sarcellite

Publié le 9 Décembre 2018

De son vrai nom Calboni M’Bani, Calbo est né le 22 septembre. Calbo grandi à Villiers-le-Bel (Val-d'Oise), il fonde en 1992, le groupe Ärsenik avec son frère Lino et son cousin Tony Truand. Ensemble, ils participent à la compilation de L'art d'utiliser son savoir (Balltrap), qui leurs permet d'être contactés par Kenzy, le manager du groupe, qui fondent alors la société Secteur Ä. ensuite y enchaine avec Hostile Hip Hop et L 432.

Intégrant le Secteur ÄÄrsenik participe aux albums de Stomy Bugsy (Quelques balles de plus pour... le calibre qu'il te faut), Neg Marrons (La rue case nègre) et collabore avec Doc Gynéco (Affaires de famille). En parallèle, ils réalisent et publient l'album Quelques gouttes suffisent... en 1998, qui sera certifié double disque d'or. Au sein du groupe, les performances de Lino sont particulièrement remarquées et ce dernier multiplie les apparitions en solo aux côtés d'Oxmo Puccino ou encore de Doc Gynéco, s'affirmant comme un rappeur très respecté parmi ses pairs. Ärsenik reste actif en parallèle puisque le groupe réalise l'album Racine au sein du collectif Bisso Na Bisso. Calbo apparait avec S.N. sur le morceau Dur d'être un homme et avec Rockin' Squat (Assassin) sur la compilation Dangereuse liaison de Doc Gynéco.

En 2002, après plusieurs reports de date, Ärsenik publie leur deuxième album, Quelque chose a survécu..., également certifié disque d'or.  On retrouve Calbo au côté de Lynnsha sur le morceau Trop 2 peine.

Aujourd'hui, Calbo travaille sur son 1er album solo Regarde le monde (label 9 de Trèfle). Ärsenik travaille sur le 3ème album.

Calbo feat VR - C'est là-bas

La Course-Cyrus feat M.O.H et Calbo (Arsenik)

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Avril 2018

 

Ärsenik - Calbo et Lino

Ärsenik est un groupe de hip-hop français, originaire du quartier de la Cerisaie à Villiers-Le-Bel, dans le Val-d'Oise (95). Le groupe se forme en 1992, initialement nommé Art Sonic trop de confusion de la part de certaines personnes qualifiant ce dernier d'Arsenik, par la suite les frères préfèreront donner raison à l'erreur. Le groupe commence avec trois membres, Calbo, Lino et Réty Bon Ap' alias Le Cuisto. Ärsenik fait sa première apparition sur la compilation L'art d'utiliser son savoir, publiée en 1995, avec le titre Ball-Trap et en 1996 sur la compilation Hostile Hip-Hop pour le titre L'enfer remonte à la surface.

L'incarcération de Réty Bon Ap' bouleverse les projets des trois compères, leur cousin Tony Truand intègre alors le groupe. Il fait partie du groupe jusqu'en 1997, quand lors d'un retour au pays (Le Congo), il est bloqué sur place pendant trois ans pour un problème de papier. Il pose d'ailleurs sur le tout premier titre du projet Bisso Na Bisso (C.O.N.G.O.), disponible en édition limitée sur le premier album du collectif Racines...) publié en 1999. À son retour en France, une brouille entre les frères et leur cousin met un terme définitif à leur collaboration, une fin entérinée sur la chanson P.O.I.S.O.N. de leur deuxième album (sur le refrain « Cherche pas le troisième Ärsenik c'est Calbo et L.I.N.O. »).

Ärsenik - Quelques gouttes suffisent...

En 1998, ils rejoignent le collectif du Secteur Ä managé par Kenzi, et collaborent avec les rappeurs Doc Gynéco, Stomy Bugsy, Oxmo Puccino et Passi, leur cousin. Le groupe publie, la même année, son premier album, Quelques gouttes suffisent..., en novembre 1998. L'album atteint la huitième place des classements français, et est certifié double disque d'or. À ce propos, Lino du groupe confie : « Ce rap c’était quelque chose que l’on produisait depuis longtemps dans les MJC (Abréviation pour désigner Les Maisons des jeunes et de la culture NDLR). D’un seul coup, on est payé pour faire ça. C’était génial et ce n’était pas plus compliqué que par le passé. » À cette période, le groupe popularise la marque de vêtements Lacoste dans la culture urbaine.

On retrouve en 2000, le groupe au côté du groupe Lunatic sur la mixtape Sang d'Encre de Jean-Pierre Seck.

Ärsenik - Quelque chose a survécu...

Le deuxième album du groupe, Quelque chose a survécu..., est publié en 2002 au label Virgin. L'album, considéré par RFI Musique comme « certainement l'un des albums les plus aboutis du moment », atteint la huitième place des classements français et la 27e place des classements belges (WA).

Un nouvel album est annoncé pour 2005, mais les deux frères préfèrent reporter le projet et se concentrer sur leurs albums solos. Lino sort alors son premier album solo, Paradis Assassiné, en 2005, dont le titre est d'ailleurs repris, d'une chanson solo de leur deuxième album. En 2007, le groupe publie un album intitulé S'il en reste quelque chose..., sur lequel sont regroupés les meilleurs morceaux des deux frères. En novembre 2012, Calbo publie son premier album solo, Regarde le monde. Depuis 2013, le groupe, à nouveau très actif, est de retour sur scène et enchaîne les dates de concerts en France et à l'international. Lino publie, de son côté, son deuxième album solo, Requiem, le 12 janvier 2015. L'album s'est classé directement à la 1re place du top des ventes digitales et à la 2nde place du top des ventes fusionnées. 5 extraits clippés de cet album sont dévoilés : 12e Lettre, VLB, Wolfgang, Suicide Commercial et Faute de Français.

En 2016, il remonte sur scène pour la tournée de l'âge d'or du rap français avec entres autres Busta Flex, Expression Direkt, Ménélik, Passi, X-men, 2 bal 2 neg, Assassin, Les sages poètes de la rue, Neg Marrons. Pit Bacardi, Stomy Bugsy,...

En 2018, il remonte sur scène pour la tournée du secteur Ä avec Doc Gyneco, Ministère Amer, Stomy Bugsy, Neg Marrons, Singuila, Passi, Mc Janik et Pit Bacardi .

En 2019, les deux frères remontent sur la scène de l'Olympia, le 11 mai 2019.

Voir les commentaires

Repost0