Publié le 14 Juin 2020

Berreta est un groupe marseillais composé de Sheïr, Belek, Kalash L’Afro et Skwal ; il a été créé en 1997 à Berre l’Etang (banlieue de Marseille). En 1999, ils sortent leur premier single L'Estanque en déplacement et font les premières parties du groupe 3ème Oeil.

En 2004, Berreta réalise sa première mixtape Rimes 2 Zone et continue de travailler avec le cercle rapproché de Soprano. L'année suivante, il rencontre le succès à l'échelle nationale avec la sortie de leur premier album intitulé L’Encre Est Dans Le Chargeur.

Puis chacun se consacre à sa carrière solo, tout en invitant le groupe sur les projets respectifs. Tout d'abord, se sera Kalash L’Afro, avec Ghettoven mix-tape (2006), Cracheur de flammes (2007) et Que du seum (2010) ; puis Belek avec Entre rap & vida loca (2008) ; et enfin Sheïr avec la mixtape Le temps passe vite (2016). 

Berreta - L'encre est dans le chargeur

Berreta - Locataires des blocs

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Juin 2020

De son vrai nom Fabien Loubayi, Ben-J est né à Sarcelles (95) de parents originaires du Congo. Au milieu des années 1990, avec ses deux amis Djamatik et Jacky Brown, il fonde le groupe Neg’Marrons. Ensemble, ils se sont rapidement un nom dans du côté de Garges-Sarcelles (95) et se sont rapidement imposés pour devenir les pionniers français du dancehall.

Neg’Marrons devient reconnu en 1997 avec la sortie de leur premier album La rue case nègre ; Ben-J rejoint naturellement le collectif Bisso Na Bisso l'année suivante, qui regroupe un groupe de chanteur congolais (dont Passi, Lino, Mystik...). L'album Racines... du collectif connais un grand succès, ce qui conduit l'ensemble des protagonistes a faire une tournée mondiale. 

En 2000, Ben-J participe au second album des Neg’Marrons (Djamatik a quitté le groupe), Le bilan. Peu de temps après, avec Jacky Brown, ils rejoingnent le collectif du Secteur Ä, auquel appartenaient d'autres grands noms comme le Ärsenik, Stomy Bugsy, Passi... Ben-J participe à beaucoup de concerts à l'échelle nationale dont Urban Peace au Stade de France.

En 2003, Neg’Marrons sort son troisième opus (Héritage) et se lance dans le projet Noyau Dur, auquel participent d’autres artistes des années passées du Secteur Ä et qui aboutit à l’album du même nom en 2005. À ce moment-là, Ben-J fait alors quelques apparitions en solo. Néanmoins, tout projet long solo n'est pas d'actualité et en 2008 le quatrième album des Neg’Marrons sortira (Les liens sacrés). L'année suivante, Ben-J célèbre la réunion de Bisso na Bisso et participe au second album du collectif, Africa. Au cours des trois prochaines années, il se concentrera à la scène, et crée son propre label, J-Music ; label sur lequel, il sort à l'été 2013, son projet solo, Dancehall C4.

En 2016, les Neg’Marrons publie leur cinquième album studio intitulé Valeur sûre. En 2019, il sort le projet solo Karma.

Ben-J - 242%

Ben-J - So fresh

Ben-J - Si Dieu le veut

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Juin 2020

D’origine zaïroise, le jeune Dany passe toute son enfance dans les « quartiers chauds » de Saint-Denis (93). Très vite plongé dans le monde du hiphop, il va rapidement trouver sa voie dans le Rap. En 1993, en compagnie de son cousin Alcide H, il crée le groupe Serum. Bien que son groupe arpente les scènes, Dany laisse la musique pour terminer ses études. A son retour dans le monde de la musique, Serum est repéré par Kool Shen, une opportunité dans le monde de la chanson s’ouvre alors à eux. Après avoir posé sur différentes mixtapes ainsi que sur la 1ère compilation de B.O.S.S. (1999), ils marquent leur arrivée dans le collectif IV my people, en enregistrant le single Donne moi des beats Fat (1999 Warner Music) avec Kool Shen, Zoxea et Busta Flex, et participent à la« IV My People Party ». C’est sur le maxi 4 titres « IV My People » (sorti en novembre 99) que l’on peut entendre un de leur titre, Rien à prouver et, pour encore mieux faire apprécier et découvrir leurs performances, ils enregistrent deux morceaux sur l’album « Certifié conforme», sorti le 25 avril 2000, et font preuve de leur charisme hors pair lors de leurs son groupe commence les prestations scéniques pendant la tournée IV My People (Septembre/Novembre 2000). Des titres comme « Y paraît qu’le rap ça marche » ou « Y refusent qu’on s’en sorte », ont marqué beaucoup d’esprits de par leurs textes réalistes. En 2001, ils reviennent avec quatre morceaux issus de la compilation « Streetly Street Vol.1 » (septembre 2001), où ils balancent des lyrics qui dépeignent bien la faune urbaine et le HIP-HOP de rue à l’état brut.

ils collaborent avec Salif, sur « Rap Gunshot », un des titres phares de l'album Tous ensemble, chacun pour soi (sorti en février 2001). En sortant le maxi-vinyl « On fait l’show » (juin 2002), le groupe Serum marque une fois de plus le rap français de son empreinte. Il enchaîne avec une participation sur cinq morceaux de l’album « IV My People Zone », dont le duo « Même si ta mère m’aime pas » avec Dadoo, où ils se permettent même de se gausser des mères de famille apeurées par certains B-Boys, un peu trop proches de leurs filles. Ils remettent ça avec « Juste du son », un inédit sur le nouvel album de Madizm et Sec.Undo « Streetly Street Vol.2 » (sortie prévue le 10 février 2003), une pure bombe innovante tant dans les lyrics que dans le beat saccadé. En 2003, le premier album à succès "On vit comme on peut" de Serum est apparu et dans les années suivantes trois grands albums IV my people suivis avec des chansons de Serum et aussi avec les premiers projets solo de Dany Boss. C’est avec un album novateur et empreint de réalité qu’il a choisi de faire son entrée. Dix huit titres tous différents, centrés sur le thème de la Street life (la vie de rue) et la présence d’artistes de référence comme Kool Shen, Lord Kossity, Kamelancien, Dany Dan et bien d’autre. L’album est disponible dans les bac depuis le 22 mai et plusieurs dates de show cases et de concerts sont en présentation.

En tant qu'artiste, il se retire ensuite des projecteurs, crée son propre studio et travaille pour de nombreux rappeurs en arrière-plan. Début 2011, il en avait assez du deuxième violon et réalisait la compilation "Fuck Le Rap Game Vol. 1", sur laquelle il y avait non seulement de nouvelles chansons mais aussi de nouvelles productions de Dany Boss. Cependant, il faudra encore trois ans avant la sortie de son deuxième album "Avant L’heure" à l’été 2014.

Dany Boss - Va me faire de la monnaie

Dany Boss feat Techniqsons - Crim team

Dany Boss - Sans boussole

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 11 Juin 2020

A l'occasion de la sortie de son premier album solo, intitulé La mélodie des briques, Nessbeal est suivi par une caméra et se livre à livre ouvert.

Une production Nouvelle Donne

Réalisé par BW Prod

Nessbeal - Making of La mélodie des briques

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #documentaire, #La mélodie des briques, #Nessbeal, #Nouvelle Donne Music, #BW Prod

Repost0

Publié le 11 Juin 2020

Sëar Lui-Même est né au Cameroun, puis grandit en banlieue parisienne, à Sarcelles (Val d'Oise). Il se fait connaitre au milieu des années 90 avec son groupe 1 Bario 5 S’Pry. En tant qu'artiste solo, il gravite longtemps autour du collectif Time Bomb (dont Oxmo Puccino) et de son ami Fabe. il acquière beaucoup d'expériences et se forge une bonne réputation à travers de nombreuses apparitions en freestyle radio et mixtapes (Cut Killer, Poska, Kost, Cutee B...). Ses débuts discographiques se font en 2000, en collaboration avec DJ Manifest, avec le projet S’il Ne Doit En Rester Qu’1….

Accompagné de nombreux rappeurs, il apparaît l'année suivante sur le second volet de la compilation Première Classe et assure les premières parties d'EPMD, Afu-Ra ou Kool Shen. Ensuite, Sëar Lui-Même se retire un temps de la scène pour fonder le label L’Or Noir.

Fin 2009, lorsque DJ Mars et DJ Seck redonne vie à l'ancien collectif Time Bomb, Sëar répond présent sur la compilation Terre promise des Mc's.

Big Punchliner, le premier album solo de Sëar Lui-Même, sort fin 2012. À l'été 2013, une réédition est disponible avec Big Punchliner Reloaded comprenant cinq nouveaux titres.

En 2015, il qort son second album Eclipse Lunaire suivi de la mixtape A L’arrache Episode 1. L'année suivant, il publie le second volet de la mixtape A l'arrache.

En 2018, il revient dans la bacs avec l'album Chasseur de tête.

SEAR LUI-MEME - Big Punchline

SËAR LUI-MÊME - DROIT D'ASILE

SEAR LUI-MEME - Pour mes gars de Paris

SEAR LUI-MEME - 24 RAISONS DE TE TAIRE 2

Sëar lui Même - 100 Raisons de te taire

SEAR LUI MEME - Leçon de Piano

Le Gouffre Présente : Sear Lui Meme - Marche Arriere

Sear Lui Même - Kid Paddle

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Juin 2020

"Le cercle de la haine" est une fiction aux allures de fresque sociologique malheureusement inspirée de la réalité. Cet opus retrace le parcours de trois jeunes des "quartiers sensibles" qui usent de la violence comme principal mode d'expression, convaincus qu'elle est pour eux le seul moyen d'arracher le respect dans une société qui les a définitivement exclus. Mais cette situation se retournera contre eux...

Ce film documentaire regroupe de nombreux artistes tels que : Booba, Joey Starr, Ol Kainry, Jango Jack, Dead Prez, Afura, Dieudonné, La Brigade, Pit Baccardi, Arsenik, Les Nubians, Gérard Depardieu, Beatnuts, T.O.K, Kool Shen etc....

Le cercle de la haine - La brigade

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Juin 2020

Le rap ? Une parole violente, une chronique sociale sans complaisance à l’heure du politiquement correct et du consensus mou. Vingt ans après ses premiers balbutiements dans les quartiers populaires de New York, il s’est imposé au-delà des frontières.

Ce film circule dans cinq villes différentes pour des rencontres avec des rappeurs poussés par les mêmes motivations. Dans Paris et sa banlieue, Marseille et ses quartiers, Alger, Londres ou Berlin, ils bougent, jouent, enregistrent, enseignent… En dehors de tout cadre promotionnel, ces hérauts du hip hop, IAM, La Rumeur, Ministère AMER, Fonky Family, Roots Manuva, Jonzi D, Hamé… parlent du rôle du rap, de l’environnement dans lequel il est né, de l’ennui, du sentiment de faire partie d’une génération sacrifiée, de la drogue dans les quartiers, de l’immigration, des parents, des acteurs politiques et sociaux, de la police, de l’école, de l’écriture, de l’argent, de l’économie parallèle, de la violence…

Réalisé par Philippe Roizès

Je rap donc je suis

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Juin 2020

En une vingtaine d'années, le marché du clip hip-hop a fortement évolué, devenant un élément de promotion obligatoire pour n'importe quel artiste.
Le milieu est saturé et la qualité des vidéos laisse parfois à désirer par manque d'ambition artistique et de moyens financiers. Malgré tout, certains réalisateurs sortent du lot et sont devenus de véritables références.
A travers le regard de la chorégraphe Bérangère Griscelli, ce documentaire laisse la parole à ces hommes et femmes de l'ombre que sont les clippeurs hip-hop français.

avec Bérangère Griscelli, Chris Macari, Oxmo Puccino, Guizmo, JG Biggs, Deen Burbigo, Madj, Leila Sy, Marc Gurung, David Poucet, Julien Polat, Thomas Sauvadet et Armen Djerrahian.

Un film de Dimitri Danvidé et Thomas Romain.

Les clippeurs / Le documentaire

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Juin 2020

Who's the BOSS
Enfin le premier documentaire sur le B.O.S.S. !
12 mois de tournage ont été nécessaires pour suivre la vie agitée d'un des plus célèbres collectifs de hip-hop français et son leader JOEYSTARR : soundsystems (Portugal, Lacanau, Lyon...), répétitions, l’événement URBAN PEACE au Stade de Francde, l'émission SKYBOSS en direct sur Skyrock, l'enregistrement du nouvel album... et leur quotidien pas très ordinaire.
JOEYSTARR, FAT CAP, IRON SY, NAJA, D.DY, JAEYEZ

Un documentaire de Cédric Jimenez et Karole Rocher

Who's the BOSS - Boss Of Scandalz Strategyz

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Juin 2020

Groupe phare du rap français, SUPREME NTM arrive à un moment charnière de son existance, 4 albums et 10 ans de carrière qui ont fait du duo Kool Shen/JoeyStarr un véritable phénomène de société, dépassant largement le cadre purement musical.
De septembre 1998 à septembre 1999, une équipe a suivi NTM partout, caméra DV en main : tournée, bacstages, hôtels, studios, répétitions, procès, interviews... Une année où le groupe a autant occupé la rubrique musique que celle des faits divers.
Dans une interview croisée, Kool Shen et JoeyStarr abordent des sujets sensibles comme : leur travail et la passion, leur statut de personnage public, les médias, les Guignols, la vie privée, leurs rapports parfois conflictuels, les motivations ou l'avenir du groupe...
Découvrez dans ce documentaire, uniquement composé d'images inédites, les NTM comme vous ne les avez sûrement jamais vus : souvent drôles, parfois graves, toujours lucides et sincères... En un mot : - AUTHENTIQUES -.

Réalisé par Alain Chabat et Sear (Get Busy)

Authentiques - documentaire - 1 an avec le suprême

Voir les commentaires

Repost0