cmp productions

Publié le 2 Août 2018

De son vrai nom Amewofofo Adom'Megaa, Rost, est né le 3 mai 1976 à Kouma (Togo). Arrivé en France en 1987, à l'âge de 11 ans, Rost a grandi avec ses 9 frères et sœurs dans l'extrême précarité, dans un taudis de 28 m2, dans un immeuble délabré qui s'est écroulé un mois après leur départ. Avant d'être un rappeur, Rost a fait ses gammes dans la rue. Il est le leader d'une bande de taggers virulents de la capitale (CMP). En 1994, après la perte d'un proche dans des conditions dramatiques, il décide de mettre un terme à sa vie de rue et de changer de vie. Il commence des études de droit, se lance dans la musique et fonde sa société de production, qui, deux ans après sa création, devient une référence dans le domaine du hip-hop. Il compose 30 albums dont 3 albums solo.

Après les émeutes de 2005, Rost crée « Banlieues Actives » et parcourt la France pendant un an pour inciter les jeunes et les habitants des quartiers à s'inscrire sur les listes électorales et à aller voter. Il est ensuite reçu par les candidats de la Présidentielle de 2007 et publie par ses propres moyens « Le guide du votant ». Imprimé à plus de 100 000 exemplaires, le fascicule de 32 pages est distribué gratuitement dans les banlieues, il est également en téléchargement sur le site internet de Banlieues Actives. Celui qui a vécu sept ans comme clandestin et qui n'a pas le droit de vote milite également pour le droit de vote des étrangers.

Pendant l'hiver 2005, un de ses amis SDF est retrouvé sans vie dans une tente : il est mort de froid. C'est un véritable choc pour Rost qui décide de consacrer sept ans de sa vie au service de la collectivité. Il se lance dans différentes actions bénévoles avec plusieurs associations culturelles, citoyennes et de lutte contre l'exclusion.

En 2008, il publie Enfant des lieux bannis aux éditions Robert Laffont, en cours adaptation au cinéma. Il sort également un disque, en hommage à son ami SDF, réalisé en duo avec Francis Lalanne. Tous les droits de son premier livre et du disque en question sont reversés à des associations d'aide aux sans abri.

Un projet en menant à un autre, Rost est chroniqueur sur Paris Première de 2008 à 2010, il anime également une émission quotidienne d'actualités sur Telesud de 2009 à 2011. Au même moment, il est sur LCI, aux côtés de Valérie Expert, et sur ITélé aux côtés de Pascal Praud. Durant l'été 2010, on le retrouve aux côtés de Pierre Louis Basse sur Europe 1 pour l'émission sur la coupe du monde en Afrique du Sud. La même année, Rost sort son album Poésie d'un Résistant. Il préside avec le sociologue Jacques Donzelot et la vice-présidente de l'université de Toulouse, Marie-Christine Jallet, la commission « Quartiers Populaires » de la fondation Terra Nova.

En novembre 2010, Rost fonde « FACES », un fonds de garantie destiné à aider les élèves défavorisés désirant faire des études supérieures et dont les parents ne peuvent pas se porter caution.

En 2011, François Hollande lui confie la mise en place et la gestion d'un groupe de travail sur les questions de la jeunesse, des quartiers populaires pour sa campagne présidentielle.

Depuis la rentrée 2012, on le retrouve à nouveau à côté de Valérie Expert chaque semaine sur LCI, avec Christophe Hondelatte tous les dimanches sur la chaîne numéro 23. Il est également sur iTélé pour commenter le foot avec Pascal Praud, débattre de l'actualité de Marc Fauvelle ou Léa Salamé et sur d'autres chaînes du PAF.

Il a, la même année, réédité son album intitulé Poésie d'un Résistant. Sa chanson « L'Avenir c'est nous » est choisie par François Hollande pour accompagner sa campagne lors des primaires socialistes.

En mars 2013, un partenariat entre Banlieues Actives et le Fonds de donation « Donne-moi ma chance » (dont le fondateur est Alango) voit le jour, dans le cadre d'un projet intitulé « Lambo Lambo - Fair Play ». Le but étant de sélectionner 32 jeunes talents mixtes dans plusieurs domaines : football, judo, tennis, danse, éducation et social. Ces jeunes talents âgés de 13 à 18 ans et issus des quartiers défavorisés promeuvent le fairplay dans le cadre de la coupe du monde 2014 au Brésil. Chacun des jeunes sélectionnés porte les couleurs d'une des 32 nations qui participent au mondial. Un projet musical a également été réalisé pour accompagner l'opération. Le collectif composé de Rost, Alango et de la chanteuse Juliana OLM nommé « My Fair Play » voit le jour. « Lambo, Lambo » devient un titre populaire et festif sort en mai 2014.

Le 21 novembre 2013, il lance, à l'initiative de son association Banlieue Numérique et PPP Agency les premières Banlieues Numériques à Asnières-sur-Seine, dans le but d'inciter les jeunes des quartiers à entreprendre dans le domaine du numérique.

En 2014, il est nommé, par François Hollande au Conseil économique, social et environnemental en tant que personnalité associée.

Fin 2017, sur le plateau de l'émission 20h foot diffusé sur CNews, Rost défend Patrice Evra après un coup de pied adressé à un supporter et évoque le racisme dont il a été victime. A ces dires, Pascal Praud rebondi en affirmant que la France n'est pas un pays raciste. Rost quitte le plateau et démissionne de l'émission. Quelques jours plus tard, invité sur le plateau de TPMP (Touche pas à mon poste !), pour détendre l’atmosphère, Rost annonce : "Mon cher Pascal, la pays n'est pas un pays raciste, mais il y a des racistes en France".

 

Rost - Ali Barbare et ses 400 braqueurs

Rost - Gangster en toc

Rost - Ecrire pour

Noir Sur Blanc Feat Rost et Scred Connexion - Enfant de la patrie

Rost - Révolution

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Août 2018

Fatale Clique est un groupe de rap formé de 3 rapeurs aux styles différents mais complémentaires : Baretta, Asta et Stany. Originaires de Bondy sud en Seine Saint Denis. Leur style, un rap brut qui représente fidèlement la réalité de la rue, tel qu'elle est, sans concession et sans moralisme :
"On va pas et on veut pas changer les choses, les gens écoutent même plus leurs parents c’est pas nous qu’ils vont écouter" comme le souligne Baretta.

C’est l’une de leur principale force qui est mêlée aux instrus d’un des meilleurs producteur français : Rheezo qui a produit pour FBI, Sinistre, ATK, CMP Familia... Ils commencent en 1995 à écrire et à travailler leurs premiers sons, rien de concret jusqu’en 1999 où le groupe décide de s’auto produire et sort son premier maxi 3 titres avec en featuring Fat Cap sur le maxi du même nom «Un Son Fat», et le premier morceau traitant du 93 : «93, la même merde».

Mais on peut dire que leurs carrière débute vraiment en 2000 avec le E.P «Les Lois De La Rue», EP pour lequel le groupe bénéficia d’un gros buzz, en effet c’était la première fois qu’un groupe réunissait les principaux rappeurs du 93 à l’époque (Busta Flex, Jayez et Fat Cap).
Grâce à cette EP, Fatale clique commence à faire parler d'eux et à être invité sur divers projets (la mixtape 93 Seine-saint-Denis de la K-bine, la compilation L'underground contre la violence, Neochrome vol.3, la mixtape Cobra de Gentleman ).

En 2003 l’arrivée de leur premier album «Zone Interdite» a confirmé qu’un groupe auto produit peut réaliser un travail de haute qualité. Les instrus de l'album furent entièrement réalisés par Rheezo. En feat, on peut retrouver sur l'album Busta Flex, Daxxx (Fat Cap), Jaeyez, Ferk et Dias Aka P4.

Fatale Clique s'associe en 2005 à Rost et au groupe Noir sur blanc pour l'album «Projet H», dont 3 morceaux avec Cappadona du Wu-tang Clan.

2006 - Avec «93 Hall Stars» Fatale Clique marque une nouvelle fois les esprits avec un album percutant, sentant la hargne, la rage et le désespoir des gens d’en bas… des tours.
15 nouveaux titres accompagnés de leur collectif La Priméra pour remettre les pendules à l’heure du rap français et leur rendre la place qui leur ai dûe. On pourra aussi retrouver sur l'album des collaborations avec Alibi Montana, Fat Cap, Serum, Mekhlouf, Sefyu, Busta Flex, Alpha 5.20 (Ghetto Fabulous Gang) et Larsen...
"Le rap n’était pas mort juste dans le coma" comme le rappelle Asta.

Fatale Clique fait parti du collectif La Priméra été créé en 2001 et composé de Dias aka P4, Ghost, Lasner, Lapooass et Rheezo. A venir l'album du collectif «Sans Rémission Possible»

Le groupe est également au centre des polémiques avec leurs propos jugés trop violents par certains, ils sont peu présents sur les compiles et les street tapes (Les yeux dans la banlieue 2, Département 93, Jeunes & dangereux, Peine capitale, Têtes brûlées 4,...),
ils se trouvent en marge du rap system mais ils s’en foutent car Fatale Clique fait l’unanimité auprès des ensembles urbains. Comme le Hip Hop dont il est une discipline, le rap est né en banlieue, on retrouve sa fraîcheur là-bas dans les tours de béton. Le rap a encore de l’avenir avec des groupes comme FATALE CLIQUE.

 

Fatale Clique feat Alibi Montana, Busta Flex et Bobby Buntlack (Fat Cap) - 93 hall star

Voir les commentaires

Repost0