atk

Publié le 31 Juillet 2020

Fredy K - Acusrcus

Au début des années 90, Fredy K et son partenaire Test forme le groupe Max de Phase. En 1994, le groupe intègre le collectif ATK et Fredy participe au album avec eux en 1996 (Micro test) et 1998 (Heptagone). En 2000, il est devenu actif en tant qu'artiste solo pour la première fois et a publié l'EP Acusrcus.

Néanmoins, Fredy reste très actif au sein du collectif ATK et dans les années à venir, il sera présent sur les trois nouvelles mixtapes (Oxygène vol un, Oxygène vol un et Oxygène vol 3).

Fredy K - L'onction - ATK - le rap c'était mieux avant

Ce n’est qu’en 2004 qu’il reprend le chemin des studios en solo et sort l'album L’onction. En 2006, avec certains de ses collègues  d'ATK, il participe au projet Club des 7, lancé par le Klub des Loosers (Fuzatti et Detect). Quelques mois plus tard, il réalise le cinquième album d'ATKSilence Radio, après s'être déjà fait un nom en tant que réalisateur vidéo.

Mais à l'hiver 2007, Fredy K est mort d'un grave accident de moto.

 

ATK - FK pour toi - le rap c'était mieux avant

Début 2009, ATK sort FK pour toi, une compilation qui lui est dédiée, sur laquelle Fredy K peut à nouveau être entendu.

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #Fredy K, #Max de Phase, #ATK, #Acusrcus, #L’onction, #FK pour toi

Repost0

Publié le 11 Août 2018

De son vrai nom Jérôme EchenozTacteel est né le Jérôme est le fils de l'écrivain français Jean Echenoz, lauréat du prix Médicis 1983 et prix Goncourt 1999. Il est initialement membre du groupe de rap français ATK, avec qui il produit et réalise l'album Heptagone en 1998, sous le nom de DJ Tacteel. Il quitte le collectif en 2000 pour commencer sa carrière solo, et publie son EP instrumental Butter for the Fat en 2001, sous le simple nom de Tacteel.

Il rejoint quelque temps après diverses formations comme L'Atelier, pour lequel il collaborera avec Teki Latex, Fuzati, Cyanure, James Delleck et Para One, et TTC à partir de leur premier album. En 2003, il cofonde le label indépendant parisien de hip-hop et electro Institubes. Il prendra ensuite part à des projets et collectifs tels que SuperFamilleConne, ou encore le projet electro en live Fuckaloop (avec Para One), tout en restant producteur pour TTC. En 2006, il publie l'EP Feel It, Feel It/L'hiver vous va si bien, puis en 2007 l'album Je ne vous oublierai pas. Il participe aussi à la production du quatrième album solo de la chanteuse Alizée intitulé Une enfant du siècle, publié en 2010. Il coécrit pour elle deux titres, Grand Central et Factory Girl.

Après quatre ans de silence, il se réunit avec Para One pour la sortie de leur EP collaboratif Fair Enough en juillet 2011. Pour le site web Goûte mes disques, l'album « évoque davantage Kraftwerk que Birdy Nam Nam ou Justice. » Concernant la réunion entre Para One et Tacteel, ce dernier déclare lors d'un entretien : « Après le troisième album de TTC, de façon très naturelle, on a chacun pris une direction différente. Un jour, un ami commun nous a dit : « Je ne comprends pas pourquoi vous ne vous y remettez pas, quand vous travaillez ensemble, c'est fantastique ! » On a suivi son conseil, tout bêtement, et on est retournés en studio. On a produit six titres en cinq jours. Notre ami avait raison manifestement. » Toujours en 2011, Tacteel collabore avec la chanteuse Loane sur son deuxième album intitulé Le lendemain. Ensemble, ils écrivent les titres On s'en fout et Rien de commun. En 2012, Tacteel rejoint le label Entreprise, et publie Le Chrome et le Coton sous son vrai nom Jérôme Echenoz, un EP qu'il produit et écrit, et sur lequel il chante en français. La même année, il collabore avec le chanteur Lafayette.

En 2013, il coécrit deux titres, Christine et Dans le noir, avec Anna Jean du groupe Juniore. La même année, il travaille avec Yelle, en tant que coauteur de la majorité des titres de son troisième album intitulé Complètement Fou, annoncé pour le 29 septembre 2014. Toujours en 2013, un coffret intitulé Œuvres complètes de Para One et Tacteel est publié en avril 2013.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Juillet 2018

Le Klub des 7 est un collectif de hip-hop indépendant français. Il rassemble des membres de Klub des Loosers (Fuzatti et Detect), des Svinkels (Gérard Baste), Gravité zéro (James Delleck et Le Jouage) et d’ATK (Cyanure et Freddy K). Le Klub des 7 publie son premier album éponyme le au label Vicious Circle Records. L'album est basé sur la nostalgie, avec des titres comme À l'époque et J'ai grandi dans ça. La chanson La réunion secrète (seul titre où les six MC sont réunis) met en avant l'enfance : « Mais avant tout je vous demanderai de tendre la main et de prêter serment : « Je jure de ne jamais parler du Klub aux parents » ». La pochette dessinée par Florian Marrel, représente chacun des membres dans une photo de classe imaginaire, où ils pourraient avoir 10 ans.

Trois ans après la publication d'un premier album, un second intitulé La Classe de musique est publié le . Le nom « Klub des 7 » est conservé malgré le décès de Fredy K, qui est toujours compté comme membre. Le thème de l'enfance est également repris et est très présent tout au long de l'album. On remarquera la présence de Jonathan Lambert -ami avec qui Fuzati avait déjà travaillé auparavant- sur plusieurs titres de l'album, il y joue le rôle de l'institutrice, quelque peu névrosée. On remarquera aussi la présence de Yannick Zicot sur le titre En route et samplé sur le titre Non Monsieur.

En 2015, Fuzati, bloque la sortie d'un DVD intitulé Un jour peut-être. Remontée, l'équipe du film marque sur Facebook : « Merci à toi, Fuzati. Tu es le seul artiste qui nous a demandé des modifications du film suite à certains propos tenus que tu n’assumais plus. (…) Tu as coulé le Klub des 7, tu coules aujourd’hui le seul documentaire qui s’intéressait à ton histoire. »

 

Le klub des 7 - La réunion secrète

Le klub des 7 - Le chiffre impair

Le klub des 7 - L'école est finie

Le klub des 7 - L'éponge

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 15 Juillet 2018

Freko Ding est né à Paris en 1979, Freko grandit dans la capitale et dans la banlieue parisienne (quartier Riquet, Bagneux, Morangis), baladé de foyer en foyer, griffonnant ses premiers textes dès l'âge de douze ans, rappant en amateur dans des petits groupes. Les années 90 sont celles de l'apprentissage de la rue, des codes du rap et des premiers plans sérieux : la rencontre avec Celsius, membre d'ATK, amène Freko à participer à une répèt' du groupe. "Quand j'ai pris le micro, ils étaient bouche bée !", se souvient le "mangeur de pierre" qui commence alors à entrevoir la fin des galères.
Premier concert dans le 19e arrondissement pour la Fête de la Musique, avec un groupe qui compte alors 21 rappeurs (dont Pit Baccardi, Matt et Les Refrès) et s'avère vite ingérable. "On était parfois plus nombreux sur scène que le public !", se souvient Freko. C'est dans une formule allégée de sept membres que Freko trouvera sa première occasion de briller au sein d'ATK : sur le vinyle de 1996, "Micro Test", et sur l'album de 1998, Heptagone, son flow puissant et ses rimes vécues en font un challenger remarqué. C'est l'époque du premier "Mangeur De Pierre", du parcours du combattant que connaissent tous les rappeurs qui en veulent.
Et Freko en veut : lui qui se disait déjà à douze ans qu'il voulait devenir "le plus grand rapper du monde" fait son trou. Mix tapes, compilations, featurings, on entend Freko partout dans l'underground, mais on ne le voit pas. D'où la première méprise sur celui qui s'appela successivement Dingo et Flagada : Freko est blanc. Ce qui étonne sacrément tous les fans de son flow discographique quand ils le découvrent sur scène. "Je ne suis pas pro blanc, le rap n'a pas de couleur ! Je suis juste fier d'être ce que je suis. Pas besoin de me comparer à Eminem, plutôt à Busta Rhymes !" lance Freko en rigolant.
Il faut dire que ce rapper-là est atypique : capable de se raser le crâne sur un coup de tête (c'est le cas de le dire), il a aussi des goûts musicaux un peu moins étriqués que ses confrères. Fan de Björk, Freko a comme source d'inspiration musicale la variété française plutôt que les rappers ricains hardcore. "On dit tout le temps que les rappeurs français s'inspirent de Mobb Deep, etc., moi, mes inspirations c'est Johnny Hallyday, Christophe, Brel et Brassens ! J'ai tous les CDs !"
Et comme Freko a l'esprit ouvert, c'est avec des rockers déviants qu'il travaille pour son EP signé en major. Eric et Philippe, les jumeaux du groupe Irmavep, font vrombir leurs guitares sur "C'est Grave" et "Une Balle Dans La Nature", deux des morceaux phare du EP "Mangeur De Pierre". Trois chansons réalisées par Irmavep et produites par Lynx (le manager et ami de Freko), trois titres plus electro West Coast signés par Monk (du groupe Bustafunk) : deux tendances qui se complètent, deux tonalités différentes qui sonnent comme du pur Freko Ding'. Comme il le dit dans "Comportement Névrotik" : "Je raconte pas d'histoires pour faire kiffer les potes." Pas de bluff ni de freestyle dénué de sens, Freko pond des textes qui racontent sa vie, faisant de ce six titres sa "bio des trois dernières années".
Pour le futur, Freko Ding' bouillonne de projets : un concert avec des hard rockers, un album qui déchire, voire un duo avec Björk… Bref, on n'a pas fini d'être surpris par Freko.
Au fait, d'où vient cet étrange blaze ? "J'ai fait ma première garde-à-vue à 11 ans, et des potes m'ont appelé "le petit coffré". C'est devenu Freko." Encore une histoire de dingue...

 

Freko Ding - Chien crado

Fréko Ding - La rue ma mère

Freko Ding - Dernier morceau

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Juin 2018

Ul'Team Atom La rue chante

Ul’Team Atom Soces est un collectif créé en 1998, composé de différents groupes côtoyant le Studio Skud aux Ulis (91). En 1999, le collectif sort une Mix-Tape appelée "Ul’Team At Home 1er Volet", basée sur le featuring réalisée au Studio Skud et produite / mixée par Deepsyck'O. Le projet a séduit grand nombres d’invités tel que Diam’s, la Scred Connection, S.Kiv, O.S.F.A, M.V.P d’Alliance Ethnik... On précisera que les instrumentales ont été produites par deux artistes du groupe: Grodash et K.I.D. Cette première Mix-Tape aura servi à faire connaître le groupe et par la suite de nombreuses sollicitations s’en suiveront. Création également d’un collectif "Prestige" composée d’Ul’Team Atom, A.T.K, Excel et T.P.S.

En 2000, le groupe se retrouve à 6 rappeurs (Reeno, Grödash, KID, Templar, P.Kaer et Fik’s Niavo) avec les départs de Sinik et Djorka fella vers d’autres carrières solo. Remise en qestion et ambition de produire une autre Mix-Tape d’autant plus quie les échos du premier volet avaient été très encourageant. La Mix-Tape s’intitulera "Ul’Team At Home 2ème Volet", on retrouvera cette fois-ci à la production: S.R. Prods (Original Bombattak), les invités : La Brigade, Mafia Trece, Nakk, Agression Verbale, A.T.K, Movez’Lang’...

En 2001, suite au succès de la deuxième Mix-Tape le groupe se rattache au label Deeptraxx records, dirigé par Sub-Zéro et Wems pour la production d’un maxi vynil 2 titres: "1ère Sommation". Ce maxi sort en octobre 2001 malgré une timide promotion, il entre en playlist sur plusieurs radios parisiennes et provinciales. "1ère Sommation" se vendra à 500 exemplaires et aura permis une réelle implantation du groupe dans l’Underground parisien.

En 2002, le groupe se rattache au Label Take Over Records. Label Indépendant fondé en 2001 par "Choum Carter". Le premier résultat de cette alliance se traduit par la sortie en mai 2002 d’un Maxi 4 titres intitulé "Comme prévu...". Tout comme "1ère Sommation", "Comme prévu..." est très bien accueilli du public, vendu 900 exemplaires CDs, 400 exeplaires vynils. Ul’team Atom confirme donc son statut de pointure montante sur la scène parisienne.

En 2003, c'est la sortie d’une Mix-Tape, Best Of promotionnelle: "de 1997 à 2003..." annonçant un E.P. 10 titres + 1 bonus track sous le Label Take Over, prévu pour début 2004.

Le 6 avril 2004, le groupe Sort son premier Ep "Les Anges Pleurent..." c’est le projet le plus abouti du groupe, on y retrouve tantôt des morceaux mélancoliques, tantôt des morceaux plus rythmés. Divers thèmes sont abordés et tout tourne autour du concept selon lequel devant le constat de notre monde, de notre société: Les Anges pleurent. On y retrouvera essentiellement des productions de S.R Prods (concepteur musical de Take Over).

Depuis, Reeno a sorti deux projets solo : Hors Serim 2 (2006) avec Sinik et Une lueur d'espoir (2015).

Le groupe a gardé de bons contacts avec ATK et a fait les première parties de leurs concerts (fin décembre 2018).

 

Ul'Team Atom - Atomik sound Part III

Zakariens feat Ul'Team Atom et Sinik - Un monde meilleur

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 23 Mai 2018

De son vrai nom Tony Locko, Antilop Sa est né à Brazzaville en 1980. A l'âge de trois, il est retiré de sa mère pour rejoindre la France et plus précisément le 20ème arrondissement de Paris. A 11 ans, il découvre le rap avec le titre “La Vie Est Brutale” d'Idéal Junior ; de là, il a le déclic pour le rap et l'écriture. Etant scolarisé à Clignancourt, il commence à rapper à 16 ans avec des rappeurs du XVIIIème. Un peu plus tard étant originaire du XXème il fait la connaissance d'Axis, Cyanure, Fredy K et Test. Il fait notamment parti des groupe Le Dispositif avec Loko et Legi, Doté 2 avec Boramy et Pit, Intégral Posse avec Fredy K et Test avant de former Apocalypse en parallèle d'ATK.

Avec le groupe ATK, il sort l'album Hepagone. Le groupe participe à la compilation Nouvelle Donne avec Zoxea sur le titre Attaque à mic armé et se fait repérer par Kodjo et Blaise (dirigeants du label) qui reconnaissent son talent d'écrire et le signe (à un moment où tous les membres d'ATK étaient des des projets solos.

Antilop Sa sort son premier album L'encre en guise de larme en 2004. L'album est bien reçu par le public avec un campagne d'affichage dans le métro. ll participe au concert Génération Rap & RnB 2 (Paris Bercy le 18 décembre 2004) avec les titres Antilop Sa party et L'encre en guise de l'arme. Antilop Sa n'est pas satisfait des ventes et de la promo et décide de quitter le label pour rejoindre Dem's Records.

En 2007, il publie un double album Le cœur des hommes ; on y retrouve entre autre : Ikbal Vokal (petit frère de Rohff), J.mi Sissoko, Kamelancien, Grodash,...  Il décide par la suite de créer sa structure Vème Avenue. Il réalise avec Mister 90 pleins de maquettes dont “Sans bouclier” et “Un noir ne meurt pas”. Il envisage de sortir un 3ème album en 2012, réalisé par Axis.

 

Antilop Sa - Chacun sa croix

Antilop Sa - L'encre en guise de larmes

Antilop Sa - Antilop SA Party

Antilop Sa feat. Jango Jack - L'été sera chaud

Antilop Sa - Hip Hop de rue

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Avril 2018

 

ATK signifie Avoue que tu kiffes ; il s'agit d'un collectif hip-hop français, originaire de Paris. Au début des années 1990, les collectifs hip-hop commencent à se multiplier un peu partout dans Paris, notamment dans les quartiers est de la ville (11e, 19e et 20e arrondissements). Les groupes se croisent jusqu'au jour où certains décident de se rassembler en 1995 en une seule entité, sous le nom d'ATK, du côté de l'est-parisien (12ème arrondissement). De ce rassemblement va naître un collectif composé d'une vingtaine de membres (entre 21 et 26) répartis en sept subdivisons ; puis, à la fin 1995, de sept membres répartis en trois binômes et un DJ qui, en 1996, réaliseront seuls leur premier album (exclusivement sous format vinyle) intitulé Micro Test.

ATK - micro Test - le rap c'était mieux avant

ATK est la contraction de l'expression « Avoue que tu kiffes », utilisée comme fond sonore sur un de leurs premiers morceaux.

Formation initiale

  • Le Komité : Metek et Celcius

  • L'akadémie : Watchos et Freko Ding'

  • Doté 2 : Pit Baccardi et Boramy (du duo Ketro avec Keroz)

  • Le dispositif : Loko, Legi, Antilop Sa

  • Dealers 2 mots : Kassim, Kamal Haussmann et Zak (alias Odji Ramirez)

  • Sato et DJ Déon (aussi connu sous le nom de DJ Fab)

  • Integral Posse : Test, Fredy K, Physka (devenu Emotion Lafolie) et Sloa.

  • La Section Lyricale : Kesdo, Axis, Cyanure et DJ Tacteel

  • Ben et Matt (devenu Matt Houston)

Depuis 1995

7 membres répartis en 3 sous sections :

Après cette séparation les anciens membres sont pour la plupart restés dans le milieu du rap :

  • Pit, renommé Pit Baccardi, a entamé sa carrière solo chez Première Classe, après un passage chez Time Bomb.

  • Loko a animé des émissions sur la radio Générations, et fait partie du Barillet avec Meka. Il est surtout le cofondateur du label Neochrome.

  • Kassim, Kamal, Celcius et Watchos ont créé le groupe la Korporation Bordélik et furent signés un moment sur Time Bomb avec le groupe Jedi devenu Ghetto Diplomats puis Famille Haussmann.

  • Kesdo et Metek ont créé le groupe les Refrès avec Diemba.

  • Physka a fait partie un temps des Maquisards puis change de nom pour devenir Emotion Lafolie.

  • DJ Déon a participé au premier album de Triptik avant de devenir DJ de La Caution.

  • Sloa (devenu Slow A dit le G, puis Waslo Dileggi) a créé le groupe Réservoir Dogues (moitié du CSRD), rejoint plus tard par Zak (devenu Odji Ramirez)

  • Physka (Emotion Lafolie), Sloa (Slow A), Metek et Test ont créé le groupe Noir Fluo.

atk heptagone - le rap c'était mieux avant

Le groupe publie un deuxième album, Heptagone, en 1998. Le titre fait référence aux sept membres du collectif restructuré : Antilop Sa, Axis, Cyanure, Fredy K, Freko Ding', le DJ Tacteel et Test. Il se distingue par la noirceur de ses textes et une forte volonté de travail au niveau des instrumentales.

Antilop Sa signe chez Nouvelle Donne Music en 2000, pour finalement sortir un album solo en 2003, L'Encre en guise de larmes, qui a assez bien marché commercialement.

ATK - Oxygène volume un
ATK - Oxygène volume deux
ATK - Oxygène volume 3

Après avoir sorti plusieurs maxis solos, Tacteel lance le groupe FuckALoop avec Para One en 2003 et quitte ATK. Il fonde ensuite le label Institubes avec Teki Latex de TTC. Après la sortie des trois volumes Oxygène O² de 2003 à 2005, seuls Axis, Cyanure, Fredy K, Freko Ding' et Test sortent le nouvel album tant attendu d'ATK : Silence Radio en 2007.

ATK - Silence radio

 

ATK - FK pour toi

À la suite du décès de Fredy K dans un accident de moto le , les membres d'ATK sont désormais au nombre de quatre : Axis, Cyanure, Fréko Ding' et Test. En janvier 2009, un peu plus d'un an après le décès de Fredy. K (membre d'ATK et du Klub des 7), l'album hommage FK pour toi est enfin disponible. Enregistré durant le mois qui a suivi la disparition de Fredy. K, plus de 80 artistes (tous les membres initiaux du Posse ATK, Klub des 7, Ul'Team Atom, Kohndo, Daddy Lord C, Ill des X-Men, Mokobé et Manu Key de la Mafia K'1 Fry) sont venus saluer la mémoire du membre du crew.

Test retrouve quelques anciens membres ATK pour lancer le projet Noir Fluo, à la touche hip-hop underground et humoristique.

Axis annonce en 2012 un album solo, dont le premier titre sorti est Addictions en duo avec Test, qui rassemblera un certain nombre d'anciens membres d'ATK. En 2013 sort le deuxième titre : Avoue que tu kiffes, un titre qui retrace l'historique sous forme d'hommage au groupe ATK.

Axis ATK - Avoue que tu kiffes

ATK - On fait comme on a dit

Fin 2018, le groupe revient dans les bacs avec l'album On fait comme on a dit.

ATK - Comme on a dit

Voir les commentaires