sony music

Publié le 21 Août 2018

De son vrai nom Yohann Duport, AP est né en 1979 à Vitry sur Seine (Val de Marne), de parents Guadeloupéens (Antilles). Il grandit sur Vitry sur Seine, puis commence à graffer avec Douma dans le début des années 90'. En 1993, lui et ses amis Mokobé et Rim.K ont fondé l’e groupe 113 et ensemble, ils sortent un EP (Ni barreaux, ni barrières, ni frontières) et quatre albums (Les princes de la ville, 113 fout la merde, Dans l'urgence et 113 degrés). Le groupe fait parti du  collectif Mafia K'1 Fry.

En 2005, il participe à la compilation Zone Caraïbes et est impliquée sur la majeure partie des projets solo des membres du 113 ou de la Mafia K'1 Fry. Au début de l'année 2009, AP réalise son premier album solo "Discret" et dès 2010, il sort avec le 113, le cinquième album, Universel.

 

AP - Discret

AP feat Despo Rutti - La nuit

AP - Roue de secours

AP feat Jmi Sissoko - Je suis libre

AP - Sisi chacal

AP - La laverie

AP - 9MM

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Août 2018

De son vrai nom Amewofofo Adom'Megaa, Rost, est né le 3 mai 1976 à Kouma (Togo). Arrivé en France en 1987, à l'âge de 11 ans, Rost a grandi avec ses 9 frères et sœurs dans l'extrême précarité, dans un taudis de 28 m2, dans un immeuble délabré qui s'est écroulé un mois après leur départ. Avant d'être un rappeur, Rost a fait ses gammes dans la rue. Il est le leader d'une bande de taggers virulents de la capitale (CMP). En 1994, après la perte d'un proche dans des conditions dramatiques, il décide de mettre un terme à sa vie de rue et de changer de vie. Il commence des études de droit, se lance dans la musique et fonde sa société de production, qui, deux ans après sa création, devient une référence dans le domaine du hip-hop. Il compose 30 albums dont 3 albums solo.

Après les émeutes de 2005, Rost crée « Banlieues Actives » et parcourt la France pendant un an pour inciter les jeunes et les habitants des quartiers à s'inscrire sur les listes électorales et à aller voter. Il est ensuite reçu par les candidats de la Présidentielle de 2007 et publie par ses propres moyens « Le guide du votant ». Imprimé à plus de 100 000 exemplaires, le fascicule de 32 pages est distribué gratuitement dans les banlieues, il est également en téléchargement sur le site internet de Banlieues Actives. Celui qui a vécu sept ans comme clandestin et qui n'a pas le droit de vote milite également pour le droit de vote des étrangers.

Pendant l'hiver 2005, un de ses amis SDF est retrouvé sans vie dans une tente : il est mort de froid. C'est un véritable choc pour Rost qui décide de consacrer sept ans de sa vie au service de la collectivité. Il se lance dans différentes actions bénévoles avec plusieurs associations culturelles, citoyennes et de lutte contre l'exclusion.

En 2008, il publie Enfant des lieux bannis aux éditions Robert Laffont, en cours adaptation au cinéma. Il sort également un disque, en hommage à son ami SDF, réalisé en duo avec Francis Lalanne. Tous les droits de son premier livre et du disque en question sont reversés à des associations d'aide aux sans abri.

Un projet en menant à un autre, Rost est chroniqueur sur Paris Première de 2008 à 2010, il anime également une émission quotidienne d'actualités sur Telesud de 2009 à 2011. Au même moment, il est sur LCI, aux côtés de Valérie Expert, et sur ITélé aux côtés de Pascal Praud. Durant l'été 2010, on le retrouve aux côtés de Pierre Louis Basse sur Europe 1 pour l'émission sur la coupe du monde en Afrique du Sud. La même année, Rost sort son album Poésie d'un Résistant. Il préside avec le sociologue Jacques Donzelot et la vice-présidente de l'université de Toulouse, Marie-Christine Jallet, la commission « Quartiers Populaires » de la fondation Terra Nova.

En novembre 2010, Rost fonde « FACES », un fonds de garantie destiné à aider les élèves défavorisés désirant faire des études supérieures et dont les parents ne peuvent pas se porter caution.

En 2011, François Hollande lui confie la mise en place et la gestion d'un groupe de travail sur les questions de la jeunesse, des quartiers populaires pour sa campagne présidentielle.

Depuis la rentrée 2012, on le retrouve à nouveau à côté de Valérie Expert chaque semaine sur LCI, avec Christophe Hondelatte tous les dimanches sur la chaîne numéro 23. Il est également sur iTélé pour commenter le foot avec Pascal Praud, débattre de l'actualité de Marc Fauvelle ou Léa Salamé et sur d'autres chaînes du PAF.

Il a, la même année, réédité son album intitulé Poésie d'un Résistant. Sa chanson « L'Avenir c'est nous » est choisie par François Hollande pour accompagner sa campagne lors des primaires socialistes.

En mars 2013, un partenariat entre Banlieues Actives et le Fonds de donation « Donne-moi ma chance » (dont le fondateur est Alango) voit le jour, dans le cadre d'un projet intitulé « Lambo Lambo - Fair Play ». Le but étant de sélectionner 32 jeunes talents mixtes dans plusieurs domaines : football, judo, tennis, danse, éducation et social. Ces jeunes talents âgés de 13 à 18 ans et issus des quartiers défavorisés promeuvent le fairplay dans le cadre de la coupe du monde 2014 au Brésil. Chacun des jeunes sélectionnés porte les couleurs d'une des 32 nations qui participent au mondial. Un projet musical a également été réalisé pour accompagner l'opération. Le collectif composé de Rost, Alango et de la chanteuse Juliana OLM nommé « My Fair Play » voit le jour. « Lambo, Lambo » devient un titre populaire et festif sort en mai 2014.

Le 21 novembre 2013, il lance, à l'initiative de son association Banlieue Numérique et PPP Agency les premières Banlieues Numériques à Asnières-sur-Seine, dans le but d'inciter les jeunes des quartiers à entreprendre dans le domaine du numérique.

En 2014, il est nommé, par François Hollande au Conseil économique, social et environnemental en tant que personnalité associée.

Fin 2017, sur le plateau de l'émission 20h foot diffusé sur CNews, Rost défend Patrice Evra après un coup de pied adressé à un supporter et évoque le racisme dont il a été victime. A ces dires, Pascal Praud rebondi en affirmant que la France n'est pas un pays raciste. Rost quitte le plateau et démissionne de l'émission. Quelques jours plus tard, invité sur le plateau de TPMP (Touche pas à mon poste !), pour détendre l’atmosphère, Rost annonce : "Mon cher Pascal, la pays n'est pas un pays raciste, mais il y a des racistes en France".

 

Rost - Ali Barbare et ses 400 braqueurs

Rost - Gangster en toc

Rost - Ecrire pour

Noir Sur Blanc Feat Rost et Scred Connexion - Enfant de la patrie

Rost - Révolution

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Juillet 2018

La Smala est un groupe de hip-hop belge francophone, originaire de Bruxelles. Le groupe est formé en 2007, et issu des collectifs l'Exutoire Collectif (F.L.O, Senamo et Seyté) et Nouvelle Génération (G.O.R. et Rizla). « Le mot signifie famille en arabe, cela coulait de source ! On a tout de suite eu un esprit de famille », expliquent-ils. Les membres du groupe sont tous issus de communes bruxelloises, Seyté et Rizla viennent de Uccle, Senamo et Shawn-H de Forest et F.L.O de Jette. Ce sont donc avant tout des amis qui se sont lancés dans le rap à force de se côtoyer pour profiter de leurs passions communes. DJ X-Men fera son apparition plus tard dans le groupe, il n'est pas rappeur et se concentre donc uniquement sur son rôle de DJ. Les projets, ensemble ou en solo, s’enchaînent. Les succès personnels de FLO, Rizla, Seyté et Senamo contribuent à agrandir le contingent de fans, tout en confirmant le potentiel de leurs talents respectifs et communs.

Dans la tradition des mixtapes, La Smala met en ligne, gratuitement, On est Là Là - Volume 1, 2 et 3. La rencontre avec l’organisation Back in the Dayz devient un élément déterminant et popularise enfin le groupe. C’est en mai 2014, après quelques clips, que sort leur premier album, Un murmure dans le vent, concrétisant 10 années de hip-hop underground et qui est immédiatement et unanimement reconnu comme une véritable réussite artistique. Succès commercial, l’album est rapidement en rupture de stock. Fort de cette reconnaissance, La Smala suscite l’intérêt des médias et enchaîne concerts et festivals, avec une apothéose certaine au Festival de Dour 2014. Le groupe signe ensuite chez Sony Music, et présente son nouvel album Un Cri dans le silence dans la grande salle de l'AB en 2015.

En 2018, le groupe sort sont troisième album, 11h59.

 

La Smala - Quartier sud

La Smala - Ils ont toujours pas compris

La Smala - Reflets d'esprits

La Smala - Tout s'accélère

La Smala - Yes Mani

La Smala - Pour être franc

La Smala - Le barillet

La - Vague à l'âme

La Smala - All in

La Smala - Ca me fait peur

La Smala - Aucun sens

La Smala - On avance seul

La Smala - 11h59

La Smala - Dans ses bras

La Smala - 00h00

La Smala - Toujours

La Smala - Contre nature

La Smala - Maintenant ou jamais

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Mai 2018

De son vrai nom Nabil Selhy, Nessbeal est né le 16 août 1978 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) de parents marocains. Après le divorce de ses parents, il déménage avec sa mère dans le quartier difficile des Hautes Noues à Villiers-sur-Marne dans le Val-de-Marne, tandis que son père reste à Boulogne-Billancourt. Il restera toujours attaché à ce quartier, où il passe encore beaucoup de temps, et plus généralement au Val-de-Marne, clamant souvent son appartenance au "9-4". Au milieu des années 1990, il fonde avec Koryas et Zesau le groupe Dicidens. Ils sortent différents maxis en 1999 et 2000 (dont un sur lequel apparait le groupe Lunatic) et un album en 2004, HLM rezidants, vendu à 10 000 exemplaires. Nessbeal fait aussi partie du 92I avec notamment Lunatic, la Malekal Morte et Sir Doum's. Il participe ainsi aux deux premiers albums solo de Booba. Ne voyant aucune amélioration dans sa carrière, il quitte le 92I et signe chez Nouvelle Donne Music où il compte deux albums solos et une mixtape. Nessbeal rejoint ensuite le label 7th Magnitude.

Nessbeal - La mélodie des briques

En 2006, il publie son premier album solo, La Mélodie des briques. C'est un grand succès d’estime parmi les puristes et les fans du rap underground, mais qui ne s'est malheureusement pas ressenti dans les ventes.

Nessbeal - Rois sans couronne

En 2008, il publie Rois sans couronne qui dépasse à peine les 20 000 exemplaires. La même année, il monte un label fictif, Verbal Brolik, avec son frère Dedy. Parallèlement à sa carrière, Nessbeal participe à plusieurs projets de renom tels que Street lourd Hall Stars, Illicite projet, Talents fâchés.

Nessbeal - RCS sessions perdues

En 2009, Nessbeal sort le projet RSC Sessions perdues qui rassemblent ses meilleures prestations. 

 

Il est vivement engagé contre le rap conscient, et cela se traduit depuis 2009 par plusieurs affrontements et clashs par contre les rappeurs Médine et Youssoupha.

Nessbeal - Ne2s

En 2010, il publie NE2S, qui s'avère être son plus gros succès commercial depuis La Mélodie des briques. Les extraits de l'album sont Ça bouge pas, À chaque jour suffit sa peine, After et Ma grosse en featuring avec Orelsan. NE2S se vend à près de 30 000 exemplaires.

Nessbeal - Sélection naturelle

En novembre 2011, il publie son quatrième album Sélection naturelle, dont il dévoile un premier titre L'histoire d'un mec qui coule le jour de son anniversaire, le 16 août 2011. En parallèle, il collabore avec Orelsan et avec la chanteuse Isleym. En décembre 2011, il annonce son souhait d'arrêter le rap dans une interview. En 2012, Nessbeal collabore dans l'album MDR2 de Mister You dans la chanson Mesdames, messieurs.

Le 27 novembre 2013, Nessbeal annonce via les réseaux sociaux son retour dans le rap en participant à la bande originale du film La marche. En 2014, Nessbeal est de retour et prépare un nouvel album ainsi il annonce travailler avec DJ Kore et DJ Bellek et des featuring avec Hayce Lemsi, Demi Portion ou encore Volt Face. Dernièrement il apparaît sur l'album de Isleym avec le titre Besoin d'ailes composé par Dany Synthé.

En 2020, Nessbeal fait savoir qu'il est de retour dans le rap game et entre en studio pour enregistrer un nouvel album.

Voir les commentaires