joeystarr

Publié le 21 Janvier 2021

Thierry Abitbol et Roland Ragot dirigent une boutique de sport et identifient la nouvelle demande de la clientèle ; à savoir, une authenticité dans laquelle on peut s'identifier. Roland Ragot rencontre par hasard  dans un dîner JoeyStarr (Suprême NTM) et lui explique son projet. Rapidement, le rappeur s'associe au deux amis et créent la marque COMETE ; malheureusement, ce nom est déposé. Finalement, ce sera une variante qui sera retenu du nom de COM8 (prononcé COM-EIGHT).

 

La marque fut créée en octobre 1998 par JoeyStarr (Suprême NTM), Roland Ragot et Thierry Abitbol. Les trois fondateurs originaux sont ensuite rejoints par Fabrice Allouche, ancien champion du monde de kick boxing. 

Fabrice Allouche (COM8) - le rap c'était mieux avant
JoeyStarr et Kool Shen (Suprême NTM) - COM8 (COM-EIGHT) - tournée 1998 - le rap c'était mieux avant

Les 24 et 25 novembre 1998, JoeyStarr et Kool Shen apparaissent sur la scène du Zénith avec les T-shirt COM-8. Tout de suite la marque est identifiée par les spectateurs ; ce concert sera fortement médiatisé avec une sortie en VHS et de nombreuses photos diffusés dans la presse. 

JoeyStarr et Kool Shen (Suprême NTM) - COM8 (COM-EIGHT) - tournée 1998 - le rap c'était mieux avant
JoeyStarr et Kool Shen (Suprême NTM) - COM8 (COM-EIGHT) - tournée 1998 - le rap c'était mieux avant

 

JoeyStarr et Jamel Debbouze - COM8 (COM-EIGHT) - le rap c'était mieux avant

Pendant 20 mois, la marque est portée principalement par des présentateurs et humoristes de Canal+ comme Eric et Ramzy, Alain Chabat, Jamel Debouze, Florence Artaud, Clotilde Courreau, les guignols. 

Doc Gynéco et JoeyStarr (les guignols de l'info - marionnette) - COM8 (COM-EIGHT) - le rap c'était mieux avant
JoeyStarr et Jamel Debbouze - COM8 (COM-EIGHT) - le rap c'était mieux avant

 

Adoptée par de nombreux rappeurs proches du groupe (à commencer par ceux du collectif fondé par JoeyStarr, B.O.S.S.) comme Lady Laistee, Busta Flex, Diam's... Le succès est au rendez-vous et la marque ouvre sa première boutique à Paris (17, rue du Cygne dans le premier arrondissement) et disposant d'une bonne exposition dans les médias son succès dépasse rapidement le cadre de la banlieue. Suivront des signatures de contrats de licence en France, pour de la bagagerie (société Lanco), la papeterie et la bagagerie scolaire (société Alpa), les lunettes (société Opal) et les chaussures.

Boutique COM8 (Paris) - le rap c'était mieux avant

En 2008, la marque est présente dans 180 points de ventes en France.

COM-8, sous le nom de COM-AIDES est partenaire de l'association de lutte contre le sida Aides.  Sur chaque tee-shirt siglé Com Aids, deux euros ont été reversés à l'association, ce qui permettra de financer les traitements de 50 personnes atteintes du sida pendant six ans.

 

En 2004, la marque lance une nouvelle ligne de vêtement de haut de gamme intitulé Eternals. A cause des contre façon, les ventes des marques chutent et le Le 4 octobre 2004, la société est placée en redressement judiciaire. Le 30 mars 2006, les actifs sont cédés ; La marque est reprise la même année par Ad Valorem Rhonetex (société de distribution et de conception de textile). A l'occasion de la tournée du groupe NTM en 2008, la collaboration reprend et Com8 est partenaire officiel de la tournée (une ligne de produits sera créée spécialement pour l'évènement).

Le 30 avril 2015 intervient un jugement de clôture après cession.

En 2020, la marque est de retour avec une nouvelle ligne de vêtement.

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #COM8, #COM-EIGHT, #Thierry Abitbol, #Roland Ragot, #JoeyStarr, #NTM, #Fabrice Allouche

Repost0

Publié le 9 Juin 2020

Who's the BOSS
Enfin le premier documentaire sur le B.O.S.S. !
12 mois de tournage ont été nécessaires pour suivre la vie agitée d'un des plus célèbres collectifs de hip-hop français et son leader JOEYSTARR : soundsystems (Portugal, Lacanau, Lyon...), répétitions, l’événement URBAN PEACE au Stade de Francde, l'émission SKYBOSS en direct sur Skyrock, l'enregistrement du nouvel album... et leur quotidien pas très ordinaire.
JOEYSTARR, FAT CAP, IRON SY, NAJA, D.DY, JAEYEZ

Un documentaire de Cédric Jimenez et Karole Rocher

Who's the BOSS - Boss Of Scandalz Strategyz

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Juin 2020

Groupe phare du rap français, SUPREME NTM arrive à un moment charnière de son existance, 4 albums et 10 ans de carrière qui ont fait du duo Kool Shen/JoeyStarr un véritable phénomène de société, dépassant largement le cadre purement musical.
De septembre 1998 à septembre 1999, une équipe a suivi NTM partout, caméra DV en main : tournée, bacstages, hôtels, studios, répétitions, procès, interviews... Une année où le groupe a autant occupé la rubrique musique que celle des faits divers.
Dans une interview croisée, Kool Shen et JoeyStarr abordent des sujets sensibles comme : leur travail et la passion, leur statut de personnage public, les médias, les Guignols, la vie privée, leurs rapports parfois conflictuels, les motivations ou l'avenir du groupe...
Découvrez dans ce documentaire, uniquement composé d'images inédites, les NTM comme vous ne les avez sûrement jamais vus : souvent drôles, parfois graves, toujours lucides et sincères... En un mot : - AUTHENTIQUES -.

Réalisé par Alain Chabat et Sear (Get Busy)

Authentiques - documentaire - 1 an avec le suprême

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Juin 2020

NTM ‎– Le Clash: BOSS Vs IV My People
Label: Epic ‎– EPC 499667-2, Epic ‎– 4996672000
Série: Le Clash: BOSS Vs IV My People
Sortie: 2001
Genre: Hip Hop

Suprême NTM - Le Clash (B.O.S.S. vs. IV My People) (Making of)

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 19 Juin 2018

B.O.S.S. est un label dirigé par Sony BMG, créé en 1998 par Joey Starr, DJ Spank et DJ Naughty J. B.O.S.S. est un acronyme récursif signifiant « Boss Of Scandalz Strategyz ». Le , le label fait paraître sa première compilation, B.O.S.S. Volume 1, regroupant une quinzaine de rappeurs, dont Lord Kossity, Mass, FatCap, Sniper et Iron Sy. Le single Comme chaque été enregistré par Joey Starr et FatCap suit pendant le 27 juillet 1999 au label Epic. Entretemps, l'émission SkyB.O.S.S. (1998–2004) sert de vitrine à Skyrock, qui réalise une très belle part d'audience à ce moment-là, et est animée par JoeyStarr, DJ Spank et DJ Naughty J.

Après avoir produit l'album Black Mama de la rappeuse Lady Laistee, B.O.S.S. sort sa deuxième compilation, Boss Of Scandalz Strategyz Vol.2, le , et participe le à la compilation Le Clash du groupe Suprême NTM. Ils produisent aussi, avec Funky Maestro, la bande originale du film Old School. Le 23 septembre 2003 est lancé sur le marché un DVD, Who's The B.O.S.S., qui suit toutes les pérégrinations du collectif en tournée et en studio. La même année JoeyStarr et DJ Spank produisent la bande originale du film Yamakasi. Le , le label B.O.S.S. revient de nouveau avec sa troisième compilation, Opus 3, qui contient les morceaux Freestyle et Danger.

Le , une sélection personnelle de JoeyStarr sort en compilation (mixé par DJ James), My Playlist, au label Wagram et non B.O.S.S. Le , le label sort le premier album de Iron Sy, Irony, puis le 16 octobre 2006, JoeyStarr sort son premier album solo Gare Au Jaguarr. Entretemps, le label perd de nombreux artistes : Naja, Vip.R, FatCap, SpeedBond 007, et surtout DJ Spank ; ce dernier explique son départ en disant qu'il y avait un conflit d'égo avec JoeyStarr. Le 14 mars 2007, le tribunal de grande instance, par l'intermédiaire de la marque et du groupe allemand Hugo Boss, fait interdire l'utilisation de la marque B.O.S.S. de JoeyStarr.

Le , le label est mis en liquidation judiciaire. Il ferme finalement ses portes le .

 

B.O.S.S., Lord Kossity, Mass - Ambassadeur du mic

Boss All Stars - Freestyle

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Mai 2018

De son vrai nom Didier Morville, JoeyStarr, parfois orthographié Joey Starr est né le 27 octobre 1967 à Saint-Denis (Seine-saint-Denis), de parents martiniquais. Didier grandi dans la Cité Allende de Saint-Denis. Frappé et harcelé par un père marqué par son passé, il est retiré à sa mère dès l'âge de cinq ans. Il ne reverra celle-ci que dix-huit ans plus tard. À douze ans, malgré ses talents pour la rédaction, il décroche scolairement pour redoubler sa sixième et sa cinquième, et entre au pensionnat privé de Meudon, puis de Joinville, pour une longue durée. Son premier contact avec la drogue se passe avec de la colle à rustine, puis avec son premier joint, en 1980. Il écoute alors de la musique funk, jazz-rock, mais aussi new wave, comme Kraftwerk dont il achète l'album et danse dans la cité, faute de pouvoir entrer en boîte de nuit. En 1983, à l'âge de seize ans, Didier fait, par l'intermédiaire de son meilleur copain du moment, la rencontre de Bruno Lopes, un jeune qui habite la résidence à côté de la cité, et qui prendra par la suite le nom de Kool Shen. En juillet 1983, avec son nouvel ami et d'autres, il voit évoluer, sur le parvis du Trocadéro, des break danceurs américains, qui lui offrent sa première vocation : danseur de hip-hop ou smurfeur. Bruno dénichera finalement un grand bout de linoleum pour breaker avec Joey et faire des prestations publiques. Plus tard, Morville devient graffeur et impose partout dans Paris sa marque : « NTM ». Avant de se consacrer au rap, les deux compères font une rencontre décisive avec Jhonygo, le premier producteur d'un disque maxi-tour français de rap, leur confiant n'accepter que l'« élite » du rap. Dès lors, Morville écrit avec Bruno, ses premiers textes, pour aboutir à des premiers concerts dans des MJC, où leurs premiers fans faisaient partie de leur entourage du quartier.Il est victime de maltraitance sur mineur par un père violent, autoritaire et incapable d'affection qui l'expulsera du domicile familial à sa majorité, en 1985.De 1985 à presque 1987, durant un an et demi, il est alors sans domicile fixe et, à dix-neuf ans, ayant quitté son père définitivement, il passe le plus clair de son temps dans les couloirs du métro ou dans les catacombes. Il évoque alors la violence et la découverte des drogues dures qui l'ont marqué pendant cette période.

En 1988, après plusieurs essais de noms successifs dont « 93 NTM », le groupe NTM, plus tard renommé Suprême NTM, est créé avec Kool Shen. Lors de la sortie du premier album en 1991, Joey ne pourra pas encaisser son premier chèque, faute de banque et d'adresse fixe. Après la parution de quatre albums, de nombreux singles, d'albums live et de remixes, plus de 500 concerts et une reconnaissance du public, le groupe se sépare en 1998. Morville vit cette séparation comme une véritable déchirure, selon ses termes pire qu'une séparation de couple. Dix ans plus tard, le 13 mars 2008, il décide d'un commun accord avec Lopes, de reformer pour une série de concerts à Bercy et une tournée nationale.

En parallèle à sa carrière musicale, Morville se consacre à son label créé en 1998 : B.O.S.S., acronyme de Boss Of Scandalz Strategyz, avec DJ Spank, DJ Naughty J, DJ James et Terror Seb (un surnom donné à son manager : Sébastien Farran). Son partenaire de groupe, Bruno Lopes, fonde son propre label, IV My People, qu'il vendra en 2008. Dès lors, les deux rappeurs ne se parlent plus. Une poignée de main serrée sans un mot scellera la fin de l'amitié, lors de l'enterrement de Lady V, l'ancienne compagne de Kool Shen. Avec cette boîte de production, il sort dans les années 1999, 2000 et 2004, des EP et trois compilations, qui regroupent une quinzaine de rappeurs au sein de son label, comme Lord Kossity et Sniper, qui quitteront assez rapidement le groupe pour voler de leurs propres ailes. Un disque DVD sort également : Who's The B.O.S.S., qui suit en vidéo les pérégrinations du collectif en tournée et en studio.

Morville, avec le concours de DJ Spank, produit par ailleurs, en 2006, d'autres artistes comme l'album d'Iron Sy (Irony), ainsi que le single de Nathy (Jump Up), et un album de D.Dy. Finalement, en 2007 le label se restreint après le départ de Naja et de la Vip-R. DJ Spank le quitte alors à son tour pour animer, en direct de New York, l'émission Radio FBI Show, qui passe sur la radio Skyrock. Pour entériner la fin du label, le groupe allemand Hugo Boss fait interdire l'utilisation de la marque.

Durant cinq saisons, de 1998 à 2004, Joey et ses disc-jockeys du label B.O.S.S. ont leur propre émission de radio sur Skyrock (Sky.B.O.S.S.), à l'antenne deux fois par semaine les trois premières années (le jeudi à minuit et le samedi à vingt heures), puis une fois par semaine la dernière année. Chaque émission commençait par la phrase choc « Jeudi, jour de sodomie » ou « Samedi, mets ta femme à l'abri ». Dès la première émission, les responsables de Skyrock sont emballés et offrent l'antenne libre jusqu'à six heures du matin. L'émission offrira à cette radio ses plus belles audiences depuis sa création. Sky.B.O.S.S. permettait d'entendre des titres venus tout droit des États-Unis et de la Jamaïque, mais également de découvrir de jeunes rappeurs français non médiatisés qui venaient présenter leurs albums et montrer l'étendue de leur talent, en posant des freestyles de qualité : Joey recevait de nombreuses mixtapes qu'il triait sur le volet. Condition voulue par Joey, l'antenne était tenue plusieurs heures par nuit depuis la cave de sa maison de banlieue, un pavillon de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). De nombreux rappeurs venus de toute la France s'invitaient chez lui, voire débordaient dans la rue d'à côté quand il n'y avait plus de place, témoignant du succès de l'émission

En mai 2005, JoeyStarr fonde, avec Leïla Dixmier, le collectif Devoirs de mémoires. Leïla Dixmier préside l'association, et devient sa compagne. Ils auront deux enfants avant leur séparation, à la suite de violences conjugales. Avec le collectif, Joey participe, aux côtés de Jamel Debbouze et Jean-Pierre Bacri, à une campagne visant à inciter les jeunes des cités à s'inscrire sur les listes électorales, durant la journée du . Il précise lors, d'une émission sur BeTV, qu'il y allait pour inciter les jeunes à voter. Toutefois, ses multiples démêlés avec la justice tendent à le discréditer sur le terrain politique. Il lui est aussi souvent reproché de parler de la jeunesse alors qu'il est âgé maintenant de quarante ans.

En 2006, Joey réunit sur une compilation, My Playlist: By JoeyStarr, publiée chez Wagram Music, dix-huit titres parmi ses préférés : des Beastie Boys au funk, de KRS-One à la soul en passant par IAM. Il coécrit par ailleurs, avec Philippe Manœuvre une biographie, publiée en mai 2006 : Mauvaise réputation. Pour lui, l'écrivain Antonin Artaud était un génie caustique, illuminé, inventif, dont il admire les écrits de Van Gogh, le suicidé de la société, au point de se réapproprier une édition originale. Le , JoeyStarr sort son premier album solo intitulé Gare au Jaguarr au label Jive, et pour la promotion joue avec David Gitlis et John Gitlis, du groupe Enhancer, qui ont participé au titre J'arrive sous leur entité de compositeur Le son des Anges. En plus de titres originaux, il y reprend Gare au gorille de Georges Brassens, ainsi que la chanson Le Métèque de Georges Moustaki. Le premier single s'intitule Pose ton gun II, dont le clip montre une partie de Chat perché avec la police. Le deuxième single s'intitule Métèque, qui reprend une partie du refrain de la chanson Le métèque de Georges Moustaki, le clip met en scène JoeyStarr qui adopte un jeu de scène « de style Jacques Brel ». La chanson Sarkozy, où le rappeur s'adresse au futur président de la République Nicolas Sarkozy, avec le leitmotiv : « Tiens ta femme et tu tiendras la France », ne figure pas sur l'album mais circule librement sur le net. JoeyStarr fait alors une tournée en France, pour finir les 17 et 18 février 2007 à l'Olympia de Paris. Le Jaguarr s'accompagne d'artistes pour quelques duos sur son disque, comme Dadoo (qui produit aussi plus de la moitié de l'album), Fat Cap et Nathy. Finalement, à cause de sa reprise de Gare au gorille, il est accusé de plagiat par la détentrice des droits du titre. Son album est alors retiré des ventes deux semaines après sa sortie ; une nouvelle édition est donc élaborée et mise sur le marché. Depuis 2006, il abandonne également son bridge de dents en or, ce qui adoucit son image et sa perception de la part du grand public. Le , Starr participe à la sixième saison de Star Academy, et chante le titre Métèque avec Marina, et Laisse pas trainer ton fils avec Dominique.

Le , JoeyStarr annonce, avec Bruno Lopes, la reformation du groupe Suprême NTM pour une série de concerts à Bercy. Devant le succès des premières réservations — les 75 000 places des cinq soirées à Bercy du 18 au 22 septembre 2008, se sont vendues en quelques heures, les trois premières dates affichent complet — une tournée nationale est montée avec des concerts en Belgique et Suisse.

Le , simple « tour de chauffe » avant Bercy, un concert privé est organisé à l'Olympia. Finalement, la tournée nationale est un succès et remporte même une nomination aux Victoires de la musique 2009, dans la catégorie « meilleur spectacle musical ». À cette occasion, Morville s'entoure de l'ex-champion de kick boxing Fabrice Allouche, préparateur physique talentueux, pour l’entraîner physiquement pour son retour sur scène avec NTM.

Dès 2008, Morville est choisi au casting de la série télévisée Mafiosa, puis apparaît dans de petits rôles de divers films incluant Passe-passe, La Personne aux deux personnes ; puis en 2009 dans Le Bal des actrices, qui lui vaut sa première nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle.

En 2010, il est à l'affiche de L'Immortel de Richard Berry, puis enchaîne avec succès dans Polisse, qui lui apporte à nouveau une nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle en 2012. En parallèle, il sort un 2e album solo en octobre 2011, intitulé Egomaniac, où il collabore notamment avec Nicoletta. Le , Joey Starr reçoit le prix Patrick-Dewaere pour sa prestation dans le film Polisse.

En 2015, il intègre avec Mia Frye le jury de l'émission Talent Street sur France Ô et forme le duo Caribbean Dandee avec Nathy : ils sortent leur album Joeystarr et Nathy présentent Caribbean Dandee chez naïve. Cette même année, entouré du conseiller en image Benjamin Lemaire et d'une publicitaire, il intègre aussi le jury de l’émission de La Nouvelle star et tourne au côté de Julie Gayet dans la série Dix pour cent. Dans cette même émission, Didier Morville a été impliqué (avec les autres membres du jury de la Nouvelle star) dans des moqueries à la limite du racisme envers un candidat asiatique. En mai 2017, une réunion avec Kool Shen est annoncée pour les trente ans de Suprême NTM pour 2018. Le duo JoeyStarr et Kool Shen remontent sur scène mi 2018, à Bercy (salle devenue AccorHotels Arena). C'est Fianso (Sofiane) qui en fera la première partie et les invités sont Le rat Luciano (Fonky Family), Oxmo Puccino, Busta Flex et Zoxea des Sages poètes de la rue, Raggasonic, Lord Kossity,...

2019/2020, il remonte sur scène avec son acolyte Kool Shen pour la dernière tournée de NTM.

JoeyStarr - Métèque

JoeyStarr - Pose ton Gun II

JoeyStarr - Jour de sortie

JoeyStarr feat Nicoletta - Mamy...

JoeyStarr - Gaz-L

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Mars 2018

Logo Suprême NTM

 

Didier Morville et Bruno Lopes

Suprême NTM, ou simplement NTM, est un groupe de hip-hop français, originaire du département de la Seine-Saint-Denis. Avant 1988, le groupe fut composé principalement et initialement de JoeyStarr (Didier Morville), de Kool Shen (Bruno Lopes), de Yazid et de DJ S (Franck Loyer), tous trois originaires du département de la Seine-Saint-Denis, en banlieue parisienne. DJ S et Kool Shen se connaissent depuis l'enfance. Le jeune Didier arrive quand ils sont en CM1 mais aucune amitié particulière ne se crée alors. En juillet 1983, des danseurs hip-hop américains effectuent une prestation sur la place du Trocadéro : JoeyStarr et Kool Shen y vont séparément ; tous deux sont marqués par cette prestation. Kool Shen apprend que Morville y était aussi, il va à sa rencontre dans la cité voisine et ils commencent tous deux à s'entraîner à la danse (le breakdance pour Kool Shen et le smurf pour JoeyStarr), puis commence le graffiti (notamment sur la ligne 13 du métro parisien) : ils évoluent alors dans un posse nommé NTM (formé des D.R.C — Da Red Chiffons — avec Rockin' Squat, Chi NO, Mode 2, Sign, Dehy et des T.C.G — The Crime Gang (Sheek, Kaze, Dozer, Reen, Ekinox, Leeds, Majestic, Rital, etc.)). Peu après, le groupe se renforce en s'associant avec les 93 M.C. (Kea, Swen, Lazer, Mam, Mao, Boa, Fame,exeo, Reak, Kast, Acid, Arys, Kar, Rowe, Naze, etc.) de Saint-Denis, ce qui donnera la fusion 93 NTM (dont les personnalités marquantes sont alors Tex, Kay One, Aro, Meo, Solo, Colt, etc.).

En fin de compte, les deux compères se tournent vers une autre discipline du hip-hop, après avoir vu le groupe Assassin, leurs amis du posse 93 NTM faire du rap au Globo pendant les soirées Chez Roger Boîte Funk en 1987-1988. Suprême NTM se serait formé aussi par défi, causé par une discussion entre Jhony Go - auteur avec Destroy Man du premier maxi de rap français sorti par une major : il leur explique en effet un soir dans le métro que "le rap est une branche du hip-hop réservée à une élite dont eux, ces Graffiti Kingz aux mains tachées de peinture, ne feront sans doute jamais partie". Cet affront allume la mèche, le soir même, Les deux comparses se retrouvenent dans la cuisine des parents de Kool Shen et commencent à écrire des conneries. Cela dura toute la nuit, les trois premiers textes parlaient de graffiti. Après avoir été dans top ten en danse et en graffiti, c'était au tour du rap.

 

Suprême NTM - Le monde de demain

NTM apparaît publiquement à partir de 1989, sur Radio Nova dans l'émission de Dee Nasty et Lionel D, le Deenastyle, et dans un concert mêlant plusieurs rappeurs français le 26 mars 1989 à l'Élysée Montmartre, puis dans un concert à Élancourt en 1990 avec le groupe Zebda en première partie. En 1990, leur titre Je rap paraît sur la première compilation de rap français : Rapattitude. Les majors du disque commencent à s'intéresser au phénomène rap. Le premier passage télé du groupe se déroule en 1990 dans l'émission Mon Zénith à moi sur Canal+. Pendant cette émission, la prêtresse du punk Nina Hagen, alors compagne du co-manager du groupe Franck Chevalier, a en effet carte blanche pour inviter un groupe d'artistes. À la suite de ce passage télé, ils sont repérés par Epic, un label de Sony, qui les signe. Dans le tout premier maxi comportant quatre titres du groupe, Le Monde de demain, marque les esprits à plus de 50 000 exemplaires vendus à l'époque, coïncidant avec le climat de tension sociale qui régnait en France cette année-là : entre octobre et novembre, de violents affrontements entre policiers et jeunes des cités dans la banlieue lyonnaise, à Vaulx-en-Velin, et des manifestations de lycéens particulièrement violentes à Paris.

Suprême NTM - Authentik

Un an plus tard, le , sort Authentik, leur premier album. Les morceaux les plus connus incluent Le Monde de demain, L'Argent pourrit les gens, C'est clair, Authentik, Freestyle auquel participe Rockin' Squat (Assassin), entre autres. L'album s'écoule à 90 000 exemplaires en quelques mois. Après une tournée en France, NTM remplit le Zénith de Paris le ; c'est dans un froid glacial qu'attendent des centaines de jeunes des cités de la Seine-Saint-Denis et d'autres fans venu de tout Paris pour découvrir NTM sur scène pour un concert considéré légendaire : NTM donne tout sur scène, le public est complètement déchaîné, les 6 200 personnes qui assistent au concert savent qu'ils vivent un moment historique pour le groupe. Il s'agit de la première fois qu'un groupe de rap remplit une si grande salle grâce à sa notoriété.

Suprême NTM - 1993... J'appuie sur la gâchette

Le deuxième album de NTM, 1993... J'appuie sur la gâchette, est publié le 15 mars 1993. Il est composé principalement par DJ S. Le morceau Police entraînera une enquête, classée sans suite. En mars toujours sort le simple J'appuie sur la gâchette, qui raconte un suicide. L'album est une déception commerciale par rapport au précédent opus et ne donne lieu qu'à une mini-tournée de seulement 3 dates en France, plus une date le 7 mai 1994 au Palais des sports de Paris. 1993... J'appuie sur la gâchette est certifié disque d'or quatre ans après sa sortie (en 1997).

 

NTM participe à l'émission RapLine une première fois puis à l'occasion d'un numéro spécial le 16 juillet 1993. Cette 154e émission comporte une critique de Kool Shen sur le rap de MC Solaar.

Suprême NTM (JoeyStarr & KoolShen)- J'appuie sur la gâchette

 

Suprême NTM - Paris sous les bombes

Le , le groupe sort son troisième album, Paris sous les bombes, qui marque sa séparation avec le disc jockey et producteur historique du groupe, DJ S. Les morceaux sont composés principalement par DJ Clyde (ex-membre Assassin), LG. Exp., Lucien, Solo (ex membre d'Assassin) et à la programmation additionnelle DJ Max. Trois clips (Tout n'est pas si facile, Qu'est-ce qu'on attend et surtout La Fièvre (qui a eu le plus de succès) sont réalisés par Seb Janiak et regroupés dans un court métrage, Paris sous les bombes. L'album, qui joue sur l'ambiguïté du mot « bombes » désignant en réalité les bombes aérosols des graffiteurs, se vend à 500 000 exemplaires. Le , NTM se retrouve au Zénith de Paris pour la deuxième fois de son histoire. Devant le succès de sa tournée, NTM la prolonge même avec trois concerts au Bataclan de Paris le 18, 19 et 20 novembre 1995 (première partie réalisée par Afro Jazz).

Suprême NTM - NTM

Le , sort l'album de la consécration, intitulé Suprême NTM, 40 000 albums sont vendus le jour de la sortie ce qui constitue encore aujourd'hui un record pour un disque de rap. Suprême NTM, d'où sont issus les morceaux Ma Benz, That's My People, Laisse pas traîner ton fils, Seine-Saint-Denis Style.

Ces tubes conduisent NTM à effectuer une tournée dans toute la France (Avec Busta Flex et Zoxea des Sages poètes de la rue en première partie) dont le Zénith de Paris le , qui bénéficie d'une deuxième date en raison de l'affluence importante. La série de concert, s'achève le par l'ultime concert à Genève, qui sera le dernier de la carrière de NTM avant de se reformer dix ans plus tard. C'est aussi cette année-là que seront créés les deux labels Boss Of Scandalz Strategyz (BOSS) pour JoeyStarr, et IV My People pour Kool Shen.

Suprême NTM - That's My People

Suprême NTM - Seine Saint-Denis Style

Suprême NTM - Live

Le , sortent leur premier album live, NTM Live... du Monde de demain à Pose ton gun, et le DVD du concert au Zénith de Paris du . La même année, paraît un documentaire sur le groupe, Authentiques, réalisé par Alain Chabat et Sear (rédacteur en chef du magazine Get Busy). Les rumeurs de séparation sont de plus en plus importantes, mais JoeyStarr et Kool Shen n'excluent pas, à l'époque, la réalisation d'un cinquième album. En 2001, les deux labels B.O.S.S. et IV My People sortent l'album Le Clash, compilation, faisant suite à une série de maxis, contenant les morceaux du groupe remixés par chaque label. Peu après, toute éventualité de reformation est exclue.

Bien qu'en apparence les deux membres du groupe paraissaient proches, il n'en demeurait pas moins qu'hors scène ou caméra, Kool Shen et JoeyStarr menaient leurs vies séparément. Par exemple, les deux chanteurs écrivaient leurs textes séparément, se mettant préalablement d'accord sur le thème d'une chanson. Ce mode d'écriture et de fonctionnement a surpris de nombreux fans, à cause de l'apparente proximité et complicité qui se dégageait de ce duo. Depuis 2001, JoeyStarr et Kool Shen poursuivent des carrières solo. Kool Shen sort l'album Dernier Round en 2004 avant de se retirer provisoirement du rap (en tant qu'interprète). Actuellement, Kool Shen s'occupe de produire et de dénicher des artistes « nouvelle génération » via sa structure IV My People. Il est cependant revenu sur sa décision de sortie du rap et son nouvel opus est paru en 2009. Il n'abandonne cependant pas son label, IV My People. JoeyStarr, lui, continue de manier le micro. Son premier album en solo, Gare au Jaguarr, est sorti le . Auparavant, il a sorti début 2006 sa biographie, Mauvaise Réputation, coécrite avec Philippe Manœuvre et un album compilation réunissant une sélection de ses titres préférés, My Playlist, chez Wagram Music. En 2007, JoeyStarr s'offre deux concerts à l'Olympia de Paris le 17 et . Les deux chanteurs sont également à l'origine de deux marques de streetwear : 2 High pour Kool Shen et Com8 ou, plus récemment, Wild West Indies pour JoeyStarr. Malgré leur séparation, le groupe NTM doit encore honorer un album dans le contrat les liant à leur maison de disques. C'est pourquoi un best of est sorti le .

En 2009, soit 10 ans après la tournée su dernier album est publié le livre photos On est encore là !

Suprême NTM feat. Iron Sy - Clasher mon Crew... (t'es fou !)

Autrement, le livre Suprême NTM est publié sous la plume d'Olivier Cachin qui retranscrit de nombreuses heures d'anecdotes sur les origines du groupe jusqu'à maintenant.

Le livre de photo That's my people (Gaëlle Ghesquière) est publié et une expositions sur le groupe est ouverte gratuitement aux Halles.

Fin 2019, c'est la der des der ; le suprême NTM qui avait fait tant de mal sur scène à un certain Wu Tang Clan au parc des Princes, fait sa dernière tournée nationale.

NTM - L'ultime tournée - la der des der

 

En 2020, C'est la der des der ; le suprême NTM qui avait fait tant de mal sur scène à un certain Wu Tang Clan au parc des Princes, fait sa dernière tournée nationale. Le concert est enregistré et sorti en CD +DVD, le 29 janvier 2021.

Oeuvre d'Art - Sofiane et Kool Shen (Suprême NTM), Busta Flex, Zoxea et Sniper (Tunisiano et Aketo), Tuco Gadamn, SemghoumiJoeyStarr et

Mi 2020, le groupe revient séparément sur le concept Oeuvre d'art ; on retrouve sur le projet Zoxea avec Sniper (Tunisiano et Aketo), Busta Flex, Sofiane, Tuco Gadamn et Semghoumi Linda.

Un film intitulé Suprême (réalisé par Audrey Estrougo) et interprété par Sandor Funtek et Théo Christine devrait sortir en 2021, ainsi qu'une série (6 x 52 minutes), Le Monde de demain produite par ARTE et réalisée par Katell Quillévéré et Hélier Cisterne.

Voir les commentaires

Repost0