94

Publié le 11 Juillet 2020

25G alias Le Baroudeur est un rappeur originaire du Val de Marne (94).  Du haut de ses 1 mètre 90 et lourd de ses 120 kg, 25G commence le rap courant des années 2000. Il noue rapidement des contacts avec le label Neochrome via son ami Seth Gueko. Il est présent sur divers projets des artistes signés sur le label Neochrome.

25G - Cabochard

En 2008, 25G est impliqué dans presque toutes les sorties de son label et surtout le single vidéo pour "Cabochards" avec Seth Gueko le fait parler à l'échelle nationale.

Début 2009, il a sorti ses débuts éponymes sous la forme d'un best of album, qui comprenait également quelques chansons exclusives. Il a suivi trois années plutôt calmes avant de réapparaître sur la compilation Mazter Chefs Muzik de Neochrome en 2013 et a également contribué un single vidéo.

En 2014, on retrouve 25G sur la compilation Tirs groupés (Neochrome) et le titre Route 66.

En 2016, il est présent sur la compilation Générations 88.2 avec Seth Gueko et le titre Cabochard 2 : Camioneurs.

Fin 2016, il sort le titre Rednecks du terroir avec Jean Floc'h et La prière du poulet.

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #25G, #94, #Cabochards, #Neochrome, #Camionneur

Repost0

Publié le 21 Juin 2020

La Hyène - Hyène story

La Hyène est originaire du quartier du Bois-L'abbé, à Champigny-sur-Marne (94) et membre du groupe de rap 400 Hyène avec K-Push. Il débute le rap au début des années 2000 avee un premier maxi en 2001.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2004, La Hyène sort son premier album solo intitulé Ennemi D'Etat. Le groupe 400 Hyènes sort quant à lui son premier album, Ghetto prodige, en 2006. Cette sortir est suivie par la création du label 94 Records et de deux autres albums avec son groupe, en 2008 (Péril jeune) et 2010 (L'esprit du clan). En 2012, La Hyène sort son deuxième album solo, Ma Violence. Le second volet de Ma Violence sort en 2015, en téléchargement gratuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En pleine préparation d'album, La Hyène sort en 2018, le projet Thugz mixtape pour faire patienter les auditeurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 6 décembre 2019, La Hyène publie son quatrième album solo intitulé Thugz of anarchy.

 

La Hyène - Rien d'impossible

La Hyène - Ma violence

La Hyène - Trois quarts

La Hyène - La galère

La Hyène - Regrets

La Hyène - Hagra

La Hyène - AMG

La Hyène - Thugz

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Novembre 2018

De son vrai nom Michel Mvondo Layone a grandi à Yaoundé (Cameroun). Il émigre en France avec sa famille à l'âge de 11 ans, où il s'est installé à Créteil (Val de Marne).  Il entre dans le rap par le biais de la danse en 1993, puis monte un groupe "Original Guest" avec 3 de ses amis en 1994. En 1995, le groupe fait pas mal de concerts à Créteil et Vitry-sur-Seine sur des concerts où l'on retrouvait : La Brigade, Oxmo Puccino, Idéal J, 113... Début 1996 le groupe se sépare. Au moment où il songeait à arrêter le rap, il rencontre Frédo et le K.Fear de la Brigade, qui lui redonne l'envie de rapper, et qui décide de l'encadrer. Après avoir participé à de nombreux projets tels que:la mixtape What's the flav ? de dj Poska, le dvd Le cercle de la haine (projet de Frédo, Le K.fear et Doc.K de La Brigade), 1 son 2 rue de dj Cut Killer, la compilation Double face 4 des dj's Kost et Goldfinger, les mixtapes Rimes et gloire 1, 2, 3 d'Alpha 5.20, La meute de dj Kefran, Rap attentat 2 et 3. Il participe également sur le morceau On parle de de Mass, sur le morceau Hip hop citoyen contre la montée du FN, et sur le morceau contre la guerre en Irak réalisé par la radio Génération 88.2, sur La compilation Liberté D'expression 2, sur les albums Section Est hors série produit par Rost, sur l'album de Black V-Nèr...

En Février 2001, il sort un maxi 4 titres intitulé Ange ou démon ? qui lui sert de carte de visite, avec à la production : dj James, Sully Séfil, Tecnik, et dj Shean. En novembre 2001, il sort un ep 7 titres Je confirme avec en featuring Frédo et Le K.Fear, N'dee (ex Mel Groove) et l'un des pionniers du rap Us Smooth da Hustler, sur des productions de dj Shean, L'agence, dj Karz, Frédo.

Début 2004 il sort un maxi 2 titres intitulé Bouge ta tête produit par dj Lord Jazz et en face b le titre Le savoir... featuring Ol kainry, produit par E.Rise et Doc-ness, extraits de l'album Un monde meilleur qui est sorti en octobre 2004. Sur l'album, on retrouvait comme invités : Ol kainry, Jango jack, Frédo et le K.fear, Lsd, Gom. On retrouvait aussi le titre Un monde meilleur qui réunissait plusieurs artistes dont: Diam's, Facteur x, Calbo (Arsenik), Dragon Davy (Soundkail), Mass, LSD, GOM, Le K.Fear. Au niveau des producteurs, on retrouvait les dj's Poska, Shean, Lord Jazz, mais aussi Djimi Finger, Drixxé, Le Gang du Lyonnais, Jack.s, Monsieur Morélli, L'agence, E.rise et Doc-ness. Ces produit sont sortis sous le label Movin'up prod, dans lequel Layone était à la fois associé et artiste, label également connu pour l'organisation des soirées hip hop au slow-club (rue de Rivoli à Châtelet).

Le 14 février 2006, sort son premier street album intitulé Cocktail de sons pour les amoureux, et les amoureux du hip hop sous son nouveau label style libre diffusion.En effet, sur ce cocktail de son, le philosophe retrace son parcours dans le rap, grâce à un bon dosage d'anciens morceaux, d'anciens freestyles, plus des freestyles inédits, et des morceaux inédits avec comme invités : Alpha 5.20, Shone (Ghetto Fabolus Gang), Krotal et Ak-San-Grave qui font partie des leaders du rap au Cameroun. Les inédits sont produits par Dave Daivery, Lexxo, Insomniak, Krotal, Assassina.
vous pouvez donc écouter ce projet en attendant le prochain album de Layone qui s'intitulera Chacun sa chance prévu pour courant 2006.

Seulement un an plus tard, il sortira son deuxième album "Les écrits restent". Dans les années à venir, il est principalement actif dans l’environnement du Ghetto Fabolus Gang et figure dans de nombreuses versions de la tête d’Alpha 5.20, une nouvelle version de Layone elle-même n’est pas en vue depuis très longtemps.

 

La Brigade et Layone - Levé la voix

Layone - Déterminé

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Novembre 2018

De son vrai nom Mamadou Doumbia, Doudou Masta est né le 26 février 1971 à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). Mamadou grandi dans la cité des combattants à Vitry. En 1992, avec le groupe Timide et son complexe qu'il forme avec Doc Sky, ils sortent l'album Lyrics explicites ; le mélange de ragga et de rap, associé à des paroles dures et socialement critiques fait sensation à l’époque et fait connaître Doudou Masta à l’échelle nationale. À peu près au même moment, il rejoint également le collectif Boogotop. En 1995, Cut Killer consacre une mixtape à la fois au Crew TSC (Timide et Sans Complexe) et au Boogotop de Doudou. La même année, il sort Psychose, le deuxième album de Timide Et Sans Complexe. Ensuite, Doudou quitte le groupe et signe en tant qu'artiste solo sur le label Double H de Cut Killer. En 1998, il publie son premier single Trop loin et en tant que membre de Boogotop, il obtient indirectement un contrat avec le major Sony BMG. Le premier album du collectif L'antidote sera publié un an plus tard.

En 2000, il participe à la bande originale du film La squale (produit par Cut Killer). En 2002, il sort son second single Rien à dire et l'année suivante, son premier album Mastamorphoze. Dans les années à venir, Doudou Masta se fait plus rare, ce n'est qu'en 2006 qu'on le revoit sur le devant de la scène avec la seconde sortie du collectif Boogotop, Ghetto world. Ensuite, l'attention de Doudou reste clairement centrée sur l'industrie du film. Il a donc de plus en plus de succès en tant qu’acteur et lui prête des voix (Arthur et les Minimoys, Micmacs à tire-larigot, La sainte Victoire, La horde, Le mac, African gangster, Case départ, Les kaïra, A votre bon cœur, La grande boucle, Être ou ne pas être, La fine équipe, Épouse-moi mon pote,...). Il a entre-temps fondé sa propre maison musicale avec "Dan Misik", ce qui donne l’espoir d’un autre engagement dans le rap game

Doudou Masta - Des mômes qui grandissent

Doudou Masta - Ma vie de tess

Doudou Masta - Après la pluie

Doudou Masta feat Patrice - Ecoute la voix

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Novembre 2018

 

Kennedy - Tout ce que j'voulais

De son vrai nom Ali Touré, Kennedy est né en 1983, il grandit à Villeneuve le roi (Val de Marne) ; son grand frère lui fait découvrir le rap américain au travers du Wu tang clan, Notorious BIG et autre Nas. Plus tard, il découvre le rap français avec Ideal J, Time Bomb et Ärsenik et se lance dans le rap à l’âge de 14 ans, pour le plaisir de la rime et pour représenter son quartier. En 2000, âgé de 17 ans, Kennedy publie son premier maxi Tout ce que j'voulais... chez 357 Records. Le projet compte des participations prestigieuses tel Sinik et Diam’s. Les critiques du magazine Groove le considèrent comme l’un des jeunes MC les plus talentueux du pays. Diam’s voit rapidement le potentiel du rappeur et l’invite à participer à sa tournée nationale.

De retour dans son quartier, Kennedy enchaîne les apparitions remarquées (La tuerie d’Iron Sy, Bonjour la France de Fabe, Talents faché 1 de TLF, Disizenkane de Disiz la peste, Bande originale du film RRRrrr !!!, 1260 jours d’Alibi Montana, Pas 2 stars d’Eko du 94, Marche avec nous de Joe & Cross, Scred Selexion 3 de la Scred Connexion, Street français vol 1 de Cut Killer, Le barillet plein de Seth Gueko,…).

Kennedy - Flashback

En septembre 2005, Kennedy a publié la mixtape Flashback, qui résume ses travaux des dernières années.

En 2006, Kennedy fait une prestation sur l'album Ouest Side de Booba qui le rendra célèbre dans la France entière. Le jeune MC se retrouve signé sur la major Barclay / Universal. Il fera alors les premières parties d’artistes américains tels que Lil Wayne ou Akon. Kennedy continue de poser avec d’autres rappeurs comme La Fouine (Aller retour), Manu Key (Prolifique vol 2), Booba (Autopsie vol 2), Zesau (Bad musik), Tepa (Dernier survivant), E-Lone (Boucherie), RS4 (Lyrical K-Libre),…

 

Kennedy - Flashback vol. 2

Kennedy publie le deuxième opus de Flashback à l'automne 2008 et associe à nouveau des chansons inédites avec ses meilleurs morceaux des trois dernières années. 

Kennedy - Cicatrice

Enfin, en 2009, son premier album Cicatrice est publié. Malgré un lancement de l’album prometteur, Barclay et Kennedy se séparent.

Kennedy - Oseille

Kennedy - Truc de ouf

En recherche d'un nouveau label, au cours de deux prochaines années, les apparitions se font plus rares (Un dernier oup d’œil dans le rétroviseur d’Alonzo, La Re1karnation de Brex, La contimination de Kalix, Iron mic 2.0 d’Ol Kainry, Karnage de Karna zoo, Supa Gen de Gen Renard, Griot de la rue de Smoker,…

 

Kennedy - Sur écoute

En 2012, il crée son propre label (Un temps d'avance) et signe en distribution chez Musicast. Quelques mois plus tard, le deuxième album de Kennedy, Sur écoute sort.

En 2013, Kennedy sort le single SLG (Sort Les Gamos). Dans le clip, on voit DAM16

Kennedy feat Seth Gueko - P#tain de glock

2014, Kennedy publie le single P#tain de glock avec Seth Gueko. De cette collaboration sortira un clip.

Kennedy sort en 2016, les singles On charbonne et Francofolies.

Kennedy - Valar morghulis

En 2017, Kennedy revient dans les bacs avec le maxi Valar morghulis.

Kennedy - Thug Valentin

En 2018, Kennedy sort les singles Automatic et Ouais ouais

Kennedy - Automatic

LE single de 2019 s’appelle Air Cocaïne.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 15 Octobre 2018

De son vrai nom Tomi Roussel, Eko du 94 est né en 1985. Il grandit à Villeneuve le Roi (Val de Marne) et sort sa mixtape web Independance Day en 2004. Ensuite, le rappeur fonde son propre label  (Karna prod) et forme le collectif Karna Zoo. Début 2005, il publie par la suite,  le disque Pas 2 stars. Quelques semaines plus tard, Eko et son partenaire Limsa forment le groupe Indélébile et sortent une street tape. Au printemps 2006, Eko sort son premier album (Street) Rage & Conscience. 2007, le MC Villeneuvois publie la mixtape Ekonomik Muzik (mixage de DJ Dans L'Zef). Presque au même moment, Eko réalise le premier album de son groupe Indélébile, le crime organisé et celui de son crew Karna Zoo, L'arnaque du siècle. Il sera également présent avec El Matador sur la compilation Duos de choc 3. Après deux années, il revient avec le deuxième volet de Ekonomik Muzik et cette fois-ci en téléchargement gratuit. En 2011, Eko réalise avec le collectif Karna Zoo, 5 EP en téléchargement gratuit et également une mixtape solo gratuite pour la fin de l'année, Le Père Noël est une ordure. En 2012, il revient avec son huitième projets solo : L'ekographieIl fait une apparition sur l'album Rationnel d'OP du FGS. En 2013, Eko publie le morceau Une petite saleté avec Drams et Dingding (Weedaloca).

 

Eko du 94 - Pariah

Eko du 94 - Le retour

Eko du 94 - Poésie lunaire

Eko du 94 feat Brexstyle - Dans l'arène

Eko du 94 - J'fume la weed

Eko du 94 - Dark

Eko du 94 - Tacle à la gorge

Eko du 94 - 20.000 lieux sous le terter

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 21 Août 2018

De son vrai nom Yohann Duport, AP est né en 1979 à Vitry sur Seine (Val de Marne), de parents Guadeloupéens (Antilles). Il grandit sur Vitry sur Seine, puis commence à graffer avec Douma dans le début des années 90'. En 1993, lui et ses amis Mokobé et Rim.K ont fondé l’e groupe 113 et ensemble, ils sortent un EP (Ni barreaux, ni barrières, ni frontières) et quatre albums (Les princes de la ville, 113 fout la merde, Dans l'urgence et 113 degrés). Le groupe fait parti du  collectif Mafia K'1 Fry.

En 2005, il participe à la compilation Zone Caraïbes et est impliquée sur la majeure partie des projets solo des membres du 113 ou de la Mafia K'1 Fry. Au début de l'année 2009, AP réalise son premier album solo "Discret" et dès 2010, il sort avec le 113, le cinquième album, Universel.

 

AP - Discret

AP feat Despo Rutti - La nuit

AP - Roue de secours

AP feat Jmi Sissoko - Je suis libre

AP - Sisi chacal

AP - La laverie

AP - 9MM

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 11 Août 2018

De son vrai nom Sekou Sako, Six (anciennement Six Coups MC) est né le  à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). Il débute dans la musique en 1998 avec son groupe Rapeur D'1stinct aux côtés de RLF et Maoss. Il participe à plusieurs projets tels que les quatre premiers volets de Talents fâchés, la compilation Illégal Radio de Rim'kLe son des blocksVitry ClubRap Performance également de TLF, ainsi qu'aux albums de Seth Gueko, Unité 2 feu113Raï'n'B Fever et Sinik. Il fait des scènes à travers la France, dont la première partie d'artistes tels que Nessbeal, Rohff et le 113.

Six Coups MC publie un street album en 2007, puis son premier album en 2008, Mieux servi que par moi même, sur lequel il réalise tous les instrumentaux. En 2011, il signe brièvement chez Foolek Empire, le label du rappeur français Rohff, mais quitte le label quelques mois après sa signature en raison de désaccords humains avec l'entourage de celui-ci dans le label. Toujours en 2011, il publie le deuxième volet de son album À prendre ou à laisser, qui est pour lui un album-concept. En 2012, il fonde son propre label discographique nommé Titulaire Indiscutable quelque temps après, puis prend SIX comme nom d'artiste. Au label, il publie Folie Artistik et Projet SIX.

En juillet 2013, il est arrêté pour trafic de drogues. Il est libéré en janvier 2014, après plus de six mois d'incarcération. En 2016, il annonce un nouvel EP intitulé Avertissement pour le 13 mai 2016. Il publie en avril 2016 le clip de sa chanson Mauvais garçon.

 

Sixcoups MC - Je viens de là (Version gangsta)

SIX - Aïe

SIX - Mauvais garçon

Sixcoups MC feat Rohff - J'vais t'faire une bosse

SIX - C'est ça qui s'passe

SIX - Meek Mill

SIX - Tu sais déjà

SIX - Ghost & Tommy

SIX - Allez tous au bois 2

SIX feat Worms-T - A86

SIX feat Alonzo - Y'a rien à faire

SIX et La Synesia - Ven aqui (Dj Moh Green)

SIX - Punchlife

SIX - Keufs

SIX - Sa méchansté

Six feat Molaré - Claquer le salaire

SIX - Justice

SIX - Philipp Vide

SIX - Un ami m'a dit

Six - Broly

SIX feat Sultan et Dj Leska - 23

Six feat Dj Kader et Sirsy - Faty

Six - Ruiné

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Juin 2018

De son vrai nom Samir Salah, OGB (Original Gros Bonhomme ou Original Gras du Bide) est né le 7 avril 1977 dans le 13ème arrondissement de Paris. Il grandi dans la cité Robespierre de Vitry-sur-Seine (Val de Marne) se voyait bien faire une révolution musicale, tels les N.W.A qu’il écoute en boucle. D’ailleurs, à l’époque, tout son quartier peut profiter de son amour immodéré pour le hip-hop qu’il diffuse à plein volume, toutes fenêtres ouvertes. Le mélomane collectionne les vinyles et mixe à volonté pour le plus grand bonheur de ses amis Rohff, Rim’K, AP’ et autres Mokobé qui balbutient alors leurs premières rimes dans sa chambre d’adolescent. Néanmoins, leur ami DJ tourne en rond derrière ses platines. OGB remise ses 33 tours et puis s’en va cracher des rimes sur le papier. Armé d’un stylo, il évoque sans rancune les maux d’une société qui l’enferme dehors, décidé quoi qu’il en soit à y faire entrer le soleil. Son soleil. Celui de ses origines algériennes et de cet héritage africain qui donnera sa couleur au collectif de la Mafia K’1 Fry dont il fait partie depuis sa création en 1995 aux côtés de Kery James, Manu Key, le 113, Rohff, Karlito, Intouchable…. Cette association de bienfaiteurs aucunement menaçante pour la société donne naissance à de grands succès commerciaux sur lesquels on retrouve systématiquement OGB, de près ou de loin. Surtout sur scène où il s’illustre aux côtés de ses acolytes, pour s’imposer presque malgré lui comme l’un des meilleurs backeurs du rap français ; backeur ou C.S pour contrôleur scénique, comme il préfère se définir : « c’est très difficile pour un rappeur d’assurer un concert seul sur scène, au niveau du souffle et du rythme très soutenu. A force de rejoindre mes potes pour les appuyer vocalement sur les refrains, les débuts et fins de morceaux, j’en ai fait une spécialité qui m’a valu une certaine reconnaissance, c’est vrai ». Plus qu’une doublure vocale pour une musique en Haut Débit, OGB se révèle être toujours de bon conseil. Tel le consigliere du « Parrain » (un de ses films préférés), on le sollicite en studio pour trouver des idées, pousser la réflexion un peu plus loin. On le surnomme même « la conscience de la Mafia K’1 Fry ». Poète marié au bitume, OGB s’autorise aussi des clins d’œil à sa culture algérienne, comme en témoigne sa participation au titre de Rim’K du 113 « Tonton du Bled », sur lequel il pose les voix en arabe dont les fameux « léléla » ou « ouaouaoua ». Un grand succès commercial : qui s’en plaindrait ?! Comme le chantait un certain Daniel Balavoine, « il ne suffit pas d’être pauvre pour être honnête ». OGB n’hésiterait pas un instant à renouveler l’exploit si c’était à refaire... « Si c’était à refaire », titre de l’album de son comparse Kery James, vendu à 100 000 exemplaires et qui leur vaudra un passage mémorable sur les planches de l’Olympia en mars 2002. Après avoir partagé plus de dix ans de tournées, les deux MC ont développé une complicité scénique frappante qui atteindra son point d’orgue au Stade de France, avec la clôture du plus grand rassemblement Rap/R&B jamais organisé dans l’hexagone, le concert Urban Peace pour 60 000 personnes.

Quand, quelques années plus tard, Rim’K du 113 fait appel à OGB pour sa première tournée solo avec « Maghreb United », la magie opère à nouveau. Leur périple les mènera de Carthage à Bruxelles, en passant par Oujda, Sidi bel Abbés, Borj… pour finir enfin au « Zénith » de Paris, avec un concert de 2h30 face à 6000 personnes, accompagnés d’une quinzaine d’invités parmi les plus grandes voix du raï et du hip-hop. Un triomphe !

Si OGB participe à tous les opus de la Mafia K’1 Fry, qui deviendra en quatre projets une véritable machine de guerre, il s’ingénie également à promouvoir de jeunes inconnus : « je fais pour eux ce qu’on n’a pas fait pour moi ». Ainsi en 1999, il réunit artistes confirmés et débutants sur une compilation appelée « Vitry Club » en référence à son film de chevet de l’époque, « Fight Club » que le cinéphage a vu neuf fois. La rondelle se vendra à 12 000 exemplaires, joli succès d’estime dont s’enorgueillit volontiers OGB.

Touche à tout, le rappeur devient réalisateur en 2000 pour le premier album d’Intouchable (Dry, Demon et L.a.s…R.I.P), « Les points sur les i ». Pendant leurs séances en studio, il enregistre son premier maxi, « Rap offensif » qui met enfin en relief son écriture double-face : virulante et street sur le titre éponyme du vinyle, posée et réfléchie sur « J’écris ». Produit et sorti en indépendant grâce au soutien de Popa Project (fondateur de la marque Mafia K’1 Fry et African Armure), le maxi atterrira pourtant dans quelques FNAC.

Après avoir fait le tour des compilations et autres mixtapes, en novembre 2005, OGB regroupe une décennie d’activité sur un street CD, « OGBest of Collector » pour proposer enfin un an plus tard, son premier album solo « Enfermé dehors ». En juin 2007, l’opus rebaptisé « Combien savent » sera réédité avec en bonus 8 inédits, dont le désormais classique « Sans rancune ». Ce titre très touchant à l’écriture subtile est dédié à sa mère, partie avec son cœur le 4 février 1999. Le public s’empare avec gourmandise de ses rimes intelligentes et intelligibles, saluant sa « bonne gamberge » et sa maturité de ton. Bien que sorti en indépendant, sans aucune promotion nationale, sans rotation sur Skyrock et sans clip, l’album dépassera les 20 000 exemplaires.

Acteur discret d’une série à succès, OGB passe à l’écriture de nouveaux épisodes. Entouré de L’Equipe, composée de ses « petits frangins » Salim et Diaf, il forme le combo Zitezitoune (huile d’olive en arrive) pour renouer avec le son des années 90, pour lui les meilleures années du rap. Cette collaboration, déjà remarquée sur l’album « Enfermé dehors » avec quatre prods et deux titres (« Poésie de la guerre » et « Murement réfléchi »), rebondira sur plusieurs projets : sous le nom « OGB L’Equipe », on retrouve les trois bonhommes sur « Opinion sur rue 3 », Réflexion R.I.P », « A visage découvert » ou encore « Niroshima 3 ». En octobre 2008, convaincu d’avoir enfin trouvé ses « petits-grands » (seuls quatre ans les séparent), OGB se lance avec eux sur un album commun logiquement baptisé « Esprit d’équipe », avec 17 titres dont 10 produits par Zitezitoune.

Plus de deux ans de silence se sont écoulés alors que s’annonce la sortie de son second album, « La mémoire ». Pour le premier extrait, OGB balancé sur le Net un clip innovant de ce titre, totalement tourné sur fond vert en 3D. On y découvre un nouvel OGB, évolutif et percutant, plus déterminé que jamais à faire passer le message. Cerise sur le gâteau : « Leader », un titre qui réunit deux grandes figures emblématiques du rap, Mafia K’1 Fry et IAM pour un moment hip hop historique. Le clip, réalisé par un des meilleurs réalisateurs français de la discipline Chris Macari, a été écrit par OGB et suscite déjà un raz de marée sur Internet. Après seulement deux extraits, OGB nous promet encore des surprises de taille. Ne perdez pas « La mémoire », l’album est dans les bacs!

 

OGB - Imagine toi

OGB - La mémoire

OGB feat IAM et Mafia K1fry - Leader

OGB - Sans rancune

OGB - Chant des hyenes

OGB - Sans rancune 2

OGB feat Myma Mendhy - Génération 90

OGB feat Mohamed Lamine - Lala fatéma

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Juin 2018

De son vrai nom Delica Landry, Dry est né le 19 novembre 1977. Il a vécu une partie de son enfance à Sevran (Seine-Saint-Denis) avec le rappeur Nessbeal avant d'emménager à Orly (Val-de-Marne) en 1991, à l'âge de quatorze ans. Il découvre une ambiance hip hop. En 1993, Dry rejoint le groupe Intouchable (fondé en 1992 par Hakim Sid, alias Demon One et M.S. (Mansa Konaté)) comme choriste et plus tard il devient un rappeur à part entière. Le groupe est composé d'autres membres, tels que LA$ Montana, Mamad, ou M.S. qui ont disparus dans des circonstances tragiques ou encore Mokem ayant quitté le groupe.

Le groupe Intouchable, fonde en 1995 le collectif Mafia K'1 Fry avec d'autres poids lourds du rap hexagonal : le 113 (Rim-K, AP, Mokobé), Kery James, Rohff, Teddy Corona, Manu Key, Mista Flo, Selim, Karlito, Rocco, OGB, DJ Mosko et Jessy Money. Mafia K'1 Fry pose les bases d'un rap pur hardcore. Les textes violents de Mafia K'1 Fry reflètent la violence de la rue. Membre de la Mafia K'1 Fry, Dry a participé aux albums d'Ideal J, Rohff et 113 (En 1999, le succès du single Hold up les révèle au public) avant de sortir en 2000 leur premier opus « Les Points Sur Les I » avec Intouchable. En 2004, il participe encore au 3e album de Rohff, « La Fierté Des Nôtres », posant notamment sur le titre « Ça fait plaisir », puis participe à la compilation « Street Lourd Hall Stars » avec le titre « La hass », en feat. avec Kamelancien, de Bicêtre -94-, et Rohff. Le 1er mars 2005, Intouchable sort leur 2nd album intitulé « La Vie De Rêve », avec notamment le titre « La gagne », en featuring avec Tonton David. Un album moins sombre que le précédent et obtenant un plus grand succès commercial. Dry collabore plusieurs fois avec Sexion d'Assaut rencontré via leur producteur Dawala du Label Wati-B.

Dry n'a pas vraiment envie d'une carrière solo, trop compliqué. Il n'a pas l'âme d'un leader. Être mis en avant ce n'est pas son genre. Qu'importe, poussé par son manager, Dry sort en 2008 un Street Tape, De la pure pour les durs, qui revient sur son parcours agrémentée de plusieurs inédits.

En 2009, Dry envoie son deuxième album dans les bacs, Les derniers sont les premiers. L'album lui ressemble, avec des sons éclectiques qui parfois évoquent ceux de Sergio Leon. Dry écoute autant du rap, que de la house ou encore de la chanson française, etc... Le retour est positif. Dry décide alors de produire un deuxième album en 2010. Quatre ans plus tard, en 2012, Tôt ou tard sort. Si l'album sort aussi tard, c'est que Dry prend son temps. L'inspiration, c'est par période chez Dry. Et surtout il devient papa d'une petite fille. Le titre de l'album reprend une expression qu'il a l'habitude d'employer, « faudra qu'il sorte tôt ou tard ». Pour cet album, Dry prend plus de risques. Il travaille à partir d'un instrument, s'acharne sur le refrain et le texte suit. Les thèmes ne tournent plus autour de la violence de la cité mais parlent de sa vie d'aujourd'hui, où la famille prend une grande place. Dry a la réputation de manipuler la langue française avec habilité et est aussi connu pour son flow. Il part en tournée avec la Sexion d'assaut.

En 2013, il sort son 3ème album, Maintenant ou jamais.

Dry annonce son grand retour sur son prochain album intitulé Le Phoenix, avec les singles Vieux Père, Jon Snow et Authentik.

 

Dry - Econome

Dry feat Ferre Gola - J'ai tout donné

Dry - Fais tes Valises

Dry feat Maître Gims - Ma Mélodie

Dry feat Diam's - Vice Versa

Dry feat. N.O.R.E - ZooYork

Dry feat Maitre Gims - Le choix

Dry - Fidèle Au Poste

Dry ft. Tal - Maintenant ou Jamais

Dry - Bloqué

Dry - Cagoulé

Dry - Vieux père

Dry - En Place

Dry feat Dr Beriz de l'Institut - On fait pas semblant

Dry - Authentik

Dry - Tant pis

Dry - VFE

Dry - No pain no gain

Voir les commentaires

Repost0