ideal j

Publié le 4 Février 2021

L432 (compilation rap français) - cover front - le rap c'était mieux avant

Compilation sortie en 1997 sur le label Island Records.

1 Expression Direkt - La Roue Tourne EN ECOUTE
2 Lunatic - Les vrais le savent EN ECOUTE
3 Polo - Ma monnaie blesse EN ECOUTE
4 Ärsenik - Rimes et châtiments  
5 Oxmo Puccino featuring Booba - Pucc' Fiction EN VIDEO
6 Lady Laistee - Limpact net EN ECOUTE
7 Ideal J - Cash Remix EN ECOUTE
8 Casey - La parole est mienne EN ECOUTE
9 La squadra - Là d'où l'on vient EN ECOUTE
10 Ekoué, Polo et Casey - Pour un freestyle EN ECOUTE
11 Busta Flex - Le zedou   
12 Lady Laistee - L'impact net EN ECOUTE
13 Emmigrands - La method EN ECOUTE
14 Expression Direkt featuring Abuz- Il bois pas, il fume pas mais il cause EN ECOUTE
15 Afro Jazz - Afro Jazz EN ECOUTE
L432 (compilation rap français) - cover back - le rap c'était mieux avant

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Février 2021

Les liens sacrés (le sol - le sang - la rue) - cover front - le rap c'était mieux avant

Compilation Les liens sacrés sorti sur le label Alariana qui annonçait les débuts de la Mafia K'1 Fry.

1. Ideal J - Une vie de malheur EN ECOUTE
2. 113 clan feat Jessy James, Lil Jahson, Mista flo et Yezi l'escroc - Squat EN ECOUTE
3. Manu Key - Très peu d'amis EN ECOUTE
4. 113 feat Mokem, OGB et Rohff - Les évadés (Remix) EN ECOUTE
5. D. Teep - Ca vient de chez nous EN ECOUTE
6. Dj Mehdi - Smoking karla EN ECOUTE
7. Mafia k'1 Fry (Karl, Kery James et Rim'K) - Je désole mes parents EN ECOUTE
Les liens sacrés (le sol - le sang - la rue) - cover back - le rap c'était mieux avant

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Janvier 2021

Ideal J en concert - Ideal J honore sa patrie (Kery James, Teddy Corona, Rocco et Dj Mehdi) - Elysée Montmartre - le rap c'était mieux avant

Le 26 octobre 1998, le groupe Ideal J (Kery James, Teddy Corona, Rocco et Dj Mehdi) sort son second album, Le combat continue. S'en suivra une tournée dans toute la France, à partir du 7 mai 1999, qui se clôture le 11 juin à Paris (Elysée Montmartre). Ce sera le dernier concert du groupe ; peu avant la date, LAS Montana (Lassana TOURE), ami de Kery James et membre du groupe Intouchable (Mafia K'1 Fry) est retrouvé mort (sombre règlement de compte). Les proche de Lassana ont demandé de maintenir le concert pour lui rendre hommage. A l'issu de cette soirée, Kerry James décida de mettre un terme à sa carrière ; avant de revenir, deux ans plus tard avec l'album Si c'était à refaire.

1 - Le combat continue

2 - Le ghetto français

3 - Hardcore

Ideal J (Kery James, Teddy Corona, Rocco et Dj Mehdi) - Elysée Montmartre (11 juin 1999) - le rap c'était mieux avant

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #Ideal J, #Ideal J en concert, #Ideal J honore sa patrie, #Kery James

Repost0

Publié le 30 Juin 2018

De son vrai nom Mehdi Faveris-Essadi, DJ Mehdi est né le 20 janvier 1977 à Asnières-sur-Seine (Hauts de Seine) d'une mère tunisienne et d'un père français. Il débute en 1992 en intégrant Ideal Junior, groupe formé par Kery James, auquel il contribue en tant que compositeur. En 1996, les Ideal J publient leur premier album O'riginal MC's sur une mission mais c'est sur l'album suivant, Le combat continue, publié en 1998, que Mehdi affirme sa patte de producteur, ajoutant de vibrantes orchestrations aux breakbeats qui caractérisent son style. Avant cela, un an plus tôt ,en 1997, DJ Mehdi fonde le label Espionnage.

Il devient par la suite membre du collectif Mafia K'1 Fry, et en produit la quasi-totalité des créations telles que Different Teep (ex-groupe de Manu Key , Mista Flo et Lil Jahson), les solos de Karlito ou de Manu Key. Mais son travail le plus reconnu se fera avec le 113, et l'album Les Princes de la ville qui décrochera deux Victoires de la Musique en 2000.

Au fil des années, DJ Mehdi enchaîne les collaborations avec d'importants artistes et groupes du rap français de Fabe à Assassin en passant par Rocé et Mc Solaar. Il collabore également avec le chanteur Booba pour qui il réalise l'une de ses dernières productions rap sur l'album Ouest Side. Ayant toujours été attiré par l’électro, dès 2002, il publie un album mêlant electro, rap classique et expérimentation acoustique. La « rupture » officieuse entre DJ Mehdi et la Mafia K'1 Fry intervient en 2003, au moment de la réalisation du premier album du collectif, La Cerise sur le ghetto, publié le 28 avril, sur lequel DJ Mehdi ne produit aucun titre.

Il signe sur le label Ed Banger Records de son ami Pedro Winter, en 2006, sur lequel il publie son troisième album Lucky Boy, ainsi que sa déclinaison Lucky Boy at Night en 2007. Avec Pedro Winter, Justice et Cassius, il forme le collectif Club 75 : six DJ qui mixent ensemble. Ils font régulièrement des dates dans de nombreux clubs ou festivals, comme le Social Club ou le festival de Coachella. En 2009, la musique de Mehdi est en plein changement, et avant d'entamer de nouveaux projets, il publie sur Internet une nouvelle mixtape, Black, Black and Black ; prélude à son album de remixes qui sort fin 2009, Red Black and Blue.

En 2010, il fonde avec l'artiste britannique Riton le duo Carte Blanche. Ensemble, ils publient un EP en hommage aux pionniers de la house sur le label de Mehdi Ed Banger Records, Black Billionaires.

DJ Mehdi meurt le mardi 13 septembre 2011 à l'hôpital Lariboisière (10e arrondissement de Paris) des suites d'un accident survenu à son domicile du onzième arrondissement. Dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 septembre 2011, aux alentours de 2 h 30, le plancher en verre d'une mezzanine ou le toit en plexiglas sur lequel il se trouvait avec des amis aurait cédé, les entraînant dans une chute de sept à huit mètres. Il laisse derrière lui son épouse (l'artiste Fafi), et son enfant.

Mokobé du groupe 113 a affirmé que c'est grâce à DJ Mehdi que le groupe a produit son meilleur album, Les Princes de la ville, et que « personne ne lui arriv[ait] à la cheville ». Selon Rohff, un ami d'enfance, la musique de DJ Mehdi était « avant-gardiste. » Mc Solaar constate qu'« [i]l y avait des orchestrations avec beaucoup de violons, comme si on était en Égypte. » Il remarque en outre les genres utilisés dans ses chansons : « Dans ses productions, on trouvait toujours un fond old school hip-hop, avec une touche de house. Mehdi avait sans cesse trois morceaux en même temps dans sa tête. » Le 1er octobre 2011, lors du dernier concert de sa tournée à Bercy, Booba rend hommage à DJ Mehdi devant plus de 17 000 personnes. Youssoupha fait une dédicace dans la chanson Viens tiré de l'album Noir Désir. Rim'k du 113 fait une dédicace dans son morceau « chef de famille » issu de l'album du même titre. Black Kent fait une dédicace dans son morceau Saint-Valentin issu de l'album Vendeur de rêve.

D'autres musiciens comme Metronomy, DJ Cut Killer, Chromeo, Daft Punk, Boys Noize, Pedro Winter, Katy Perry, M. Pokora, Laurent Garnier, David Guetta, Dany Dan, Drake, Pharrell Williams, Bob Sinclar, La Fouine, Para One, Uffie, deadmau5, Pete Tong, Kavinsky, Gesaffelstein , A-Trak, Skrillex ainsi que le meneur du groupe Aeroplane se solidarisent et expriment leur respect et appréciation envers DJ Mehdi.

En novembre 2012, le chanteur Matthieu Chedid lui dédie une chanson dans son album Îl, intitulée Océan. En 2013, Rocé lui rend hommage sur le titre Magic qui clôture son album Gunz n' Rocé, en featuring avec Manu Key . C'est également le cas de Kéry James sur l'album Dernier MC avec le titre La mort qui va avec... : « Ideal J s'est éteint avec le DJ Medhi. » Par ailleurs, sur la radio Equinox Radio Barcelone, lors d'un hommage à Mehdi le 13 septembre 2014, Kéry James révèle l'anecdote que DJ Mehdi a également fait quelques couplets de rap, restés jusque-là inédits. Kéry cite ce fait pour souligner le caractère artistique polyvalent de Mehdi.

Le Ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, fait l'éloge funèbre de Mehdi : « Magicien des platines, mais aussi producteur audacieux, virtuose du métissage des genres musicaux complètement différents, » il souligne que « cet artiste venu du rap, toujours chaleureux et discret, avait su faire résonner la musique électro à la française à travers le monde. » et que « [g]râce à l'importance qu'il donnait à l'image, à son avidité d'expériences nouvelles, ses musiques continueront à vivre pour notre plus grand plaisir, dans des films tels que Megalopolis ou Taxi 3 ».

 

DJ Mehdi feat. Chromeo - I Am Somebody

DJ Mehdi - Signatune

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Mai 2018

De son nom d'état civil Alix Mathurin, Kery James est né le 28 décembre 1977, aux Abymes, (Guadeloupe), de parents haïtiens. Il passe sept années sur son île natale avec sa mère. Aux yeux de son père, la métropole semble offrir plus d’opportunités d’avenir, il décide alors d’y envoyer le jeune Alix et sa sœur. Les deux jeunes sont en pension dès . Leur mère finit par les récupérer quelque temps plus tard, et Alix découvre alors son nouveau logement : une pièce de trente mètres carrés située dans un pavillon d'Orly (Val-de-Marne). Alix s'adapte difficilement à cette nouvelle vie ; en commençant à fréquenter la rue, il y découvre le hip-hop, style musical alors récent.

La musique, et surtout le hip-hop, prend vite une place importante dans la vie d'Alix. À onze ans, il présente son premier texte, sur le racisme, au rappeur Manu Key (Different teep) qui l’encourage à continuer. Intéressé par l’écriture et la danse, il se fait remarquer par MC Solaar lors d’un atelier d’écriture organisé à la MJC d'Orly. La même année, MC Solaar le fait enregistrer sur son premier album, Qui sème le vent récolte le tempo, publié en 1991, sous le nom de Kery B (morceau Ragga jam).

Vers l'âge de 13 ans, il fonde avec trois de ses amis, le rappeur Harry et les danseurs Teddy et Selim (devenus respectivement Jessy Money, Teddy Corona et Selim du 9.4 au sein du collectif Mafia K’1 Fry), le groupe Ideal Junior. Ce groupe est appelé ainsi en référence à leur jeune âge. Dès 1991, la formation monte sur scène lors de petits festivals organisés par la mairie, et publie en 1992 le maxi La vie est brutale dans lequel Kery James y parle de ghetto, de racisme, et d'injustice. La même année, DJ Mehdi rejoint le groupe et c'est lui qui compose désormais toutes les parties instrumentales. En 1993, Jessy Money et Selim du 9.4 quittent le groupe. Cette même année, la jeune formation connaît des problèmes : les rappeurs se fâchent avec leur producteur, à cause duquel la sortie de leur premier album se retrouve bloquée pendant trois ans. Le groupe, renommé Ideal J à l'occasion, sort donc Original MC sur une nouvelle mission en 1996, mais c'est avec l’album Le combat continue et, notamment, le titre Hardcore, en 1998, qu'il connaît le succès. Les textes du groupe, parfois très virulents, ne passent pas inaperçus, même en dehors du milieu du rap.

À la suite de l’assassinat d’un de ses amis d’enfance, Kery James décide d’abandonner la musique et de se convertir à l'Islam. Il prend alors le prénom Ali. Convaincu par ses proches de ne pas renoncer à sa carrière musicale, il revient avec un discours radicalement changé. Investi dans la pratique et l’étude de la religion musulmane, les textes de son premier album solo Si c'était à refaire, publié en , en sont librement inspirées. Ainsi, il avoue de son propre chef son attachement à se situer à contre-courant des idées véhiculées par le rap français, très à charge vis-à-vis d'un État responsable de la situation dans les ZUP : « Le courant majoritaire consiste à n’accuser que l’État uniquement, sans jamais se remettre en question. Moi, je vais à contre-courant. » Cet album bénéficie de nombreuses collaborations avec notamment Les Nubians et Salif Keita. Les textes de rap se mêlent à des influences musicales africaines, arabes et cubaines. Il chante ses racines haïtiennes mais, aussi, les problèmes de société comme l'argent, la violence et les valeurs morales. Dans cet album, aucun instrument à vent ou à cordes n'est présent. Il y privilégie l’emploi de percussions et d'instruments originaux pour ce style de musique comme le xylophone. Kery James semble avoir changé et ses paroles, s’en ressentent : les accès de violence et de rébellion prônés par Ideal J font place à une réflexion et à un message plus construit. Le rappeur repenti est même accueilli assez favorablement par la presse. Si c'était à Refaire est si bien reçu par le public et la critique, qu'il devient disque d'or (100 000 exemplaires vendus) en quelques semaines. « Kery James » est inscrit en lettres rouges sur le fronton de l’Olympia, en , et, après avoir foulé la mythique scène, le rappeur clôt le plus grand rassemblement de rap et RnB jamais organisé en France : Urban Peace au Stade de France, le . Cependant, ses choix et ses prises de positions artistiques dérangent sa maison de disques qui décide, malgré son succès, de ne pas le suivre sur son nouveau projet discographique.

En 2003, il apparaît dans le DVD documentaire Si tu roules avec la Mafia K’1 Fry, dans lequel il apporte son témoignage. Il réalise un projet, Savoir et vivre ensemble, pour lequel il réunit rappeurs, chanteurs et sportifs, qui prône l'unité dans le contexte de l'après 11 septembre 2001.

En 2005, Kery James se marie avec une femme prénommée Ayna, avec qui il aura une fille en 2010. En 2005, après sa participation à la compilation Illicite projet, avec son titre Je ne crois plus en l'illicite, publie son deuxième album solo, Ma vérité, qui comprend quatorze titres, dont J'aurais pu dire, Les miens ou encore Hardcore (2005), avec la participation de Iron Sy. Il y prend position contre la guerre en Irak et sur la téléréalité. Profondément marqué par les vagues d’attentats causées par des terroristes se réclamant de courants religieux musulmans, Kery James cherche, à travers Ma vérité, à rétablir l’image qu’il a de sa religion. Une partie des bénéfices de cet album est consacré à la construction de lieux dans lesquels sera dispensé un enseignement religieux débarrassé d’extrémisme, ou encore à des organismes d’aide sociale tels que Combattre et Vivre son handicap (Gennevilliers), lié au réseau Handisport. Cet album connaît un succès mitigé, qui déçoit les attentes de Kery James. À la suite de cet échec commercial et de la difficulté de trouver un label voulant le distribuer, notamment du fait de ses paroles jugées dérangeantes, Kery James envisage de mettre terme à sa carrière. Il évoque cette difficulté dans son titre Dernier MC en 2012. Kery James s'engage pour l'émancipation et la réussite des jeunes des quartiers populaires. Le morceau phare de cet engagement est Banlieusards, dans lequel il déclare en parlant des jeunes de quartier « On n'est pas condamnés à l'échec ». C'est dans cette optique qu'il crée en 2007 l'ACES (Apprendre, Comprendre, Entreprendre et Servir), association qui propose du soutien scolaire aux enfants défavorisés. Kery James se déclare plus comme un sympathisant de gauche, même s'il ne se sent pas politiquement engagé.

Le , accompagné de quelques amis, dont le rappeur Rohff, il rencontre, Porte de Vincennes, à Paris, MC Jean Gab'1 où s'ensuit une violente altercation. Chacun exprimera sa version des faits par des vidéos diffusées sur internet. Après avoir quitté la Mafia K'1 Fry, tout en participant au morceau Nuage de fumée Part II, sur l'album La Cerise sur le ghetto, il revient dans le collectif et participe à l'album Jusqu'à la mort.

L'enjeu pour Kery James après l'échec de Ma vérité est de renouer avec le succès de ses précédents albums. Il s'entoure dans cette optique de Tefa et Masta de Kilomaître pour son troisième album, À l'ombre du show business. Il atteint son objectif : l'album, publié le est propulsé, dès la première semaine, à la troisième place des classements français, grâce, notamment, aux titres Le combat continue Part III, À l'ombre du show business (en duo avec Charles Aznavour), Banlieusards et Je m'écris (en trio avec Zaho et Grand Corps Malade). L'album, certifié disque d'or puis disque de platine, suscite des critiques pas toujours positives, visant à stigmatiser le prétendu virage artistique pris par Kery. En , Kery James publie le titre X et Y, avec un clip déconseillé aux moins de 18 ans, réalisé par Mathieu Kassovitz. Ce titre a la particularité d'avoir une narration chronologiquement inversée, à l'instar du film Irréversible. Il enchaîne avec le titre et clip Pleure en silence, inspiré du film Pleure en silence de John Gabriel Biggs.

Un an après À l’ombre du show business, le , Kery James publie son quatrième album, Réel, contenant les titres Le retour du rap français, Je représente, Lettre à mon public et Le prix de la vérité (feat Medine). L'album se classe premier des classements avec 23 000 exemplaires vendus la première semaine, et il devient disque de platine en un mois. Il fait participer Le Rat Luciano et Admiral T. Dans cet album, Kery James compose un morceau (Lettre à mon public) où il annonce une pause qui va durer deux ou trois ans. Le , il donne un concert au Zénith de Paris, avec de nombreux invités (Diam's, Kool Shen, Tunisiano, Oxmo Puccino, Youssoupha, Kayna Samet, Mafia K'1 Fry…) ; le dernier avant de se retirer du rap français pour une grande période. Kery James est de plus engagé en faveur de la Palestine. Après un voyage en Palestine, il compose en 2009 un morceau de soutien à la cause palestinienne, Avec le cœur et la raison, sur l'album Réel. Il participe bénévolement, le , à un concert célébrant le premier anniversaire de la libération du franco-palestinien Salah Hamouri, proposé par son comité national de soutien et organisé par les jeunes communistes. Le 27 avril 2009, Kery James, donne une interview sur Générations 88.2 où il évoque son contentieux financier avec le rappeur Black V-Ner, après avoir participé à un morceau commun, Foolek, sur l'album À l'ombre du show business. Black V-Ner avait traité Kery James « d'escroc, de fils de pute et de ragondin », dans une vidéo publiée sur un site spécialisé. Black V-Ner décide de se rendre au studio de la radio. S'ensuivra une altercation où Kery James et ses gardes du corps l'ont frappé, armés de poings américains. Ils sont condamnés par le tribunal correctionnel à dix mois de prison avec sursis, le parquet requérant une peine ferme de huit à douze mois.

Kery James annonce en juin 2009 son départ de la France et de la scène du rap français pendant une durée de deux à trois ans. Pendant cette absence, à la suite du séisme survenu à Haïti (2010), il fonde le groupe Espoirs pour Haïti, et est à l'origine du titre Désolé, qu'il a écrit. Il organise également un concert piano/voix, accompagné de S Petit Nico, pour venir en aide à la population haïtienne qui se tient le au Bataclan. L'intégralité des fonds collectés est reversée à la population haïtienne.

Son retour est annoncé, le , par un teaser vidéo nommé 92.2012 et une collaboration avec Youssoupha, sur la chanson La vie est belle. Deux mois plus tard, il publie un nouveau single, intitulé Lettre à la République, qui est vu plus de quatorze millions de fois sur YouTube, et qui se classe numéro un des ventes ITunes dès sa sortie. En avril 2012, un CD/DVD s'intitulant 92.2012, sort dans les bacs, retraçant les vingt ans de carrière de l'artiste, ainsi que son évolution personnelle. Son nouvel album est programmé pour le 13 mai 2013. Le 9 novembre 2012, Kery James présente son nouveau clip Dernier MC. En septembre 2013, il chante Banlieusards aux Jeux de la Francophonie à Nice, que Christian Estrosi, député et maire de Nice, et Éric Ciotti, président du conseil général des Alpes-Maritimes, qualifient de « scandaleuse et inappropriée incitant à la révolution des banlieues ».

En janvier 2016, son nouveau morceau Vivre ou mourir ensemble, écrit après les attentats du 13 novembre 2015 dénonce la « bêtise humaine » et les problèmes de la société française. Début juillet 2016, il sort un nouveau morceau, Racailles, extrait de l'album Mouhammad Alix et qui traite de l'hypocrisie gouvernementale. Début 2017, il s'essaye à l'écriture théâtrale en proposant À vif, un spectacle présenté pour la première fois au Théâtre du Rond-Point. La pièce prend la forme d'une joute verbale entre deux avocats (joués par Kery James lui-même et Yannik Landrein) s'opposant sur la responsabilité de la situation des banlieues.

En 2018, Kery revient dans les bacs avec l'album J'rap encore. Il commence a écrire le scénario du film Banlieusard qu'il réalise avec Leïla Sy ; le film sera diffusé sur Netflix, fin 2019. 

Kery James - Clip Deux Issues

Kery James - Mouhammad Alix

Kery James ft Charles Aznavour - A l'ombre du show bizness

Kery James - La Rue ça fait mal

Kery James feat. Imany - Le Mystère Féminin

Kery James - Lettre à la République

Kery James - 94 C'est Le Barça

Kery James - Le combat continue part 3

Kery James - Banlieusards

Kery James - A l'ombre du show business

Kery James - Racailles

Kery James - Thug Life

Kery James - Lettre à mon public

Kery James - Post Scriptum

Kery James - Je représente

Kery James feat. LFDV - Des Mots

Kery James feat. Corneille - A L'Horizon

Kery James - Clip Y'a pas de couleur

Kery James - Pleure en silence

Kery James - N'importe quoi

Kery James - Constat Amer

Kery James feat. Niro - Y'a rien

Kery James feat. Bakar - Clip N'incite pas

Kery James & Bene- L'impasse

Kery James - J'rap encore

Kery James - Amal

Kery James - À la Idéal J

Kery James - Sans moi

Kery James featuring Orelsan - À qui la faute ?

Kery James featuring Youssoupha - Les yeux mouillés

Kery James featuring Lacrim - Tuer un homme

Kery James - Rester en vie

Kery James featuring Soprano - Challenger

Kery James - Le mélancolique

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Mars 2018

 

La Mafia K'1 Fry (prononcer Mafia Cainfri, verlan d'africain(e)) est un collectif de hip-hop français, originaire du Val-de-Marne (94). Il est fondé en 1995 avec principalement des rappeurs les plus notables du rap français contemporains notamment Rohff et les membres de 113. C'est Douma le Parrain, qui est l'un des piliers fondateurs du groupe, Choisy-le-Roi qui trouve le nom de « Mafia K'1 Fry » lors d'un freestyle improvisé à Orly à la Demi-Lune : « Tu peux pas test avec Mafia K’1 Fry ».

Beaucoup ignorent que ce collectif était très hip-hop. Beaucoup de breakeurs composent ce clan (Mokobé, Selim du 9.4, Teddy Corona), de graffeurs (AP, Douma), de backeurs sur scène (Las Montana, Mamad, Rocco, OGB), de beatboxeurs (Mista Flo) et DJ (DJ Mehdi, DJ Mosko). Breakeur à l'origine, Teddy Corona est un ancien membre d'Ideal J, un groupe de rap créé au début des années 1990 avec son ami Kery James, Rocco, et DJ Mehdi ; il a produit Original MC's en 1996, et Le Combat Continue en 1998. Il est l'initiateur du projet Street Lourd Hall Stars (Small Records), une compilation rap sortie en novembre 2004, avec DJ Mosko, Mista Flo, et Rocco, dont le volume II est sorti le 19 juillet 2010.

Cut Killer présente Les liens sacrés - Mafiafricaine
Mafia K'1 fry - Légendaire

En dehors des projets solos des membres, le collectif réalise une mixtapte Les Liens sacrés et le mini album Légendaire avant de subir le départ de Kery James en 2003 (avant de revenir en 2007), ou la mort de plusieurs membres ou proches du collectif comme Las Montana à la fin des années 1990. Beaucoup, par la suite, quittent le collectif, ou du moins s'en éloignent, comme Titi l'Ancien, M.S. (disparu depuis), et Yezi L'Escroc qui se lance en solo, avec Les Choses de la vie. Mokem arrête du jour au lendemain ses prestations avec Intouchable et Lil Jahson, quant à lui, arrête de rapper après l'album Regarde-moi bien toi de Manu Key.

Mafia K'1 fry - La cerise sur le ghetto

Mais la Mafia K'1 Fry continue d'aller de l'avant et arrive le succès commercial du 113 et de Rohff qui permet par la suite aux autres membres de se faire connaître du grand public et de sortir leurs albums solos. Intouchable sort Les Points sur les I en 2000 avec pour MC à ce moment Dry, Demon One et Mamoudou Doucouré. La majeure partie des membres du collectif se rassemble pour réaliser le premier album du groupe, La Cerise sur le ghetto, publié en juillet 2003. Celui-ci marque notamment les esprits avec les clips des morceaux Pour ceux et Balance, est publié. Un documentaire retraçant l'histoire du collectif, baptisé Si tu roules avec la Mafia K'1 Fry. Il obtient un très grand succès, commercial et critique, DVD de platine.

Cependant, quelques mois avant la sortie de l'album, la mort tragique de Mamoudou Doucouré est annoncée. Il assurait les backs d'Intouchable et rappait un peu. Par la suite, Popa Project et Rohff quittent le collectif, invoquant des désaccords humains, dont on ne connait pas trop les causes (Si tu roules avec la Mafia K'1 Fry, DVD de La Cerise sur le ghetto). Rohff reste cependant très proche de beaucoup de membres de la Mafia K'1 Fry. Kery James parle notamment lors d'une interview dans le magazine R.A.P d'une possibilité de featuring de la Mafia K'1 Fry avec lui pour la réédition de l'album et lors de l'Année du Hip-Hop 2007 sur Europe 2 TV, la Mafia K'1 Fry rappent le son "Guerre" et Rohff monte sur scène et prend Kery James dans ses bras, geste symbolique. Finalement, durant sa semaine Planète Rap sur Skyrock pour présenter Au-delà de mes limites Classics, Rohff annoncera officiellement son retour dans la Mafia K'1 Fry, il sera effectivement présent sur la réédition de l'album de la Mafia K'1 Fry, et il a également affirmé que Kery James réalisera son Le Code de l'horreur, son prochain album prévu pour la fin de l'année 2007 mais finalement repoussé et que lui-même réalisera le prochain album de Kery.

Mafia k'1Fry - Jusqu'à la mort
Mafia K'1 Fry - Jusqu'à la mort

Trois ans après La Cerise sur le ghetto, la Mafia K'1 Fry revient sur le devant de la scène rap français avec un deuxième album initialement annoncé pour le . Il est ensuite annoncé le 2 janvier 2007, puis reporté au 12 février 2007 sur Up Music. Le nouvel album, intitulé Jusqu'à la mort, est finalement publié le 29 janvier 2007 avec deux mois de retard dus à des désaccords musicaux avec les maisons de disques. Cet album est la première bombe de l'année niveau rap, le CD contient des titres comme Thug Life, Mama ou Au bon vieux temps, des titres Hardcore comme Guerre, Tu vois, Microbes, Val 2 meurtre ou Survivor, des titres délires Mafia K'1 Fry comme Tout est possible ou K'1 Fry club. Pendant la tournée du groupe au début de 2007, une réédition, accompagnée d'un DVD, est annoncée pour le 18 juin 2007.

En 2011, La Mafia K'1 Fry fait un featuring avec IAM (elle est représentée par Kery James, Dry et OGB). Dans une interview publiée le 21 mai 2013 sur le site Booska-P, Kery James annonce que le Mafia K'1 Fry est actuellement en studio pour un nouvel album du collectif qui pourrait sortir sur le label Wati-B. Néanmoins, Kery James, qui ne pense pas que l'album ne se fera à cause des nombreuses divergences au sein du collectif, annule sa sortie.

En 2016, Rohff laisse planer le doute, sur son compte Twitter, sur une éventuelle réunification du groupe.

 

Le collectif est également lié à une marque de vêtements appelée Mafia K'1 Fry Clothing (Africaine armure).

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Mars 2018

 

Ideal J est un groupe de hip-hop français, originaire du Val-de-Marne (94). Très actif dans les années 1990 et associé à la Mafia K'1 Fry, le groupe se dissout après l'assassinat par des dealers de Las Montana en 1999.

Ideal Junior - La vie est brutale

Ideal Junior est fondé en 1990 par Daddy Kery (actuel Kery James) avec quatre de ses amis Jessy Money, Rocco, Teddy Corona et Selim du 9.4. Il est plus connu sous le nom d'Ideal J, appelé ainsi en référence à leur jeune âge (13 ans) et au crew des « grands-frères » qui s'appelait « Ideal » (Different Teep : Manu Key , Lil Jahson et Mista Flo). Dès 1991, la formation monte sur scène lors de petits festivals organisés par la mairie. Le groupe sort en 1992 le maxi La vie est brutale qui traite d'injustice et de racisme. La même année, DJ Mehdi rejoint le groupe ; c'est lui qui compose désormais tous les instrumentaux. En 1993, Alter et Selim du 9.4 quittent Ideal J. Un différend avec leur producteur les empêche de sortir un album. Ils enchaînent donc les concerts avec Alariana, label créé pour l'occasion par des amis. Cette situation dure jusqu'en 1994 quand, libérés de leur producteur, ils interviennent sur la bande originale du film Raï.

Ideal J - O'riginal MC'S sur une mission

C'est en 1996 que le posse à l'occasion rebaptisé Ideal J avec Kery James, Teddy Corona et Rocco, publie enfin son premier album intitulé O'riginal MC's sur une mission, puis le deuxième album en octobre 1998, Le combat continue.

Ideal J - Le combat continue

À l'occasion de la sortie du second album, Idéal J goûte pour la première fois à la notoriété. Invité des médias, porte-parole du milieu underground. Idéal J se produit à l'Élysée-Montmartre en 1999, pour ce qui restera leur dernier concert. Las Montana décédant dans des conditions tragiques en 1999, Kery James le leader naturel du groupe décide de stopper sa carrière. DJ Mehdi, ancien DJ du groupe, commence une carrière solo. Il sort un premier album aux tendances électro. Kery James s'implique de plus en plus dans la communauté musulmane. Il en devient un fervent défenseur et décide alors de mettre le Rap entre parenthèses.

La fin du groupe est définitivement sonnée avec la sortie, en 2001, du premier album solo de Kery James Si c'était à refaire…, longue complainte sur sa vie, l'album revient brièvement sur un passé que Kery James essaie d'oublier. Dans sa chanson La mort qui va avec, il déclare « Idéal J s’est éteint avec le DJ Mehdi. »

Voir les commentaires

Repost0