Publié le 5 Juin 2020

Fin des années 90, Jean-Pierre Seck anime (avec David Commeillas et Yasmina Benbekaï) l'émission Sang d'encre sur la radio Générations 88.2. Beaucoup de rappeurs et sur le même principe que la mixtape Original Bombattak (volume 01) de Mark, Jean-Pierre réuni les meilleurs pour poser sur la mixtape Sang d'encre. La mixtape est composée de morceaux inédits (dont Fusion, collaboration d'Ärsenik et Lunatic) entrecoupés d'interludes et du fameux clash Paris/Marseille : Sheryo (rappeur spécialiste de l'improvisation) VS Sadik Asken (repéré sur l'émission Sang d'encre du 21 juin 1999 lors d'un clash avec Zoxea et Dontcha). 

L'opposition entre Sheryo et Sadik Asken a été enregistrée dans les studios de Générations en une seule prise d'environ 30 minutes (pour information, contrairement à ce qui est dit dans le freestyle, aucun des deux rappeurs n'a été payé pour la prestation). La version originale présente sur la mixtape Que d'la Haine 1 (Anfalsh production) a été fractionnée sur la mixtape Sang d'encre.

Un vote pour élire le meilleurs emcee sous forme d'un coupon réponse était présent dans la cover de la mixtape.

CLASH - SHERYO VS SADIK ASKEN (MIXTAPE SANG D'ENCRE)

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Juin 2020

Milieu des années 90, deux types de rap se confrontent, le 'conscient' et le 'gangsta rap' (issue de la west side outre Atlantique). Pour Fabe (membre de la Scred Connexion), le rap doit faire réfléchir, instruire et dénoncer ; il ne comprend absolument pas les rappeurs hypocrites qui s'inventent des vies et qui parlent de mafia, de crime... Fabe vit rue Myrha à Barbès (18ème), connait la rue et ne supporte pas les rappeurs qui prétendent connaitre la rue mais vive en pavillon.

 

1997, Fabe sort l'album Le fond et la forme qui contient le titre Des durs, des boss, des dombis...! Le morceau s'attaque entre autres à :

Stomy Bugsy (qui était revenu sur le passage de Fabe dans l'émission Taratata sur son morceau La guerre du rap) "La guerre du rap, elle fera plaisir aux Bèc'-Bèg' / Aux fils de riches qui passent du R.A.P au solfège / C'est son public d'ailleurs, si je n'm'abuse" et "Lève la tête : t'es beau en stard-co, dommage que tu t'la pètes" en référence à la cover de l'album Le calibre qu'il te faut.

NTM car le revendiquait être contre le système et vouloir mettre le feux, notamment sur le titre Qu'est ce qu'on attend ("Mais qu'est-ce, mais qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu?") avec les paroles "Des mythomanes, qui jouent les pyromanes aux Bains-Douches / Parlent de crimes pour la rime et se font passer pour... "

Lunatic et particulièrement Booba qui avait sortie Le crime paie sur la compilation Hostile et Les vrais savent sur L432. D'une part, Fabe trouvait que le morceau donnait un mauvais exemple à la jeunesse et d'autre part que Booba ne connaissait rien à la rue et avait grandit dans la banlieue chic (Meudon-la-forêt) dans un pavillon. Les références sont nombreuses dont "Parlent d'avoir du cash, n'ont pas assez pour prendre un taxi" (reviens sur la cause d'incarcération de Booba qui avait braqué un taxi) et "Le Hip-Hop est plein de gangsters en toc / Qui vivent dans des pavillons, nous prennent pour des couillons / Parlent de crime mais ne tuent que des papillons / Parlent de la rue mais ne connaissent que ses stations... / De métro, MC qu'en fait trop, j'ai une idée / Laisse la place à ceux qui, consciencieux, n'ont aucun contentieux / A régler, laisse faire les experts"

 

Bien que le morceau soit implicite, Booba qui est encore en prison (suit à son jugement pour le braquage d'un chauffeur de taxi), comprend bien qu'il est la cible. D'ailleurs il répondra ironiquement dans le morceau la lettre (sorte de correspondance entre Ali et Booba pendant sa détention) présent sur l'album Mauvais Oeil ; en modifiant la phase de Fabe "C'est tellement bas qu'pour en parler, faudrait qu'j'me fasse mal au dos" en "Je suis tombé si bas, que pour en parler faudrait que je me fasse mal au dos / Putain quelle rime de bâtard !" avec la même intonation. 

Fabe - Des durs, des boss... des dombis !

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #Booba VS Fabe, #Clash, #Beef, #Diss, #Des durs, des boss... des dombis !

Repost0

Publié le 4 Juin 2020

NTM ‎– Le Clash: BOSS Vs IV My People
Label: Epic ‎– EPC 499667-2, Epic ‎– 4996672000
Série: Le Clash: BOSS Vs IV My People
Sortie: 2001
Genre: Hip Hop

Suprême NTM - Le Clash (B.O.S.S. vs. IV My People) (Making of)

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Juin 2020

De son vrai nom Atmani NADHOINE, Costello est né à Marseille en 1979 (originaire des Comores). Il grandit dans le quartier du Panier et commence le rap au milieu des année 1990 aux côté de la Fonky Family. En 1998, il participe à la compilation Chroniques de Mars et réalise les première parties de rappeurs marseillais plus renommé comme le Rat Luciano entre autres. En 2000, Costello réalise son premier single Faux que j’répète et fait une apparition sur l'album Art de rue de la Fonky Family. En 2002, il rejoint le collectif Crew du Ref, qui regroupe Kays, Kill Foster et Mickey Lansky, et fonde avec ce dernier le label Panier Records, en 2004. Un an plus tard, il sort la mixtape Co-Coss Style, sur laquelle il réuni ses meilleures chansons des dix dernières années. Bien qu'il continue ensuite à travailler avec la Fonky Family et apparaît sur les sorties de DJ Djel.

Il se fera discret pendant cinq années, avant de revenir en  2010 avec la seconde partie de Co-Coss Style. Il collabore avec des artistes connus tels que Keny Arkana et Manu Key. Après quinze bonnes années dans le monde de la musique, Costello sort finalement son premier album A L’epreuve Du Feu, début 2011. Puis il produit des artistes et développe son label Panier Records.

Ce n'est qu'en 2017 que Costello livrera gratuitement en téléchargement, l'EP Au point de non retour. 2019, Dj Djel sort la mixtape Deter consacrée à Costello.

Costello - La France part en couille

Costello - Coupé décalé

Costello - Y'en a marre

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Juin 2020

Alcide H est né le 14 mars 1979 dans l'ancien Zaïre (aujourd'hui Congo), et est arrivé en France à l'âge de 4 ans. Il y fonde le groupe Serum en 1993 à Saint-Denis (93) avec son cousin Dany Boss. Ensuite, Alcide H laisse la musique pour se consacrer aux études. En 1999, il redevient actif au sein du groupe Serum et signe sur le label IV my people de Kool Shen ; le groupe sera présent sur toutes les sorties du label. En 2003, Serum sort son premier album On vit comme on peut et fin 2005, Alcide H sort son premier album solo Ambiances Nocturnes. Fin 2005, le label est vendu au label AZ.

S'ensuit, une longue période d'absence jusqu'en 2011 où il revient en tant que producteur et sort avec son ami Mister Karcel, l'album Les Etats-Unis d'Afrique. Il faudra attendre quatre ans avant d'entendre Alcide H avec la mixtape Boite noire en téléchargement gratuit.

Feuneu aka Alcide H - le groove du ghetto

Feuneu - Cris pas

Feuneu et Mister Karcel - Fier d'être Zaza

Feuneu & Mister Karcel feat Captain Blem - Congo Téléma

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Juin 2020

16'30 contre la censure - Cercle Rouge Production

Eben, Fonky Family (Sat, Don Choa et Menzo), Vestat, Sinistre (La malédiction du nord), Abou, KDD (Diesel, Dadoo et H2O), Akhenaton (IAM), Chien de Paille), Yazid, Mystik, Prodige Namor, Endo, Niro, Ménélik, L'ame Du Razwar, Insomniak, Driver et Soldafada

Produit par White et Spirit et Jean-François Richet

16'30 contre la censure - Various artists (Cercle rouge)

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Mai 2020

A tous ceux qui depuis de longues années n'ont cessé de s'engraisser grâce au business de l'anti-racisme, ne vous inquiétez pas, les années passent, les temps changent.
Une pensée pour toutes les victimes passées, présentes et futures de l'arbitraire des différentes politiques racistes de l'immigration en France.

 

11'30 contre les lois racistes - Cercle Rouge Production

Jean-François Richet, Maître Madj, Rockin' Squat (Assassin), Akhenaton (IAM), Arco et Mystik, Soldatsfadas (Armand , Boogy et Nakk) et Menelik, Yazid, Fabe, Rootsneg (Bruno Coldold, Karine Patient, Louise Ambroisine et Nob), Djoloff, SLEO (Jazzyko, Le Cervo et Sly D.O.), Kabal (D' et Djamal), Aze, Radicalkicker, Freeman (IAM) et Ministère AMER (Stomy Bugsy et Passi).

Produit par White et Spirit 

11'30 contre les lois racistes - various artists (Cercle Rouge)

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Repost0

Publié le 31 Mai 2020

Le Comité de Brailleurs est un collectif créé à Bagneux (92), en 1997. Le noyau du groupe est composé de huit rappeurs : Félin, Paul Koan, H2 l'île, F2 l'île, Funest, Rimak, Perkiz et Sabre. Ils montent au même moment, leur propre label Parabellum. En 1999, le groupe sort un maxi Huit millimètres sur lequel apparait le groupe Lunatic (Booba et Ali). Le collectif fera les premières parties des rappeurs américains Das EFX et Afu-Ra.

En 2000, le groupe connait la renommé nationale avec leur titre, Meurtre par écriture présent sur la Hostile 2000 Vol.1 (le principe était que sept rappeurs parraine la relève - Busta Flex pour le Comité) et une mixtape consacrée au groupe réalisée par Cut Killer. En 2001, le Comité de Brailleurs réalise son premier album Métropolitaine poésie, produit par entres autres Ynka et Regis (Hardcore d'Ideal J).

En 2002, le collectif se sépare. Funest forme un duo avec Ash (Ash N Funest), ; H2 l’île (grand frère de Sultan) et F2 l'île crée de leurs côtés, le groupe Hf de l'île et le label Armurerie Muzik.

Comité de brailleurs - Gosses du trottoir

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Mai 2020

Kick avec mes Nike est le premier maxi (vinyle) de Busta Flex écoulé à 3000 exemplaires. Il a été produit par Lone et sorti sur sur le label La Sauce Production.

Busta Flex - Kick avec mes Nike (maxi) - en écoute

Titre : Kick avec mes Nike

Rappeur : Busta Flex

Producteur : Lone et Busta Flex

Label : La sauce production

Distribution :  Sony Music Publishing

Année : 1996

 

  Face Busta
A1 Kick Avec Mes Nike
A2 Aie Aie Aie
Featuring – Lone
 
  Face Flex
B1 Hiphopcrypt
B2 La Prison

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Mai 2020

De son vrai prénom Thomas, Atis est originaire d'Espagne et né en 1986. Il commence le rap au début des années 2000 et traîne beaucoup avec Expression Direkt et Les Spécialistes. En 2002, avec une apparition sur la mixtape Violences Urbaines de LIM. On le retrouve en 2004 avec Layone sur la compilation Liberté d'expression 2. En 2005, il  fonde le groupe Box Office avec Tepa et Aki. L'année suivante, Atis participe à plusieurs reprises sur le double album de son partenaire Tepa et les collaborations au sein de Box Office se font plus nombreuses. Il rejoint par la suite le label 70CL, en tant que rappeur et beat maker. Atis sort son premier projet solo, Illuminatis en 2009. Aki quitte par la suite Box Office, Atis et Tepa sortent l'album Ennemis d'état. En 2011, Atis réalise la mixtape Eurostarz avec le rappeur Sinto (70CL). La collaboration est fructueuse et en 2012, ils sortent l'EP Frenchmen of year. En 2013, Atis travaille par la suite avec Perso de Marseille et sort l'EP Airline. L'année suivante, il produit l'EP 5 Panel, en téléchargement gratuit ; à l'automne 2015, sortent les volumes 2 et 3 de 5 Panel. En 2017, sort le 4ème volet de la série des 5Panel.

Voir les commentaires

Repost0