Publié le 25 Avril 2018

2 Neg est un groupe de hip-hop français, originaire de Villejuif (Val de Marne). Il est composé de Eben et Niro. A 14 ans, tous les vendredi soir, Dereck Mitrac (Eben) fuguait du domicile pour rejoindre l'émission de radio Nova animé par Lionel D et Dee Nasty ; il y a croisé entres autres MC Solaar, Moda, EJM,... Un jour, il eu l'occasion de rapper en direct et su que c'était dans le hiphop qu'il souhaitait évoluer et décide de quitter le lycée Marcel Deprez. Il se procure des poska et platine et commence à tagger et à mixer. Cyril Mahé (Niro), âgé de 8 ans commence le graffiti avec son grand frère Kiklo et écoutent beaucoup de rap vitriot EJM, Timide et Sans Complexe ou encore Les Little. Mamar (taggeur de leur quartier) leur présente un jour Eben. Malgré la différence d'âge, le courant passe et ils forment le groupe Les Gentleman MCs. Lorsqu'Eben a 18 ans, il reçoit une lettre de l'armée pour le service militaire qu'il devait faire en Allemagne. Il revendue tout son matériel et déserta. Il quitta ses parents et son frère et se réfugia chez un oncle en Guadeloupe. Il monta un groupe aux Antilles qui s’appelait FDP dont Baby Bronx faisait partie. Il anima également une émission à Radio Eclair (située à Basse-Terre) qui s’appelait Rap Eclair . Ensuite, il a bossé avec Dj Kandia à K.Danse Fm (sur Pointe-à-Pitre). A son retour en France, il recroise Niro qui a continué avec le groupe Les Gentleman MCs et décide retravaillé ensemble.

Les deux amis décident de former le groupe Maximum respect avec Soldat Yaya. Ils se retrouvent souvent chez Tikaret pour rapper et ils se retrouvent à poser sur la compilation de Dan et Moda en compagnie des Sages poètes de la rue, Lunatic (Booba et Ali), La Cliqua,...). Le groupe arpente toutes les soirées open mic et les scènes parisiennes et croisent régulièrement Rocca (La Cliqua), Booba, Afrojazz, BB MC (futur 2 Bal), Rootsneg,...

Eben et Niro forme ensuite le groupe 2Neg et continue à faire des scènes et des freestyles. Il organise régulièrement des concerts dans leur ville (Villejuif) avec des têtes d'affiches comme Ministère AMER, Timide et Sans Complexe et Little MC. Suite à un autre concert avec plusieurs rappeurs, les 2 Neg et les 2 Bal échangent sur leurs vies, soucis personnels... et aboutissent à la conclusion de sortir un album commun. Les producteurs des 2 Bal (Kilomaître : Tefa et Masta) et des 2 Neg (White & Spirit : Fabien et Mike Kourtzer) acceptent la proposition. Quelques moins après sort l'album 3x plus efficace qui sera disque d'or avec plus de 100.000 albums vendus. Ils font une grosse tournée à travers la France et le Canada.

L'année suivante, ils se retrouvent sur la bande son (réalisé par Cercle rouge - White & Spirit) du film de Jean François Richet "Ma 6-T va crack-er" avec les titres Le temps des opprimés avec  Mystik ainsi que sur Le prix requis avec Eben (sans Niro) et Yazid. 2Neg est prêt à sortir son album mais leur producteur préfère se concentrer sur l'album de Mystik. Suite à cela, les deux amis se consacrent à la production chacun de leur côté.

En 1999, on retrouve tout de même Eben sur la compilation première classe avec Fabe et Mokodaf sur le titre 24 heures. Eben a animé une émission avec Alibi Montana sur radio Beur. En 2001, Eben rappe et produit la moitié des sons de la compilations Mission suicide (l'autre moitié est produite par Kilomaître : Tefa et Masta). Eben a produit entres autres pour les rappeurs Hamed DayeSniper, Stomy Bugsy, Zoxea, Canibus, Cash Crew,  Tandem, Lino (Ärsenik). Eben  réalise en 2012, le second album de Fdy Fenomen Qui peut tuer la rage d'un assassin ?

Niro apprend les machines avec Masta et commence à faire des productions pour Manu Key et Busta Flex. Il sort en 2000, une mixtape "Niroshima Chef d'orchestre". Les rappeurs sont Sully Sefil, l'Skadrille, Ghetto Diplomats, Busta Flex et 2Neg'. Il sort le second volume de Niroshima (Rockin Squat (Assassin), Royal Squad, Rocca (La Cliqua), Cassidy (X men), Le rat Luciano (FF), Don Silver, Jango Jack,...) et produit des sons pour Sniper, Julie Zenatti, Clara Morgane,... Il commence à perdre la fibre artistique et décide de s'éxiler à New York.

Là bas, il retrouve goût à la musique en produisant les albums d'Assassin, KRS-One ou Ol' Dirty Bastard. Il varie les expérience, en enregistrant notamment du RnB pour MelGroove ou du Ragga pour Lord Kossity.  Il produit à part entière (image et son) la mixtape True Story du rappeur Napoleon da Legend.

En 2016, pour les 20 ans de la sortie de 3x plus efficace, les 2Neg remontent sur scène avec les 2Bal.

 

2 Neg & Mystik - Le Temps Des Opprimés

2Bal 2Neg' - A suivre

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Avril 2018

La Scred Connexion est un groupe de hip-hop français. En 1994, Fabe quitte Annecy et vient s’installer à Barbès dans le 18e arrondissement de Paris. Il y rencontre Koma et commencent à rapper et intègrent le collectif Le Complot des Bas Fonds avec Lady Laistee, Bo Prophète, LSO et Sleo. Cut Killer les fait participer aux compilations Hip hop Soul Party 2, Mal partis,.... Koma sort en 1996, un maxi 4 titres avec Lady Laistee dont le titre Époque de fous (1er maxi indépendant à être diffusé sur Skyrock) contient le mot Scred (scred signifiant « discret » en verlan). L'année suivante le collectif "Scred Connexion est créé (La notion de collectif comprend le fait que chaque MC est indépendant) et est initialement composée de Fabe, Koma, Haroun, Mokless et Morad, avec l'aide de Butch. Leur slogan est « Jamais dans la tendance mais toujours dans la bonne direction. Fabe décide d'arrêter le rap en 2000, après son dernier album solo.

Le collectif publie un premier projet officiel intitulé Scred Selexion 99/2000 en 2000, qui suit plus tard de Scred Selexion 1. Mokless confie cependant que le groupe avait auparavant publié des projets comme le maxi Bouteille de gaz en 1999, produit par la Scred Production, Partis de rien et Tranchant.

En 2002, le groupe publie son premier album studio intitulé Du mal à s'confier. Les albums Scred Selexion vol.2, Scred Selexion vol.3 Special Mokless, Indomptés et Ni vu… ni connu suivront par la suite. En 2017, leur titre Monnaie Monnaie fait partie de la bande-son du film Carbone, d'Olivier Marchal.

 

Scred Connexion - Introduxion

Scred Connexion -- Monnaie Monnaie

Scred Connexion Ft. Zone sensible - La rue qui forge

Koma (Scred Connexion) - Loin des rêves

Morad (Scred Connexion) - Sans refrain

Voir les commentaires

Publié le 25 Avril 2018

Alliance Ethnik est un groupe de hip-hop français. Formé juin 1990, le rappeur K-Mel, futur leader du groupe, se produit pour la première fois dans sa ville de Creil (Oise). Quelques temps après, avec deux amis, Médard à la voix et Gutsy à la programmation, et deux DJs et Crazy B et Faster Jay (vice-champions du monde DMC en 1992 et 1993). Gutsy (ou Guts) a traivaillé avec Big Red de Raggasonic, les Svinkels, les Sages Poètes de la Rue, Common, De La Soul, ou encore Rahzel des Roots. Crazy B faisait partie de Rapsonic (avec Big Red de Raggasonic) et Faster Jay avait déjà travaillé sur le premier EP d'IAM, sur la compilation Rap Attitude et sur des projets de Dee Nasty. Les cinq membres ont des origines diverses (algérienne, italienne, française et congolaise), d'où le nom d'Alliance Ethnik (Ethnik étant une cacographie du mot « ethnique »). Ils tournent dans des petites salles de banlieue. Avec l'aide de l'association IZB, spécialisée dans la promotion de concerts rap, Alliance Ethnik joue la première partie du concert du groupe IAM en 1992 à l'Élysée-Montmartre. C'est à cette période qu'ils se popularisent. Sur place, ils sont repérés par la presse et quelques maisons de disques, puis signent un contrat sur le label Delabel. En 1993, ils collaborent avec le groupe suisse Sens Unik, et participent en 1994 à la compilation Mondial rap avec leur chanson Playback.

Alliance Ethnik publie son premier album studio, Simple et funky, en 1995. L'album est enregistré et mixé entre Paris et New York et produit par Bob Power (A Tribe Called Quest notamment) et Papalu. Il contient 16 chansons. À l'été la même année, le premier simple Respect (feat. Vinia Mojica) est diffusé à la radio. Ils participent notamment, en parallèle, au Festival de Bourges en avril, au Bataclan le 13 juin, et au festival des Francofolies de La Rochelle. L'album est un succès grâce aux singles Simple et funky, Respect et Honesty et jalousie (fais un choix dans la vie). Toujours en 1995, l'album est également certifié disque d'or en France, en Suisse, au Canada et en Italie. En février 1996, Alliance Ethnik reçoit la Victoire de la musique dans la catégorie « Groupe de l'année ». K-Mel enregistre de son côté le titre Louled en solo pour le générique du film Les deux papas et la maman de l'humoriste Smaïn, sorti en mai 1996.

Alliance Ethnik revient en 1999 avec la sortie d'un deuxième album, Fat comeback, qui fait notamment participer le groupe américain De La Soul sur la chanson Star Track, et le chanteur sénégalais Youssou N’Dour sur Un enfant doit vivre. Le groupe se retrouve cependant sur le déclin à cause de la poussée progressive du gangsta rap. Le groupe se sépare la même année. En 2002, Delabel publie un best-of du groupe intitulé Best of Alliance Ethnik regroupant les meilleurs morceaux du groupe.

 

Alliance Ethnik - Respect

Alliance Ethnik - Honesty & Jalousie

Alliance Ethnik - Simple Et Funky

Voir les commentaires

Publié le 25 Avril 2018

De son vrai nom Gilles Duarte, Stomy Bugsy est né le 21 mai 1972 à Paris de parents capverdiens. Il grandit à Sarcelles (Val-d'Oise) avec ses cinq frères et sœurs (actuellement, sa soeur Pauline Duarte est chef de projet chez Def Jam France). Son oncle est champion de boxe thaï Aurélien Duarte, le petit Gilles pratique très tôt la boxe. C'est ami d'enfance sont Passi et Hamed (Daye) ; il compte également parmi ses copains l'animateur Cyril Hanouna et le producteur de cinéma et de musique Rachid Kallouche dit Jean-Rachid. Dans les années 1980, il commence le hiphop par la danse (il participe à l'émission HIPHOP de Sidney) avant de s'orienter vers le graffiti. Son nom d'artiste, tout d'abord Stomy B. (Stomy Bugzy) - Bugsy vient du parrain de la mafia américaine Bugsy Siegel et Stomy du premier label de rap américain à succès, Tommy Boy Records, désormais Tommy Boy Entertainment.

Gilles Duarte a fait quelques apparitions avec Styler (Passi), Moda et Kenzy dans l'émission Deenastyle (animée par Dee Nasty et Lionel D le vendredi de 20h00 à 22h00 de fin 1988 à fin 1989) mais débute sérieusement dans le rap au début des années 1990 et change son blaze de Bugzy à Bugsy. Il fait partie des membres fondateurs du Ministère A.M.E.R. avec Passi, Hamed Daye. Le groupe se popularise grâce à son album 95200. Les titres Sacrifices de poulets et Brigitte, femme de flic, leur vaudront une condamnation pour provocation et incitation à la violence. Le politicien Charles Pasqua voulait à l'époque interdire la publication de leur album Pourquoi Tant de Haine.

En 1996, Stomy Bugsy se lance dans une carrière en solo, inspiré par le rap West Coast de Californie, et publie son premier album, Le Calibre qu'il te faut, qui atteint la 9e place des classements musicaux français, et est certifié double disque d'or. Il connaît un succès important avec le single Mon papa à moi est un gangster. En 1998, sa collaboration avec le Secteur Ä, collectif de rappeurs et de chanteurs de ragga pour la plupart amis d'enfance et originaires du Val-d'Oise, réunissant aussi Passi, Doc Gynéco, Hamed Daye, MC Janik et les groupes Neg' Marrons et Ärsenik, atteint ses sommets lorsqu'ils se produisent en concert les 22 et 23 mai à l'Olympia pour célébrer l'abolition de l'esclavage. Il sort la même année, Quelques Balles De Plus Pour... Le Calibre Qu'il Te Faut.

Après ces premiers succès, il sort 3 albums : 2000 : Trop jeune pour mourir - 2003 : 4è round - 2007 : Rimes Passionnelles. Il monte le groupe   MC-Mal Criado avec JP, Jacky Brown (Neg Marrons) et Izo.

Stomy Bugsy fait quelques passages par le cinéma, notamment dans Ma 6-T Va Crack-Er en 1997, 3 zéros en 2001, Le Boulet en 2002, Gomez et Tavarès (en 2003), Nèg maron en 2005, et dans la série télévisée Anna Meyer, assistante de choc en 2006. Après avoir tourné dans Gomez vs Tavarès, la suite de Gomez et Tavarès, il endosse le rôle du journaliste communiste martiniquais des années 1930 André Aliker dans le film Aliker sorti fin 2008 pour lequel il gagne en 2009 le prix du meilleur film de l'année aux trophées de la négritude (anciennement Césaires de la musique). En 2011, dix ans après Les Jolies Choses, Stomy Bugsy joue une nouvelle fois dans Bye bye Blondie, une adaptation d'un livre de Virginie Despentes, avec cette fois cette dernière à la réalisation. En 2014, il confie résider à Hollywood, aux États-Unis.

En 2014, pour les 20 ans du ministère AMER, une tournée est organisée. Son fils Bilal qu'on a vu dans le clip "Mon papa à moi est un gangster" commence à rapper cette même année sous le nom de Sonof. En 2015, le rappeur annonce un nouvel album intitulé Royalties, publié sur Internet en téléchargement payant le 27 avril 2015. Après la sortie de l'album, il publie le clip de sa chanson Les mains en l'air.

En 2017, il remonte sur scène pour la tournée de l'âge d'or du rap français avec entres autres Busta Flex, Ärsenik, Expression Direkt, Ménélik, Passi, X-men, 2 bal 2 neg, Assassin, Les sages poètes de la rue, Pit Bacardi, Neg Marrons...

En 2018 (pour les 20 ans de leur concert à l'Olympia), il remonte sur scène pour la tournée du secteur Ä avec Doc Gyneco, Ministère Amer, Passi, Ärsenik, Neg Marrons, Singuila, Mc Janik et Pit Bacardi .

 

Stomy Bugsy feat Passi - Drôle de vie

Stomy Bugsy feat Assia - Mes forces décuplent quand on m'inculpe

Stomy Bugsy - La vie c'est comme ça

Stomy Bugsy - Mon papa à moi est un gangster

Stomy Bugsy - Gangster d'amour

Voir les commentaires

Publié le 24 Avril 2018

Afro Jazz est un groupe et collectif de hip-hop français aux sonorités jazz rap. En 1991, le groupe commence à enregistrer des cassettes. En 1993, le trio participe à quelques scènes à Saint-Denis (Seine-saint-Denis), à Châtelet-Les Halles (Paris), et dans des soirées zouk. Jokno et Jaeyez participent ensuite à une émission sur Radio Lucrèce à Pantin, aux côtés de Benjamin Shoendorff (un ancien homme d'affaires devenu manager). Celui-ci les prend sous son aile et leur permet d'enregistrer des démos dans les studios de Radio France. Shoendorff les quitte, mais le groupe rencontre par la suite William, un disc jockey originaire de Livry-Gargan qui possède un studio d'enregistrement. Ils enregistrent d'autres maquettes, et enchainent les soirées à Ris-Orangis. Ils sont par la suite approchés par JoeyStarr qui leur propose de faire la première partie de NTM au Bataclan. Ils signent alors au label Island Records, dirigé par Sébastien Farran, également manager de NTM.

Le groupe publie un maxi intitulé Perle noire, produit par JoeyStarr et Lucien, membre de la Native Tongue. Après avoir effectué la première partie de NTM pour la promotion de leur album Paris sous les bombes, Afro Jazz peut enfin enregistrer un premier album studio. Ils publient Afrocalypse, enregistré à New York, aux États-Unis, et publié en 1997. L'album comporte plusieurs productions de grands beatmakers américains tels que Diamond D, Buckwild, ou encore Da Beatminerz ainsi que des featurings parmi lesquels un morceau avec Ol'Dirty Bastard, mais aussi Jokno, Robo, Jaeyez, Done Q, 1(one).

Daddy Jockno quitte le groupe après le premier album et c'est en duo que Jaeyez et Robo enregistrent l'album suivant AJ-1 (Révélation) qui sonne le glas du groupe. Jaeyez est ensuite signé par JoeyStarr sur son label B.O.S.S.. Il participe à plusieurs compilations et bandes originales de films produites par le label, comme B.O.S.S. volume 2, B.O.S.S. Opus 3, Yamakasi, Old School ou encore Féroce. Il apparaît sur les albums de plusieurs groupes (Les Lois de la Rue de Fatale Clique ou encore le street album du Remède). En parallèle, il prépare son album solo, qui à ce jour n'est jamais sorti, malgré l'attente de nombreux fans de la première heure. En 2004, il quitte le label B.O.S.S., pour se concentrer sur sa carrière solo.

 

Afrojazz feat Ol Dirty Bastard - Strictly Hip-Hop

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Avril 2018

Raggasonic est un groupe de reggae et de hip-hop français. Tout commence pour Raggasonic en 1990 lors de la dissolution du groupe Rapsonic composé initialement de Big Red, Crazy B (futur membre d'Alliance Ethnik), Cool MC et de Doc Fil. Big Red (de son vrai nom Stéphane Joachim) s'associe alors avec Daddy Mory (de son vrai nom Mory Samaké et ex membre du groupe Drop the Lyrics) pour former le groupe Raggasonic. Leur rencontre a lieu au sein du sound system Sun Djata. C'est là, au sein de la scène underground parisienne, qu'ils commencent à construire leur univers musical.

En 1991, ils participent au premier album de MC Solaar via le titre Ragga Jam (où l'on trouve aussi Kery James du groupe Ideal Junior). Leur notoriété grandissant (ils participent à la bande originale du film culte La Haine de Mathieu Kassovitz en 1995), les Raggasonic sortent la même année leur premier album. Ce premier opus concocté par le producteur Frenchie (le troisième membre du groupe) décroche rapidement le disque d'or et s'écoulera finalement à plus de 200 000 exemplaires. Les deux singles extrait de cet album sont Bleu, blanc, rouge (dont le clip vidéo a été produit par JoeyStarr) et J'entends parler, consacré au SIDA. Les thèmes abordés dans cet album sont entre autres : le racisme (Bleu, blanc, rouge), les exactions policières (Kisder) ou les drogues dures (Poussière d'ange).

Soutenu dès le départ par le groupe NTM (Kool Shen et JoeyStarr), les Raggasonic répètent leurs gammes lors de la première partie des concerts de NTM. Big Red participe d'ailleurs à l'album 1993... J'appuie sur la gâchette (1993) de NTM avec le morceau Da Best. Les deux membres de NTM participent aussi sur le titre Aiguisé comme une lame dont le clip est de nouveau réalisé par JoeyStarr. Au début de l'année 1997, la production d'Alain Chabat les contacte pour réaliser un titre sur la bande originale du film Didier. Le titre La ramène pas sort alors en single. La même année aussi le second album du groupe, intitulé Raggasonic 2. Les singles tirés de cet album sont Faut pas me prendre pour un âne et Laisse le peuple s'exprimer avec la participation du chanteur Supa John. En 1998, le groupe participe à la fête de la jeunesse, jouant devant 30 000 spectateurs. 1998 marque également la fin du groupe, puisque des dissensions artistiques puis personnelles ainsi qu'un séjour en prison de Daddy Mory vont finalement avoir raison des Raggasonic.

Après de nombreuses rumeurs en fin 2009, une reformation est annoncée début 2010 pour une série de concerts. Un troisième album sort ensuite le 15 octobre 2012, Raggasonic 3, contenant le single Ça va clasher. À la fin de 2014, Big Red annonce un album en solo.

En 2018, le groupe participe à la tournée des 20 ans de l'album "Suprême NTM" aux côté de Busta Flex, Lord Kossity, Zoxea (sages poètes de la rue), le rat Luciano (FF), Oxmo Puccino, Fianso,...

 

Raggasonic - Bleu, Blanc, Rouge

Raggasonic - J'entends parler

Raggasonic - Faut pas me prendre pour un ane

Raggasonic - Aiguisé comme une lame

Raggasonic - La ramène pas

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Avril 2018

De son nom civil Lucien M'baïdem, Lucien Papalu (ou simplement Papalu) est né dans le Val-de-Marne (d'un père tchadien et d'une mère espagnole). Il est le benjamin d'une famille de cinq enfants. Il grandit en banlieue sud de Paris, dans le Val-de-Marne. Jusqu’à l’obtention de son baccalauréat, il vit à L’Haÿ-les-Roses. Depuis tout petit il est passionné de musique jazz (comme Django Reinhardt ou Louis Armstrong), rock country (les Beatles et le chanteur Billy). Un de ses frère déménage à Londres et l'invite régulièrement. Un soir, après avoir assisté à un concert des Jungle Brothers à Camp Downtown, il croise Latifah au bar et commence à discuter du concert et de musique. Il en est sûr, il veut travailler dans ce domaine et emménage en 1988 dans le Queens à New-York.

Il collabore pour la première fois sur un disque en 1989, à Harlem, avec le groupe Jungle Brothers sur les chansons “Belly Dancin' Dina” et “Black Woman” sur leur album désormais célèbre : Done By the Forces of Nature. L'année suivante, en 1990, le groupe A Tribe Called Quest sort son premier album, qui marquera à jamais le monde du hip-hop : People’s Instinctive Travels and the Paths of Rhythm. Présent durant l'enregistrement et s'étant largement lié avec une grande partie de la scène hip-hop émergente de New York, Q-Tip rédige une chanson sur Lucien: “Luck Of Lucien”, qu'il inclura dans l'album. Lucien fait plusieurs apparitions sur le morceau durant les breaks. La même année, il participe à un grand rassemblant (concert) de rappeurs et au disque Hip Hop Against Apartheid sous l'égide de Afrika Bambaataa et de Jazzy Jay, un projet collectif militant contre l'Apartheid (Free South Africa) et pour la libération de Nelson Mandela. Le but de cette manifestation artistique fut de récolter de l'argent pour Le Congrès National Africain, qui souhaitait la libération de Nelson Mandela. Grâce à cette initiative, ils récolteront 30.000$. Un single fut tiré de cette rencontre de rappeurs, danseurs, DJ’s et graffeurs à Londres : “Ndodemnyama”

À la suite de ses multiples rencontres et évoluant sur la scène hip-hop new-yorkaise, il devient l'un des membres fondateurs du collectif Native Tongues dont beaucoup de pionniers du rap ont fait partie : De La Soul, A Tribe Called Quest, Jungle Brothers, Queen Latifah, Mos Def, etc...

Revenu en France en 1995, il travaille comme auteur-compositeur-interprète et collaborateur pour de nombreux artistes, en France (Afro Jazz, il réalise l'introduction et l'outroduction des Cool sessions de Jimmy Jay, Fdy Phenomen, La Loco, les Psycho,...) comme aux États-Unis (Guru, De La Soul, Baybe...), mais aussi comme chroniqueur sur Radio Nova. Il collabore une première fois avec le groupe Alliance Ethnik en tant que producteur sur leur morceau “Jamais à l'Heure”, issu de l'album : Simple et Funky.

Il a également collaboré avec Joey Starr et Kool Shen, amis de longue date, du groupe NTM ; deux collaborations le révéleront plus ou moins à un public d'initiés sur le fameux album Paris Sous Les Bombes, du groupe NTM, sur les chansons : “Plus Jamais Ça” et “Check The Flow”, son nom est d'ailleurs mentionné plus d'une fois dans leurs chansons, notamment dans un de leurs titres phare, Tout n'est pas si facile. En 1998, il réalise avec Ärsernik et Lord Kossity la bande son de la série "Les Lascars", dont il est directeur musical et compositeur principal.

En septembre 2001, le musicien incendie le paillasson de l'appartement de son producteur E.Kauffman dans le 3e arrondissement de Paris. Le feu prend une ampleur inattendue et atteint l'intérieur de l'appartement, un couple décède, brûlé vif dans leur chambre de bonne sous les combles. La police n'ayant aucune piste, Lucien pris de remord va se dénoncer lui-même en expliquant qu'il est prêt à payer pour son erreur et à aller en prison. En septembre 2004, aux assises de Paris, il est condamné à 8 ans de prison, là où le parquet en réclamait 15. Avant de se rendre à la police il appelle son ami Common pour lui expliquer l'histoire. Il lui explique qu'ils ne se reverront plus pendant plusieurs années et ils reparlent de leur passé à Londres. À la suite de cet appel, Common écrit une chanson très émouvante qui lui est dédiée et dans laquelle il raconte une partie de cet appel : “Heaven Somewhere” (avec Mary J.Blige, Erykah Badu, Jill Scott, Cee-Lo, Bilal, Omar). Dans cette chanson sont abordées plusieurs questions sur la religion, le Paradis, la vie après la mort ; des chanteurs comme Cee-Lo-Green ou Jill Scott participent à ce morceau intégré à l'album : “Electric Circus”

À sa sortie de prison en 2008, il devient directeur artistique chez Europacorp, studio de cinéma de Luc Besson et Pierre Ange Le Pogam, pour Stakes Music de 2008 à 2014. Il réalise également en 2009, avec le groupe De La Soul, un morceau qui deviendra le générique du film "Les Lascars" : “Say la vee”. Il est le directeur musical et principal compositeur de la série Platane, créée par Éric Judor, coéquipier de Ramzy et diffusée sur Canal+.

Entre 2011 et 2016, il sillonne les boites de nuits et les festivals en tant que DJ aux côtés de ses amis Kavinsky, DJ Pone, ou encore Prince 85. Il met un terme à cette activité en 2016 afin de se consacrer à la musique à l'image (il a entres autres travaillé sur les films "Les gorilles" avec Manu Payet et JoeyStarr et "L’ascension" avec Ahmed Sylla, Alice Belaïdi et Kévin Razy).

 

Lucien Papalu, Lord Kossity et Ärsenik (Calbo et Lino) - L.A.S.C.A.R.S. (bande son de la série "LASCARS")

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Avril 2018

De son vrai nom Bruno Beausir, Doc Gynéco est né le 10 mai 1974 à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), de parents guadeloupéens. Dès l'enfance, il s'intéresse à la musique via différentes influences, bercé par la culture zouk antillaise de sa mère, la soul et le reggae qu'écoutent ses grands frères, et par la chanson française à texte qu'il découvre à la radio. Mais à l'adolescence, il est surtout un passionné de football auquel il joue pour un club amateur de la rue Championnet. À 16 ans, après le départ de son père (René Beausir  grandit avec sa mère, assistante sociale, et ses demi-frères et sœurs au 23e étage de la tour Mercedes de la Porte de la Chapelle du 18e arrondissement de Paris. Un quartier auquel il rendra très souvent hommage dans ses chansons. Puis il fait la connaissance d'un jeune boxeur qui pratique dans un club de son quartier, un certain Gilles Duarte qui deviendra plus tard Stomy Bugsy, avec qui il se noue vite d'amitié et qui lui présente un ami d'enfance, Passi.

Bruno commence ses aller-retours entre Porte de la Chapelle et Sarcelles, ville de la banlieue nord-parisienne d'où ses acolytes Stomy Bugsy et Passi sont originaires, dans un quartier surnommé la « Secte Abdoulaï ». À la fin des années 1980, il découvre la culture hip-hop qui commence tout juste à se développer en France, et voit ses deux amis fonder un groupe de rap avec d'autres Sarcellois (le gestionnaire Kenzy, le DJ Ghetch et les rappeurs Moda et Hamed Daye), le Ministère A.M.E.R., qui connaîtra plus tard la notoriété. Même s'il ne fait pas partie intégrante du groupe, mais plutôt du collectif qui l'entoure, Beausir les suit en studio d'enregistrement et lors des différentes représentations qu'ils donnent pour la promotion de leur premier disque. Il apparaît pour la première fois à leurs côtés en tant que simple figurant dans les vidéo-clips des titres Traîtres et S.O.S, réalisées en 1991 pour l'émission RapLine, présentée par Olivier Cachin sur M6. Admiratif et influencé par ses relations, il commence d'abord par écrire puis décide de rapper à son tour en prenant le pseudonyme Doc Gynéco (inspiré par un surnom que lui avaient donné ses amis vu sa passion pour le sexe féminin). Il effectue l'une de ses premières improvisations lors d'une émission consacrée au Ministère A.M.E.R. sur Radio Nova, mais c'est en 1994 sur le deuxième album du groupe, 95200, qu'il est invité à apparaître sur un premier titre, Autopsie. L'année suivante, il participe à l'enregistrement d'un des morceaux les plus controversés du rap français, Sacrifice de poulets (il y est crédité dans les chœurs), paru sur la compilation de musiques inspirées du film La Haine de Mathieu Kassovitz, et qui pour des questions juridique (le ministère de l'Intérieur a poursuivi le Ministère A.M.E.R. pour « provocation au meurtre ») marquera la fin du groupe pour de nombreuses années. C'est en fait pendant l'enregistrement du deuxième album de ses amis de Sarcelles qu'il a profité du studio où ils travaillaient pour enregistrer, la nuit, ses premières maquettes en solo sur des samples de Marvin Gaye ou d'autres tubes de la Motown, avec l'aide, à la réalisation, du producteur du Ministère A.M.E.R., Mariano Beuve. Après avoir envoyé ses premiers enregistrements à plusieurs maisons de disques, il se voit proposer un contrat par le groupe Virgin en 1994.

Doc Gynéco publie, à 22 ans, son premier album, Première consultation, en 1996. Peu attiré par le son des boîtes à rythmes ordinairement utilisées dans le rap français, Doc Gynéco impose à sa maison de disques que les compositions musicales de ses chansons soient majoritairement jouées par de vrais instruments. C'est donc dans un studio de Los Angeles, aux États-Unis, sous la direction du producteur et ingénieur du son américain Ken Kessie (qui a déjà travaillé avec Whitney Houston ou le groupe En Vogue) que l'album est enregistré par des musiciens de studio professionnels. L'album fait participer Passi, et le rappeur latino-américain El Maestro. Le style musical de Première consultation innove grâce à une sonorité pop, funk et soul, très influencé par le G-funk californien de Dr. Dre. Le flow mélodieux du Doc, presque chanté, le rapproche de la variété française (ce qu'il revendique sur le morceau Classez moi dans la variet') et soutient des textes aux thèmes urbains et aux références populaires, abordés entre humour, légère provocation et désenchantement. Soutenu par les radios grâce à une succession de tubes comme Viens voir le docteur, Nirvana, Né ici, Vanessa (en référence à Vanessa Paradis) ou encore sa déclaration passionnée au football, Passement de jambes, l'album devient l'un des plus grands succès de l'histoire du rap français avec plus d'1 millions d'exemplaires. À partir de cette période, Doc Gynéco participe activement à la promotion du Secteur Ä (contraction de Secte Abdoulaï). Ce collectif est créé par Kenzy réunissant des rappeurs et des chanteurs de ragga, dont la plupart sont amis d'enfance et originaires du Val-d'Oise ; il est aussi constitué de Passi et Stomy Bugsy, qui se sont lancés dans une carrière en solo couronnées de succès, Hamed Daye, MC Janik ainsi que les groupes Ärsenik et Nèg' Marrons. Doc Gynéco, qui est le premier à connaître la notoriété, apparaîtra avec les membres du collectif sur disques afin de les mettre en lumière. Il est aussi sur scène invité par des artistes aux univers différents comme les Rita Mitsouko, Julien Clerc, Tonton David ou Les Enfoirés.

En 1998, il produit la compilation Liaisons dangereuses qui lui permet de mettre en avant de nombreux artistes pour la plupart inconnus du grand public à l'époque (plusieurs membres du Secteur Ä mais aussi MC Jean Gab'1, Pit Baccardi, Mafia Trece, Assia, La Clinique, La Rumeur, etc.). Il fait aussi participer des invités inattendus comme Catherine Ringer des Rita Mitsouko aux vocalises sur un morceau, le chanteur Renaud pour une reprise rap de son titre Hexagone en duo avec le Doc, ou encore le rappeur Rockin' Squat du groupe Assassin en collaboration avec Calbo d'Ärsenik. Le disque ne comporte que cinq chansons interprétées par Doc Gynéco, dont notamment le duo C'est Beau La Vie avec l'homme d'affaires Bernard Tapie, qui tentait un retour dans les médias à sa sortie de prison. Pour les compositions musicales, le Doc fait de nouveau appel à de vrais musiciens et décide de reprendre certains morceaux de rock comme Hey Joe de Jimi Hendrix ou les arrangements de Summertime par Janis Joplin.

Sur l'unique morceau en solo qu'il se réserve, L'homme qui ne valait pas dix centimes, il fait appel à un groupe de mariachi et évoque de façon lucide son succès aussi soudain que fragile, tout en se montrant très amer avec sa maison de disque. C’est aussi l’année des Dix petits nègres : le spectacle du Secteur Ä à l'Olympia les 22 et 23 mai 1998 fêtait le 150e anniversaire de l'abolition de l'esclavage. Le public peut voir se succéder sur scène les dix artistes qui composaient le Secteur Ä à cette époque chanter leurs tubes respectifs.

En 1999, Doc Gynéco annonce se séparer du Secteur Ä après qu'une histoire d'escroquerie et d'agression à son domicile dont il aurait été la victime soit relatée dans la presse. René Beausir, son père, déclarera lors d'une émission présentée par Karl Zéro que son fils a été victime de séquestration par ses anciens amis et associés. Kenzy, visé par certains médias et qui connaîtra du coup des difficultés à signer des contrats important prévu pour la création d'une chaîne de télévision Secteur Ä, se défendra dans le magazine Get Busy en précisant ne rien avoir à faire dans cette histoire, qui était, selon lui, un conflit entre le manager d'une chanteuse et Doc Gynéco, que ce dernier comptait produire avec sa propre société, Doc Communication, mais à qui il devait de l'argent après la revente de son contrat. Doc Gynéco, lui, deux ans plus tard dans une émission présentée par Thierry Ardisson, déclarera que toute cette affaire n'était que de la « publicité mensongère » pour faire croire au public qu'il risquait pour sa vie. Quoi qu'il en soit l'éloignement avec la plupart des membres du Secteur Ä eu bel et bien lieu tant sur disque qu'au niveau des affaires et, peu de temps après, d'autres têtes d'affiche du collectif en feront de même (à savoir Passi, Stomy Bugsy et Hamed Daye).

Après une année de retraite médiatique paraît en 2001 son deuxième album solo, Quality Street, enregistré à Londres, au Royaume-Uni. Un disque à la poésie intimiste dans lequel il se rapproche encore plus de la variété française, en évoquant son parcours depuis le quartier de la Porte de la Chapelle jusqu'au monde du show-biz, sa nouvelle vie de père de famille et la scission avec son collectif d'origine marquant pour lui la fin d'une époque. Il se présente comme un homme pas encore trentenaire mais « revenu » de ses illusions et qui, grâce au hasard, aurait rencontré le succès presque trop jeune. Devenu solitaire autant par tempérament qu'à cause de déception, son quotidien serait celui d'un fumeur contemplatif et à l'aise à la fois amusé et triste, mais éternellement transcendé par son amour pour les femmes. Comme à son habitude, il invite sur ce disque des artistes et musiciens aux horizons variés : l'actrice Chiara Mastroianni, le rappeur new-yorkais RZA, membre du groupe Wu-Tang Clan, le chanteur français Laurent Voulzy ou encore l'artiste reggae jamaïcain Gregory Isaacs. Le titre Rue Mazarine est dédié à Mazarine Pingeot, la fille adultérine de l'ancien président de la République française, François Mitterrand. Sur les photos de la pochette du disque, signées Jean-Baptiste Mondino, on peut voir ses trois enfants. Désirant à cette période se débarrasser de son pseudonyme, qu'il juge inapproprié à son âge, il a l'intention de signer son disque sous son vrai nom, Bruno Beausir, mais sa maison de disques refuse et c'est simplement son prénom qui est écrit au-dessus de Doc Gynéco sur la couverture de l'album. À contre-courant de l'image plus dure des nouveaux rappeurs à succès de l'époque (Mafia K'1 Fry, Fonky Family ou Lunatic), ce projet différent pour lequel il fera, entre autres, la couverture du magazine Têtu, ne rencontrera pas le succès de son précédent disque. Quelques mois plus tard, Doc Gynéco et Stomy Bugsy enregistrent un album commun baptisé Double Pénétration, qui n'est finalement jamais sorti en raison d'un désaccord entre les maisons de disques respectives des deux artistes à l'époque. Certains morceaux issus de ce projet ont tout de même été intégrés plus tard sur différents disques du Doc.

En 2002, il publie, plus vite qu'à l'accoutumée, Solitaire, un album moins personnel et plus rythmé que le précédent, sur lequel il s'approprie via son style pop-rap différents genres musicaux (funk, zouk ou RnB) et où il invite Matthieu Chedid en tant que guitariste, l'artiste ragga/dancehall Lord Kossity, le rappeur californien Daz Dillinger du groupe Dogg Pound et l'ami des débuts, Stomy Bugsy. Sur le titre éponyme, Solitaire, il se confie sur l'inconfort de sa situation d'artiste encore populaire mais qui désormais ne sait plus ou trouver sa place de rappeur poète dans une industrie qui a changé, en avouant presque se sentir obligé de réduire son discours à un message positif et léger, coincé selon lui entre un rap hardcore devenu tête de gondole mais qu'il juge trop sombre et des tubes simplement dansant qui ne favoriseraient que leurs refrains. Cependant, il obtiendra avec ce disque le prix du meilleur album rap/hip-hop aux Victoires de la musique en 2003.

Alors que son personnage médiatique, qui donne l'image d'un fumeur de cannabis séducteur et décalé, était déjà populaire, il le devient davantage grâce à la parodie qu'en fait l'émission satirique de Canal+, Les Guignols de l'info. À partir de 2002, il commence à répondre aux nombreuses invitations des plateaux de télévision où il paraît omniprésent jusqu'à ce qu'il devienne même un chroniqueur plus ou moins régulier dans l'émission On ne peut pas plaire à tout le monde présentée par Marc-Olivier Fogiel sur France 3. En 2003, il apparaît pour la première fois en tant que comédien dans deux films qui ont pour tête d'affiche son ami Stomy Bugsy : Gomez et Tavarès de Gilles Paquet-Brenner et Le fleuve de Mama Keïta. Puis à la demande de Luc Besson, il compose la musique du générique du film Taxi 3 et apparaît sur le disque de la bande originale. Sa maison de disque décide de sortir Menu Best Of, une compilation qui retrace chronologiquement sa carrière en réunissant ses plus grands succès et qui est agrémentée de trois titres inédits. En 2004, en pleine crise du marché de la musique et en raison des chiffres de ventes de ses disques de plus en plus faibles, la maison de disque Virgin Records met fin à son contrat au bout de dix ans. Pendant cette période, il aura dirigé, un temps très bref, le label Virgin Rue. Puis il apparaît sur la compilation Dis l'heure 2 Ragga Dancehall produit par Passi et enregistre certains morceaux avec ce dernier, Stomy Bugsy et Hamed Daye pour un nouvel album du Ministère A.M.E.R., annoncé sur la couverture du magazine Radikal où ils étaient spécialement réunis, mais finalement le disque ne sortira pas.

En 2006, il publie simultanément les albums Un homme nature et Doc Gynéco enregistre au quartier sur un nouveau label, Exclaim. Sur le premier disque, plus pop, il revisite comme à son habitude différents styles musicaux (ici le rock ou le disco). La Grande Sophie signe le texte du titre Lov, Lov, Lov tandis que Stomy Bugsy compose certains morceaux et apparaît sur Tu mens. À noter aussi que le Doc reprend la chanson L'homme pressé du groupe Noir Désir ainsi que le Ring My Bell d'Anita Ward. Le deuxième album est enregistré dans un studio situé dans son quartier d'origine, le 18e arrondissement de Paris, et il s'y essaie plus particulièrement au reggae. La chanson Josette, sur laquelle apparaît Matinda du groupe Ruff Neg, est un clash contre le rappeur JoeyStarr (NTM). Sur Reurti II, il évoque son licenciement selon lui injuste du groupe Virgin. En même temps que ces deux disques est publié une autobiographie, titrée elle aussi Un homme nature, dans laquelle il raconte son enfance près de la porte de la Chapelle, son parcours et ses conquêtes amoureuses. La même année, il apparaît dans une comédie pornographique intitulée In Bed with Doc Gynéco, produite par Marc Dorcel. Il enregistre ensuite, avec le Ministère A.M.E.R. reformé pour l'occasion, le titre Le temps passe, en collaboration avec Johnny Hallyday, publié sur l'album de ce dernier, Ma vérité. Par la suite, ils seront invités au Festival de Cannes pour l'ouverture des NRJ Music Awards. En 2007 est publié son livre Les grands esprits se rencontrent - Sarkozy et moi, une amitié au service de la France qui est accompagné d'un disque constitué de trois nouvelles chansons. En 2008, il est condamné pour fraude fiscale à 10 mois de prison avec sursis. C'est à la fin de l'année qu'il publie l'album Peace Maker, dont le producteur et arrangeur musical, DJ Mosey, n'est autre que Pierre Sarkozy, fils de l'ex-président de la République française, Nicolas Sarkozy, et membre du groupe Da Cream. Le disque, à l'ambiance très soul et RnB, contient plusieurs duos, dont celui avec le chanteur américain Jimmy Cozier, le rappeur français Philémon ainsi que la reprise du titre Je suis né dans la rue avec son ami Johnny Hallyday.

En 2015, après une longue pause musicale, Doc Gynéco fait son retour sur scène en signant avec Arachnée Production, une filiale de Sony, pour une tournée en France et dans les pays francophones, célébrant les vingt ans de son premier album Première consultation sorti en 1996. Un concert est annoncé à l'Olympia à Paris. Une fois l'annonce de la vente des billets ouverte, le concert affiche complet en à peine trois heures. Un deuxième concert à l'Olympia est alors très vite annoncé pour le 26 mai, qui se verra complet en 48 heures. En raison du succès des deux dates parisiennes, Doc Gynéco annonce une troisième date au Zénith de Paris, le 18 novembre 2016. La tournée connaît un franc succès, la majorité des dates en France étant complètes. En parallèle est publiée, en novembre 2015, une compilation rendant hommage au Secteur Ä, intitulée Affaire de famille. Différents rappeurs de la nouvelle génération revisitent à leurs manières les plus grands titres des artistes du collectif de l'époque. Deux titres du Doc sont repris : Dans ma rue par Black M et L'Homme qui ne valait pas dix centimes par Nekfeu. Le 15 avril 2016 sort la réédition de Première Consultation, une édition deluxe qui est composée de deux disque (ou trois en collector avec un disque des versions instrumentales). Le premier est l'album avec ses 14 titres remastérisés. Le deuxième se compose de 8 interludes, de neufs titres remixé, des versions alternatives, des raretés, des bonus, la reprise de La Bohème et deux titres originaux et inédits Le Mec en vogue et Histoire d'un mec, enregistré à l'époque mais qui n'avaient finalement pas été intégrés à l'album, dévoilés vingt ans plus tard. Un coffret collector, limité à 1 000 exemplaires, est également sorti avec un livre en format vinyle, retraçant l'époque de Première consultation. Il contient des photos, les paroles de l'album, une interview exclusive de 2016 ainsi que deux vinyles et trois CD contenant l'album original, la réédition et les instrumentales. En mai 2016, Doc Gynéco rejoint la maison de disque Island Mercury Records pour un contrat en tant que directeur artistique et dans la préparation d'un nouvel album

En juin 2017, Doc Gynéco sort son premier single single Ça va aller. Un titre très festif et optimiste, dans lequel le clip se déroule en Afrique. Le 1er , Doc Gynéco annonce le projet Liaisons dangereuses 2, qui doit fêter les 20 ans de sa compilation Liaisons dangereuses. Des collaborations avec Orelsan, Damso, Bigflo et Oli, Kaaris, SCH et Nekfeu sont annoncées. En décembre 2017, le rappeur annonce sur les réseaux sociaux que le collectif Secteur Ä, qu'il avait quitté en 1999, se reforme au complet sur scène dans toute la France fêtant le vingtième anniversaire de leurs concerts à l'Olympia en 1998, sous la direction et l'organisation de Mazava Corp, qui était à l'initiative de la tournée L'âge d'or du rap français en 2017.

En , Doc Gynéco publie son nouveau single France, disponible sur toutes les plateformes de téléchargement, qui est le premier titre extrait de son nouvel album intitulé 1.000%36. Dans ce nouveau morceau, mélangeant sonorités africaines et françaises, le rappeur se livre sur sa vision de la France et de sa carrière. Il déclare son amour pour son pays dont il va en faire la promotion sur le talk-show de Yann Barthès, Quotidien, où il chante en direct son titre inédit. Dans le même temps, il dévoile le clip de cette chanson où est notamment présent l'ami du rappeur, Marc-Olivier Fogiel,

En mars 2018, paraît son nouveau single Obscurité qui contient des sonorités dansantes et influencé par la musique africaine. Comme pour les précédents singles de son nouvel album 1.000%, le titre est accompagné d'un clip. Dans cette chanson, Doc Gynéco rend hommage au continent africain, notamment musicalement et appelle à travers ses textes à la paix dans le monde, l'acceptation de la différence et la générosité. Le clip, quant à lui, nous emmène au cœur de l'Afrique, en représentant ce qu'exprime ce nouveau titre. On le retrouve alors au cœur de son studio, avec son équipe, ou encore dans les rues d'Afrique. Le 13 avril 2018, il publie sur les réseaux sociaux le titre Ma fille, quatrième single de son album 1.000% dans une vidéo contenant les paroles de la chanson. Un morceau directement adressé à sa fille dans lequel le rappeur continue d’explorer des sonorités très musicales et entraînantes, toujours plus proche du chant que du hip hop.

Du 26 avril au 27 mai 2018, Doc Gynéco est de retour avec le Secteur Ä pour une tournée événement passant par l'AccorHotel Arena et dans les Zenith de France avec ÄrsenikStomy BugsyPassiNeg' MarronsPit BaccardiMC Janik et Singuila.

Le 27 avril 2018, Doc Gynéco marque son retour après 10 ans d'absence — son dernier album solo en date étant Peace Maker — en publiant son nouvel album 1.000%, enregistré et composé en Afrique.

 

Doc Gyneco - Nirvana

Doc Gyneco - Né Ici Rue Case Nègres feat. MC Janik

Doc Gynéco - Viens voir le docteur

Doc Gyneco - Né Ici

Myth Syzer feat Doc Gynéco et Clara Cappagli - La piscine

Voir les commentaires

Publié le 23 Avril 2018

La Clinique est un groupe concept de hip-hop français, originaire de Paris. Il est formé par Doc Gynéco lors de la conception de son premier album, Première consultation. Le collectif, à l'origine non-officiel, devient par la suite un véritable groupe de hip-hop et est composé de Doumbia (Doom Décadent) et Space RCA ("L’anesthésiste").

La Clinique est formée en 1996 à Paris, Porte de la Chapelle, 18e arrondissement. Le premier titre officiel de La Clinique est Clic-Clic. Sorti en face B du maxi Viens voir le docteur ainsi que sur la première version en édition limitée de l'album Première consultation de Doc Gynéco en 1996. Sur ce morceau interviennent Doc Gynéco, Doom Décadent, Space L'Anesthésiste, Djamatik du groupe Nèg' Marrons et Passi du Ministère A.M.E.R.

Un autre morceau est publié par la suite sur la compilation Hostile Volume 1, en duo avec Les Sales Gosses : Tout Saigne.... Le titre est un clin d'œil assez pessimiste au titre de Ménélik, Tout baigne, sorti à la même époque. Sur ce morceau interviennent Papillon des Sales Gosses et Doc Gynéco pour La Clinique. Furet et Papillon des Sales Gosses, désormais rattachés à La Clinique, poseront également sur l'album Le Calibre qu'il te faut de Stomy Bugsy sur le titre freestyle J'avance pour ma Familia en compagnie d'Ärsenik, La Rumeur et du Ministère A.M.E.R.

S'ensuit une longue absence à la suite de négociations contractuelles avec plusieurs maisons de disques qui n'aboutissent pas forcément. Il faudra attendre l'été 1999 pour réentendre La Clinique dans sa forme définitive (Papillon (Fabrice Bally), Charlie Waits ex-Furet et Doumbia (a.k.a. Doom Décadent)) avec le single La Playa, titre au fort potentiel commercial qui lancera la promo pour l'album, Tout saigne. C'est juste après le single que le groupe cesse toute liaison avec Doc Gynéco, à la suite de divergences artistiques et relationnelles. L'album contient quelques titres qui se démarquent, autant par leur sortie en single (Star avec Singuila au refrain, C'est reparti) que par leur qualité (Faites du bruit avec Casey, Tout saigne 2), mais le succès n'est pas au niveau des espérances. Par la suite, le groupe qui se disloque et le groupe initial des Sales Gosses (Papillon et Charlie Waits) reprend ses activités sous le label de Passi, Issap Productions.

 

La Clinique - La playa

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 23 Avril 2018

Nèg' Marrons est un groupe de hip-hop et reggae français, originaire de Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise). Âgé de 10 ans, Jacky Teixeira emménage à Garges ; en visitant son nouveau quartier, il tombe sur Fabien Loubayi  (Ben-J) et font connaissance. Fabien connait bien le cousin de Jacky, JP (actuellement membre de la MC-Mal Criado avec Stomy Bugsy, Jacky Brown et Izo). Mitry Vigitant (Djamatik), également du même quartier traine souvent avec Jacky et Fabien ; ce trio décide de faire de la musique et monte le groupe Ragga Dub Force. Les trois amis ont été informés que le film Raï (de Thomas Gilou avec entres autres Sami Naceri, Tabatha Cash, Léa Drucker et Edouard Baer) allait prochainement être tourné dans leur ville. Ils renomment leur groupe Neg Marrons et registrent rapidement quelques morceaux sur des cassettes qu'ils vont remettre à l'équipe du film. L'équipe apprécie les sons de ce groupe encore inconnu. Tabatha Cash qui anime tous les soirs (19h00 - 21h00) sur Skyrock l'émission Skyclub fait découvrir alors le groupe à Frederico (Fred Musa) et au Toubib. Le morceau La monnaie apparaitra sur la bande originale du film au côté de Cheb Mami, Ideal J, Bellek, Jimmy Oihid, Transglobal Underground, Shaï No Shaï, Cheikha Rimitti et Gregory Isaacs.

Le groupe est repéré et signe chez SMALL (Sony music). Le groupe publie son premier album intitulé Rue Case Nègres, en 1997. Le titre de l'album s'inspire du film homonyme réalisé par Euzhan Palcy et culte au sein de la communauté antillaise. L'album est enregistré à Londres, au Royaume-Uni, avec une section rythmique jamaïcaine. Le groupe fait des apparitions sur les albums de Stomy Bugsy (Quelques balles de plus) et d'Ärsenik (Quelques gouttes suffisent). Passi monte le collectif Bisso Na Bisso avec Ärsenik, Mystik , les 2 Bal , M'Passi et Ben'J.

Les 22 et 23 mai 1998, le groupe participe avec le Secteur Ä aux deux concerts à l'Olympia, en l'honneur du 150e anniversaire de l'abolition de l'esclavage. Djamatik quitte le groupe pour continuer une carrière en solo (il sortira en 1999 son album Djamatik connections). Lors d'un festival, Jacky et Ben-J rencontre Pit Baccardi et descident de monter le label Première Classe (avec une compilation du même nom) avec Patou et Stéphane.

Les Nèg' Marrons reviennent en 2000 avec l'album Le Bilan, produit par Tyrone Downie. Le duo restant poursuivant l'œuvre du groupe à lui tout seul. Le Bilan atteint la 16e place des classements français, et est certifié disque d'or en cinq semaines. En 2002, le groupe participe à la première édition d'Urban Peace, le plus grand concert rap/RnB français qui regroupe les plus grands artistes de ces styles au Stade de France. En 2003, un troisième album voit le jour, intitulé Héritage. Il contient des titres à succès comme Tout le monde debout, Donne-toi les moyens et Vie meilleure, et des collaborations avec des piliers du reggae-dancehall en Jamaïque comme Mr Vegas. Le groupe forme également le collectif Noyau dur en complicité avec Pit Baccardi et Ärsenik qui se sont réunis en 2005 pour sortir un album nommé Noyau dur.

Après une longue absence de l'actualité musicale, le groupe apparait dans la bande originale du film Scorpion sorti le avec le morceau Mental en béton. Cinq ans après leur dernier album Héritage, les Neg'Marrons marquent leur retour avec l'arrivée d'un nouvel opus Les Liens sacrés sorti en juillet 2008. Les morceaux Petites îles (qui reprend le même sample de Cesaria Evora que le groupe Hocus Pocus), Il y a des jours (qui conte une envie de Jacky de tout lâcher), L'union feat Admiral T (morceau dancehall) et C'est pas normal (morceau sur les inégalités, accompagné d'un clip vidéo) sont les premiers extraits de cet album.

Sept ans après leur dernière apparition, les Nèg' Marrons reviennent avec leur cinquième album intitulé Valeur sûre le .

En 2017, il remonte sur scène pour la tournée de l'âge d'or du rap français avec entres autres Busta Flex, Ärsenik, Expression Direkt, Ménélik, X-men, 2 bal 2 neg, Assassin, Les sages poètes de la rue, Stomy Bugsy,...

En 2018, il remonte sur scène pour la tournée du secteur Ä avec Doc Gyneco, Ministère Amer, Stomy Bugsy, Passi, Ärsenik, Singuila, Mc Janick et Pit Baccardi .

Nèg' Marrons - Lève-toi, bats-toi

Nèg' Marrons - La monnaie

Nèg' Marrons - Ménage à 4 (Remix)

Nèg' Marrons - Dis-moi si j'te saoule

Jacky & Ben-J des Nèg' Marrons - Le bilan

Voir les commentaires