décembre 2007. Sofiane apparaît dès lors comme un potentiel à surveiller de près. Cette première ébauche, passée inaperçue aux yeux du grand public, lui assure le succès d’estime nécessaire à tous rappeurs en passe de lancer une carrière.

Il enchaîne en 2009 avec l’incontournable projet La vie de cauchemar en Décembre 2009. De là, l’évidence est faite, Sofiane s’impose parmi la jeune garde du rap hexagonale, ses apparitions sont remarquées et c’est dans son domaine de prédilection qu’il s’affirme tout au long de l’année 2010 : le Freestyle.

En 2010, Sofiane quitte le label Karismatik. Les rumeurs vont bon train et on lui prête par la suite des associations avec plusieurs labels par lesquels il a été approché. C’est clairement l’année qui révélera tout son talent. On le retrouve à ce moment dans de multiples projets notamment Talents Fâchés 4, Maghreb United, Street Lourd II, Rai’n’B Fever 4

En 2011, il co-fonde INM Studio Publishing (“I Need Money”), rassemblant plusieurs studios d’enregistrement, une maison d’édition et son label de producteur… La machine est lancée. Cette même année paraîtra, au mois de Novembre, le projet Blacklist. Le quarterback du rap game, comme on aime à le surnommer, réussit son coup. En moins d’un an le succès des titres Aller retour et Elle était belle sur les réseaux sociaux, feront passer Sofiane du statut de révélation à celui de jeune artiste parmi les plus attendus de sa génération.

2012, sa crédibilité et sa réputation ne sont plus à faire, il confirmera dans les projets les plus prisés comme la Booska Tape entre autres.

Quatre ans auront suffi à Sofiane pour s‘installer dans le paysage indépendant du marché du disque. En 2013 sort le très attendu Blacklist 2.

Le 19 Février 2016, après quelques années d'absence, il sort le single “Rapass”, puis enchaîne en dévoilant la série de freestyles #JeSuisPasséChezSo acclamée par la critique.

Le 12 mai 2017, il sort son album Bandit saleté, certifié disque d'or en juin de la même année. On retrouve sur cet opus, les rappeurs GLK, Hornet la frappe, Samat, YL et Bakyl. Pour l'anecdote, Khalil Morville, le fils de JoeyStarr (NTM) et Leïla Dixmier fait une apparition remarqué dans le clip Tout l'monde s'en fout (Le rappeurs Nakk, également originaire du 93, fera un remix avec sa fille).

Durant l'année 2017, celui-ci fait preuve de détermination en enchaînant avec ses diverses nombreuses apparitions ainsi que ses nouveaux concepts tels que “Rentre dans le cercle” : il s'agit d'une une émission diffusée sur Youtube lancée par Sofiane lui-même, cherchant à promouvoir l'univers du rap francophone et ses différents corps de métier autour d'une session de freestyles par plusieurs rappeurs, plus ou moins connus, entrecoupée de brèves d'interviews, de personnes travaillant pour les médias ou la production musicale.

Le 26 janvier 2018 est sorti son nouvel album intitulé Affranchis en référence au nom de son premier groupe de rap. L'année 2018 sera l'année de Sofiane qui revient en fin d'année avec le projet Empire sur lequel il invite tout le gratin du 93 : Suprême NTM, Kaaris, Busta Flex, Nakk Mendosa, Mac Tyer, Alpha 5.20, Mac Kregor, Hornet la frappe, Sadek, Vald, Shone, Landy, Rémy, Dinos Punchlinovic, Kalash Criminel, Soolking, Dadju, Boozoo, Ixzo,... .

En 2019, Sofiane continue la présentation de Rentre dans le cercle et sort une réédition avec des nouveaux morceaux de sa compilation 93 Empire.

 

Sofiane - En ouvrant les bras

Sofiane - Aller retour

Sofiane - Echec et mat

Sofiane - Elle était belle

Sofiane - Lettre à un jeune rappeur

Sofiane - So

Sofiane - Rapass

Sofiane - #Jesuispasséchezso : Episode 1 / Marseille-Castellane

Sofiane - #Jesuispasséchezso : Episode 2 / Neymar

Sofiane feat Graya, Ninho, GLK, Riane et The S - #Jesuispasséchezso : Episode 3

Sofiane - #Jesuispasséchezso : Episode 4 / Saint-Denis

Sofiane - #Jesuispasséchezso : Episode 5 / Police Nationale

Sofiane feat Kalash criminel - #Jesuispasséchezso : Episode 6 / 93 Empire

Sofiane - #Jesuispasséchezso : Episode 7 / R

Sofiane - #Jesuispasséchezso : Episode 8 / Fais le mouv

Sofiane feat Samat - #Jesuispasséchezso Episode 9 Tireurs dans la ville

Sofiane - #Jesuispasséchezso : Episode 10

Sofiane - #Jesuispasséchezso : Episode 11

Sofiane - #Jesuispasséchezso : Savastano

Sofiane feat YL et Timal - #jesuispasséchezSo : Dis-moi où tu pecho

Sofiane feat Boozoo - Bakhaw

Sofiane feat Hornet la Frappe, GLK et YL - Le cercle

Sofiane feat Bakyl - Ma cité a craqué

Sofiane - Tout l'monde s'en fout

Sofiane - Mon ptit loup

Sofiane - Toka

Sofiane - Parti de rien

Sofiane - Pégase

Sofiane - Bois d'argent

Sofiane feat Ninho et Hornet la Frappe - Longue vie

Sofiane - Lundi

Sofiane - Bandit saleté

Sofiane - Sous contrôle

Sofiane feat Maître Gim's - Arafricain

93 Empire (Sofiane, Vald, Soolking, Sadek, Mac Tyer, Heuss L’enfoiré, Kalash Criminel) - Woah

Sofiane feat Suprême NTM - Sur le drapeau

Sofiane feat Kaaris - Empire

Voir les commentaires

Repost0