Salif

par Johney Perkins  -  13 Mai 2018, 12:32  -  #Salif, #Salif Fofana, #Boulogne-Billancourt, #Pont de Sèvres, #92, #Nysay, #C 2 la balle, #EXs, #Beat De Boul, #Tous Ensemble Chacun Pour Soi, #Cash, #IV my people, #Boulogne Boy, #IV My People Records, #Prolongations, #Curriculum Vital, #Qui M'aime Me Suive, #Wagram Music, #Néochrome, #AZ, #Valyu Prod, #IV My People Volume 1, #Tous Ensemble, #C'est Chaud, #C'est Ça Ma Vie, #Ghetto Cailles, #Sous Bass Et Drum Oblige, #Paris-Cuba, #Boomerang, #C.V, #Street Lourd, #Ya Koi? (Street Lourd II), #Jean Slim, #rap et drogue, #Zoxea

De son vrai nom Salif Fofana, Salif est né en 1981 d'un père malien et mère antillaise. Il est issu de la cité du Pont de Sèvres, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Salif commence sa carrière artistique dans le rap en 1995, au sein de son groupe Nysay (avec EXs. Âgé de treize ans, il est remarqué par le rappeur Zoxea et le collectif Beat De Boul, pionniers d'une nouvelle vague de rap en France. Pris en charge par le groupe Lunatic, ceux-ci intègrent l'équipe C 2 la balle en 1997 aux côtés de L'Skadrille, Bam's et Ziko de La Brigade. Il s'ensuit alors une opération musicale sur des mixtapes (comme Opération coup de poing, Dontcha Flex 3, Néochrome, DJ Poska ou Cut Killer), des compilations (comme L'Invincible Armada ou Beat De Boul dans la Ville) et des albums (comme Bam's ou L'Skadrille).

Le groupe se met en quête d'un label musical. C'est chose faite lorsque Salif, qui travaille pour la tournée de Zoxea en 1999, rencontre Kool Shen du groupe NTM, qui lui propose alors d'intégrer le collectif IV My People (composé notamment de Busta Flex, Lord Kossity, ou encore Zoxea). Salif signe alors le titre Eenie Meenie Miny Mo au côté de Lord Kossity, ce qui lui permet de faire ses preuves au sein du groupe. L'album Certifié conforme qui sort l'année suivante en 2000 en musique, semble confirmer un succès qui se mesure aux 100 000 exemplaires vendus.

Salif enchaîne en sortant l'album Tous ensemble, chacun pour soi. À dix-neuf ans, Salif y apparait tantôt déchiré, tantôt mélancolique. Cet album, qui se vend à plus de 50 000 copies, lui permet de faire une tournée, notamment dans des salles renommées, telles que le Zénith de Paris ou le Dôme de Marseille, ainsi qu'un passage au Canada.

Il fait ensuite des apparitions dans divers projets, comme IV My People Zone, Streetly Street ou Panam All Star (Sniper), et prépare également dans la même année l'album Starting Block de son groupe, Nysay, qui sort en 2004. En 2006, ils publient chez le label Neochrome un double album, intitulé Au pied du mur ; de son côté, Salif sort le titre Caillera à la muerte, qui semble annoncer une carrière musicale plus « solo ».

En avril 2007, Salif souhaite préparer pour son public un « album avant l'album », appelé Boulogne Boy. Le sort le nouveau projet, Prolongations, qui annonce son nouvel album solo, Curriculum Vital, publié en septembre 2009. Ce deuxième album solo de Salif solidifie sa place dans le paysage musical français.

Le 21 juin 2010 sort l'album Qui m'aime me suive, où Salif explore de nouveaux horizons musicaux. À la suite de l'échec commercial de cette sortie, il se fait discret et disparaît médiatiquement, sans annoncer officiellement sa retraite. Il se reconvertit en ouvrant un restaurant à Clamart (92).

 

Salif - A la muerte

Salif - Ghetto youth

Salif - J'Hésite

Salif - On allume

Salif - Blackskin

Salif - Bif Love & Unity

Salif - Jean Slim

Salif - Stop

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

SPECIMEN 15/09/2020 14:07

Boulogne Boy

Johney Perkins 15/09/2020 20:54

Très fort Salif !

hehehe 11/04/2019 00:28

Un vrai, j'espère qu'il va bien, j'lécoutait tout l'temps quand j'étais gamin