Publié le 1 Mai 2018

Princess Aniès est née en 1979 à Pontoise (Val-d'Oise) d'une famille taïwanaise. Elle grandi dans le quartier des Louvrais, à Pontoise. Elle fait ses premiers pas dans le rap en 1993 à 14 ans, et intègre le D.A. System Crew composé de Mysta. D, Abuz, Tepa, et Stor K. Elle fonde, avec Patrick D'Hondt (Tepa), le groupe Les Spécialistes en 1997. Elle est sollicitée pour de nombreux projets et accumule de 1995 à 1999 plus d'une cinquantaine de mixtapes (Cut Killer, DJ Poska, Oxmo Puccino, IV My People), compilations (Nouvelle Donne, Lab'elles, L'invincible armada, Opération freestyle, D. Abuz System), et plus de 150 concerts en France et à l'international (Le Printemps de Bourges, le Festival Solidays, Algérie, Suisse, Allemagne).

En 1999, Princess Aniès, accompagnée de Tepa, publie le premier album des Spécialistes, accueilli du prix de la « meilleure autoproduction de l'année » au Festival XXL Performances. Princess Aniès est d'ailleurs reconnue par les lecteurs de Groove comme l'une des meilleures rappeuses alors qu'elle n'avait rien sorti en solo. Princess Aniès devient la première rappeuse animatrice de radio en 1999, en animant avec Bob l'émission Générations 2000. Elle participe à des projets tels que Première Classe Vol.2, Mission Suicide, Cutee B. Style, IV My People.

Après plusieurs maxis dont Celle qui/Sans cesse, Princess Aniès publie son premier album solo en novembre 2002, Conte de faits. Cet album devient la meilleure vente en indépendant de l'année. Elle monte son label indépendant avec Amara (Tilt prod) sur lequel sort son album « conte de faits ». Elle enregistre dans la foulée son premier clip Si j'étais un homme. Durant l'enregistrement, elle réalise le morceau Hip Hop Citoyens où interviennent divers artistes dans le but de réagir au premier tour de l'élection présidentielle française de 2002. Les Spécialistes signent ensuite chez IV My People. Princess Aniès entre en studio pour enregistrer le deuxième album des Spécialistes, Reality Show, publié en septembre 2005. Ils feront les premières parties de Kool Shen sur sa tournée d'adieu dont l'Olympia et le Zénith. Princess Aniès travaille sur le deuxième album d'Amara Portrait craché, publié en 2006 sur le label Tilt. Elle publie ensuite, le 26 septembre 2006, Ma p'tite histoire, un double CD qui retrace toute son histoire dans la musique avec plus de 50 chansons. Elle est invitée sur l'album de Laam, une de ses amies, et le titre qu'elles font ensemble devient un hit de l'été et entre dans le top single plusieurs mois.

L'album Au carrefour de ma douleur est publié le 28 janvier 2008. Cet album s'accompagne d'un DVD documentaire dans lequel elle réalise un « journal de bord » sur son voyage dans des camps de réfugiés darfouris au Tchad. Elle montre les conditions de vie des réfugiés, essaie d'expliquer le conflit du Darfour. Un documentaire retrace également son parcours musical et des invités se confient sur sa personnalité (Tepa, Amara, Abuz, Kool Shen, DJ Akil...).

 

Princess Anies - Authentik Style

Princess Anies - Au Carrefour De La Douleur

Princess Anies - Trop despee

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Avril 2018

Different Teep est un groupe de hip-hop, originaire d'Orly (Val de Marne). En 1991, Manu Key (Manuel Coudray) et Lil Jahson rencontrent Mista Flo lors d'une après-midi dansante organisée par la MJC (Maison des Jeunes et de la Culture) d'Orly et décident tous les trois de créer le groupe Différent Teep. Lors d'une séance d'écrire et de répétition du groupe au sein des locaux de la MJC, le jeune Alix Mathurin, âgé de 14 ans vient les voir et rappe. Deux autres jeunes ont suivis et Manu Key décide alors de créer le posse Ideal. Manu Key conseille au jeune Alix de continuer les ateliers d'écriture. Le rappeur d'Alfortville, MC Solaar de passage repère Alix et l'invite à poser sur son album Qui sème le vent récolte le tempo au côté de Daddy Mory et Big Red (Raggasonic) sur le morceau Ragga Jam. Pour l'occasion, Alix trouve le pseudonyme de Kery B. L'année suivante, il sort sous le nom Ideal Junior, le maxi La vie est brutale avec quatre de ses amis Jessy Money, Rocco, Teddy Corona et Selim du 9.4. Le posse Ideal (Different teep et Ideal junior) font des scènes (Ministère Amer,...) et rencontrent Cut Killer qui leur présente DJ Mehdi et intègre le posse et produira dorénavant tous les sons. Selim du 9.4 quitte le groupe Ideal Junior. Un différend avec leur producteur les empêche de sortir un album. Ils enchaînent donc les concerts avec Alariana, label créé pour l'occasion par des amis. Cette situation dure jusqu'en 1994 quand, libérés de leur producteur, ils changent le nom du groupe Ideal Junior pour Ideal J et Alix opte pour Kery James comme pseudonyme. Le groupe apparait sur la bande originale du film Raï (réalisé par Thomas Gilou avec Tabatha Cash et Sami Naceri).

En 1995, Different Teep sort un premier maxi La Route Est Longue 96 sur le label Label 60 et Night & Day avant de rejoindre le label Alariana. Cut Killer invite le groupe sur sa mixtape, la première K7 freestyle de rap français. Par la suite, le collectif Mafia k'1 Fry est fondé par Kery James et Manu Key en 1995 et regroupe des rappeurs du Val de Marne : Vitry-sur-Seine, Choisy-le-Roi, Orly et Joinville le Pont (Rohff, 113, DJ Mosko, Las Montana, Mamad, Rocco, OGB). Âgés de 18 ans, les membres d'Ideal J sortent un premier album O'riginal MC's sur une mission en 1996.

En 1997, Different Teep sort son premier et seul album La rime urbaine. On retrouve sur cet opus Kery James (Ideal J) Dany Dan (Sages poètes de la rue) et le 113. Différent Teep est présent l'année suivante sur le second album d'Ideal J Le combat continue sur le titre R.A.S 1.

Par la suite, Manu Key participe aux deux EP de la Mafia K'1 Fry : Les liens sacrés et Légendaire. Il commence également sa carrière solo en 1998 avec la sortie de son premier album éponyme. En 2000, il sort une mixtape 94 ghetto avec une apparition de Lil Jahson. En 2001, Manu Key revient avec l'album Manuscrit, dans lequel apparaissent Rohff, 113, Intouchable, Jacky Brown (Neg Marrons') ou encore Teddy Corona. Toujours en 2001, Manu Key réalise le deuxième album de Rohff, La vie avant la mort, qui connait le succès commercial avec 300 000 exemplaires vendus. En 2003, il participe à l'album de son collectif, la Mafia K'1 fry : La Cerise sur le Ghetto qui comporte les morceaux Pour ceux et Balance. Il participera également au DVD Si tu roules avec la Mafia K'1 fry où il expliquera son rôle au sein du collectif, sa rencontre avec notamment Kery James et DJ Mehdi. Le premier volume de Prolifique sort en novembre 2004. Le deuxième volume de Prolifique est publié en avril 2007. Il crée son propre label Gold Street Label et compte sortir différents artistes par la suite. Le premier est le street CD Le petit prince du ghetto de Tito Prince. En 2012, Manu Key annonce un album en hommage à DJ Mehdi, décédé en septembre 2011.

De son côté Mista Flo apparait au côté de Seth Gueko sur la compilation Street Lourd sur le morceau Pour Les Youves.

 

Different Teep - Maintenant ou jamais

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Avril 2018

De son nom complet Youssoupha Mabiki, Youssoupha est né le à Kinshasa (République démocratique du Congo). Son père est le musicien zaïrois Tabu Ley Rochereauet sa mère est d'origine sénégalaise. Suite à une enfance passée à Kinshasa, il arrive en France (Béziers) à l'âge de 12 ans pour poursuivre sa scolarité, où il grandit avant de partir s'installer chez sa tante à Paris. Quelques mois plus tard, il réside à Osny puis à Cergy jusqu'à sa rentrée en seconde où sa famille et lui déménagent à Sartrouville (Yvelines). Il passe son bac et obtient la meilleure note de l'académie de Versailles à l'oral de français, il s'oriente ensuite vers des études médiation culturelle et communication. C'est après un cursus universitaire à la Sorbonne Nouvelle (Paris III) qu'il se consacre pleinement à la musique.

Son premier groupe est celui des Frères Lumières monté avec deux amis (et produit en partie par Rémy Sarrazini) avec qui il sort un maxi. Après plusieurs projets dont l'album Tendance du groupe Bana Kin (avec Sinistre Kozi Philo et Mic genie), il sort fin 2005 un street DVD, Éternel recommencement, puis signe chez Hostile. Après avoir fait les premières parties de plusieurs rappeurs américains renommés (50 Cent, Snoop Dogg, Busta Rhymes, Nas, Method Man, Lil Wayne, Eminem, DMX et Redman), il sort son premier album solo en mars 2007 sous le nom de À chaque frère alors qu'il avait d'abord envisagé de le nommer Négritude. L'album comporte des featurings tels que Diam's, Kool Shen, S'Pi & Mike Génie. À la suite du succès de l'album, l'artiste effectue une tournée internationale et il devient disque d'or. En juillet 2009, le rappeur compose la chanson La vie est speed, qui est un extrait de la bande originale du film Fast and Furious.Cette même année, il devient disque d'or puis il intervient aussi comme professeur d'écriture dans l'émission de télé réalité musicale Popstars.

Afin d'annoncer son futur album, il sort une digitape (mixtape disponible seulement en téléchargement légal) au cours de l'année 2011 intitulée En noir et blanc où l'on peut retrouver des inédits et des remix. Cela fera patienter le public jusqu'au 23 janvier 2012, date à laquelle sort son troisième album sous le nom de Noir D****. Le 23 janvier 2012 sort Noir D****. Sur l'album on retrouve des collaborations avec Taipan, Corneille, S-Pi, Sam's, Indila, LFDV et même son père Tabu Ley Rochereau (artiste de rumba congolaise). Il fait aussi participer Kery James au morceau La vie est belle. En parallèle, ses neveux belges (Olivier aka Le Motif et Shay) se font repérer par Booba et Shay intègre le 92i. En janvier 2012, il annonce sur Twitter être en préparation de la version 2 de Noir Désir. Il se produit le 28 septembre 2013 au Stade de France pour le concert Urban Peace 3 rassemblant également IAM, Sexion d'Assaut et Maître Gims en solo, Orelsan, DJ Abdel, La Fouine, Psy 4 de la Rime et Stromae.

Le est sorti un EP du rappeur intitulé Boma Yé. Cet EP est publié dans le but de faire patienter les fans en attendant son nouvel album. Le , Youssoupha publie le premier extrait de l'album, intitulé Entourage. NGRTD sort le , soit quatre ans après Noir D****, et s'écoule à 15 672 exemplaires lors de sa première semaine d'exploitation. Le 7 avril 2015, Youssoupha met en ligne sa propre application mobile (disponible sur Apple Store et Android, le téléchargement de cette application est gratuit. Les membres de l'appli, retrouvent du contenu inédit, des animations, des évènements privés et peuvent échanger avec la communauté du Gesteclub). En 2015, il collabore avec le rappeur italien Fabri Fibra, sur la chanson Rock that Shit. L'album NGRTD est nommé aux Victoires de la musique 2016 dans la catégorie « Album de musique urbaine de l'année », mais Nekfeu se voit décerner le prix avec son album Feu. L'album est certifié disque d'or.

Trois ans après la sortie de NGRTD, Youssoupha sort son album Polaroïd Expérience. 

Youssoupha - Les Apparences Nous Mentent

Youssoupha - Ma Destiné

Youssoupha - L'effet Papillon

Youssoupha - Entourage

Youssoupha - Macadam

Youssoupha feat. Médine, Tunisiano, Olkainry et Sinik - Apprentissage Remix

Youssoupha - Menace de Mort

Youssoupha - Boma Yé

Youssoupha ft. Daniel Balavoine - Pour Faire Un Disque

Youssoupha - Irréversible

Youssoupha - Les Disques de Mon Père

Youssoupha - Public Enemy

Youssoupha ft. Madame Monsieur - Smile

Youssoupha - L'Enfer C'est Les Autres - Père

Youssoupha - l'enfer c'est les autres - Mère

Youssoupha - L'enfer c'est les Autres - Fils

Youssoupha - A Cause de Moi

Youssoupha - Mannschaft

Youssoupha - Niquer Ma Vie

Youssoupha ft Ayna - On se connaît

Youssoupha - Pharaons et Fantômes

Youssoupha - Clashes

Youssoupha - Où est l'amour ?

Youssoupha ft. Corneille & Skalpovich

Youssoupha feat Indila & Skalpovich - Dreamin'

Youssoupha - Noir D**** 'Amour

Youssoupha ft. Ayo - Love Musik

Youssoupha & Galactik Beat - 3eme Underground

Youssoupha - Polaroïd experience

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Avril 2018

De son vrai nom Mélanie Georgiades, Diam's, est née le 25 juillet 1980 à Nicosie (Chypre) de mère française et de père chypriote grec. Après la séparation de ses parents, elle arrive en France avec sa mère à l'âge de trois ans. Elle passe son enfance à Paris, puis à Brunoy (Essonne), jusqu'à l'âge de treize ans. En 1994, Mélanie monte son premier groupe en internat (collège privé Saint-Nicolas à Igny toujours dans l'Essonne) avec son ami Fada, qui l'initie à la composition alors qu'elle est en classe de troisième. En 1995, elle déménage dans la banlieue pavillonnaire d'Orsay, où elle réside jusqu'en 2003 ; elle y rencontre d'ailleurs Sinik. Enfant unique, elle est élevée par sa mère qui travaille chez Sony Music, elle découvre par son biais le rap avec MC Hammer, l'album The Chronic (1992) de Dr. Dre et le premier titre du groupe NTM, Je rap (1990) (édité sur Rapattitude, la première compilation de rap français). Toutjours grâce à sa mère, elle eu la chance de monter sur la scène avec Michael Jackson mors de sa tournée en France. Elle choisit son pseudonyme de Diam's en 1995, choix qu'elle explique ainsi « Je tombe sur la définition du mot diamant et j'apprends qu'un diamant ne peut être brisé que par un autre diamant et qu'il n'est fait que d'éléments naturels ». Après avoir fait ses premières armes au sein du groupe Posse avec lequel elle sillonne la banlieue parisienne, Diam's intègre le groupe Instances Glauques de Bagneux, qui se produit surtout dans des fêtes de quartier. Elle y rencontre Yannick, futur membre de la Mafia Trece. Diam's contacte en solo la radio Générations et lance un freestyle en direct à l'émission présentée par Kemar (Marc). Ce dernier lui propose un direct à l'antenne et elle y rencontre le groupe Écho du Sud. Sous l'impulsion de DJO, cousin de Yannick, se monte un collectif qui devient la Mafia Trece. En 1997, le groupe sort un premier maxi de quatre titres où Diam's apparaît sur deux morceaux : Rencontre du 13e type et Je plaide pour la rue. Diam's se fait connaître, grâce à ses participations sur le premier album de la Mafia Trece intitulé Cosa Nostra en 1997, et grâce à une apparition sur Phonographe avec le groupe de rap ATK.

Elle participe parallèlement à divers mixtapes et rencontre Black Mozart, compositeur du Ménage à 3 et producteur de ses débuts professionnels. En 1998, elle participe à la compilation Sachons dire non et à la tournée du Ménage à 3. Elle signe son premier contrat d'édition chez BMG. Son premier album, Premier Mandat, en production chez AB, est distribué sur le label indépendant Reel Up en 1999. Elle y invite Monsieur R, Driver et Vibe côté français. Elle renonce à ses études pour se consacrer pleinement au rap. L'album ne connaît qu'un succès d'estime (8 000 ventes) malgré l'apparition d'invités américains comme DV alias Khrist et Heather B. Diam's rencontre alors Choukri aux Francofolies qui devient son manager jusqu'en 2004. En 2000, Diam's reprend Saïd et Mohamed de Francis Cabrel.

Elle fait des duos avec Lady Laistee et Kamnouze (Promise), avec une apparition de Django Jack et pose en 2001 le titre Suzy diffusé sur la compilation Original Bombattack de la radio Générations 88.2. Le morceau est repris sur Internet. Suzy arrive aux oreilles de Jamel Debbouze qui devient son ami et « guide ». Elle enchaîne alors les apparitions en featuring, les participations aux émissions de radio mais aussi des petits boulots de nuit pour survivre au jour le jour. Elle prépare enfin son second album, intitulé Brut de femme et la maison de disques EMI lui propose un contrat en avril 2002. Le projet est abandonné à la suite d'une restructuration d'EMI alors que les deux titres Pogo et 1980 sont diffusés par un journaliste sur Internet avant leur sortie officielle.

Elle signe sur le label Hostile après de longues tractations. Les morceaux sont retravaillés puis finalement intégrés à son second album, Brut de femme en bénéficiant d'instrumentations peaufinées et d'une importante promotion sur des radios comme Skyrock grâce à l'appui de Jamel Debbouze qui l'emmène à Los Angeles. Elle entame une tournée en octobre 2003 avec un premier concert à La Laiterie de Strasbourg puis le à l'Élysée Montmartre, sa première grande scène parisienne, avant un tour de France qui se termine au Bataclan le . Diam's se fait connaître du grand public avec son single DJ, basé musicalement sur la chanson Sway (Quien sera), ce qui l'oblige à reverser une partie des droits d'auteur correspondants. Le clip est réalisé par J.G Biggs et produit par Patrick Hernandez. En 2003, elle double la voix de Missy Elliot dans le film Honey. Brut de femme devient rapidement disque d'or. Elle gagne une Victoire de la musique pour le meilleur album rap de l'année 2004. Elle milite pour Amnesty International, contre les violences faites aux femmes. Elle s'engage aussi médiatiquement en faveur des sans-logis de Cachan et pour un vote des jeunes contre le Front national qu'elle fustige dans de nombreux textes notamment dans sa chanson Marine consacrée à Marine Le Pen. L'année 2005 confirme le succès de l'album Brut de femme, double disque d'or avec plus de 200 000 exemplaires vendus. Le , Diam's participe au Live 8 ; cet événement se déroule à Londres, Paris, Rome, Berlin, Tokyo, Moscou, Philadelphie, Toronto et Johannesburg. Diam's y interprète le titre Marine.

La même année, après avoir voyagé dans les Antilles, elle revient avec l'album Dans ma bulle. Alors que l'album est en fin de préparation, Diam's décide d'aller le présenter à son public avec une pré-tournée (en France) Ma France à moi (la musique se retrouve dans l'album On Tour de Yann Tiersen). Celle-ci est un franc succès grâce au single La Boulette, déjà sortie sur toutes les radios de France. À l'été 2006, Diam's reçoit un disque d'or pour La Boulette puis un double disque de platine à l'automne et un disque de diamant début janvier 2007 pour l'album Dans ma bulle. En novembre et décembre 2006, elle fait une longue tournée Au tour de ma bulle, notamment avec le Zénith de Lille et de Montpellier ; le Dôme de Marseille le 10 décembre 2007 (fin d'enregistrement : le 10 décembre 2006) ; ainsi que Bordeaux et Paris pour finir. Le , aux NRJ Music Awards, elle remporte trois prix dont la « chanson francophone de l'année » pour La Boulette. Le Figaro la consacre chanteuse qui compte le plus de disques en 2006 avec 2,66 millions d'euros de recette. Diam's fait son entrée au musée Grévin le .

Après une année de retrait médiatique, Diam's revient en 2009 avec un single, Enfants du désert, extrait de son nouvel album SOS, dont le clip reprend une scène du film Forrest Gump où le héros court de part et d'autre des États-Unis. Le disque marque la métamorphose de l'artiste, se classant en tête des ventes d'albums en France dès sa sortie le . Inspirée par un voyage humanitaire en Afrique au mois de janvier 2009, Diam's lance un appel en faveur du Big Up Project. une organisation bénévole qu'elle préside, à laquelle elle reverse l'intégralité des royalties de son nouvel album comme première donatrice et qui agit « pour la protection de l’enfance défavorisée en Afrique par un soutien à des centres d’accueil de jeunes en difficulté et la mobilisation de bénévoles pour l’entraide et la solidarité internationale ». Le 30 octobre 2009, elle chante également au Zénith de Paris pour le soixantième anniversaire du mouvement Emmaüs. En juillet 2012, elle annonce pour septembre la sortie d'un livre intitulé Autobiographie, qui se termine par la naissance de sa fille Maryam au printemps 2012. Son Autobiographie se vend à plus de 50 000 exemplaires en un mois. D'après l'émission Hebdo Musique Mag, du 2 février 2013, l'autobiographie de Diam's se serait écoulée à plus de 78 000 exemplaires. Le , elle apparaît voilée pour la première fois pour une interview à l’émission Sept à huit sur TF1, où elle annonce la fin de sa carrière de rappeuse.

 

Diam's - Incassables

Diam's - Evasion

Diam's - Marine

Diam's - DJ

Diam's - Coeur De Bombe

Diam's - Enfants Du Désert

Diam's - La Boulette

Diam's - Ma France à moi

Diam's - Confessions nocturnes feat. Vitaa

Diam's - Peter Pan

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Avril 2018

La Caution est un groupe de hip-hop français, originaire de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Formé au milieu des années 1990, il se compose des frères  Mohamed et Ahmed Mazouz, respectivement Hi-Tekk et Nikkfurie. En 1999, Assassin produit leur premier maxi Les Rues électriques ; Hi-Tekk et Nikkfurie commencent à se populariser grâce à la première partie de la tournée d'Assassin entre 2000 et 2001. Ils fondent par la suite leur propre label, Kerozen Music, avec l'aide de Mouloud Achour. Après leur premier maxi et deux premières mixtapes K7, les membres de La Caution, épaulés par DJ Fab, sortent leur premier album, Asphalte hurlante en 2001. Une année plus tard, une version incluant sept titres inédits est rééditée : Asphalte hurlante, ultime édition.

Ils sortent l'album Cadavre Exquis en 2002 avec le collectif L'Armée des 12 (collectif regroupant La Caution, Saphir le Joaillier et TTC depuis 1999). Ils sortent aussi un EP, Crash test, en collaboration avec le groupe de musique électronique Château Flight. Le double album Peines de maures / Arc-en-ciel pour daltoniens est publié le .

En parallèle, Hi-Tekk et Nikkfurie font partie du collectif Les Cautionneurs, avec Saphir le Joaillier, Izno (le petit frère d'Hi-Tekk et Nikk) et 16S64. Ces derniers sont présents sur les deux albums de La Caution avec des titres comme J'plante le décor ou Revolver. Le premier album des Cautionneurs, Quinte Flush Royale, est publié le .

Le , La Caution publie un album intitulé La Caution rend visite aux gens et des gens revisitent La Caution Il s'agit d'un album CD/DVD composé de remixes des titres du groupe produits notamment par Damage), EDA (Enhancer), Radioinactive, Drixxxé, etc... ainsi que des inédits (avec notamment Oxmo Puccino) et des extraits live de leur tournée et un documentaire retraçant leur carrière. Plus tard, leur titre Thé à la menthe apparaît dans le film Ocean's Twelve (réalisé par Steven Soderbergh et avec George Clooney et Brad Pitt), grâce à Vincent Cassel, faisant partie, avec La Caution, du collectif artistique Kourtrajmé. Ils sont également apparus sous le nom d'un groupe imaginaire du nom de Sheitan pour la bande originale du film du même nom (réalisé par Kim Chapiron de Kourtrajmé), avec leur titre Bâtards de barbares caricature de rap ultra-violent. Les morceaux Comme un sampler et Pilotes automatiques, tirés de l'album Peines de maures, sont également présents dans le film.

Le duo participe aussi au titre La culture sur l'album Phonogénique de Sayem, groupe de trip hop en 2007. Depuis , La Caution anime l'émission Les Cautionneurs sur la radio le Mouv’, chaque samedi de 22h à minuit, rediffusée le dimanche de la semaine suivante à la même heure. Le 7 février 2012, l'émission reçoit l'Irmaward dans la catégorie hip-hop, prix remis par le Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles (IRMA), récompensant la meilleure émission de radio.

 

https://www.youtube.com/watch?v=Srrk1T56INw&list=PLZplV108XAQI78SCcJyv4McKG0M8x4iiT&index=4

La Caution - Toujours Electriques

La Caution - Code Barre

La Caution - Aquaplanning

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Repost0

Publié le 29 Avril 2018

De son vrai nom Daniel Bigeault, Dee Nasty (parfois typographié Deenasty ou DJ Dee Nasty) est né en 1960. Daniel est originaire de la cité de la Pierre-Plate, à Bagneux (Hauts-de-Seine). Ses parent déménage en Seine-et-Marne lorsqu'il a 14 ans ; au bout de deux, Daniel s'ennuie et quitte le foyer familiale à 16 ans pour vivre sa vie. En 1978, il eu une platine d’appartement avec un ampli, un tuner et magnéto à bande. L'année suivante, durant un séjour à New York (aux États-Unis), il découvre les débuts du hip-hop, avec le graffiti, la breakdance et le funk scandé comme celui de Sugarhill Gang. Pour la petite histoire, son nom de scène (Dee Nasty) vient d'un quiproquo. Alors qu'il dit passer un disque de GrandMixer D.ST à quelqu'un, cette personne pense qu'il parle de la série télévisée Dynastie. Le DJ apprécie la confusion pour en faire son nom. Il le transforme en D. Nasty (D étant la première lettre de son prénom Daniel). Un jour qu'il demande à Afrika Bambaataa en personne de lui dédicacer son désormais mythique album Planet Rock, ce dernier orthographie le nom du DJ Dee Nasty. Le français décide alors de garder cette orthographe en hommage à Afrika Bambaataa.

Dee Nasty se fait connaître en 1982 pour avoir travaillé sur la radio pirate Ark en ciel FM avec le rappeur Lionel D. Vers la fin de l'année 1984, Dee Nasty publie son premier album Paname City Rappin', aux labels Funkzilla Records et Cabana Music. L'album, désormais introuvable, est le premier du genre hip-hop auto-produit en France. Au dos de la pochette, Dee Nasty laisse son numéro de téléphone personnel. Premier album de rap français et pratiquement unique représentant du hip-hop old-school en France avec, entre autres, le titre Metro Scratch, qui est une bonne description des débuts de la culture hip-hop française, uniquement représentée jusque-là par le graffiti et la breakdance. Dee Nasty abandonne le MCing (partie vocale du hip-hop, scansion de texte) dès 1984 après son premier album, il se consacre ensuite exclusivement au DJing (partie musicale du rap, reposant principalement sur le maniement de vinyles). Il est l'un des tout premiers DJ français à maîtriser l'art du scratch. Dee Nasty, Bad Benny et Webo réalisent la même année, en 1984, un lettrage (un graffiti whole car top-to-bottom), Joyeux Noël et un personnage de Père Noël sur un wagon de métro de la ligne 8 du métro parisien.

Fin 1984, le hip-hop est en déclin en France, l'émission H.I.P. H.O.P. de Sidney est arrêtée et le courant devient "ringard". Dee Nasty est alors critiqué par ses pairs pour mixer et scratcher, choses considérées désormais comme un sacrilège ou une idiotie. Désireux de relancer l'engouement du hip-hop, il part aux Etats-Unis pour en ramener les dernières nouveautés.

En 1985, il se fait connaitre d'un public plus large en organisant les défis hip-hop du terrain vague de La Chapelle, en insérant des flyers (petits prospectus) dans les pochettes des disques funk et hip-hop américains. C'est lors des sessions de ce terrain vague que débuteront les futurs NTM et Assassin. Membre de la Universal Zulu Nation, il a fait la première partie de la tournée française d'Afrika Bambaataa, l'un des pères du hip-hop musical avec Grandmaster Flash et DJ Kool Herc. Sur les ondes de Radio Nova, il invite ses fans les plus virulents à se tester derrière le micro pendant le Deenastyle, animé par le rappeur Lionel D : ce sont alors les débuts live de NTM, MC Solaar, Assassin, Ministère A.M.E.R, et de beaucoup d’autres qui y font tourner la mixtape de leurs débuts (les cassettes de ses mix circulent sous le manteau depuis trois générations). Avant la fin des années 1980, alors qu’il n’existe pas encore d’autres albums de rap français, des artistes font appel à ses dons de mixeur arrangeur et scratcheur comme Cheb Khaled, les Rita Mitsouko, Beastie Boys, Arthur H, et Rufus Thomas.

Au début des années 1990, il participe aux Discomobiles aux côtés de groupe de funk parisiens tels que Malka Family et Human Spirit. À sa discographie personnelle s’ajoute un double album en 1991 et Le Deenastyle en 1993, avec en invités Cut Killer, DJ Abdel, les Princes du Swing (« À nos amis »). En parallèle, il assure les premières parties de concerts parisiens pour, notamment, Public Enemy, The Last Poets, Trouble Funk, Ice-T, Spoonie G., Cash Money, George Clinton et Maceo Parker. Avec ce dernier (transfuge des JB's de James Brown), Dee Nasty inaugure une série de collaborations sur scène, qu’il poursuit avec un autre saxophoniste, le japonais Shimizu.

Il tourne pendant deux ans dans le monde entier avec Cachaito Lopez, contrebassiste du Buena Vista Social Club, aux côtés du percussionniste cubain Anga Díaz, qui l’avait fait venir à Cuba pour enregistrer sur son premier album solo Echu Mingua (World Circuit, 2005). Musicien éclectique, il collabore avec Elephant System et compose avec Manu le Malin, entre autres.

Huit ans après la sortie de Nastyness au label Alki en 2001, son sixième album System Dee est publié le chez Tradvibe, en même temps que la compilation En mode funk chez Wagram Music, avec DJ Bronco, à laquelle succède En mode soul funk en 2010.

Le 16 septembre 2017, il fait une apparition à la Flip Party organisé par Stupeflip.

Dee Nasty & Les Princes Du Swing - A Nos Amis

1987 - Dee Nasty (France) - DMC World DJ Championship Final

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Avril 2018

NYSAY (Salif et Exs) - Le biz a changé

Nysay est un groupe de hip-hop originaire du Pont de Sèvres à Boulogne-Billancourt, (Hauts-de-Seine). Il est composé de Salif Fofana et Exs ; le groupe est pris en main en 1995 par Lunatic qui les présente à Ziko et intègre le label C 2 la Balle. Le groupe fait sa première apparition sur la mixtape Dontcha Flex en 1996. Le groupe quitte C 2 la Balle et se retrouve dans l'expectative. Afin de le sortir des problèmes du quartier, Zoxea des Sage po prend Salif comme backeur pour sa tournée en 1999. Il y rencontre Kool Shen des NTM qui le signe sur son label IV My People (alors composé de Busta Flex et Zoxea).

 

 

 

 

 

 

 

Salif sort son premier album Tous ensemble, chacun pour soi en 2001. Cet album se vendra à 50 000 exemplaires et connaitra une bonne critique. En 2003, le groupe sort sa mixtape Starting blocks (Movez'lang, Zoxea, Nakk, D.K. Suspect, Black Coko, Diomay, H10 Streekt, Skyzo,...), puis L'asphaltape apparait dans le paysage rapologique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les deux membres effectuent de rares apparitions. Ils participent néanmoins à l'album Mission du collectif for my people, sorti en novembre 2005 ce qui va les relancer. C'est alors la fin du label et donc du collectif. Nysay sort ensuite un street album intitulé Au pied du mur en octobre 2006.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis 2007 annonce le retour des deux rappeurs : Exs sort 10 ans plus tard, et Salif Boulogne boy. Le premier s'en servira comme carte de visite alors que le second s'en servira comme passerelle entre son premier et son deuxième album. Salif sort le projet Prolongations début 2008, puis ils se regroupent et sortent l'album Si si la famille en juin 2008.

Nysay (Salif & Exs) - Si Si la famille

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Avril 2018

De son vrai nom Olivier Kponton, East est né en 1969 à Pantin (Seine-Saint-Denis). Son père était togolais, et sa mère française. Il a un petit frère, Nicolas. Il passa onze ans de sa vie au Nigéria, où il apprit l'anglais, avant que sa famille retourna en France. Adolescent, il pratique le graffiti et le basketball.

East publie son premier maxi 45 tours en 1990, intitulé Le rap, ça tape, en featuring avec Reef-T. Il rencontre Cut Killer aux alentours de 1990–1991 ; ils forment ensemble un duo passionné de basketball et de rap. Il fait par la suite les premières parties d'Alliance Ethnik en 1991, et d'IAM pour Le dragon s'éveille Tour en 1993. En 1993, avec Cut Killer, il apparaît en tant que figurant dans le film Métisse. Il participe également avec sa chanson Here We Come sur l'album Deenastyle de Dee Nasty, publié en 1994. Dans un premier temps, East rappe uniquement en anglais, ne rappant que quelque temps après en français. Il appartient à l'époque au groupe TOP (pour « Type Original de Poètes » ou "The Old Paris"), son groupe de graffiti étant le TCS ("The Criminal Syndicat" (bien que le terme "Terrific Criminal Squad" était aussi utilisé) avec entre autres Veas et Eros). En 1995, il fonde le label Double H (pour Hip-Hop). Il commence à animer ensuite la même année le Cut Killer Show sur Radio Nova. Cut Killer parvient plus tard à convaincre East de rapper exclusivement en français. Son dernier titre en anglais sera dans l'EP A finest fusion of black tempo. Peu avant sa mort, East préparait son premier album solo, qui ne sortira finalement jamais et sera inachevé.

East décède le à Paris dans un accident de scooter alors qu'il se rend à Radio Nova pour le Cut Killer Show. Le jour de l'accident, East prend son scooter pour se rendre à Radio Nova. En raison de la pluie, la chaussée est glissante. East n’a laissé derrière lui aucune trace discographique qui mette en valeur l’ampleur de son talent. Partant de ce constat, Cut Killer décide d‘agir, pour faire honneur à l‘œuvre de son ami. Cela explique par ailleurs que certaines collaborations soient virtuelles, son ami Cut Killer ayant placé ses acapellas sur les morceaux en question. Ce dernier produit en son hommage le maxi intitulé Eastwoo, sorti début 1997, rassemblant plusieurs de ses collaborations avec Fabe, IAM, La Cliqua, et Eros (du groupe TOP).

La fin 1997 voit l’apparition d'East sur l'un des plus connus albums du rap français : L’école du micro d’argent d'IAM. Le rappeur est présent de manière virtuelle sur le titre L’Enfer en compagnie d’Akhenaton, Shurik’N et Fabe. Mais bien que sa présence soit ici virtuelle, East avait vraiment été convié à poser son couplet sur l’album d’IAM. Il était attendu à Marseille pour le lundi 5 février 1996, soit 2 jours après sa mort. IAM voulant absolument qu'East soit présent sur leur album, Cut Killer leur a remis un de ses freestyles a cappella qu'il avait fait sur Radio Nova dans les années 90. Tous les ans depuis 1997, Cut Killer ne manque pas de rendre hommage à son ami tragiquement disparu en réalisant un mix spécial des titres de East dans un des Cut Killer Show du mois de Février. En 2000, le Cut Killer Show quitte Radio Nova pour aller s'installer dans les locaux de Skyrock. Cut Killer obtient en même temps une nouvelle émission baptisée Bumrush Show, dans laquelle il ne manque pas de jouer des titres à la mémoire de son ami. La même année, Cut Killer décide de mettre en place une nouvelle branche dans le label Double H, afin de distinguer la production de compilations de celle d'albums. En guise de clin d’œil, il crée alors Eastory Productions, label qui désignera désormais toute compilation sortie chez Double H.

En 2003, East est présent sur la compilation HH classics dans un interlude inédit où il rappe en français et en anglais. En 2005, un morceau inédit datant de 1995 intitulé Straight from the Underground, est ajouté en bonus du DVD Cut Killer Show. En 2016, pour les 20 ans de sa disparition, 1500 vinyles numérotés de Eastwoo sont publiés

contenant les 4 titres originaux avec les instrumentaux ainsi qu'une nouvelle version remixée de son titre Straight from the Underground.

En 2017, lors d'un concert à l'Accorhotels Arena, IAM rend hommage à East lors de l'interprétation live de L'Enfer.

 

East et Reef-T - Le Rap ça tape

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Avril 2018

De son vrai nom Frédéric Bis, Driver est né en à Sarcelles (Val-d'Oise). Driver commence à rapper en classe de 6e, en chroniquant la vie du collège Anatole-France (Sarcelles), inspiré par des rappeurs locaux du Secteur Ä comme Passi, Doc Gynéco et Nèg' Marrons.

Il commence le rap en 1990 et monte un groupe Agent de la rime et fait des premiers concerts notament en 1992 à l'université Paris 8 de Saint Denis avec Rapsonic, les little Mc,... avec Stomy Bugsy et Gary X dans le public qui viennent féliciter le jeune Driver après sa prestation.

En 1994, en suivant Moda dans les locaux de Dan (Ticaret) pour faire ses premiers pas en studio et poser derrière le micro. Il accède à la notoriété en 1998, avec sa chanson Aie Aie Aie (le petit doigt en l'air), issue de l'album Le grand schelem (Polygram). Suite au succès de Le grand schelem, il sortira plusieurs albums qui n'arriveront pas à réitérer : Swing Popotin (2002) ; L'architecte (2010) ; Fuego : Self Control (2014) et les EP : Go Fast ! (2015) et Maintenant J'suis Chaud (2017).

Il a également présenté Rap Contenders avec Badsam et Stunner et animé la chaine youtube On refait le rap (idée originale de Jean-Pierre Seck) et Hip Hop stories. Il se rend fréquemment à Los Angeles (Californie) et a fait des soirées avec Suge Knight (death row).

 

Driver - Aïe aïe aïe (le petit doigt en l'air)

Driver - Dolce Vitaa

Driver feat Vibe - Swing popotin

Driver - Le maire de la ville

Driver - Un mec cool

Driver - Pardonne moi ("crotte de nez")

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Avril 2018

De son vrai nom Aline Christophe, Lady Laistee est née le 20 avril 1972 à Saint-Claude (Guadeloupe). A l'âge de cinq ans, elle rejoint sa famille en région parisienne (France métropolitaine). Son père est alcoolique et bat sa femme, il en viendra même jusqu'à violer Aline dans un parking de Sarcelles lorsqu'elle a 16 ans. Elle en parlera par la suite à sa conseillère d'éducation et il fut condamné à 10 ans. Au début des années 1990, elle se laisse emporter par la vague de hip-hop qui touche l'hexagone. Son nom, Laistee, est le verlan du mot « stylée » (qui a du style). Elle commence le rap au sein du collectif « Le Complot des Bas Fonds » avec entre autres Fabe, Koma (Scred Connexion), LSO et Sleo. Elle apparaît notamment sur les Cool Sessions 2 de Jimmy Jay et sur la compilation L432.

Le , Aline apprend la mort de son frère Rudy, tué par balles. Dans son premier album, Black Mama, publié en 1999, elle lui rend hommage dans la chanson à succès Et si…? produite par Sully Sefil (Koalition). Et si…? figure parmi les meilleures ventes rap de l'année avec plus de 250 000 singles vendus. Sur ce premier album, elle collabore notamment avec le label B.O.S.S. de JoeyStarr (NTM). En parallèle, elle met au monde sa fille, Léa. Elle collabore avec plusieurs rappeurs français comme Dadoo (KDD), Kery James (Ideal J), Busta Flex (Demande toi - Double Face 3), D.Dy et Sir Samuel () ou encore les chanteuses Lynnsha, Diam's et Princess Lover. Elle fait aussi partie des artistes que MC Jean Gab'1 attaque dans son titre J't'emmerde. En 2001, Aline publie son deuxième album, Hip-Hop Therapy, auquel participent Joey Starr et DJ Spank, Sulee B. Wax, et Matt et rencontre le succès. Le 10 février 2003, elle est victime d'un grave accident vasculaire cérébral. Elle survit mais en reste paralysée de la moitié du corps, et doit suivre un long processus de rééducation. Elle raconte cet événement tragique dans son troisième album, Second souffle, publié en 2005 au label Barclay. Quatre ans plus tard en 2007, elle épouse Sébastien Farran (ancien manager de JoeyStarr, Tété et  Johnny Hallyday), autrefois juré dans l'émission Popstars en 2007 sur M6. Le couple se sépare en 2009 mais Lady Laistee préfère garder le nom de Farran comme ses deux filles. Elle participe à la mixtape JoeyStarr Armagedon de JoeyStarr, sortie en 2011. En 2015, elle publie le single numérique Angel et son livre autobiographique Dans la lumière.

 

Lady Laistee - For The Ladies

Lady Laistee - Qu'on se le dise

Lady Laistee feat. Lynnsha (Matt Houston) - Diamant Noir

Lady Laistee - Le retour du phœnix

Voir les commentaires