Publié le 30 Mai 2018

La meute est un groupe de rap parisien fondé en 1995 et compose de 4 membres : Les rappeurs G-zon et K-lvin, dj Kefran (dj / beatmaker) et Ronsha (mc / dj / beatmaker). Passionnes par la culture hip-hop depuis l'enfance, ils ont tous plus ou moins touche aux différentes disciplines avant d'opter pour la musique comme moyen d'expression. D'origines diverses, ces quatre artistes élevés au "sirop de la rue" se servent de cette richesse culturelle pour distiller un rap sincère avec comme principal objectif la défense des vraies valeurs du hip-hop.

Apres de nombreuses apparitions sur des mix-tape's, net-tape's, street cd's, ep vinyles et divers compilations (voir discographie), la meute monte son label indépendant "pleine lune production" en 2006 et met a profit son expérience et ses connaissances acquises au cours des années en imposant un style fait de beats fats et de textes conscients a la fois revendicatifs, festifs et parfois drôles.

Tous ces ingrédients se retrouvent dans leur album "danse avec les loups" disponible sur http://lameuteofficiel.bandcamp.com ou l'on retrouve notamment Black M (sexion d'assaut), Lim.c, Wonda wendy, Mr. Melvin & even sur des productions signées dj Ronsha & dj Kafran (la meute), dj Cam, 20syl (Hocus Pocus / c2c), Huggy les bons skeudis, le collectionneur, et b.r.a.

Quelques années plus tard, g-zon sort son premier lp intitule "musique nuisible" avec les participations de Aketo (Sniper), Dany Dan (Sages poètes de la rue), Layone, Koma (Scred connexion), Tepa (les spécialistes), Yaroscar, Ronsha & K-lvin (la meute), Sierra Oscar Fox (le remède), Loko (Atk / Neochrome), Dardar (bad game), Haks, Pilon, Sarkastick, drew lipson, Nes Pounta, Soul el pato, bille, dj Kefran (la meute), etc...

Avec "musique nuisible" g-zon plonge l’auditeur dans son univers a travers des themes qui parlent de sa musique, son quartier, ses origines, et de sa vie quotidienne sur des beats signes dj Veekash, Flev, Nizi, Oxydz, Rms Trizm, spiral prod, et Noja. Disponible sur http://g-zondelameute.bandcamp.com

Par la suite une version remix de cet album fut reedite en telechargement gratuit "musique nuisible remix" redonnant une seconde vie a cet opus. On n’y retrouve les dj's et beatmakers de la scene boombap francaise tel que dj brans, dj Djaz, Ugly Tony, dj Modesty, Oxydz, dj Clif, Flev, Jazzaym soul'rebel, mais aussi des remix de Matrx, dj Kefran & dj Ronshar. 14 titres remixes + les versions instrumentales sont disponibles gratuitement aussi sur bandcamp

De son côté dj Kefran prépare un album au mélange hip-hop/soul/funk avec des beats old school et new school, teintes de gros sons electroniques. Un lp integralement en anglais interprete par differents chanteurs, et chanteuses comme Wonda Wendy, Stany, Melle AC, mr. Melvin et bien d’autres encore.

Un premier single "dreamer" featuring  Wonda Wendy, suivit d' un second "kiss me" featuring stany sont deja disponibles sur http://djkefran.bandcamp.com un album dont la sortie est prévu courant 2018.

Quant a Ronsha, hormis ses talents de mc et de beatmaker, il enfile son costume de dj puisqu'apres avoir mixe sur radio fpp 106.3 fm (paris) pendant plus de 8 années dans l' emission "l' equipe de nuit" revient chaque jeudi de 20h a 22h sur radio raptz http://www.raptz.com avec le "ronsha mix". 2h de mix live hip-hop/rap us independant pour faire decouvrir aux auditeurs les nouveautes fraichement sortie.

 

LA MEUTE - Fais peter l'son

La Meute Feat Wonda Wendy - J'me suis fait une raison

G-zon Feat Ronsha - Le quartier d'où je viens

G-Zon (La Meute) Feat Loko (ATK) & Drew Lips - Musique nuisible

G-Zon & Ronsha - Des bâtons dans les roues

G-Zon (La Meute) Feat DJ Kefran - De retour dans les bacs

G-Zon Feat Aketo (SNIPER) - A quoi ça rime ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Mai 2018

De son vrai nom Malek Brahimi, Freeman est né le à Marseille Bouches-du-Rhône). À la fin de l'année 1988, Freeman rencontre Akhenaton et Shurik'N qui forment alors un groupe de rap appelé B. Boys Stance. C'est en tant que danseur que Malek rejoint le groupe en 1990. Malek y accompagne Kephren lors des différents concerts du groupe. Également présent dans les clips du groupe, Malek Sultan fait également des apparitions sur disque, dans des interludes comiques (Do the Raï Thing et Le retour de Malek Sultan).

Lors de la production du troisième album d'IAM, L'École du micro d'argent, des tensions surviennent dans le groupe, Malek souhaite obtenir une plus grande place dans le groupe et intervenir en tant que rappeur. Il participe principalement sur un titre de L'École du micro d'argent : Un bon son brut pour les truands . Par la suite, Malek (rebaptisé Freeman) trouve sa place aux côtés de Shurik'n et Akhenaton. Il représente ainsi le groupe sur des bandes originales (Taxi, Ma 6-T va crack-er), l'album solo Où je vis de Shurik'n (il apparaît sur deux titres) ou encore sur le projet caritatif 11'30 contre les lois racistes.

En mars 1999, Freeman publie son premier album intitulé L'Palais de justice. Réalisé en grande partie par les membres d'IAM (Akhenaton, Imhotep, Shurik'n et Kheops), l'album compte aussi des apparitions de rappeurs tels que Pit Baccardi, Oxmo Puccino ou encore K-Rhyme Le Roi qui apparaît sur la majorité des titres. Ainsi encadré, Freeman parvient à séduire le grand public et son album est bientôt certifié disque d'or. En revanche, en 2001, son second projet, le mini-album Mars Eyes, n'obtient pas le succès escompté.

En 2002 et 2003, Freeman se concentre sur la conception de l'album Revoir un printemps d'IAM. Présent sur la quasi-totalité des titres (15 sur 18), il s'impose comme un rappeur à part entière, même si certains observateurs (critiques, fans historiques du groupe) regrettent cette évolution. En 2006, Freeman se concentre sur des projets personnels (album L’égalité dans la différence avec K-Rhyme Le Roi, mixtape En haut la misère paye) avant la sortie du cinquième album d'IAM, nommé Saison 5. Ce disque marque un grand recul de Freeman au sein de groupe, puisqu'il n'apparaît que sur quatre titres de l'album, contre la quasi-totalité précédemment. Ce recul semble témoigner du conflit ouvert entre Freeman et le leader officieux du groupe, Akhenaton. Absent de certains clips (notamment Coupe le Cake), il quitte officiellement IAM à l'été 2008. Il fait part de ses nombreux reproches, principalement envers Akhenaton, dans une interview sur le site Orbeat.

Depuis son départ du groupe, Freeman poursuit une carrière plus confidentielle. Il sort notamment En haut la misère paye 3, ainsi que Moi et Moi seul, album en commun avec le rappeur Fossoyeur et la mixtape en deux volumes Hip-Hop for Life. Depuis 2012, il publie notamment l'album du collectif Puro, l'album Phoenix, et en janvier 2013 une double mixtape intitulée Chant de tir. Il collabore également avec Alino et Morsay.

Freeman sort en 2017 son album Sous la mine sur son label Epicentre Records.

Freeman - Elle chienne

Freeman - Mes motifs

MC Arabica feat Faf Larage - Gardiens de l'histoire

Freeman - Victory

Freeman - B-Boy

Voir les commentaires

Publié le 28 Mai 2018

De son vrai nom Clarck Ebara, Daddy Lord C est né le originaire de la ZUP du Mont-Saint-Martin de Nemours, en Seine-et-Marne, où sa famille jouit d'une bonne réputation. Il est également le frère de Jo Dalton, membre du gang des Black Dragons qui se distinguaient par leur combat contre des groupuscules d'extrême-droite dans les années 1980, avant de devenir actif dans les années 1990 et 2000 dans la scène hip-hop locale.

Le maxi Les jaloux/Freaky Flow en 1994, est la première sortie d'Arsenal Records. Une année plus tard, La Cliqua alors composé de Rocca, Daddy, Kohndo, Egosyst, Raphael, Chimiste, Lumumba, Jelahee sort Conçu pour durer sur lequel Daddy Lord C pose notamment un morceau solo Toujours plus haut. « À la base, La Cliqua, c’était un consortium de graffeurs, notamment les collectifs PCP ou VEP, de DJs, d’artistes divers… Mais j’étais le seul rappeur », explique Daddy Lord C. En 1996, le label Arsenal Records publie la compilation Arsenal Records représente le vrai hip-hop sur laquelle Daddy posera le morceau Pas le temps de jouer et apparaitra aussi sur Rap contact. Egosyst quitte ensuite le groupe et devient Aarafat. Rocca sera le premier à se lancer en solo, au cours de l'année 1997 avec l'album Entre deux mondes. Daddy fera deux apparitions, tout comme Raphael et Kohndo, sur En dehors des lois et Rap contact II. Par la suite, Kohndo quitte lui aussi le groupe un an plus tard. Avec Rocca, Daddy Lord C publie la chanson Là d'où l'on vient sous le nom La Squadra, dans la compilation L432.

En 1998, Daddy Lord C délaisse son collectif La Fourche le temps d'enregistrer son premier album solo, Le noble art, qu'il publie au label de son frère Jo Dalton, Dallas Cartel. L'album fait référence à son talent dans la boxe anglaise où il remporte de nombreuses ceintures. Il alterne entre Grigny et Melun, fréquentant le collectif essonnien La Banque de Sons. L'année suivante, en 1999, La Cliqua, à ce moment-là, formée uniquement de Rocca, Daddy et Raphael, sort enfin le premier album (éponyme) de La Cliqua où Daddy y posera un morceau solo Rap champion. C'est la fin de La Cliqua, les différents membres prennent chacun leur chemin respectif : Rocca sortira deux albums solos tandis que Raphaël continuera dans le paysage rapologique moins médiatisé.

Daddy Lord C publie plusieurs maxis en 2005 incluant Sans mes gosses, Laisse seulement et Banlieue avec les participations de Sinik, Freeman, Veust Lyricist (Mic Forcing) et Ol' Kainry. En 2007, il publie le meilleur de La Cliqua qui comprend les classiques du groupe. Afin de refermer la parenthèse qu'ils avaient laissée ouverte, les membres de La Cliqua se réunissent à Villeurbanne en avril 2008 pour un concert, lors du Festival L'Original (Festival international de Hip Hop - Lyon), Raphaël est le seul absent de cette soirée tout comme le 16 janvier 2009 à l'Élysée Montmartre.

Le 28 novembre 2011, il publie un nouvel album solo, Le fruit des sacrifices, le premier depuis Le noble art en 1998. L'album fait participer Rockin Squat (Assassin), Akhenaton (IAM) ou encore Doudou Masta (Timide et Sans Complexe). Un street album est aussi en cours d'enregistrement et devrait précéder la sortie de l'album.

 

Daddy Lord C - Le point d'honneur

Daddy Lord C - Le retour du Dad

Daddy Lord C et Elsa Lunghini - Ne pars pas

Daddy Lord C - Sans mes gosses 2012

Daddy Lord C feat. Taro - Je suis comme thème

Daddy Lord C - Souffrir

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Mai 2018

La K-Bine est un groupe de rap hardcore engagé et politique français, originaire d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Le groupe se compose de deux rappeurs, Skalpel et Guez et de DJ Akye (BboyKonsian).

La K-Bine est fondé en 1997 dans la cité des 3 000, d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Le groupe publie un maxi quatre titres éponyme en décembre 1999.

En 2002, le groupe sort la compilation 2002 Révolution hip hop avec la participation de groupe comme NCC (Sefyu, Baba et Kuamen), La prophecy, Gentlemen, Artik, X-phases, Deblë men, Section blindée, le clan de la lune noire,...

En février 2003, La K-Bine publie sa compilation 93 Seine saint Denis en collaboration avec le label Menace Records ; on y retrouve dessus, Alibi Montana, Fatale clique, Don Sofiane, La Praz, Poètes maudits, Kahlil (Bunzen), Kortex,...

En 2004, Skalpel sort sonpremier album solo Triste espérance, suivi de L'impossible silence, l'année suivante.

En 2006, le groupe publie une troisième compilations, Rap conscient. Le groupe a invité Sakage Kronik, Sidi Omar, Wira (Les Zakariens), Sheryo, Dony S (Fuck All), Tchad Unpoe, Dead Trinity,...

En 2007, Skalpel présente son troisième album solo, Kommando Malik.

En janvier 2009, le groupe publie son second album Légitime défense. La même année, Skalpel revient avec l'album Luttez ! Résistez ! Organisez-vous !

Skalpel sort ensuite trois albums solos : Chroniques de la guerre civile (2011), A couteaux tirés (2013) et Palante, siempre palante (2018).

La K-Bine - Rap conscient

La K-Bine - Révolte Populaire

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Mai 2018

De son vrai nom Daniel Lakoué, Dany Dan est né le 20 Novembre 1973 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) de parents centrafricains. Daniel grandit à Boulogne près de la cité du Pont-de-Sèvres. Jeune, il est porté par des groupes et artistes comme Kool and the Gang et Michael Jackson, avant de découvrir les rappeurs américains LL Cool J et Rakim.

Dany Dan incarne le groupe les Sages Poètes de la Rue (avec Zoxea et Melopheelo), grâce auquel il s'est fait connaître, qui amènent une nouvelle couleur avec leur premier album Qu'est-ce qui fait marcher les Sages en 1995. Fers de lance du Rap au Pont-de-Sèvres, ils ont très largement influencé des groupes comme Mo'vez Lang ou Nysay. Après le lancement de Beat de Boul avec Mo'vez Lang et Malekal Morte, les Sages Po' sortent leur deuxième album Jusqu'à l'amour en 1998. Au départ, ca ne devait être qu'un simple album mais les 3 Boulonnais ont accumulé tellement de morceaux qu'ils en ont fait un double, à l'époque très rare dans le paysage du rap français. Leur troisième album Après l'orage en 2002 marque l'expérience des Sages Po' dans le monde des maisons de disques puis Trésors enfouis Vol.1 en 2005 et le volume 2 en 2008, des disques inédits non sortis, complètent la discographie du groupe.

Entretemps, Dany travaille avec le label Disques Durs, sur lequel il publie son premier album Poétiquement correct ainsi que les mixtapes Flashback, Dany Dan Vol.1, Dany Dan Vol.2, Dany Dan Vol.3 et un maxi Case départ en 2003 qui avait annoncé l'album qui a finalement vu le jour en septembre 2006. Cet album, dans le plus pure style Sages Poètes, contient des apparitions d'Al Peco, des Nubians, de Sir Samuel, Brasco, Moda, Saloon et Kimy. Dany publie également un album commun avec Ol' Kainry en octobre 2005, un album original dans une période ou le rap français tourne en rond. La rentrée 2008, le 5 février, Spécial Dany Dan vol.3 est mixé par Nicolson et DJ Keri (Very Stronger Crew) avec bon nombre d'inédits enregistrés spécialement pour l'occasion. Plus qu'une mixtape, ce projet révolutionne le genre toujours avec Disques Durs. Après la sortie de Trésors enfouis Vol.2, album comportant des anciens morceaux inédits et la réédition des deux premiers albums des Sages Po' au cours de l'année 2009, Dan publie en mai 2010 un street CD intitulé À la régulière où il mêle inédits et ses apparitions diverses.

En 2014, Dany Dan s'associe de nouveau avec Ol' Kainry pour la sortie de leur deuxième album collaboratif Saison 2.

En 2017, un coffret regroupant les deux albums du duo Ol' Kainry et Dany Dan sort dans les bacs.

Dany Dan - Ne me pousse pas

Dany Dan - Sunshine

Dany Dan feat Brasco - Débrouillard

Voir les commentaires

Publié le 26 Mai 2018

Jeff Le Nerf est né le 5 janvier 1978 à Grenoble (Isère), d'un père italien et d'une mère libanaise. Il se lance dans le rap à 12 ans. Il se consacre au graffiti entre 1991 et 1996. En 1997, il réalise une première mixtape avec Lord S. Il est repéré par DJ Djel (FF) lors d’un open mic en 1999. Il rappe initialement sous forme de clash et est reconnu pour ses punchlines. Il fait sa première apparition officielle sur la scène du rap français avec son premier morceau (sous son nom de Jeff) En règle sur la mixtape marseillaise l’Odyssée martienne volume 2 publié par Néné Prod et Carré rouge. Fin 1999, il fonde, avec TH Lonaz Dobaz et Mosdé, Collal-Shit, un collectif d’improvisateurs.

Jeff le Nerf se concentre ensuite sur ses projets solo, et publie indépendamment en 2000 une trilogie de mixtapes suivie d’un maxi CD vinyle, le tout en un an. En 2001, il fait la rencontre du rappeur Kool Shen, membre du groupe Suprême NTM, lors de la troisième édition du Hip-Hop Total Session, festival fondé par Jeff et son collectif. « J’avais déjà publié en indépendant trois mixtapes, un maxi et j’avais déjà eu des papiers dans Groove, Radikal et RER. Lorsque les gars de IV My Peep's ont débarqué, on a assuré leur première partie et ça leur a plu. Kool Shen m’a demandé de lui envoyer une mixtape et il m’a rappelé un mois plus tard », explique Jeff. Jeff Le Nerf participe à la compilation Streetly Street Volume 3 de IV My People, à plusieurs morceaux sur la bande originale du film Double zéro, et coécrit la même année, avec Disiz et Kool Shen, les textes rappés par les acteurs dans le film Dans tes rêves.

En 2005, il signe au label IV My People, et publie dans la foulée son premier album, Le Nerf à vif, le . Il participe à l’album Mission de IV My People, dans lequel il sera le rappeur le plus présent. Il collabore avec des artistes tels que Sinik, Lord Kossity, Salif, Dadoo, Oxmo Puccino, mais aussi des groupes comme Nysay (Salif et EXS) ou Serum (Dany Boss et Alcide H).

En fin de l’année 2006, il signe avec le label AZ d'Universal Music, et publie l’album Tout ce que j’ai en 2007, contenant les singles Elvira, 36 quai des horreurs, ou encore Génération. Après avoir participé à cinq concerts à Bercy avec le groupe NTM, il accompagne Kool Shen et Joey Starr dans une tournée en 2008. En juin 2009, il se produit avec Kool Shen au festival Solidays pour remplacer JoeyStarr, à cette période incarcéré.

Il écrit ensuite un troisième album, Ennemis d’État, publié en 2011, auquel il fait participer des artistes invités tels que Niro, Eklips, Ayna, Kool Shen et Sonia Nesrine. Cette même année, Jeff le Nerf rompt son contrat avec AZ Universal, le label n’ayant pas respecté certaines clauses du contrat qui les liaient.

Jeff Le Nerf revient en 2012 avec le collectif Inglourious Bastardz (composé de Jeff le Nerf, Furax Barbarossa, Swift Guad, 10VERS, LeS’1drom, Neka, Menshen, DJ Toots, L’1solence), puis de nouveau en solo sur l’album Kilos de plume et grammes de plomb dans lequel participent Nakk Mendosa, Demi Portion et Sonia Nesrine. En 2014, c’est son professionnalisme en studio qui l’amènera à réaliser l’album de Kool Shen. En fin 2015, il publie le clip de sa chanson Petit voleur, issue de l'album Kilos de Plumes et Grammes de Plomb. Jeff Le Nerf publie Black Album le , et annonce la sortie d'un Red Album pour 2016 et son désir de produire également un Green Album. Il a également un projet d’album avec Sonia Nesrine (sous le nom de groupe Undercover) avec l’extrait Colombiana. En 2016, il fait un featuring sur la chanson Faudra t'habituer de Kool Shen. En mars 2016, il est annoncé au Saint des Seins Toulouse.

2017, il sort l'album Dernier Manuscrit en collaboration avec Furax Barbossa.

Jeff Le Nerf -- 38 District

Jeff le Nerf - Génération

Jeff Le Nerf - J'te parle

Jeff Le Nerf et Graindsable - Exactamente

Jeff Le Nerf - Quoi qu'ils veuillent

Jeff Le Nerf - F*** you I'm infamous

urax Barbarossa et Jeff le Nerf - Guérir

Furax Barbarossa et Jeff le Nerf - Virus

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Mai 2018

Eska Crew est un collectif de hiphop, originaire de Saint-Étienne (Loire). Il est composé de DJ Slim, DJ Wong, Eska (Mourad), H.Kidam, Kehnzo, Philippe Begin, Rewind et Zeca. Le nom Eska, c’est la phonétique des initiales de Sans Koncession. Crew, c’est pour toute l’équipe qui nous entoure.

Ils sortent un premier maxi en 2001, Hiphop circus. Entre temps, le crew monte son propre label Eska prod, structure su laquelle ils sortent leur second maxi On rêve tous, en 2002.

En 2005, c'est la consécration, ils sortent leur premier album Instinct de survie (Desh musique) ; on y retrouve entres autres Jérôme Commandeur, Vasquez (Less du neuf),...

Ensuite, la plupart des membres du groupe ont vogué en solo dont Eska (Mourad), son emblématique leader. Après avoir travaillé avec Tunisiano , de Sniper, Eska a mis la musique de côté quelque temps. En 2012, il amorce son retour avec le projet "Varia". Il collabore alors notamment avec la rappeuse Keny Arkana. Ces dernières années, Eska mixe ses différences influences entre rap, chanson française et rock. Après Inspiration en 2013, puis Silentium en 2014, Eska mise sur son nouvel EP cette année pour retrouver son public. Eska veut encore et toujours enrichir son univers musical, d'où cette collaboration notamment avec Louis Delort. Ce dernier, finaliste de la première édition de The Voice, travaille actuellement sur son deuxième album. Il vient de lancer un appel au financement participatif pour le réaliser : "La folie des hommes". Eska veut aussi partager avec son public ses belles rencontres musicales, à travers "des carnets de bord", des sessions live acoustiques. Après Leïla Huissoud, d'autres vidéos sont à venir.

 

Eska Crew - Pourquoi je rappe

Eska Crew - Héritiers de la violence

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Repost0

Publié le 24 Mai 2018

De son vrai nom Farid Hamadou, Sheryo est originaire de Blanc Mesnil (Seine-Saint-Denis). Il découvre le hip-hop au début des années 1990 avec les groupes précurseurs IAM, Assassin et NTM. Il commence à s'initier au tag avant de trouver sa véritable vocation : le rap. 1995-96 : Passage en prison. À sa sortie, il part pour Nantes jusqu'en 1998. Il fait une première apparition sur l'unique album de Faouzi Tarkhani, Guerrier pour la paix, aux côtés de ses acolytes, Casey, Prodige et Ekoué de La Rumeur sur le titre Dois-je me taire ?.

Sheryo est d'abord connu pour ses aptitudes de freestyler : ses improvisations et les clashs auxquels il prend part. C'est par cet exercice qu'il acquiert une certaine notoriété avec la confrontation qui l'oppose à Sadik Asken sur la mixtape Sang d'Encre de JP Seck en 2000 (voir article). Sur L'esprit Hip Hop fuck le maximum boycott: Il s'agit bien de l'un des premiers morceaux du genre dans le rap français, le "diss" si courant dans le rap américain.

Sheryo sort peu après son premier EP, Ghetto Trip - 1er Ep Zode, qui obtiendra la faveur des critiques. Sur disque, l'aspect freestyle est toujours présent : les "punchlines" (formules fortes) fusent ; les textes sont très portés vers l'égotrip parsemé de discours contestataire; discours largement développe dans le titre éponyme de l'EP.

Ensuite, la sortie du maxi La Salaire de la Galère, dont on retiendra surtout la Face B : "Je reste underground" en featuring avec Ekoué de La Rumeur, avec des paroles assez faciles et simplistes. Dans ce titre, Akhenaton du groupe IAM est très violemment pris à parti. Il s'agit en fait d'une réponse au titre "C'est ça mon frère" sur le dernier album solo d'Akhenaton, Sol Invictus, où ce dernier tournait en ridicule une caricature de "MC de l'underground" qui crache sur les grandes figures commerciales du rap français. Sheryo l'a pris pour lui. Le seul intitulé de la Face B, "Je reste underground" fait écho à un ancien titre d'IAM, "Reste underground" sur Ombre Est Lumière, dont la thématique était identique à celle de "C'est ça mon frère". Ce titre avait déjà été à l'origine de petites piques envers IAM à l'époque de sa sortie (notamment par NTM, sur le troisième album Paris sous les Bombes ).

Après un passage en prison (6 mois) en 2003, il forme DSP - Démissionne Sous la Pression avec B.James, Spécial Homicide (Casey et Acto), Prodige et Navea. Sortiront alors trois mixtapes estampillées Anfalsh, compilant des inédits, des extraits d'autres mixtapes et des freestyles radio. En 2005, après quelques problèmes internes avec Casey et d'autres membres du collectif, Sheryo ainsi que Navea se séparent de Anfalsh. Sheryo répondra t il après quelques attaques d'Anfalsh sur le cd " représailles " ?

Sheryo feat Guez et Sonny Black - I.N.C.H Beats

Casey & Sheryo - Envieux

Saoul Derka feat Sheryo - Explosif

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Mai 2018

Fat Cap est un groupe de hiphop formé en 1995, originaire de Bondy (Seine-saint-denis). Il est composé de Ferk Daxxx, Ne-si Buntlack et Guess Pop. Fat Cap a enregistré un premier titre, Adrénaline, présent sur la compilation Hostile hip hop 2, sortie en 1998. A la production, on retrouve Joey Starr et Dj Spank. Ce morceau assez égo trip qui parle de Graffiti.

Après le départ de Guess Pop, le duo (Ferk Daxxx, Ne-si Buntlack) revient en 1999 sur la compilation B.O.S.S avec deux morceaux: Le temps passe et Comme chaque été. Ce dernier rentre en programmation sur Skyrock et tourne tout l'été. En 2000, Fat Cap récidive avec Comme des fous, présent sur B.O.S.S Vol. 2. Le morceau est joué en radio et intégré dans le film "Yamakasi" en 2001. En 2002, un maxi vinyle, tiré à 1000 exemplaires, sort avec les titres Second souffle et J'suis die !. On retrouvera ce dernier sur la compilation 1 son 2 rue de Cut Killer. Le 21 septembre 2002, Fat Cap est présent au Stade de France pour "Urban Peace", le concert rap événement du moment. Le groupe monte sur scène devant 45.000 personnes et interprète le titre Comme des fous: "Quand on est monté sur scène, c'était un challenge, les autres groupes avaient 1 voire 2 albums de sortis, des tournées à leur actif, des concerts, etc. Nous, on avait fait 2, 3 scènes vite fait, pas d'album, c'était un peu comme si tu joues au foot en bas de ta cité et là, on te dit d'aller jouer avec des pros au Stade de France, voilà un peu comment on a vu le truc. Donc, on n'avait rien à perdre et on n'avait pas envie de décevoir les gens par notre prestation. La majorité d'entre eux ne nous avait jamais vus en concert, alors il a fallu marquer le coup. C'est ce qu'on a fait avec un morceau qui avait 2 piges, comme quoi, quand le titre est efficace, même 2 ans après les gens réagissent dessus".


En 2003 et 2004, Fat Cap commence à bosser pour son album et pour B.O.S.S Opus 3 avec des productions de Ne-Si, désormais Bobby Buntlack. Les titres Fuck Story, Fat N Furious et Sortis du ghetto sont produits par Bobby pour ce troisième opus écoulé à plus de 130.000 exemplaires.


En 2006, le groupe est présent sur l'album de Joey Starr, Gare au Jaguarr, avec Soldats, un titre engagé. 2007 sera l'année de leur premier album, A l'Arrache.

 

Fat Cap - Adrénaline

Fat Cap - Y'a ceux qui

Voir les commentaires

Rédigé par Johney Perkins

Publié dans #fat cap

Repost0

Publié le 23 Mai 2018

Orelsan (logo) - le rap c'était mieux avant

De son vrai nom Aurélien Cotentin, Orelsan est né le 1er août 1982 à Alençon (Orne). Sa mère est institutrice et son père directeur de collège. Lorsqu'il a une douzaine d'années et alors qu'il écoute plutôt du rock et du metal (Nirvana, Iron Maiden, Guns N' Roses, AC/DC, etc...), ses camarades de basket-ball et de skate-board lui font découvrir l'univers du rap. Il accroche vite à ce genre musical et apprends les textes par cœur des NTM, IAM... et traduit les textes de Public Enemy. En 1998, la famille déménage à Caen lorsque son père est muté ; il a alors 16 ans. Il obtient un baccalauréat économique et social, spécialité anglais au lycée Victor-Hugo de Caen. Il intègre par la suite l'École de Management de Normandie (diplômé en 2004), où en 2000, il rencontre le producteur musical Skread (qui composera notamment pour Diam's, Rohff ou Nessbeal).

Il choisit un nom de scène : Orel, son surnom. Lors de la sortie de son album Perdu d'avance, il veut s'inscrire à la SACEM mais Orel est déjà pris, car il avait oublié qu'il s'était déjà inscrit sous ce nom. Il va donc s'inscrire sous le nom d'Orelsan, ce qui fait qu'il détient les deux noms à la SACEM. Orelsan composé d'« Orel », diminutif d'Aurélien, son prénom, et de « -san », suffixe japonais de cordialité utilisé à l'oral, Aurélien étant par ailleurs amateur de mangas. À Caen, il rencontre aussi Gringe, originaire de Cergy et arrivé en 2000 avec ses parents, également jeune rappeur, avec qui il décide de former un duo : les Casseurs Flowters. Ce nom est un jeu de mots (flow : manière qu'a un rappeur de débiter ses paroles) en référence aux Casseurs Flotteurs, surnom des deux bandits maladroits du film Maman, j'ai raté l'avion.

Orelsan écrit ses premiers textes lors de ses petits boulots de nuits (gardiens d'hotel de nuit...) ; en août 2006, Orelsan charge sur YouTube son premier clip amateur, Ramen.

En 2007, il connaît un succès plus important avec le clip Saint-Valentin, parodie sarcastique de la fête des amoureux. Il attire alors les internautes vers son site Myspace où il ajoute régulièrement de nouveaux morceaux.

En 2008, le label 3e bureau le remarque et lui propose de produire son album en collaboration avec 7th Magnitude, le label de Skread et Ablaye. Durant l'été 2008, il connaît une certaine médiatisation, notamment à la télévision, à la suite d'une campagne de promotion des titres Changement, distribué par TF1 Vidéo puis No life, premier clip du rappeur réalisé par un professionnel.En 2008, le label 3e bureau le remarque et lui propose de produire son album en collaboration avec 7th Magnitude, le label de Skread et Ablaye. Durant l'été 2008, il connaît une certaine médiatisation, notamment à la télévision, à la suite d'une campagne de promotion des titres Changement, distribué par TF1 Vidéo puis No life, premier clip du rappeur réalisé par un professionnel.

Orelsan Perdu d'avance (2009) - le rap c'était mieux avant

Le , il publie son premier album, Perdu d'avance. Les instrumentaux sont composés par Skread, l'album comprend plusieurs participations musicales (featurings) dont celles de Gringe et Ron Thal (ancien guitariste des Guns N' Roses).

Fin 2009, il est nommé au concours des révélations françaises du prix Constantin et est, dans le même temps, élu par les Internautes comme étant le meilleur artiste français de l'année pour représenter la France aux MTV Europe Music Awards.

Le 26 juin 2010, à l'occasion du Planète Rap de Skyrock, Jena Lee chante son titre Je rêve en enfer en duo avec Orelsan. Le titre devient Je rêve en enfer (Reste en enfer), et la ballade d'origine est revisitée selon les codes du rappeur, qui ajoute bon nombre de punchlines. En 2010, il est également aux côtés de Nessbeal pour le titre Ma grosse. En 2010, Orelsan participe à Diversidad, un projet musical regroupant une vingtaine d'artistes venant de 12 pays différents sur un album intitulé The Experience. Il y représentait la France aux côtés de DJ Cut Killer, Abd Al Malik et Spike Miller. Le projet réunissait également les Allemands Curse et Mariama, les Néerlandais MC Melodee et GMB, le Bosnien Frenkie, les Belges Rival et Pitcho, le Suédois Marcus Price, le Portugais Valete, les Espagnols Nach, Big Size et Zock, le Luxembourgeois C.H.I, l'Italien Luche, les Croates Remi et Shot, et le Grec Eversor. Sa collaboration avec The Toxic Avenger sur le titre N'importe comment donne lieu à trois clips vidéos différents et à la sortie d'un single, mais aussi d'un maxi de remixes du titre, sorti sur le label Roy Music. Il s’installe à Paris en 2011.

Fin mai 2011, il publie Raelsan (en référence à Raël), le premier extrait de son nouvel album sorti le et qui s'intitule Le Chant des sirènes.

De juillet à septembre 2011, sortent trois nouveaux extraits de son nouvel album : Plus rien ne m'étonne (fin juillet), disponible en écoute gratuite, sur YouTube notamment, 1990 (fin août), un hommage aux années 1990 avec une apparition d'Oxmo Puccino, Olivier Cachin et des membres du groupe 1995, puis Suicide social (12 septembre).

Orelsan - le chants des sirènes (2011) - le rap c'était mieux avant

Le , il publie l'album Le Chant des sirènes. Consécration, le rappeur normand fait la une du numéro 16 du magazine International Hip-Hop, la référence de la presse rap en France. Un mois après sa sortie, jour pour jour, Le Chant des sirènes devient disque d'or. En 2012, Orelsan remporte deux Victoires de la musique : l'une dans la catégorie « Album rap et musiques urbaines de l'année », pour son album Le Chant des sirènes, et l'autre dans la catégorie « Groupe ou artiste révélation du public ». Lors de son concert à l'Olympia de Paris le , Le Chant des sirènes est certifié disque de platine pour ses 100 000 exemplaires vendus. Il apparaît ensuite avec Gringe sur la mix-tape À la youv de Canardo, dans le morceau Mauvais plan. Il apparaît également sur l'album Itinéraire bis de Flynt dans le morceau Mon pote, mais aussi sur le nouvel album de Disiz et sur celui de Benjamin Biolay. Il est notamment présent dans le remix de Bombadeing de Mokobe aux côtés de ce dernier, de Dry, de Youssoupha et de Leck. Il a en plus été choisi pour faire la publicité française de la marque Reebok en France, lors de la rentrée 2012. Son morceau La Terre est ronde extrait de l'album sera un succès commercial, se plaçant dans le top 10 des ventes de singles en France, et est en rotation permanente dans les radios spécialisées sur le hip-hop telles que Génération et Skyrock, comme dans les radios généralistes comme NRJ. Cela lui vaut une nomination aux NRJ Music Awards 2013 dans la catégorie « Révélation francophone de l'année » aux côtés de C2C, Youssoupha et de la gagnante Tal.

Casseurs flowters (Orelsan et Gringe) - le rap c'était mieux avant

Dans un Planète Rap de Canardo durant l'été 2012, il annonce la préparation d'un album ou d'une mix-tape avec Gringe qui sortira entre le début et la mi-2013. C'est donc le retour des Casseurs Flowters. Auparavant, il termine sa tournée et figure sur le deuxième album de Stromae avec qui il enregistre AVF. Entre 2013 et 2016, son actualité s'inscrit au sein du groupe Casseurs Flowters. En 2014, le rappeur crée sa propre marque de vêtements, baptisée « Avnier » avec l’aide du créateur de mode suisse, Sébastian Strappazzon (ex-semi-pro de BMX). Avnier est dérivé des termes « avant-dernier ». C’est une idée qui a fleuri dans les loges d’Orelsan après l’avant-dernière de sa tournée en 2014. La marque commercialise aux vêtements unisexes. Les capsules sont essentiellement composées de pièces sportswear minimalistes ; des sweats allant du pantalon de jogging au bonnet brodé. L’artiste et le styliste voulaient mettre un point d’honneur sur la qualité et choisissent soigneusement la composition de leurs pièces. Pour ces deux premières capsules, Orelsan s’est inspiré de son époque de prédilection, les années 1990, livrant des pièces vintage au design épuré. En 2017, la marque collabore avec Umbro pour une collection spéciale Avnier x Umbro.

Le 20 septembre 2017, soit six ans après son dernier album solo, Orelsan dévoile dans un clip vidéo publié sur YouTube, intitulé Basique.

Orelsan - La fête est finie (2017) - le rap c'était mieux avant

Le 20 octobre 2017, Orelsan sort son 3ème album solo, intitulé La fête est finie composé de 14 titres dont 5 featurings : Nekfeu, Dizzee Rascal, Stromae, Ibeyi et Maître Gims. L'album est certifié disque d'or en trois jours puis de platine quatre jours après. Un mois plus tard, l'album est double disque de platine. Le 15 novembre 2017, le clip du morceau Tout va bien, tourné en Ukraine (tout comme celui de Basique) est publié sur Youtube. En plus de son succès, grâce à son album Orelsan reçoit 3 Victoires de la musique.

En décembre 2017, son album est certifié triple disque de platine. Durant l'étape promotionnelle de son album, Orelsan propose un morceau inédit aux auditeurs de l'émission d'Augustin Trapenard, Boomerang, sur France Inter : Mes grands-parents, un texte consacré à ses grands-parents sur un sample ralenti de Colette Magny. Ce morceau est une exclusivité qui n'est pas présent sur l'album.

Le 28 février 2018, le clip du morceau Défaite de Famille sort sur YouTube. Celui-ci surprend par son originalité : il est entièrement filmé à l'iPhone et a nécessité une quinzaine d'heures de maquillage, puisque l'on peut y voir le rappeur se grimer en 27 rôles différents, directement inspirés des membres de sa propre famille. Il comptabilise plus de 1,5 million de vues en moins de 24h.

OrelSan - Paradis

OrelSan - Dis moi

Voir les commentaires

Repost0