neg marrons

Publié le 13 Juin 2020

De son vrai nom Fabien Loubayi, Ben-J est né à Sarcelles (95) de parents originaires du Congo. Au milieu des années 1990, avec ses deux amis Djamatik et Jacky Brown, il fonde le groupe Neg’Marrons. Ensemble, ils se sont rapidement un nom dans du côté de Garges-Sarcelles (95) et se sont rapidement imposés pour devenir les pionniers français du dancehall.

Neg’Marrons devient reconnu en 1997 avec la sortie de leur premier album La rue case nègre ; Ben-J rejoint naturellement le collectif Bisso Na Bisso l'année suivante, qui regroupe un groupe de chanteur congolais (dont Passi, Lino, Mystik...). L'album Racines... du collectif connais un grand succès, ce qui conduit l'ensemble des protagonistes a faire une tournée mondiale. 

En 2000, Ben-J participe au second album des Neg’Marrons (Djamatik a quitté le groupe), Le bilan. Peu de temps après, avec Jacky Brown, ils rejoingnent le collectif du Secteur Ä, auquel appartenaient d'autres grands noms comme le Ärsenik, Stomy Bugsy, Passi... Ben-J participe à beaucoup de concerts à l'échelle nationale dont Urban Peace au Stade de France.

En 2003, Neg’Marrons sort son troisième opus (Héritage) et se lance dans le projet Noyau Dur, auquel participent d’autres artistes des années passées du Secteur Ä et qui aboutit à l’album du même nom en 2005. À ce moment-là, Ben-J fait alors quelques apparitions en solo. Néanmoins, tout projet long solo n'est pas d'actualité et en 2008 le quatrième album des Neg’Marrons sortira (Les liens sacrés). L'année suivante, Ben-J célèbre la réunion de Bisso na Bisso et participe au second album du collectif, Africa. Au cours des trois prochaines années, il se concentrera à la scène, et crée son propre label, J-Music ; label sur lequel, il sort à l'été 2013, son projet solo, Dancehall C4.

En 2016, les Neg’Marrons publie leur cinquième album studio intitulé Valeur sûre. En 2019, il sort le projet solo Karma.

Ben-J - 242%

Ben-J - So fresh

Ben-J - Si Dieu le veut

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Août 2018

De son vrai nom Jacky Teixeira, Jacky Brown est né le 17 août 1975. Jacky, originaire du Cap-vert grandi à Garges-lès-Goness (Val d’Oise), il y rencontre Fabien Loubayi (Ben-J) et Mitry Vigitant (Djamatik) et montent le groupe Neg’ Marrons. Son blaze est une référence au film de Quentin Tarantino (Jackies Brown) et à la couleur marron (Neg marron).

De 1997 à 2003, il a sorti avec son partenaire Ben-J (Djamatik quitte le groupe après le premier album) trois albums très réussis (Rue case nègres, le bilan et Héritage), et considérés classiques dans le milieu hip-hop et ragga. En 1998, avec son groupe, il a participé aux concerts du secteur Ä pour célébrer l’abolition de l’esclavage.Il a animé l’émission radio Couvre feu, tous les jeudis de 1998 à 2007 sur la radio Skyrock à partir de minuit. !ensuite, de 2008 à 2011, il a présenté l’émission TEPOK (T’Entends Pas Ou Koi) sur Trace TV.

Jacky est également un membre fondateur du label Première Classe avec son acolyte Ben-J, Pit Baccardi, Patou et Stéphane. Le label sortira en 1999 et 2001, deux compilations sur lesquelles on retrouve toutes les grosses têtes d’affiche du rap français (IAM, Rohff, Kery James, Sniper, 113, Oxmo Puccino, Passi, Lino, Rocca, Le rat Luciano, Fabe, Don Choa, Busta Flex, Ekoué, Pit Baccardi, Disiz la peste, Tandem, Dad PPDA, Sat,… ). Son morceau avec Lord Kossity présent sur la seconde compilation n’a pas laissé ce dernier indifférent qui a continué à l’attaqué sur son album Koss city avec le titre Gladiator II. Jacky commence alors sa carrière solo avec la sortie du single Gladiator 2002.

En 2005, il a réalisé, en collaboration avec DJ Poska, l’album Jacky Brown and the Family Vol. 1 ; on y retrouve ses meilleurs morceaux ainsi que des titres inédits. La même année, il a fait équipe avec des anciens du Secteur Ä, pour fonder le collectif Noyau Dur (Neg’ Marrons, Ärsenik et Pit Baccardi) et sortir leur premier album. La fin de 2006 a réalisé Jacky Brown, avec ses amis Stomy Bugsy, Izé et son cousin JP, un autre projet et publié sous le nom de La MC Malcriado l'album Nos pobreza ke nos rikeza, dédiée aux îles du Cap-Vert. Une tournée s’ensuivra, envoyant le groupe en Angola, aux Antilles, en Espagne, en Suisse,…

Cinq ans après le dernier album des Neg’ Marrons, le groupe sort en 2008 Les liens sacrés.

En 2010, Jacky publie avec son collectif Mc malcriado, leur second opus, Fidjus di kriolu.

En 2013, lorsque Ben-J, son partenaire des Neg’ Marrons, réalise ses débuts en solo, Jacky est bien sûr impliqué.

En 2016, les Neg’ Marrons sortent leur cinquième album, Valeurs sûres. Depuis, Jacky présente de nouveau son émission spé Couvre feu avec Dj Lord Issa et Dj Phaxx sur la web radio de Booba, OKLM.

En 2017 et 2018, Jacky a été très présent sur la scène hiohop car il a été le maître de cérémonie lors de la tournée de l’âge d’or du rap français et a participé avec son groupe à la tournée du secteur Ä.

Jacky Brown - Couvre feu

Lord Kossity VS Jacky Brown - Gladiator

Diam's, El Matador, Jacky Brown et Nubi - Bombattack comback

Zoxea feat JAcky Broaxn, Lino, Nysay, Sinik et Dany Dan - King de Boulogne (remix)

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Mai 2018

Bisso Na Bisso est un collectif de hip-hop franco-congolais. Passi décide de fonder un groupe le 30 novembre 1997 Bísó na bísó signifie « entre nous » en lingala. Il s'entoure alors de sa cousine M'Passi, du groupe Melgroove, Gaëlino M'Bani (Lino), Calboni M'Bani (Calbo) d’Ärsenik, Fabien Loubayi (Ben-J) des Neg' Marrons, Gyslain Loussingui (Mystik) et les frères Frédéric Mahoukou (G-Kill) et Landry Mahoukou (D.O.C. TMC) des 2 Bal, jusqu'à son incarcération en 1999. Le groupe est révélé au public en 1999 avec la publication d'un premier single, Bisso Na Bisso, qui est une réussite commerciale.

Bisso Na Bisso publie ensuite son premier album, Racines..., en février 1999. L'album atteint la 5e place des classements musicaux français, compte environ 200 000 exemplaires. La même année, Bisso Na Bisso s’illustre au Zénith pour un concert dans une bonne ambiance. En 1999 toujours, le groupe remporte les prix du « meilleur groupe africain » et du « meilleur clip » pour le single éponyme aux African Kora Music Awards d’Afrique du Sud.

En 2001, le groupe participe à la compilation Rap sans visa. En 2007, Passi annonce un nouvel opus en préparation pour fêter les 10 ans du collectif. L'organisation pour réunir les huit artistes met du temps et en 2009, Bisso Na Bisso revient avec le tube Show ce soir. La même année, il publie un nouvel album intitulé Africa. Un second clip, Là-bas, est publié.

Sur leurs deux albums, le groupe collabore avec des grands musiciens et chanteurs africains du Congo-Brazzaville, puis du Sénégal et de Côte d’Ivoire, ou antillais (France et Cuba) : Monique Séka, Ismaël Lo, Lokua Kanza, Papa Wemba, Koffi Olomidé, Tanya Saint Val, Jacob Desvarieux de Kassav', Manu Dibango, Roldán González Rivero du groupe Orishas, et Khaled.

Bisso Na Bisso - Nous entre nous

Bisso Na Bisso- Tata Nzambe

Bisso Na Bisso : Dans la peau d'un chef

Bisso Na Bisso - Show ce soir

Bisso Na Bisso - La Bas

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Mars 2018

Secteur Ä

Le Secteur Ä (contraction de secte Abdulaï, qui fait référence à un personnage d'un film Double Détente et le surnom de la cité Valéry, un quartier de Sarcelles) est un collectif hip-hop français créé par les membres du Ministère A.M.E.R. et dont le leader et patron était Kenzy. La plupart des artistes présents à la base venaient du Val-d'Oise (Garges-lès-Gonesse, Sarcelles ou Villiers-le-Bel). En ont fait partie : Passi, Stomy Bugsy, Doc Gynéco, Ärsenik (Lino et Calbo), Neg' Marrons (Jacky, Ben J et Djamatik), Hamed Daye, MC Janik et La Clinique.

 

Secteur Ä - Kenzy, Passi, Stomy Bugsy, Doc Gyneco

Entre 1995 et 1998, les artistes du Secteur Ä ont vendu beaucoup de disques. Les 22 et 23 mai de cette année 1998 ont été données deux soirées avec les membres de ce collectif, réunis au grand complet pour l'occasion en donnant deux concerts à l'Olympia, en l'honneur du 150e anniversaire de l'abolition de l'esclavage. La même année, paraît le premier album du Secteur Ä, "Live à l'Olympia", il s'agit de l'enregistrement du concert. Cet album live a été certifié double disque d'or.

Le secteur Ä - Doc Gyneco, Stomy Bugsy, Passi, Neg Marrons, Janik, Hamed Daye et Arsenik - Live à l'Olympia

 

Le Secteur Ä Concert Olympia Passi Doc gyneco Arsenik Neg marrons...

En 1999, Pit Baccardi, rappeur du 19e arrondissement parisien, les a rejoint. Puis après le départ des chanteurs les plus connus (Passi, Stomy Bugsy, Doc Gynéco), les artistes restants se sont soudés en un nouveau groupe, Noyau Dur (Pit Baccardi, Jacky & Ben-J, Ärsenik). Enfin, d'autres sont arrivés comme Futuristiq (Qrono & Nubi), Fdy Phenomen, Quartier Latin Académia ou encore Singuila (chanteur de R'n'B).

La société d'édition du Secteur Ä n'existe plus. Elle a été placée en liquidation judiciaire le 9 septembre 2005. À la suite de la sortie de son album Révolution, en 2007, Passi annonce un possible retour du Secteur Ä en réunissant les membres du groupe sur le morceau Pas 2 limite.

En 2017, le Secteur Ä annonce sur les réseaux sociaux que le collectif se reforme au complet pour une tournée événement dans toute la France, d'avril à mai 2018, fêtant le vingtième anniversaire de leurs concerts à l'Olympia en 1998, sous la direction et l'organisation de Mazava Corp, qui était à l'initiative de la tournée L'âge d'or du rap français en 2017.

 

Secteur Ä en concert dans toute la France - Ministère A.M.E.R., Doc Gyneco, Arsenik, Passi, Stomy Bugsy, Neg'Marrons

En 2018, le Secteur Ä fait son grand retour pour une tournée événement qui se déroulera dans toute la France réunissant le Ministère AMER, Ärsenik , Doc Gynéco, Stomy Bugsy, Passi, Neg' Marrons, Pit Baccardi, MC Janik et Singuila, soit 20 ans après leur concert à l'Olympia en 1998.

Arsenik - Affaires de famille

Noyau Dur - Departements

Voir les commentaires

Repost0