Dany Boss

par Johney Perkins  -  12 Juin 2020, 20:50  -  #Dany Boss, #Street Life, #Fuck Le Rap Game Vol.1, #Avant L’heure, #Serum, #IV my people, #Saint-Denis, #93, #Techniq'sons, #Unity Records

D’origine zaïroise, le jeune Dany passe toute son enfance dans les « quartiers chauds » de Saint-Denis (93). Très vite plongé dans le monde du hiphop, il va rapidement trouver sa voie dans le Rap. En 1993, en compagnie de son cousin Alcide H, il crée le groupe Serum. Bien que son groupe arpente les scènes, Dany laisse la musique pour terminer ses études. A son retour dans le monde de la musique, Serum est repéré par Kool Shen, une opportunité dans le monde de la chanson s’ouvre alors à eux. Après avoir posé sur différentes mixtapes ainsi que sur la 1ère compilation de B.O.S.S. (1999), ils marquent leur arrivée dans le collectif IV my people, en enregistrant le single Donne moi des beats Fat (1999 Warner Music) avec Kool Shen, Zoxea et Busta Flex, et participent à la« IV My People Party ». C’est sur le maxi 4 titres « IV My People » (sorti en novembre 99) que l’on peut entendre un de leur titre, Rien à prouver et, pour encore mieux faire apprécier et découvrir leurs performances, ils enregistrent deux morceaux sur l’album « Certifié conforme», sorti le 25 avril 2000, et font preuve de leur charisme hors pair lors de leurs son groupe commence les prestations scéniques pendant la tournée IV My People (Septembre/Novembre 2000). Des titres comme « Y paraît qu’le rap ça marche » ou « Y refusent qu’on s’en sorte », ont marqué beaucoup d’esprits de par leurs textes réalistes. En 2001, ils reviennent avec quatre morceaux issus de la compilation « Streetly Street Vol.1 » (septembre 2001), où ils balancent des lyrics qui dépeignent bien la faune urbaine et le HIP-HOP de rue à l’état brut.

ils collaborent avec Salif, sur « Rap Gunshot », un des titres phares de l'album Tous ensemble, chacun pour soi (sorti en février 2001). En sortant le maxi-vinyl « On fait l’show » (juin 2002), le groupe Serum marque une fois de plus le rap français de son empreinte. Il enchaîne avec une participation sur cinq morceaux de l’album « IV My People Zone », dont le duo « Même si ta mère m’aime pas » avec Dadoo, où ils se permettent même de se gausser des mères de famille apeurées par certains B-Boys, un peu trop proches de leurs filles. Ils remettent ça avec « Juste du son », un inédit sur le nouvel album de Madizm et Sec.Undo « Streetly Street Vol.2 » (sortie prévue le 10 février 2003), une pure bombe innovante tant dans les lyrics que dans le beat saccadé. En 2003, le premier album à succès "On vit comme on peut" de Serum est apparu et dans les années suivantes trois grands albums IV my people suivis avec des chansons de Serum et aussi avec les premiers projets solo de Dany Boss. C’est avec un album novateur et empreint de réalité qu’il a choisi de faire son entrée. Dix huit titres tous différents, centrés sur le thème de la Street life (la vie de rue) et la présence d’artistes de référence comme Kool Shen, Lord Kossity, Kamelancien, Dany Dan et bien d’autre. L’album est disponible dans les bac depuis le 22 mai et plusieurs dates de show cases et de concerts sont en présentation.

En tant qu'artiste, il se retire ensuite des projecteurs, crée son propre studio et travaille pour de nombreux rappeurs en arrière-plan. Début 2011, il en avait assez du deuxième violon et réalisait la compilation "Fuck Le Rap Game Vol. 1", sur laquelle il y avait non seulement de nouvelles chansons mais aussi de nouvelles productions de Dany Boss. Cependant, il faudra encore trois ans avant la sortie de son deuxième album "Avant L’heure" à l’été 2014.

Dany Boss - Va me faire de la monnaie

Dany Boss feat Techniqsons - Crim team

Dany Boss - Sans boussole

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :